Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Socialistes, rompez les rangs !

Publié le par letang-moderne

5495089600_3520a569f7.jpgDans l’existence brumeuse  des couloirs solfériniens surgissent parfois des traits de lumières, des chants de rossignols qui offrent aux oreilles des marécageux, un langage de fleurs, une mélodie de printemps.

Parfois, un fou, comme hier, s’éprend de la tentation de l’élévation. Parfois un homme, une femme, parfois plusieurs, ensemble s’emballent,  s’engouent et se surprennent ébaubis à réfléchir !

Il faut bien de la force et du courage pour s’extraire  au-dessus des vapeurs glauques   qui s’étendent muettes et opaques dans ce lieu où jadis le socialisme brillait comme un feu lointain mais clair et qui désormais obstruent  l’horizon de leurs miasmes convenus.

La « merkellose »  qui  règne sur le marais est une maladie de la volonté ! Elle déforme la vue, embouche l’ouïe, insensibilise le touché ! En ce lieu les pauvres scrofuleux ne voient rien, n’entendent rien, ne perçoivent rien des vastes chagrins et des lourds ennuis qui envahissent le peuple du dehors !

Alors parfois, un illuminé, s’élance  et de son aile atrophiée, tente de se jeter vers les champs lumineux qui lui parviennent du l’extérieur !

Enhardi du tumulte que font ceux qui résistent, il ose une pensée ! Il tente un raisonnement, il dessine un plan, une visée, il propose un objectif pour s’extraire du marasme, se libérer de la moite apathie, s’arracher de la faillite en cours !

Cette aile qui bouge encore, c’est la gauche. L’aile gauche du parti solférinien,  atrophiée certes, le muscle bien maigre, et la chair encore bleue  des coups de bâtons qu’elle reçoit, elle bouge   encore et quand comme hier elle rassemble sa force, s’arme de courage et de conscience, elle réussit presque.

« Affronter démocratiquement la droite européenne, c’est se confronter politiquement à la droite allemande »

Que de d’audace !

Quel toupet ! D’où vous vient cette bravoure, ce courage, ce cran ? Quelle hardiesse, quelle impudence ! Une telle fermeté vis-à-vis de la droite  confine à l’effronterie….Fou ! Que vous êtes de sombrer  mabouls et paranoïaques dans le discours simpliste du populisme rampant ! Discours absurde et chimérique, bientôt vous seriez capable de parler dru et cru !

la sixiémeOser affronter la droite européenne, c’est remettre l’ensemble de l’ouvrage  sur l’établi, c’est admettre que la construction européenne au service des rentiers est une menace pour la monnaie commune, comme le dit Gérard Filoche  l’euro qui a été sauvé 13 fois en 3 ans est à la merci du premier spéculateur, il faut vite refonder ses règles de fonctionnement !

Oser affronter la droite européenne, c’est admettre que  les reformes imposée par Angéla Merkel sur la « gouvernance européenne » sont autant de reculs démocratiques qui privent les représentations nationales de leurs plus importantes prérogatives !

Oser affronter la droite européenne, c’est combattre ce qui nous est présenté comme des plans de sauvetage  et qui ne sont que des corsets de souffrances  agrafés à la couenne des peuples pour renflouer les bénéfices des banques et des banksters !

Oser affronter la droite européenne, c’est rompre de suite avec le TSCG, et redonner au peuple son vote, sa parole.

Oser affronter la droite européenne, c’est admettre une bonne fois pour toute que les 21 millions de chômeurs de la zone euros, les 35 millions de pauvres ne paieront pas, ne paieront jamais la dette ! Leur dette !

Oser affronter la droite européenne  c’est rompre avec le discours sur la modération   des salaires, et l’allongement du temps de travail .C’est mettre en œuvre une politique qui garantit  les retraites, la sécurité de l’emploi, la sécurité sociale, la fonction publique, les entreprises publiques. Bref c’est faire la guerre à la finance  qui engloutit dans ses vases tous les acquis sociaux pour rembourser la soi-disant dette publique !

Voilà ce que veulent  dire les mots que  vous aviez osé poser sur texte solférinien ! À la lecture de ceux-ci,  Ayrault surgit…222764545_c23cb1694b.jpg

Deux heures plus tard ils disparaissent du texte ! Un communiqué  AFP est envoyé : C’est à la demande du Premier ministre que les passages inappropriés à l’égard de l’Allemagne et d’Angela Merkel ont été supprimés du projet du PS vendredi après-midi».

 Dans la brume épaisse et poisseuse de Solférino, une silhouette décharnée de ce qu’elle fut, une ombre incertaine et fuyante envoie à son tour un message : «  c’est d’un commun accord que nous avons modifié le texte » signé Harlem Désir (!!!)

Amis et camarades, rassemblez les forces qui vous restent ! Envolez-vous loin de ce marécage bourbeux, chassez ce limon mauvais qui cloue vos semelles,  osez la lumière du dehors !

 Socialistes rompez les rangs !

Partager cet article

Repost 0

toi aussi! publie ton mur des cons!

Publié le par letang-moderne

512134945_ec90f8d22f.jpgSi comme moi vous aimez l’humour des salles de gardes, les blagues potaches et que vous êtes mort de rire dès que ce n’est pas drôle, je vous invite aujourd’hui à publier votre propre mur des cons, parce qu’ils le valent  bien !

Bien sûr comme, moi vous n’aviez pas prévu d’y coller Christine Taubira, mais sa saisine du CSM dans cette violation d’un local syndical, vient de toute évidence de la propulser en haut de l’affiche, tant pis pour elle. Ça nous fait de la peine !

159962-152219-cambadelis-une-jpg-56255-jpg 61772Cambadélis lui mérite vraiment ! Pour son œuvre et sa réussite personnelle pour être un des plus grands artisans de la transformation du PS en école du rire, il à sa place contre ce mur, je me battrai tout de même pour que l’on ne lui bande pas les yeux !

Cahuzac-soucieuxCahuzac ! Un saigneur ! En bloc et en détail, tout petit il avait déjà montré des aptitudes au reniement de la gauche, sa vie politique est une œuvre colossale de discréditation de notre idéal, il a dépassé le mur du con depuis bien longtemps, c’est le con intersidéral !

 

7047964135_dcd552f2d3.jpgLa Le Pen, incontournable  connasse  qui est selon le bon mot de JLM à la politique ce que le coca-cola est à l’histoire du bon gout ! Une Marque ! La marque du poison haineux et misérable qui s’infiltre dans la société  grâce aux habiletés du Marketing dédiabolisateur des champions médiatiques du système.

 

depardieuDepardieu, la preuve absolue que l’argent fou rend fou même ceux qu’ils l’étaient déjà alors qu’ils n’avaient pas un rond ! C’est mon bon con, mon con que j’ai le talent pardonne tout ou presque !

 

 

evequeLe pape, les papes, les enfants de cœur ! L’émanation divine connait la géopolitique à la perfection, devant les révolutions citoyennes en cours en Amérique latine, les croisés de la prise de la conscience des peuples ont agi vite et bien, en nommant un pape marqueté, « évêque des pauvres » en moins de temps qu’il ne faut pour communier, ont enclenché une guerre idéologique moderne. C’est eux ou nous ! Derrière ce pape se cachent à la fois  le fantôme de  Vidéla  et les Chicago boys

moranoMorano, bien sûr ! Cette chose bien pire que la gastro, invention idéologique diabolique de la droite forte et décomplexée, qui lorsqu’ elle veut se donner une image populaire n’imagine rien de mieux que d’incarner l’idée qu’elle se fait du peuple dans un engin veule et crasse, inculte et vulgaire, féroce et venimeux ! Un truc qui fait peur Morano,quand je veux impressionner ma fille,ne lui dis-je pas : si tu travailles mal à l'école, tu finiras comme Morano! elle en tremble encore! - Pardon-

 

jeanmiApathie ! Mais où sont les preuves ? Hein ? Où ? Hein ? Où sont les preuves ? Vous connaissez tous la réponse, vous avez raison… c’est bien là qu’elles sont ! Et nous attendons tous avec impatience  que la grâce éthique du moment gagne les actionnaires de C+ et de RTL pour qu’enfin ils offrent à Apathie un stage de remise à niveau en journalisme !

 

 

galloisGallois ! L’exceptionnel Gallois, patron de gauche si il en est, auteur du si grand rapport éponyme  qu’il nous couta 20 milliards ! La connerie a un coût, et chez Gallois ce n’est pas TATI !  Mais ne vous inquiétez de rien, chez Galllois  ce sont toujours les salariés qui paient, l’homme a fait ses preuves à la SNCF désormais démantelée….

 

 

hollande et sarkoSarkozy, l’inévitable, on croyait s’en être séparé, on pensait l’avoir chassé, nous attendions le changement promis, et nous voilà de nouveau devant les mêmes maux ! J’ai croisé ce matin un Rom, puis un chômeur en fin de droit, un syndicaliste menacé de prison et tous m’ont dit la même chose : quand est ce qu’il part Sarkozy ?

 

holtzGérard Holtz, vive le sport, vive le sport sur la deux! Lui c'est un grand ! Je crois même que c'est mon préféré. Gavé par les sponsors pourris qui transforment toute activité sportive en jack- pot télévisuel, le nain milliardaire du PAF est impayable lorsqu'il s'indigne de l'horreur éthique que constitue le dopage! C'est un exemple du genre le voir condamner à intervalle régulier les mêmes idoles du sport qu'il encensait quelques mois plus tôt est un moment de pure grâce! L’hypocrisie à un nom : Holtz!

images (2)Gueant, la haine d’une droite sans nom, un frisson dans le dos. Une conception policière de l’ordre  qui incarne à merveille l’adage  suivant : « mieux vaut un innocent en prison qu’un coupable en liberté ! ».Il se décline aussi en trois temps, il peut alors prendre la forme d’un Valls, d’un Bauer ou d’un Buisson ! La connerie forme et déforme !

 

mireillePoutine, Kadhafi, et Mireille !  Je crois que le ciment de l’oligarchie n’est pas philosophique….A moins que  « mille colombes »… ♪♪ gnagnana … soit une parabole qui référence les paradis fiscaux et les comptes cachés des puissants, la présence simultanée de ces trois-là prouve que l’argent à une  grande qualité, il permet à trois cons de compète de pouvoir  se rencontrer en grandes pompes au bout du monde, eux que leur discernement seul n’ aurait jamais autorisé l’espoir  de sortir de la maison sans se perdre dans dédales qui vont de la porte à la rue !

robert menard 2Robert Ménard ! Le con ! Avec l’accent antisémite et l’autosatisfaction qui va avec ! Un maitre- étalon ! Ainsi il faut deux Dieudonné pour un Ménard, 3 Julie Lescaut, presque autant de Pujadas, mais seulement 1,1 Filkenkraut  qu’il ne faut jamais oublier parce qu’il vaut des points !Le Ménard c’est l’unité de mesure, comparez  qui vous voulez à lui et vous évaluerez parfaitement le degré de connerie !

 

les braves gensParisot, l’évêque, le Hollande, la prof de techno de mon fils, le flic du coin, le bibliothécaire masqué, Benoit Hamon, Thatcher  parce que «  quand on est con on est con », Parisot, Harlem Désir parce qu’il dit n’importe quoi et que ça me fait de la peine, Woerth parce que sa femme à un beau chapeau…

mr bricolageD’autres et tant d’autres que j’oublie … tient une conne dangereuse déguisée en people me revient en mémoire, Frigide Barjot et sa copine Brigitte Bardot ! D’Autres plein d’autres que je vous invite à punaiser sur votre mur en solidarité avec le droit syndical bafoué, en soutien  non seulement à l'indépendance de la justice mais aussi de la liberté d'expression. !

Après tout on est tous le con de quelqu’un !

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

On gracie et on pardonne les exécuteurs du turbin ! On n’amnistie pas les syndicalistes !

Publié le par letang-moderne

chomeur.jpgCe matin, comme hier, comme demain,  1000 personnes se sont levées l’avenir contraint, la peur  épinglée au beau milieu du bide. Les lendemains déchirés par les nécessités du marché ! Ce matin comme celui d’hier, mille salariés sont remerciés !  La vie sociale qui s’arrête, les collègues que l’on ne verra plus, l’argent qui ne rentrera pas, et ce cadeau que l’on ne fera pas à ses enfants… les anniversaires tombent toujours mal !

Cette violence de masse organisée, systématisée, planifiée n’est pas délictuelle, elle est de  l’ordre de la chose admise, elle ne se conteste pas. Absoute, tolérée, excusée la violence ordinaire n’a pas besoin d’être amnistiée !

L’ordre naturel est de rémunérer le risque de l’actionnaire, de l’investisseur, de l’entrepreneur le risque du salarié, c’est la vie !

 La vie n’a pas de prix, surtout celle des ouvriers, une feuille jaune, un entretien de compétence et le chômage… la culpabilité qui ronge, l’abattement morose qui enveloppe… l’argent qui ne rentre désormais plus et c’est d’abord la mutuelle que l’on supprime.

Pour soi d’abord, puis pour sa compagne ou son compagnon et pour finir celle des enfants !

La misère qui tue est une violence absoute.

On négocie  tous les jours avec les détenteurs de comptes cachés dans le paradis fiscaux, et lorsqu’au bout d’une  longue discussion avec l’administration de Bercy,  le voyou concède à payer  son du, juste son du, les sommes étant tellement énormes, l’Etat tellement pauvre…   que l’on gracie, que l’on pardonne, que l’on oublie !

Quand une sordité comme Mittal annonce qu’il jette des milliers de familles à la rue, menace l’équilibre de toute une région raye plus de 10 000  emplois pour protéger le rendement de ses actions, il n’y a même pas une loi pour interdire les licenciements boursiers !

La cochonnerie de ce type de prédateur n’a pas besoin d’être jugée, encore moins amnistiée, elle  permise, habilitée,  autorisée !porcherie.jpg

Voilà le système que Hollande protège, voilà le signe qu’il envoie de nouveau au MEDEF.

Aimez-moi ! Aimez-moi ! Soutenez ma politique, elle garantit vos intérêts !

En refusant d’accorder l’amnistie  pour des syndicalistes que la loi sarkozyste a criminalisés, il affiche sans la moindre pudeur l’indécence du niveau de soumission auquel est arrivé ce gouvernement !

A peine vient-il de tenir tête à la réaction des anti-mariages, qu’il se croit contraint dans l’instant de s’excuser de son audace, offrant coquetterie et amabilité à l’autre branche combattante de la même  réaction : les destructeurs du droit social !

Douceurs et salamalecs pour les rédacteurs de l’ANI, grossièreté, muflerie, amendes et condamnations  pour ce malheureux qui jette un œuf sur la maréchaussée !

Cette stratégie  du renoncement apostasique, cette démission qui tend à la capitulation est une voie de supplice, un abîme infernal qui conduit le gouvernement à se mettre  sans cesse sous la pression d’une droite ragaillardie,  qui après chaque renonciation se sent légitime pour exiger une nouvelle abdication !

melp.jpgL’ANI n’est pas encore définitivement acté qu’ils exigent la suppression du CDI, l’accord sur les 20 milliards de cadeaux aux entreprises n’est pas sec qu’ils en demandent 60 de mieux ! L’amnistie des syndicalistes est refusée, ils embrayent sur la dissolution du syndicat de la magistrature !

Ainsi va la pente fatale dans laquelle ils nous ont engagés !

Il faut d’urgence un gouvernement à la gauche ! Sinon le peuple ne lui pardonnera pas sa déloyauté !

Partager cet article

Repost 0

De Bastille à Nation !

Publié le par letang-moderne

affiche-langoureau-190x253.jpgLutter sans cesse et d’abord contre soi-même, s’engager  en cueillant ses utopies,  les rassembler et les chérir pour terrasser  le catastrophisme lucide que l’examen du réel exhibe !

Combattre  les démons indignes du présent pour ne jamais en rabattre sur les lendemains que l’on espère !

Voilà ce qu’est la gauche, un optimisme joyeux capable de surmonter  la sinistre mélancolie  du tracassin ordinaire de « l’indépassable » système !

Sans jamais être sur de gagner, jouer quand même, créer, établir, fonder, produire et réaliser… C’est ça la gauche !

Au fond nous sommes les plus nombreux dans notre camp.

 Nous n’aimons pas voir la police de la République rassembler sur ordre les enfants au petit matin. Que le camp  soit de Roms,  de maliens, ou que les expulsés n’aient pas payé leur loyer... Nous n’aimons pas la misère qui est faite aux humains. C’est pour cela que nous nous battons contre la règle d’or, la hausse de la tva, les 20 milliards offerts au patronat, parce que nous faisons un lien direct entre les souffrances des uns et  les gonflements des autres !

Nous n’aimons pas le refus qui  est opposé aux syndicalistes d’amnistier  les bousculades qu’ils ont commis en tenant la tranchée contre Sarkozy, c’est d’abord grâce à eux que la gauche a pu gagner, quand dans le même  temps, l’administration fiscale prend toute les précautions pour ne pas divulguer le nom des milliers de voyous qui volent la France à milliards chaque année !

Nous n’aimons pas que Cahuzac ait pu être ministre de notre République. Ce n’est pas tant l’affaire révélée qui nous humilie, c’est avant tout, que celui qui avait déjà été condamné par la justice pour  avoir payé sa femme de ménage clandestinement  fut choisi par la gauche pour nous  délivrer la morale de l’ascèse !

Nous n’aimons pas que la gauche laisse les fachos se promener dans la rue  et multiple les arguties pour tenter de décrédibiliser  notre appel citoyen au réveil de nos consciences !

Les limites du supportable sont déjà atteintes, et nous ne faisons que constater que malgré la volonté populaire, les marchés, la banque, les finances  continuent de gouverner le pays.

Bien sur qu’Hollande n’est pas Sarkozy mais leur politique est à l’identique  puisqu’ils ne sont que les mannequins qui décorent la vitrine !vitrine-PB.jpg

Notre appel pour la marche du 5 mai n’est pas une invitation pour une ballade rituelle, de Bastille à Nation, nous proposons à la gauche, à toute la gauche, à toutes les gauches de retrouver le cours de son histoire !

C’est sur ce chemin que se déroulent les grandes conquêtes, de la grande révolution au Front Populaire lorsque le peuple de gauche veut faire entendre sa voix, c’est d’abord entre ces 3km  de ligne droite qu’il se rassemble !

Notre appel  n’est pas une sommation à rejoindre le Front de Gauche, il est l’occasion  pour tous ceux et celles  qui espèrent  d’une gauche à la hauteur de leurs attentes de signifier au gouvernement que l’heure est désormais devenue grave !

Quand il se retrouve uni sur des contenus, soudé  et déterminé, le peuple peut tout faire basculer.

prise-de-la-bastille.jpgDe Bastille à Nation, c’est là que tout commence, toujours.

 

La multiplication des appels en faveur du 5 mai montre déjà combien les sphères d’influences de notre petit Front de Gauche on été dépassée.  

 

Ici, se sont Des avocat-e-s, magistrat-e-s, et professionnel-le-s de la Justice et du droit en marche pour la 6ème République!, là  c’est presque 1 millier d’écologistes  qui appellent à la grande marche citoyenne du 5 mai pour la 6e République et puis  les combattants  l’égalité civile et civique de toutes et tous et l’ Appel pour la défense des libertés associatives et de l'éducation populaire à la marche du 5 mai pour la 6e République celui   des économistes pour une VIe République, contre la finance et l’austérité et  des Français de l’Étranger pour le 5 mai 2013 de ceux de  la culture pour la marche citoyenne pour la 6ème République et enfin l’appel massif toutes  confédérations confondues   de syndicalistes à la marche unitaire du 5 mai, contre la finance et l'austérité, pour la 6ème République

 

Sans jamais être sur de gagner, jouer quand même, créer, établir, fonder, produire et réaliser…  De Bastille à Nation  rien ne se fera sans toi !

 

Partager cet article

Repost 0

Réveille-toi ! (Supplique pour un endormi)

Publié le par letang-moderne

440196745_bd24ccc58a.jpgEn sortant du conseil municipal d’hier soir, juste avant qu’une fièvre improbable accapare ma nuit,  j’écoutais, déjà  moite, presque souffreteux, un militant socialiste me faire la leçon sur mon manque de solidarité avec le gouvernement des solfériniens !

Ne voulant ni blesser ni céder, je m’efforçais d’argumenter…. Un couplet sur l’ANI, un autre sur la finance, un refrain sur le diktat libéral européen… bref tout y passe  et le gazier ne trouve pas ses mots pour me dire combien il est d’accord !

Il agrée, il approuve, il est d’accord, mais, mais… mais, mais ! heu…. Il faudrait être solidaire….

Au nom de quelle idolâtrie ? Pour quel totémisme devrais-je être solidaire de la même politique que j’ai tant combattu ?

Pourquoi devrais-je  fétichiser le gouvernement du changement alors que sa marque est celle de la grande continuation, la perpétuation appliquée d’une politique au profit du capital contre le travail !

Que je  lui glisse les 20 milliards d’euros de  « l’accord compétitivité », la hausse de la tva, et le gel des salaires…. Il est d’accord toujours d’accord !

A l’unisson le camarade !!  Absolument, amen, assurément, entendu, o.k., oui, parfaitement, soit !

« Mais quand même …  il faut combattre la droite ! »

Ben ! C’est ce que je fais nigaud !

Voilà !  C’est exactement ce que je fais !

Il faut en finir avec la domination de la finance, abandonner la politique de l’offre, pour celle des besoins. Quelle folie que de maintenir sous perfusion un système qui procède au pillage méthodique des ressources naturelles de la planète, saccage l’environnement, détruit des emplois, appauvrit les peuples, engendre des inégalités, précarise les familles, criminalise les militant-e-s syndicalistes, sociaux et associatifs, et exacerbe les haines pour permettre aux multinationales de continuer à se gaver avec un appétit insatiable !7456164790_5bdf3822cf.jpg

Il ânonne, il bafouille, il baragouine, il bégaye…. « Oui mais ici à Villenave d’Ornon, on peut être ensemble pour battre le Maire et la droite ! Il faut qu’on soit ensemble ! »

Ok ! Que je lui réponds, soyons donc ensemble pour  réinventer  les nouvelles formes de démocratie qui doivent permettre l’implication citoyenne  à tous les niveaux, dans les communes comme dans les intercommunalités, dans les cantons, dans les régions, au parlement !

Décidons des budgets participatifs et des procédures de referendum révocatoire ! Tu vois, on a tant de choses à faire pour faire avancer le changement !!

Par exemple,  la marche du 5 mai pourrait être le début d’une marée unitaire et citoyenne qui refonde  notre espoir commun, elle pourrait porter des solutions à la lutte contre la finance et  pour la bifurcation écologique de notre système productif, elle pourrait jeter les bases d’un accord programmatique entre socialistes, écologistes et le  Front de Gauche….

« Euh… gnierk !!! sgroumpfff….. glap glap… et puis  Euhhhhh quand même (!!!)”

J’ai de la fièvre, tu me fatigues, tu me soules...

Réveille-toi !

Partager cet article

Repost 0

L’autre affaire Cahuzac… le bruit des écuries !

Publié le par letang-moderne

balai-et-ecurie.png

 En mars 2010, Eric Woerth, par ailleurs maire de Chantilly, commune relativement voisine de Compiègne, a fait procéder à la vente d’une parcelle de 57 hectares, sise dans la forêt de Compiègne, regroupant un golf et, surtout, en ce qui nous concerne, nous  les balayeurs d’écuries l’hippodrome de Compiègne pour 2.500.000 €  à la Société des Courses locale. (qui, bien entendu, s’était réjouie de cette acquisition). L’homme d’Etat soutient que cette transaction avait été validée par Matignon.

Pourtant le parquet indépendant, puissant, et tout et tout, le parquet exemplaire, Le parquet général près de la Cour de Cassation annonce aussitôt  que la Cour de justice de la République va enquêter sur Eric Woerth pour "prise illégale d'intérêt" dans cette  vente controversée de l'hippodrome à pas cher.

Soupçonné d’avoir vendu  à un prix d’ami  la défense du brave est courte : 

« Un prix d’ami ? Je n’ai pas d’ami », se défend Éric Woerth. « Je ne connais pas M. Gilibert (le patron de la Société des courses de Compiègne –ndlr). Je connais M. Marini (le sénateur-maire de Compiègne –ndlr), mais je n’ai pas d’intérêts croisés ou que sais-je d’autre.

Deux millions et demi, ce n’est pas rien, et c’est toujours ça d’empoché pour l’État », poursuit-il. (Notez le cynisme)

« Je n’ai fait que défendre l’intérêt général dans cette affaire. Il n’y avait aucun autre acheteur. C’était le bon prix, le prix du terrain », clame l’ex-ministre, très disert.

Vous n’êtes pas convaincu ?

Et vous avez raison ! En regardant la liste  des noms que mentionne le fichier   Falciani du nom d’un informaticien franco-italien de HSBC Patrimoine, la filiale genevoise de la banque anglaise, il est sans doute fort probable que vous trouviez quelques amis à Mr Eric Woerth.

Des amis, biens sous tous rapports, une coterie  de privilégiés sûre de son impunité à qui la loi commune ne s’applique pas. Au sein de cette officialisme grimé  peu importe la couleur politique. Tout est affaire de réseaux et de connexions entre grands élus, chefs d’entreprises, financiers, professions libérales et parfois même hauts fonctionnaires.

Plus de 127 000 comptes !  Tous ayant un encours supérieur à 1 million d’euros !

Arrêté à la demande de la police suisse, le salarié indélicat, est traité comme un délinquant. Il transmet ses informations au juge Montgolfier, qui a son tour, donne la liste au ministre du Budget, chargé de la lutte contre la fraude fiscale…

Et là !  Miracle de la mère Denis : blanchissage et barbouillage, débarbouillage et décantage, lavage, lavure, lessivage, nettoyage, savonnage et transvasement… la liste qui sort de Bercy ne contient plus que 3000 noms !

Quels sont les noms qui ont disparu de la liste ?les-braves-gens.jpg

Voilà la bonne question que devrait se poser les parlementaires ? Mais aussi les journalistes et les combattants du populisme … les sornetteurs de la République exemplaire, les enfumeurs du patrimoine de mon conseiller général…

Ce que l’on sait maintenant,  c’est que Jérôme Cahuzac détenait un compte en suisse depuis 20 ans, et qu’il  y a fort  à parier qu’il était donc inscrit sur cette liste…

Ce que l’on sait aussi c’est que la femme d’Eric Woerth était à l’époque la gestionnaire de fortune  de Liliane Bettencourt  dont on connaît la passion pour les cagnottes helvétiques…

Ce que l’on sait aussi c’est que nommé à Bercy en 2012, Jérôme Cahuzac, lance une enquête administrative sur  l’affaire de l’hippodrome de Compiègne, bien sur l’expertise bâclée qui en sortira  dédouane son prédécesseur  dont les juges ne semblent alors pourtant  vraiment pas convaincus par ses explications…

C’est étonnant ca, non ?

balayeurs.jpgD’autant plus que personne ne lui à rien demandé à Cahuzac !

Inversement, Éric Woerth n’a pas ménagé sa peine pour dire tout le bien qu’il pensait de son successeur lorsque mediapart s’égosillait sous les insultes de la bien-pensance et les indignations d’Apathie.

Depuis  il est  resté étrangement silencieux lorsque les ténors de la droite se sont déchaînés contre son successeur.

Dans les écuries le bruit du balai  inquiète…..

Partager cet article

Repost 0

Coup de force au Sénat, l’hypocrisie solferienniene atteint un sommet !

Publié le par letang-moderne

4849853395_6262ccf1ed.jpgHier, en fin de soirée, il  s’est noué au sénat un moment à la fois banal et pourtant capital !

Banal parce que c’est la 251éme fois  depuis 1959 que le gouvernement utilise cette procédure constitutionnelle dite du vote bloqué, prévue par l’article 44 alinéa 3, et qui  permet d’éviter de déposer des amendements à un texte, oblige les majorités en proie au doute à se ranger comme une colonne  milicienne derrière l’avis du gouvernement !

Nous le savons, depuis le vote de l’Assemblée Nationale ce texte hallucinant sur L’ANI n’a pas trouvé de majorité  parmi les députés puisqu’il fut adopté par moins d’un sur deux d’entre eux, les autres s’abstenant et 19 courageux votant contre.

Ce sont les joies banales de la 5eme République, et Jean Vincent Placé devrait s’interroger  sur l’intérêt tout relatif de posséder un groupe au  sénat… un groupe réduit au silence dès que le gouvernement le décide !

Pour autant,  l’instant n’est pas dénué d’une véritable importance. Outre le fait qu’il met en évidence, au bon moment, le besoin urgent de refonder la République en lui permettant de sortir de cette constitution monarchiste que François Mitterrand lui-même qualifiait de  « coup d’état permanent », ces événements nocturnes montrent  à quel point la parole des solfériniens est devenue inaudible, discréditée, déconsidérée… disqualifiée !

Sans même parler du fond de la loi qui est une expression inouïe de la régression mentale dont sont atteints ces escrocs.

En effet il est peu d’exemple dans l’histoire du mensonge politique où, en si peu de temps, les femmes et les hommes élus par le peuple pour mener une politique se conduisent exactement à l’inverse du mandat qu’ils ont reçu !

Regardez plutôt, simplement deux exemples frappants parmi les centaines de déclarations récentes que vous pourrez trouver sur  la toile de barons solfériniens hurlant à la mort contre cet article 44 de la constitution !

Lors du débat sur les retraites, Jean –Pierre Bel,  actuel président du Sénat, s’exclamait : « Le sénat est bafoué, il s’agit d’une faute grave contre le débat démocratique » à la tribune de la même assemblée, alors  que le gouvernement Fillon, souhaitant protéger Woerth d’affaires en cours, utilisait la même procédure.menteur-mensonge-250

C’est sans doute cette manière de faire de la politique qui est la plus dangereuse  pour la cité. Car au fond, c’est elle qui ouvre les portes grandes à tous ceux qui ont encore la République au travers de la gorge et qui s’apprêtent à manifester une nouvelle fois aujourd’hui !

Il y a-t-il un mince espoir que la situation change ?

 Il est évident que l’on ne peut pas compter sur les solfériniens eux-mêmes, puis qu’il est démontré par leur récente victoire électorale  que la rentabilité du mensonge  fait désormais de celui-ci l’alphabet de leur langage politique !

Chez le solférinien coté, obligé du système, le mensonge est devenu une seconde nature, un réflexe !

Regardez plutôt ce document,  il est édifiant : Ce document date d’il y a moins de 24 mois et constitue les propositions institutionnelles avec lesquelles les solfériniens se sont présentés aux suffrages du peuple !

Consternant de lire au chapitre 11 : « Depuis la révision de l’article 49-3, les règles relatives à la recevabilité financière et au vote bloqué sont les principaux vestiges du parlementarisme rationalisé. Selon la juste formule de Jean-Pierre Bel, la procédure du vote bloqué peut conduire à « l’anémie du débat démocratique » à l’Assemblée nationale. Elle vide de tout intérêt les séances d’initiative législative laissées à l’opposition. »

Fermez le ban !

la sixiémePour sortir  de ce piège mortel pour la gauche qui consiste à faire l’inverse de ce que l’on promet, il faut que la vérité devienne rentable !

Seul le peuple a  la force d’effectuer ce changement !

 La vérité est une condition déterminante du rapport que le citoyen entretient avec ses élus !

Le mensonge de Cahuzac n’est rendu possible que par affadissement général de la morale des solfériniens, que par la pratique généralisée de la menterie, du bobard. Le Pharisianisme  est un temps joyeux et inutile, l’escobarderie conduit toujours aux mêmes drames… les faisans prennent la place des faiseurs….

De l’Air, de l’air, de l’air !

Partager cet article

Repost 0

Il est vert pétrole ! Véniel Bon- Bandit nous rendra fous !

Publié le par letang-moderne

2501883626_74edb27853.jpgIl faut chasser les rats ! Leur briser la patte, leur tordre les vertèbres ! Les rats sont les annonciateurs sournois des folies collectives qui nous guettent !

L’un d’eux siège  au parlement européen, grimé en contestataire, maquillé en écologiste, il détourne encore des bouts de lumières  comme un mulot entasse en son trou des prises vivrières !

Daniel Cohn- Bendit est un agent zélé de l’oligarchie. Prêt à tout pour dérouter, soustraire  les braves gens à  l’impérieuse nécessité écologique !

Il faut le voir hurler, cintré dans sa camisole de force libérale, il faut l’entendre oser  l’exploration pétrolière en Méditerranée, là, tout près de chypre, Chypre  la broyée par la finance et les tarentules !

Manchot planté au milieu du chaos, il a osé !

Mercredi,   en pleine séance du parlement, intervenant pour le groupe Europe-Ecologie dont il est le Président, dire à propos de Chypre, pour laquelle la troïka vient d’inventer un plan de misère qu’une armée d’occupation n’oserait pas administrer, il a osé dire ça : « les perspectives premières pour Chypre, c’est évidemment le gaz et le pétrole »( !)

Tout est enregistré là , vous pouvez même gouter aux plaisirs des délices européens et imaginer  le courage qu’il faut à un élu du peuple pour lire ces comptes -rendus ni faits ni à faire !

Pour 600 milliards supposés de rapports de l’exploitation gazière, le rat des banques en oublie vite son mandat ! Elu écologiste contre le réchauffement de la planète, les effets de serre et les périls qui rongent la Méditerranée, le voilà prêt à tout pour servir les intérêts de ses véritables maîtres : les banquiers de Francfort !6973372291_80e909f364.jpg

C’est ce détournement de la chose politique qui pourrit notre société et notre atmosphère. La politique de la trahison rendra le peuple fou !

L’absurdité grandit comme une maladie fatale, dans les cœurs et les cerveaux, la désespérance que sèment ceux qui trahissent sans aucune vergogne laisse des  traces indélébiles qui éloignent petit à petit les citoyens de l’envie d’agir !

Ils entendent encore les aboiements   de ces chiens lointains qui imposent dans la nuit sombre de leurs tintamarres mordus, la constitution européenne qui  dicte aux peuples les lois du marché !

Ils voient le spectacle misérable des oligarques rassemblés  pour taper de concert sur ceux qui osent proposer une autre voie, une alternative !

Ces rats ligués ont rendu le peuple fou de consternation et de déception ! Ils veulent maintenant le décourager, l’engourdir, l’accabler du marasme de  ses antiques mauvaises tentations !

Daniel Cohn -Bendit illustre à merveille le choix du système pour  désigner ceux qui tiennent les clés du chaos !

3119204905_7c1d1fba28.jpgIl n’y a pas de hasard : Monti, et Cahuzac, Woerth et Papandréou, ne sont pas liés au règne de la finance que par les comptes cachés qu’ils entassent dans les paradis fiscaux. C’est parce qu’ils sont les serviteurs zélés d’un système fou d’enrichissement sans cause, qu’ils sont rémunérés, et c’est pour cela qu’ils sont les chiens de garde d’une règle d’or !

A faire le contraire  de ce pourquoi on a été élu, on désordonne les bases même de l’édifice républicain¸ la parole publique est discréditée, sans discernement, nous y passerons tous !

Nous y passerons tous  si vous vous ne vous levez pas !

Amis écologistes et socialistes, je sais bien, je vois, je connais votre désarroi, votre tristesse, accrochez-vous à la raison, au réel, luttez contre ce que vous ne voulez pas !

Si vous ne le faites pas, au fond plus personne ne saura rien, rien du vrai et du faux, rien de ce que l’on dit et de ce que l’on vote, plus personne ne saura rien et les rats, les rats qui sont déjà là, les rats par tas, par milliers, en grec, en portugais, en espagnol… les rats à la sortie des bars-gays, les rats dans nos assemblées, les rats verseront le torrent noir des ténèbres dans nos mains coupées !

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

Les Oligarques contre la République.

Publié le par letang-moderne

gege.jpgLes Oligarques : c’est sous ce titre qu’en pleine occupation nazie, l’historien Jules Isaac décrit  l’Athènes de Périclès lors de la guerre du Péloponnèse. Il y souligne la trahison des oligarques au profit des envahisseurs spartiates. A cela, une seule cause : la haine du parti des privilégiés contre la démocratie. Isaac renvoie  ainsi au «  Plutôt Hitler que Blum ! » en vogue dans la droite française depuis le Front populaire.  Ce qui a débouché sur la dictature vichyste  à la botte de l’Occupant.

Ce que subissent aujourd’hui les peuples  d’Europe, c’est une guerre économique sans merci que leur mènent les privilégiés.  Ainsi, afin d’imposer à la schlague le honteux accord concocté par le MEDEF et ratifié par les syndicats salariaux minoritaires (malgré des manipulations statistiques éhontées), Laurence Parisot ose  menacer le Parlement. Et en quels termes ! « Il est tout à fait essentiel que le Sénat et L’Assemblée nationale  respectent à la lettre ce texte [sinon] nous mettrions ça suffisamment en cause pour que les investisseurs étrangers changent d’avis sur la France ». La vraie patrie de ces nouveaux oligarques, c’est la finance internationale. Aux injonctions de laquelle défèrent un gouvernement et un parlement élus sur des promesses exactement inverses. Exit le Code du travail...

Durant les Trente glorieuses, le modèle fordien était fondé sur la progression simultanée des gains de productivité et des rémunérations salariales. Henry Ford a montré comment gagner deux fois : en exploitant  ses ouvriers, tout en les rémunérant assez pour leur permettre d’acheter eux-aussi les voitures qu’ils fabriquaient. Quand ce modèle s’est grippé, le capitalisme mondial a réorienté la course au profit : de l’économie réelle, vers la spéculation financière. Et la finance internationale a fait sauter tous les contre pouvoirs  étatiques.la-grande-singerie-des-oligarques.jpg

En 1971,  les Etats-Unis  ont unilatéralement mis fin au système né en 1944 à Bretton Woods,  fondé sur la primauté du dollar convertible en or. Et le passage, en 1973, aux taux de change flottants marque le début de la dérégulation financière généralisée. On en connaît les caractéristiques.

1.       -Contrairement à Bretton Woods  qui réunit 730 représentants de 44 états, dont l’économiste John Maynard Keynes  pour le Royaume Uni et Pierre Mendes France pour la France, « la déréglementation financière a été décidée sans débat démocratique » (Michel Cabannes, économiste bordelais, La trajectoire néolibérale : histoire d’une déréglementation sans fin, 2013).

2.      - L’école monétariste des Chicago boys de Milton Friedman a donné le la. Ses émules Richard Nixon et Henry Kissinger ont permis l’éclosion des dictatures militaires (Pinochet, Videla…) pour favoriser cette politique. Et son disciple Allan Greenspan, président de la réserve fédérale, Banque centrale des Etats-Unis, de 1987 à 2006 a favorisé une politique d’inflation monétaire sans précédent pour permettre toutes les spéculations.

3.       -Désormais les flux financiers représentent 50 fois ( !) l’économie réelle et les places financières ont cessé  d’être les lieux de financement des entreprises. Dans les paradis fiscaux, abris de la fraude fiscale, première industrie mondiale, transitent 50% des flux financiers  mondiaux. Les crises bancaires  qui avaient disparu après 1929 ont redémarré  sur les bulles financières (internet en 2000, subprimes en 2008), sur les marchés de matières premières et par  la montée  des prix alimentaires.

la sixiémeRésultat ? 

« Ce n’est pas de concurrence pure et parfaite dont rêvent  les financiers, ce sont de micro-monopoles  sans cesse réinventés –grâce auxquels ils développent leur dispendieux train de vie » (Henri Bourguinat, économiste bordelais, 2010). Ce qui a été accordé à « la finance c’est un permis de dévaster », résume l’économiste américain John Kenneth Galbraith. Et c’est là que se fracasse le logiciel social-libéral. Continuer de réclamer une répartition des fruits de la croissance, qui n’est plus le souci de la finance internationale, est vain. Permettre aux banques (comme Fabius en 1984 ou  Clinton  en 1999) le décloisonnement des activités de dépôt, d’investissement et  d’assurance favorise  la dérégulation financière. Oublier que c’est par la relance de la consommation du New deal de Roosevelt (inspiré par Keynes) que le monde est sorti de la crise est stupide.

L’affaire Cahuzac  n’est donc pas le scandale issu d’un mensonge isolé. C’est la rencontre inévitable de la dérégulation financière, d’une doxa partagée par les ultralibéraux et les sociaux-libéraux saisis  d’un zèle de néophytes et d’un entre-soi d’oligarques qui profitent de ce système. La publication du patrimoine des élus ne fait que surenchérir sur la démagogie poujadiste des ennemis de la République. C’est un « dire vrai qui ruine la Cité », aurait dit Michel Foucault. Pour sauver la République, dont le principe selon Montesquieu est la vertu, il ne faut pas la mettre à l’encan, ni au pilori : il faut la refonder.

Gérard  Boulanger                                                                                                                                      

    Président du groupe régional  aquitaine écologie et Front de Gauche 

Partager cet article

Repost 0

La finance transforme le monde en mouroir.

Publié le par letang-moderne

mouroirIl faut les voir se déplacer de là à là, sans jamais modifier leur position.

Il faut les entendre adapter leur catéchisme à l’intensité de nos souffrances. Ils pèlent, ils épluchent, ils nettoient leurs discours officiels sans faire taire le bruissement du cynisme qui dégouline de leur  éthique immoralité !

Les hommes et les femmes de l’humanité sont des organes oubliés  au beau milieu d’asiles pour vieux. La prestation télévisée de Jérôme Cahuzac ressemble à s’y méprendre  à ces regards d’internes narquois et blasés qui, constatant la mort décharnée et immobile de l’usé, se grattent le dessous de la blouse en mangeant une banane.

Le peuple  ne mérite pas leur considération.

La République, notre République dont la seule vocation est dans l’éveil collectif de nos aptitudes à refuser toute forme de domination, dans le gout individuel de la recherche de l’esprit critique, de l’éducation,  est le dernier rempart face à l’offensive sans précédant des rapaces financiarisés.

Ne pas comprendre que la nécessaire révolte du peuple est le seul sursaut capable d’inverser le cours de choses revient à donner carte blanche aux internes du mouroir.

Il y  a celui qui vous raconte son triste enfermement dans le déni, sa façon à lui de pouvoir accepter la mort, c’est littéralement le discours de Cahuzac !

Il y celui qui vous amuse de Vigipirate en promenade d’inspection dans les aéroports, il y a celui qui vous endort avec ses promesses de croissance et de reprise, il y a celui qui vous ignore, trop occupé à contempler ses Picassos, trop content de ne pas s’exposer  à la mort qui rode !

Valls, Hollande, Moscovici, et Fabius, sont l’équipe de garde, mi-cynique mi-blafarde, mi-compétente mi-désinvolte  à qui les tauliers ont confié l’hospice !

Le sang dégouline sous les portes-western de la tisanerie et les incapables regardent encore les 100 000 malheureux qui chaque mois dans ce pays arrivent en fin de droits ! Les uns font leur valise, depuis qu’ils ont reçu leur avis d’expulsions, les autres mourront dans la rue.

10 millions de pauvres et les carabins se grattent le dessous du crâne en cherchant  l’inspiration pour une histoire qui nous détournera de notre réalité !cynisme-copie-1.JPG

Les majors du marketing ont compris que toute l’efficacité du placebo est dans l’histoire, la légende que l’on veut bien diffuser autour du placebo !

La rigueur et la bonne gestion, la fable de la dette, et la morale du bien et du mal,  pour les sociaux et ultra libéraux !

L’identité nationale, la pureté et l’immigration, la loi naturelle, un papa- une maman, pour les arriérés,  les obscurantistes et les fachos !

Mêmes aveu d’impuissance, il n’y a que la fable qui diffère.

Sauf qu’à la fin on meurt !

Nous somme dorénavant les seuls à proposer une médecine. En démocratie cela s’appelle une politique.

Une politique faite de contenus et de propositions. La manifestation du 5 mai sera la marée citoyenne qui doit exiger l’arrêt immédiat des politiques d’austérité. La marche du 5 mai sera une marche contre les petites histoires que l’on nous raconte en nous regardant mourir.

La souffrance n’est pas une vertu,   le joli moi de Mai va recommencer  et le merle sifflera de nouveau le devoir sacré de la nation !

Celui de permettre de s’élever, de se soigner, de se distraire, de se cultiver, de rire et de pleurer, de prier ou de blasphémer….  De mourir et de Vivre !

Bonus !

http://musiqueapproximative.net/post/mickey-lesbordes-les-marchands-de-la-sante

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>