Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Amnistie et Grosse Ficelle !

Publié le par letang-moderne

la-soupe.jpgSupprimer des mots. Supprimer exploitants agricoles, ou éducation. Supprimer des mots comme santé, environnement ou droits des migrants !

Supprimer des mots comme on éteint des espoirs, supprimer des mots comme on broie une carrière, supprimer des mots pour casser des femmes et des hommes !

Non l’heure n’est pas au rassemblement avec ces gens là ! Ceux qui sèment la confusion sont les complices déloyaux d’une trahison à peine masquée.

Regardez, ici, l’amendement déposé par ce sénateur socialiste de Bordeaux, Alain Anziani, celui-ci fut longtemps le premier secrétaire de la fédération du Parti Sérieux de Gironde. Notez l’objet de l’amendement : « Le présent amendement a pour objet de limiter le champ d’application de la proposition de loi aux mouvements sociaux au sein des entreprises et aux mouvements collectifs relatifs au droit au logement. »

Inacceptable ignominie, flétrissure turpide qui ne mérite à aucun moment les compliments et les louanges que certains essaient de nous faire avaler en écrivant par exemple « que la gauche quand elle se rassemble et se retrouve construit de belles choses ! »

De belles choses ?

On ne parle vraiment pas la même langue, qui y a t-il de beau dans ce texte qui au final se retrouve dépecé de toute portée pour un certain nombre de nos amis !

Exclus tous les militants de RESF poursuivis pour délits d’entraide, exclus les faucheurs volontaires, exclus les militants anti-nucléaires, exclu notre camarade Xavier Mathieu qui refuse les tests ADN parce qu’il n’est pas un voyou ! Exclus les résistants de notre dames des landes !

Exclus les militants antipub et tous les manifestants interpellés pendant les manifestations, exclus tous ceux qui concrètement donnent  un visage à la résistance !

Non l’heure n’est pas au rassemblement mais bel et bien à l’affrontement, parce que ceux qui osent porter de tels amendements ne sont tous simplement pas des nôtres !

Je veux être plus clair encore, on peut faire mine de tout, avoir l’air de rien, et appeleAnziani.jpgr une victoire ce qui est en réalité que le début difficile, très difficile  d’un combat pour la reconquête de nos valeurs !

Bien sur que les tenants  d’un Front de Gauche utile au changement ont besoin de faire croire… qu’ils sont sérieux, responsables, rassembleurs…. Utiles !

Utile à qui ? A quoi ? Le Alain Anziani qui dépose cet immonde amendement cumule sont mandat de sénateur à celui de vice-président de la Communauté Urbaine de Bordeaux qu’il cogère avec Juppé ! Utile au groupe Vinci qui construira le grand stade de Bordeaux, utile à l’autoroute A10, utile à notre dame des landes et son aéroport superflu…

Ce qui est indispensable et nécessaire c’est de les pourchasser, de les sortir des assemblées, ce qui est indispensable et nécessaire c’est de les dénoncer, il faut que chaque militant qui héberge un sans papier, manifeste à notre dame des landes,  refuse la généralisation plein champ des OGM, que chaque militant anti-nucléaire sache que les sénateurs socialistes veulent les voir condamnés par la justice !

Nous ne sommes pas domestiqués !

Oui Jean-Luc Mélenchon a raison, cent fois raison, mille fois raison de ne pas semer d’illusion sur ceux qui ne veulent pas d’une véritable loi d’amnistie !

Ce serait la pire des postures que d’appeler victoire ce qui est un maquillage !

Oui il faudra tout faire pour faire battre celui-ci, que l’on appelle Alain Anziani, qu’il soit électoralement puni de sa grossièreté et du mal qu’il nous fait !

etincelle1.gifReconstruire la gauche et battre la droite n’est pas une ballade digestive, les petits feux domestiques qui entretiennent le bon manger du logis ne permettent pas de mettre le feu à la plaine. Tous ceux qui sont trainés devant les tribunaux, qui sont condamnés à de lourdes amendes, tous ceux qui ont vu leur carrière stoppée net, tous ceux là savent bien qu’il n’y a pas eu hier de véritable loi d’amnistie.

Une manœuvre pour une carotte, un artifice  pour tendre la corde, de la politique à l’ancienne avec de grosses ficelles !

Partager cet article

Repost 0

Super Mario ne répond plus… Console foutue ! Faites entrer les clowns !

Publié le par letang-moderne

hh.jpgLes italiens sont vraiment des imbéciles qui n’ont rien compris de  tout le bien que l’on leur fait ! Ils avaient la chance d’avoir le sommet de l’intelligence, le must de l’illumination européenne comme chef de gouvernement, et voilà qu’ils n’en veulent pas !

Décidément les peuples d’Europe ne peuvent pas, n’ont pas la faculté de pénétrer le cercle de la raison qui gouverne avec tant de bonheur notre vieux continent !

Le raffinement d’un maquilleur expérimenté de la comptabilité publique grecque leur passe largement au-dessus, au point de ne rien voir de l’œuvre éblouissante de Mario Monti !

Enfin quoi tout de même, voilà une exquise personne, que personne n’a élue, jamais, nommé sénateur à vie par la grâce de son maintien hors-norme dans les cocktails de Goldman Sachs qui réussi le tour de magie de trouver 2 000 milliards pour les banques dont il n’a jamais été que le salarié exemplaire et qui reçoit pour toute récompense  l’humiliation de suffrage universel !

Lisez donc aujourd’hui tous les médiacrates qui se désolent, que croyez-vous qu’ils tirent de cet enseignement ?

Et bien tout simplement qu’il n’en a pas fait assez, pas assez vite, pas assez fort !

Le peuple cette horde sauvage qui n’entend rien à la gestion du bien public  n’a pas de rejeté la politique austéritaire par son  vote, non ! Il un rejeté la classe politique italienne dans son ensemble !

C’est pour cela  qu’il vote n’importe quoi, parce qu’il est  sot, pas propre, vilain, imbécile… bref le peuple est dangereux !

Au fond, nous atteignons ce moment où les intérêts des banquiers sont tels  que la démocratie la plus simple devient un obstacle à leur gloutonnerie !  

Il n’y a qu’un enseignement a tiré du scrutin italien, c’est que celui qui a axé toute sa politique sur l’objectif unique de rembourser 2000 milliards au banksters, celui-ci reçoit en retour un écrasant et mortifiant  9% tout bien pesé des voix.

Au lieu de nous expliquer que le peuple italien est un ramassis macho  d’adorateur  de macaroni trempés dans le chianti qui préfèrent un clown ou une vieille baderne immonde à un banquier sérieux  et responsable, les élites françaises de la bien pensance, qu’elles se vautrent rue de Solférino ou dans les salons de l’Express ou du nouvel obs. seraient bien inspirées de prendre leur tête entre leur deux mains, et se demander pendant une petite minute, une petite minute seulement, en quoi l’argent qui s’accumule au fond des coffres des iles Caïman peut avoir une utilité quelconque dans la résorption du chômage de masse !140px-Clown Bassie

Le peuple est stupide  qui ne se réjouit pas  de voir ce bon boulot en si peu de temps ! Rendez-vous compte, 2 000 milliards rendus aux banques, mais quel talent !

Mais lui le peuple c’est ingrat, ce pingre, ce mesquin, cet égoïste fâcheux, cet oublieux malcommode, cette bête au front bas qui comprend tout de travers, le peuple fait ses comptes !

Et quand il fait l’addition des 2000 milliards, en additionnant les souffrances et les vexations, en divisant sa ration quotidienne, en soustrayant  un peu de vacances, un peu de chauffage, un peu de cheval au bol de bolognaise, en quelques opérations simples que son petit cerveau atrophié lui permet, le peuple retrouve ses vingt milliards !

C’est exactement ce qu’il lui manque en salaire, c’est juste ce que l’on a ôté aux hôpitaux, aux écoles, aux chemins de fers, à l’entretien des routes !

le-contre-pitre.jpegLe peuple en réalité envoie un signe clair, les obsédés du déficit et de la rente sont des criminels qui sèment dans toutes les couches da société la consternation, l’effroi, l’épouvante et la frayeur.

Entre le clown blanc sérieux, son costume chatoyant cousue de  sa digne apparence et  l’auguste au nez rouge avec ses grosses chaussures immondes de l’ignominie berlusconienne, en attendant que s’organise la  marée citoyenne qui emportera tout sur son passage, le peuple italien a choisi de mettre en piste  un contre-pitre, second de l'auguste et son contre-pied. « Auguste de l'auguste », c'est le clown gaffeur qui ne comprend rien, oublie tout, et dont les initiatives se terminent en catastrophes, relançant les rires. Pour l’instant.

Partager cet article

Repost 0

Happiness Therapy !

Publié le par letang-moderne

happiness_400.jpgMalgré un scénario presque identique le président Lollande n’est pas prêt de remporter l’oscar du meilleur acteur à l’inverse de l’actrice américaine Jennifer Lawrence  qui empoche  l'Oscar de la meilleure actrice pour sa performance dans Happiness Therapy.

Pourtant au début l’histoire est la même, avec cette chienne de vie qui délivre sont lot de surprises à l’improviste, à l’aveugle.

Dans le film Pat Solatano est en train de tout perdre, d’abord sa maison, puis son travail et pour finir sa compagne. Le voilà donc aménageant chez ses parents !

Dans la vraie vie Lollande vient cette semaine de perdre en rase campagne les deux seuls indicateurs, les deux seuls marqueurs réels  qui illustraient son début de  quinquennat. Hier il abandonnait l’objectif de réduire le déficit à 3 %, non pas qu’il ait compris l’imbécillité du dogme, mais parce qu’il n’y parvient pas. Hier encore profitant d’une ballade de 10 heures au salon de l’agriculture, une passion corrézienne, il indiquait toout benoitement que contrairement à son engagement la courbe du chômage ne s’inverserait pas à la fin de l’année et que celui ci donc continuerait à progresser. Le voilà donc lui aussi obligé de quitter  sa domiciliation rive gauche pour se mettre dans les meubles, je dirais presque les draps, si j’osais, de Nicolas Sarkozy !

Mais comme Pat, le président Lollande qui joue à saute-mouton avec ses objectifs continue d’afficchomage.jpgher un optimisme à toute épreuve, il fait même rire les enfants en leur indiquant qu’ils ne reverraientt plus Sarkozy !  Quand Pat espère reconquérir sa femme  le Président lui ambitionne de garder intact la confiance des français !

Pour autant que le Président aspire, attend, escompte, présume il n’est pas certain que cela suffise. Si dans le film, Pat rencontrera  une jolie jeune-femme  du nom de Tiffany, qui lui propose un coup de main, j’entendais ce matin sur une radio périphérique l’offre de service que délivrait Jacques Attali à notre Président désorienté !

Comme je ne vous raconterai pas l’Happy-end  du film américain vous comprenez instantanément que le parallèle entre les deux scénarios s’arrête brutalement à ce point de la rencontre entre l’impasse constatée de la politique mis en œuvre par jean Marc Ayrault et les combines frelatées de l’autre agité du libéralisme mondialisé !

Car enfin et pour faire vite, les solutions proposées par le siphonné de Marrakech tiennent en cinq points:

accrochez vous !

D’abord accentuer la réforme de l’Etat, pour être clair il s’agit pour lui de faire disparaître les départements trop dispendieux en aide sociale qu’il nomme clientélisme, trop onéreux en élus inutiles, la démocratie est un luxe !

Ensuite  réduire les dépenses diminuer le nombre de fonctionnaires de « manière significatives » il faut donc entendre que les coupes sombres de l’époque Sarkozy n’étaient donc pas significatives, il y a de beaux jours devant nous !

Troisièmement une réforme fiscale d’ampleur, ne croyez pas un instant qu’il puisse s’agir de réorganiser l’ensemble de notre assemblier fiscal vers plus de justice sociale, non ! Il s’agit de trouver l’équivalent des 20 milliards de crédit impôt accordés pour l’année 2013 aux entreprises de maniére durables, sécurisées et irréversibles ! Comprenez baisser les prestations sociales, les retraites les allocations les indemnisations !

morue.jpgQuatrièmement, je vous jure que c’est vrai, « maitriser plus finement la communication gouvernementale », ce qui veut dire appeler relance ce qui est austérité appeler réforme tout ce qui est saccage.

Pour finir l’azimuté du néolibéralisme nous invente un système de formation professionnelle de type parking donc le seul objet est de dégonfler artificiellement les statistiques du chômage !

Avec un tel scénario vous le comprenez bien, on ne vise pas l’oscar mais plutôt le calamar d’Athènes les chipolatas de Madrid ou la morue de Lisboa !

Partager cet article

Repost 0

Quand je suis silencieux.

Publié le par letang-moderne

femmes-dos-peinture-fabian-letizia-siesta-imgIl n’y aura pas de roses au balcon. J’aurai des bottes en caoutchouc et toutes les trompettes fanfareront. Je marcherai couché le long de l’avenue déserte sous les hourras des absents. Quand je suis silencieux, je caresse les mains de mes morts, je suis déjà la main qui attend à son tour l’effleurement !

Bientôt, les bras qui m’en tombent n’auront plus le courage d’embrasser. Une arlésienne comme une varsovienne, ma misanthrope solitude me gagne. Je m’étends, je me répands…il n’y a que les petits qui sont mes amis, les caniches  et les poux, les graines et les miasmes, la particule, l’atome et leur galaxie !

Le show n’a plus de sens, comment me couvrirai-je de promesse, je n’aspire qu’au café crème que l’on prend à la terrasse du café face à la piscine désaffectée de Meknès !

Voilà, je m’y suis fait.

Broyé et déçu, l’enfant qui m’embrasse ne m’arrache plus aucune larme, je suis un vacarme silencieux. Le temps qui dure longtemps ne me regarde plus.

Un jour ou l’autre à force de continuer à m’infliger des  jours et des soirées, j’aurais oublie  tout de mon état d’infâme !

Je veux vivre heureux dans une mansarde sans jamais quitter de mes yeux tes hanches. Au fond, il n’y a plus qu’avec toi que je veux continuer à tourner, ta cervelle de colombe et tes yeux trop coloriés !

J’ai fini de faire attention, je préfère tes faux cils aux postures féministes !

La lutte n’est pas un bouquet de violettes et les moineaux qui peuplent le biotope se prennent pour des aigles... le degré de duplicité  qu’il s’agit d’atteindre appelle un professionnalisme oiselier que mon aversion pour les cages, même art-déco, ne me permet pas d’atteindre !

C’est tout un art !

Bien sur le parti, c’est un havre, un refuge. Un parangon de fraternité, de loyauté, de franchise. Une méthode de solidarité et de fraternité…. Voilà que je délire-  non je déconne !

C’est pour ça que je souris pour cacher cette gamberge. Verte !

 A tant rêver, j’aurais mieux fait de prier la bonne vierge qui n’est pas affublée d’œil  dans le dos et qui n’a jamais osé pourfendre l’espiègle !

Parfois le militant finit comme une bestiole à deux dos… d’abord il est sérieux, pis dans la journée il devient sévère, et il finit l’après-midi triste comme un con !

A quoi sert donc le temps précieux que l’on passe à s’engueuler avec les meilleurs d’entre nous ?

Nous qui sommes toujours d’accord passons notre temps à traquer les détails, les broutilles, les accessoires bagatelles susceptibles de partager le germe du grain, le pépin de la pousse !

Je suis presque déjà si fatigué  que je ne veux plus de moi appliquant des consignes invisibles, ferraillant contre tous ceux  qui sont braqués rebelles et révoltés, fiers du mot d’ordre  qui les mutile, orgueilleux de leur crasse ignorance !

Une consigne pas de consigne est leur crédo, agitez-vous donc, braves gens, le reste se fait sans vous !

Il n’y a définitivement que pour ta menotte que je baisserai les yeux.

Mes camarades, si je suis silencieux, c’est qu’à tout prendre, puisqu’ il faut dépendre,  ici, ailleurs, là, maintenant ou après, puisqu’il faut dépendre  autant que ce soit à ton cou que je me pende ! 

Partager cet article

Repost 0

Le minerai que l’on ne donnait pas aux chiens !

Publié le par letang-moderne

bebe-veut-manger-dans-la-gamelle-du-chien-bebe-eclate-de-ri.png«Quand tu manges du minerai de viande, ce qui nous arrive à tous, forcément, sais-tu ce que tu manges en réalité? Des déchets, rien que des déchets. Le minerai de viande, c’est un mélange à base de tendons, de nerfs, de tissus graisseux, d’os et de collagène. Écoute-moi bien, l’affaire n’est pas sanitaire, mais philosophique: veut-on un monde du profit pour quelques-uns et du coût bas pour tous les autres, ceux qu’on maintient dans la misère et qui ne peuvent pas faire autrement que de manger de la merde sans même le savoir?»

Dans ce bloc-notes de Jean Emmanuel Ducoin vous pourrez découvrir avec quelle stupéfaction un énarque du Parti Sérieux découvre la réalité de la lutte des classes !

Depuis les années 80, date d’autorisation de la commercialisation du minerai, ce sont  des viandes impropres à la consommation même  des chiens et des chats qu’ils font manger à nos enfants.

 Hegel, Feuerbach, Marx et Ellul réunis dans le processus le plus abouti de l’aliénation !

 « L’homme est devenu étranger à l’homme » au point tel que des hommes décident de faire travailler d’autres hommes dans des usines de pointe pour leur faire construire une nourriture abjecte impropre, seule capable de maintenir la force de production intacte d’autres hommes qui mangent ce  machin quand de le même temps des traders face à leur machine frappée d’une pomme à demi croquée  font crépiter les profits sur les courbes de leur tableur !

Cette martingale abjecte  est le moment Hégélien de la négation humaine, l’apparition du dieu de la finance, la généralisation du travail stupide sans lien avec les besoins du travailleur, la mise en conformité de toute activité aux attentes des marchés.Tablettes-alienation.jpg

« Le conformisme est parti pour devenir le totalitarisme de demain » écrivait Jacques Ellul, le déluge publicitaire qui assomme nos journaux, nos télés, nos radios, est la bouillie à la fois pommade et mortier qui assure la cohésion nécessaire à l’acceptation que l’on a du traitement qui nous est fait !

Traités comme des chiens  au moment où la famille passe à table, ils se marrent !

Le gros rustre de PDG de Titan peut donc désormais se laisser aller. Les travailleurs et leurs familles sont des bêtes rendues encore moins évoluées que le plus sot des gibiers…

 Domestiqués, agenouillés, humiliés, ils mangent dans leurs écuelles le venin toxique que lui et ses similaires  leur vend au prix de l’or !

Voilà ce qu’est le minerai ! Le Poison ! 

C’est le niveau d’intoxication au quel nous somme soumis, niveau incroyable qui balaie  notre éducation, nos savoir-faire, qui annihile nos aspirations nos luttes, nos conquêtes !

 Hommes libres  qui portons le petit bout de lumière siècle après siècle, nous voilà réduit au rang de la bestiole. Notre histoire n’était pourtant rien d’autre que celle d’une lutte infinie pour la conquête de notre verticalité !

Nous revoilà couché !

 Mais où es-tu la gauche que l’on cherche partout ?

Debout, debout, c’est à nous que revient le devoir de faire le bruit et le vacarme que Jean Marc Ayrault musèle. Comment peut-on accepter que le premier ministre de notre République laisse ce sagouin de Titan insulter nos ouvriers nos techniciens. ? A quoi servent des ministres écologistes au gouvernement s’ils ne sont pas capables d’imposer l’interdiction pure et simple d’un poison ?

Arrêter de nous enfumer de vos postures sur la traçabilité, le minerai n’est pas un produit comme un autre c’est de la mélasse qui tue !

Les tiques de la  finance  sont en  train d’instaurer le règne des acariens sur le monde, invisibles et nocifs à chaque seconde de notre existence, la lutte qu’ils ont entamée est une guerre  contre l’existence même de l’humanité. Elle est  désormais dans une phase cruciale.

veil-homme-triste-Van-Gogh-1890Il y urgence absolue à stopper le cours de leur domination, leur barbarie atteint un niveau jusqu’alors inconnu de notre histoire de l’émancipation !

Le chacal, le charognard, le shiphonneux , l’exploiteur, le profiteur assument clairement la possibilité de la fin de l’humanité pour satisfaire à leur myope horizon !

Voilà pourquoi il est urgent de placer les enjeux écologistes au cœur de la contestation sociale !

Celui qui a inventé le rendement du capital à 30% ou rien, celui qui pense que tout est bon pour s’enrichir, s’appelle Warren buffett et  en 2006 il disait : "Il y a une lutte des classes, bien sûr, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène la lutte. Et nous gagnons."

Mais où es-tu la gauche que l’on cherche partout ?

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

Grammage et fatigue …

Publié le par letang-moderne

195097_crema_460x306.jpgIl faisait encore froid cet après-midi. Il fait souvent froid au parc cimetière de Mérignac. En juillet des fois il fait froid et aujourd’hui  c’était le cas, en plein la fin de février.

Celui   qui est parti se faire réchauffer les os dans le crématorium était un camarade du quotidien, même si le temps qui passe nous avait éloignés ! En Partageant pendant quelques années notre bureau nous avions fini par nous connaitre un peu… Son front macheté par l’entaille du coupe -coupe l’avait dès le début de l’existence inscrit dans l’équipe des fêlés !

Depuis le début Monsieur l’arbitre !

Son affaire à lui c’était d’être dans le par ! Le par c‘est ce score théorique que le golfeur peut atteindre !

Pour Denis ce qui comptait c’est d’être dans le par !

L’expression marchait  autant pour l’illettré qui rentrait dans son bureau, que pour le chômeur de longue durée, pour le RMI en détresse, que pour le voleur de mobylette. « 20,30 ou mille heures d’accompagnement ce n’est pas le sujet ! À la fin vous serez dans le par ! »

A la fin Denis, il est fatigué, son job c’est d’aider, d’accompagner, de former, d’éduquer… son job c’était juste ça ! Mais lui c’était sa vie qu’il jouait dans chaque rencontre, sa vie pour un petit livre de lecture dans les mains de l’analphabète, sa vie pour un sourire sur les lèvres de la désespérée, sa vie contre  un job, même un  Contrat Emploi Solidarité, un TUC, un bidule, ce n’est pas birdie mais tu pourras être dans le par ! Sa vie contre un ticket de bus !

Alors il est fatigué… et puis cette marque sur le crâne, ce bébé la boite écrabouillé au bord de la piste livré à la mort certaine du temps qui défile sous le soleil de  Bobo-Dioulasso… t’es mort, t’es déjà mort et le hasard d’une missionnaire catho qui rode te remet comme ça ! Avec trois prières et de l’eau propre, elle te remet comme ça ! Dans le par, dans la vie !

C’est comme ça qu’il trimballait son courage désespéré, d’éclats de rire en glouglou au fond de sa gorge ! Un éclat de rire aussi puissant que la rossée d’une machette sur le front du nouveau-né, un glouglou à la hauteur  du gorgeon, de la lapée.

On enlève pas sa fêlure par un pansement d’eau mouillé, on ne trompe pas sa fatigue en faisant glouglouté toute sorte d’alcool dans sa gorge !

En vivant le deuxième jour d’ après sa naissance, il avait atteint le par, le reste était une sorte de bonus, de poker menteur, 8868703-bobo-dioulasso-burkina-faso-february-23-2005-africa.jpgde rime à trois balles, d’infini  pour les ouistitis !

A toi la folie que tu redoutais mais que tu voulais, A toi les abus,  le comble, les débauches et le débordement, la démesure puis le dépassement, le dérèglement et la disproportion, l’écart, l’énormité, l’exagération et l’excédent… glougloutement de l’extrême, surpassement , trop plein et Ploc ! Ploc une fois,  Ploc deux fois. Ploc final.

Il faisait encore froid cet après-midi. Il fait souvent froid au parc cimetière de Mérignac. Et les tiens étaient dans le par !

Partager cet article

Repost 0

Mi -homme,mi-cochon.

Publié le par letang-moderne

presseC’est une légère nausée qui envahit le matin du lecteur de la presse quotidienne. Ainsi une certaine Marcella Yacub serait devenu la maitresse de DSK, pour écrire un livre, sur celui qu’elle décrit comme une créature mi-homme mi-cochon.

Et voilà l’information du jour… le figaro, l’express, le point, la une de libé…. Le Smartphone crépite… mi-homme mi-cochon !

Un Homme comme un mot. Pourquoi pas un Okapi, une musaraigne ou un rhinocéros. Un mot c’est un mot !

Les hommes ce sont des ambitions superbes brouillées de méprises d’orgueil et de raison. Les hommes et les femmes vivent dans une porcherie et s’ambitionnent aussi délicat qu’une paire de chats angoras !

Les apparences que l’on nous livre  fardent l’amour propre que l’on se dissimule  sans prudence en acceptant tous les jours les flots imbéciles de leur propagande mercantile.

Mi homme-mi cochon… l’auge du matin est pleine ras bord.

Que fait le pilote ? Le chef d’orchestre, quel libéral dessein  peut bien avoir engendré cette matinale ration ? Pourquoi à la clarté du jour je ne me jette pas sur les beaux arbres, sur la rosée que je sais  condamnée par la ligne du soleil.coquelicots.jpg

Les hommes et les femmes ont des mines de plomb, ceux et celles qui ont encore la douceur du miel ont jeté l ‘éponge depuis longtemps. Ce monde que nous avons inventé nous enlève à nous même, nous essore à l’instant où il nous inonde de subalterne gravité.

La presse quotidienne est décourageante. Un homme c’est un mot, un cochon aussi. Un jour le pape, un jour le cochon, un jour Beckham, un jour le cochon, un jour le loto, un jour le cochon !

Et demain comme tous les jours, des cris sans bruit, des hommes sans âmes, des souffrances pour lesquelles il n’y a pas de mots ! Marcella, comme personne n’a envie de devenir la maitresse du chômeur qui s’immole pour raconter la genèse d’une étincelle, Marcella comme personne n’a envie de partager une orgie de boulettes de terre brassées d’eau croupie d’une flaque d’Haïti.  Joffrin et l’indicateur sycophante ne vendrait que peu de papier à dénoncer les meilleurs pages du livre qui raconte la condition qui nous est faite !

Dominique Strauss Kahn  fut longtemps le champion incontesté de cette presse morale, cette conscience de la Gôche qui le passe aujourd’hui à la moulinette ! Le voilà mis en crépinette, en saucisse et en pâté ! Des années entières que Jean Daniel et sa troupe  coupent nos mots, décapitent nos positions, équarrissent nos valeurs, estropient nos ambitions ! Tailladent nos muscles, mutilent nos mots !

charcutier-copie-1.jpgUn homme comme un mot, pourquoi pas un cochon !

Ils coupent, ils décapitent, ils équarrissent, ils estropient, et ils tailladent et ils mutilent. Quoi de plus naturel au fond que les charcutiers charcutent !

La presse quotidienne est une usine à hacher menu, menu, du bœuf, du cheval… ou du cochon !

Pour eux, un homme c’est un mot.

Partager cet article

Repost 0

« A la fin tu es las de ce monde ancien »

Publié le par letang-moderne

apollinairepoema.jpgC’est avec un Alexandrin, que Guillaume Apollinaire exécutait l’ancien monde. Un monde ancien  exécuté par un vers ancien !

Ce n’est pas qu’un hasard, si le texte de référence adopté par le 36éme congrès du parti communiste illustre sa démarche dans un autre vers d’Apollinaire. « Il est grand temps de rallumer les étoiles »

Les communistes d’aujourd’hui partagent avec le poète d’avoir voulu croire à la « religion » de leur enfance, mais au moment où éclate la faillite conjointe de la social-démocratie et du communisme autoritaire, il ne reste plus que l’esthétique d’une ancienne poésie pour redonner le gout  des reconquêtes.  Rallumer les étoiles est donc un objectif ambitieux, les spoutniks (compagnons de route en russe) sont en panne.

 Il est frappant de lire dans ce texte que le beau mot de socialisme n’apparaît qu’au passé, le communisme devenant ici « l’incessant mouvement démocratique d’appropriation citoyenne du monde.. »

Et dans la garbure vous mettez une queue de cochon ?

En lisant cette résolution, je ne peux m’empêcher de penser que la recherche inconditionnelle de synthèse conduit inévitablement à l’élaboration d’une inconsistante bouillie !

Je veux être tout à fait clair, il n’est pas question d’exécuter par quelques mots posés les uns à la suite des autres le  travail collectif réel et consciencieux de nos camarades mais plutôt de nous mettre en garde nous-mêmes sur le risque lourd qu’il  y aurait à ne pas clore la séquence des congrès respectifs des forces du Front de Gauche  par un acte qui soit à la fois un projet, un programme, et une stratégie.

Notre Front de Gauche est fait de gens qui ont échoué, quelque soit la chapelle de naissance, les trente dernières années ont été pour tous ceux qui œuvrent à la rupture un chemin de croix !

Les militants de l’aile gauche du parti socialiste, en désordre ou regroupés, de congrès en congrès ont échoué à faire capoter le vol du parti socialiste par une direction plus démocrate que progressiste, ils ont échoué a faire barrage au triomphe du social libéralisme !

Le parti communiste a du subir une érosion continue de son influence électorale faute de ne pas avoir  su articuler le lien entre la « participation aux affaires » (gouvernement-conseil régionaux –conseil généraux- communes) et le nécessaire soutien aux aspirations majoritaire du salariat. L’affaiblissement électoral nourrissant l’impuissance idéologique qui conduit à la période Robert Hue.affiche_meeting_communisme_26_janvi_bordeaux_0.jpg

Les  militants venus d’extrême gauche, essentiellement de feue la LCR, ont bien sur échoué dans la construction du NPA dont il ne reste que le souvenir d’une juste intuition, mais ils ont surtout échoué a rassembler les divers groupes et sous groupes de contestation radicale, laissant ainsi, l’aspiration révolutionnaire dans un spontanéisme épars.

Les militants de l’écologie politique  n’ont pas su empêcher la direction des verts  de se vautrer dans le « green painting » et dans l’acceptation de logique libérale toute autant anti écologiste qu’antisociale.

Voilà ou nous en étions, juste avant, juste avant la Bastille ! Ce jour où nous nous somme retrouvés !

Voilà le départ de tout ! Ce que nous devons faire c’est de ne pas gâcher ce grand rassemblement qui marque le début de la reconstruction du mouvement socialiste en France !

C’est au présent que se conjugue de nouveau le socialisme, et c’est pour cela que nous devons construire un programme clair qui affirme les principes et qui décline les mesures !

La loi mieux que le contrat !

En finir avec la cinquième République et ses institutions pourries. Nous voulons un régime parlementaire qui en termine avec cette illusion démocratique d’un président élu au suffrage universel, nous voulons une intervention directe du peuple non seulement dans  les institutions nationales  mais aussi dans leur articulation avec l’Europe. C’est sur l’implication citoyenne que se construit notre rupture c’est pour cela que la révolution citoyenne que nous appelons de nos vœux doit être précisément définie !

Réorienter l’économie et la production industrielle du pays  pour accomplir la bifurcation écologique que nous proposons nécessite que l’on indique clairement notre volonté de réappropriation clavieestollective. Oui nous souhaitons nationaliser, scooper, mettre en régie….

Enfin nous souhaitons une laïcité ni ouverte, ni positive, ni moderne ! Nous souhaitons réaffirmer le principe de laïcité tout court, garante de l’égalité républicaine !

En s’appuyant sur ces quatre piliers, le Front de Gauche pourra reconquérir les pans entiers que nous avons abandonnés aux sociaux libéraux, les temps nouveaux que nous allons imposer à la reconquête sociale ne eut pas faire l’impasse d’une homogénéisation idéologique du Front De Gauche.

« L’homme est à la recherche d’un nouveau langage auquel la grammaire d’aucune langue n’aura rien à dire »

C’est aussi du Guillaume Apollinaire

Partager cet article

Repost 0

Les yeux vers Athènes, la tête à Bordeaux !

Publié le par letang-moderne

659px-Vierge de Pitié- Bayel[1]C’est une véritable catastrophe humanitaire qui est en cours en Grèce. Ce pays de 11 millions d’habitants a engendré en cinq ans 4 millions de pauvres ! C’est le résultat patent de l’expérimentation austéritaire  décidé par la troika !  Un pouvoir d’achat moyen de la population qui a baissé de 45% en moins de trois ans ! 27% de chômeurs dans le pays dont 80% ne touchent aucune allocation sociale !

Arrêtons là, les méchants chiffres qui démontrent à quel point les semeurs de misère ont humilié ce peuple ! L’abattement général qui gagne la population est à la hauteur de la maltraitance qui lui est infligé.

Le Président Hollande qui était hier à Athènes,  a pour sa part félicité chaleureusement Samaras, qualifiant sa politique de réel « succès », n’hésitant pas un instant a saluer « l ‘exemple pour l Europe ».

Les bras m’en tombent !

Mais  il y a pire, nous connaissions la duplicité du personnage, son excellence de la maitrise du double discours, ce que nous avons découvert hier en  est le pinacle, l’apogée, le zénith du cynisme !

Cynisme est un petit mot, je crois qu’il est préférable de parler de d’immoralité, d’impudence, d’obscénité !

Au beau milieu  du traitement maudit et turpide que les banquiers imposent à l’ensemble d’une population moins bien traitée qu’elle ne le serait par une armée d’occupation, le Président de la « gauche » ose ce twitt, relayé par le compte officiel de l’Elysée, lui donnant ainsi un caractère solennel : « la Grèce a décidé un programme de privatisation. Les entreprises françaises seront présentes, car elles ont l’expérience du service public »

Il faut qu’il dégage !hollande-le-fourbe.jpg

Nous voilà bien prévenu, la politique que le Président et le gouvernement Ayrault entendent imprimer à la France à un modèle : c’est celui de la troïka, au service unique de la rente et des banquiers !

Notre pays est tranquillement en train de s’enfoncer  dans le gouffre des politiques aveugles de restrictions conduites sans aucune  considération pour les conditions de vie de la population !

Le dogme du zéro déficit et de l’euro fort, l’adoration aveugle de la financiarisation de l’économie éloigne tous les jours davantage l’acteur politique de l’objet politique !

Techniciens zélés d’une chimère faite loi, le bien être des peuples n’est pas le sujet des commis de la gouvernance, leurs yeux sont rivés sur les diagrammes et autres courbes d’un économiste chauve !

Il faut qu’il dégage ! Car la désespérance qu’ils sèment rend de plus en plus difficile notre résistance.

Partout en Europe, dans toutes les couches de la société, l’existence est devenue une pénible lutte pour la survie !

Le congrès du Parti de Gauche, qui va s’ouvrir dans cette période doit absolument donner les  moyens, les outils, pour abréger le supplice annoncé !

Je ne crois pas à la vague qui emporterait tout sur son passage et rendrait à la gauche un cours progressiste en un seul clin d’œil !famine.jpg

Le pitre qui nous sert de Président annonçait il y encore quelques semaines qu’il inverserait la courbe du chômage dans notre pays avant la fin de l’année 2013 ! Canular tout autant consternant que douloureux, c’est au bas mot 500 000 chômeurs en plus que sa politique va engendrer !

Entre chaque point des courbes de François Lenglet, il y a un infini qui ne se voit pas à l’image. Un illimité incalculable et indéfini qui est la sourde clameur des douleurs imprimées  aux gens !

Ce mal enferme et fait baisser les yeux, ce mal désespère autant qu’il désoriente désunit au moment même où il est vital de se serrer les coudes !

Le Parti de Gauche qui va ouvrir son congrès dans cette période doit bien faire attention a ne pas se contenter d’un slogan ! 

Prendre le pouvoir c’est se donner les moyens de le conquérir !

Si nous devons militer pour mettre le peuple au pouvoir, nous avons besoin d’une nouvelle étape faite  d’alliances renouvelées et de consignes claires !

C’est exactement parce que la direction européenne de la social-démocratie imprime un tour immoral, impudentarton1798-ff2ad et obscène aux politiques en œuvre que nous devons d’abord nous adressé à tous ceux qui sont encore sous l’emprise du Parti Sournois !

Nous devons lancer une adresse précise, programmatique, efficiente, immédiate à l’attention des écologistes qui n’acceptent pas d’être utilisés par ceux qui exportent des centrales nucléaires, nourrissent les actionnaires de Vinci dans de grands travaux inutiles, espèrent des gaz de houille, forent le gaz de schiste en Algérie, protège l’extraction d’uranium en faisant la guerre au Mali !

Nous devons lancer une adresse précise, programmatique, efficiente, immédiate à l’attention des milliers d’élus socialistes qui prennent conscience de l’impasse à laquelle les conduit l’acceptation des dogmes libéraux. L’asphyxie programmée des communes et l’extinction contraintes des politiques sociales des conseils généraux doit nous fournir l’occasion de démontrer l’urgence d’une autre politique.

Ouvrir en grand notre Parti de Gauche, en faire le lieu de la convergence  des résistances sociales et écologistes, faire de notre Front de Gauche  le centre sur lequel doit s’opérer la reconstruction d’une gauche de rupture morale, éthique et sincère !

Une Gauche de rupture capable d’agir de suite !

Partager cet article

Repost 0

Les moutons sont tondus ! Il nous faut reprendre du poil de la bête.

Publié le par letang-moderne

brebis-tondue.jpgSi vous faites les moutons vous serez tondus avait  prévenu  Jean Luc Mélenchon lors d’une réunion publique à Bordeaux en Décembre  de l’année passée !

Bêêêêêêê ! C’est l’heure !

 La tonte a  commencé, toutes races confondues, les moutons sont priés de se présenter  bien rangés, bien mignons, la toison offerte, au mois d’Avril nous n’aurons plus un fil.

Il y a d’abord tous ceux chez qui il n’y a plus rien à tondre, du moins on pourrait le croire.

L’allocation chômage  a disparu avant que n’arrive le 12 du mois, cela fait déjà bien longtemps que l’on ne s’offre plus le luxe d’une mutuelle, la folie d’une dent, l’indécence d’une paire de lunette. Chez ceux-là on prendra à la source en augmentant le prix de l’électricité de 30% en cinq ans. Ils devront choisir ou manger, un peu. .  Ou s’éclairer, se chauffer… la peau à vif !

Les velus vont aussi y laisser tous leurs poils, le mouton noir de la fonction publique est appelé à cesser de se goinfrer !

Il faut le savoir 25 % des agents de la fonction publique gagne le SMIC, gavés !

850 000 d’entre eux ont des contrats précaires, Nantis !

 Ils arrivent à la tonte étouffés par la compétitivité et la rentabilité qui désormais président à la saine gestion du DRH. Le gouvernement Ayrault qui prolonge la RGPP qui a  déjà couté plus de 150000 postes en 5ans de Sarkozy vient d’inventer la MAP (modernisation de l’action publique) qui signifie en réalité : la coupe, la taille la segmentation. 10 milliards de coupes budgétaires dans les dépenses publiques pour financer le crédit d’impôt au profit des entreprises. 

Les débonnaires ovins, paisibles, passifs, agnelets de nos communes et de nos cantons, glorieux astrakan de nos régions ne sont pas plus à l’abri. 3 milliards de dotations en moins pour les collectivités territoriales  c’est autant de laine qui cachera le véritable objectif de l’acte 3 de la décentralisation qui représente sans doute l’attaque la plus aboutie contre le service public.

Prenez le temps de lire la dernière version du projet de loi de décentralisation et de modernisation de l’action publique !

 

Un Bijou, une merveille, une perfection… Vous êtes désormais prévenus :   La région pilotera  le service public de l’orientation tout au long de la vie, les personnels d’orientation relevant du Ministère de l’EN seront placés sous l’autorité de la région ainsi  que la charge des biens meubles et immeubles.  

L’expérience que je connais bien des ouvriers TOS des lycées d’Aquitaine qui  misèrent depuis deux ans pour voir leur traitement augmenter  de 150 euros brut, réclamant ainsi une simple mesure d’équité qui mettrait leur salaire au même niveau que leurs collègues du siège augure assez bien du sort qui sera réservé aux personnel d’orientation.ia-enseignants-lycee-pro-jean-rostand-manif_593620.jpeg

Ce qui était en cours pour l’enseignement supérieur et la recherche est confirmé : la région définit un schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation quand bien même il est fait référence au cadre des orientations du plan national.

En matière de développement économique, le schéma régional de développement économique et de l’innovation ne se pose ni la question de la réorientation écologique de notre société ni la question du coût exorbitant  du capital qui ruine nos entreprises et maintient les salaires au plus bas niveau. Non ! Il se donne  comme priorité les actions de soutien à l’internationalisation et à l’innovation des PME, l’amélioration de la compétitivité des entreprises ! Entendez la baisse des salaires !

Un chef d’œuvre, pour imposer l’austérité dans la  moindre des petites communes de notre territoire, les schémas régionaux de développement économique indiqueront les priorités régionales et il s’en suivra que les moyens de pression sur les communes et les groupements de communes seront renforcés par les conditions ainsi imposées. Pas de subvention de la région pour un projet qui n’entrerait pas dans les orientations fixées par le schéma régional (symétriquement, pas de subvention du département pour un projet non conforme au schéma départemental). La liberté communale est singulièrement mise à mal. Et les élus qui entendent administrer librement leur commune devront bien sur passer par les ciseaux  d’argent du Président de Région ou de Département !

Les élections municipales qui s’avancent sont les lieux de ce débat, les listes du Front de Gauche devront  tout mettre en œuvre pour expliquer cette logique et la faire capoter !

Mairiepermanence.jpgEn disant cela j’ouvre grand  l’alliance politique qui doit se nouer lors de ces élections municipales, il est de notre devoir de rassembler  les démocrates et les républicains  attachés à l’égalité devant la loi, attachés à la libre administration de nos communes !

La décentralisation que nous portons se nourrit de micro expériences, de réappropriation de la gestion de l’eau, des PLU, des transports… elle porte les germes d’un bouleversement écosocialiste parce que c’est au plus près de la vie de nos concitoyens que nous pourrons démontrer que la survie de l’humanité passe d’abord par nos choix du quotidien !

Les élections municipales sont le bon moment pour recomposer les majorités de Gauche, elles sont le moment où nous pourrons reprendre du poil de la bête !

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>