Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

4 articles avec villenave d'ornon

Sarkozy sorti, l’UMP défaite, reste la cinquième République et Pujol….

Publié le par letang-moderne

headerPlus de 2400 électeurs villenavais ont voté pour Jean- Luc Mélenchon lors du premier tour de l’élection présidentielle  ce printemps !

Réjouissant et rafraichissant de voir ses concitoyens  repousser clairement les idées nauséabondes véhiculées par les droites contaminées par le discours de haine et de division du Front national ! Les villenavaises et les villenavais peuvent être fier d’eux, en donnant 14.44% de leur suffrage au candidat du Front de Gauche, il exprime clairement leurs attentes, nettement leur envie de changement. Au deuxième tour, pas une seule voix n’a manqué au candidat Hollande. Le besoin d’en finir avec Sarkozy n’appelait pas au mégottage, les institutions de la cinquième République, la pression du vote utile permettront dans l’élection suivante de cristalliser le rejet de l’UMP dés le premier tour par une nette victoire du candidat écologiste Noël Mamére.

Les élus du Front de Gauche ont compris le message, les villenavais veulent le changement pour de vrai, ces élections ont marqué le début de la reconquête citoyenne de notre citée occupée,  depuis trop longtemps, presque 20 ans, par les amis de Nicolas Sarkozy !

Nous amplifierons dans les mois qui viennent nos réunions et assemblées citoyennes auxquelles vous avez participé nombreuses et nombreux, nous entamerons avec vous le débat sur la gratuité des services public de l’eau de l’énergie des transports…. Bref nous dessineront ensemble le changement pour de vrai  que nous attendons !

Publié dans villenave d'ornon

Partager cet article

Repost 0

Les vieux débats sont des débats de vieux.

Publié le par letang-moderne

 

header

Patrick Pujol est sympa, respectable, il peut être même parfois tout à fait sympathique mais…. Méfiez vous Patrick Pujol est de droite !

Il est de cette droite la plus ancienne, celle qui préfère avoir, plutôt qu’être….. Celle qui trouve l’impôt injuste par nature, car il n’admet pas philosophiquement l’idée même de la répartition….. Celle qui prend prétexte de la crise pour baisser les budgets de la culture, celle qui prend la misère comme une fatalité, une plaie d’Egypte alors qu’elle est la conséquence des choix politiques….

Patrick Pujol est de droite et il est mal entouré, mal entouré par son ami Nicolas Florian, responsable départemental de l’UMP, qui confond les intérêts municipaux avec son obsession de combattre les politiques sociales du conseil général. Mal entouré par ceux qui l’on rejoint en abandonnant leurs valeurs et qui aujourd’hui peinent à exister tant leur engagement se perd dans les méandres de la petite histoire villenavaise !

Patrick Pujol  doit se ressaisir le budget 2012 doit soutenir les villenavais qui misèrent contre  l’austérité, le chômage et la hausse des prix ! 

Lorsqu’i s’agit d’être le Maire de tous, il convient de s’émanciper des intérêts boutiquiers, il convient de regarder loin…. L’arrivée du tramway, la crise du logement, le passage de la LGV, le vieillissement de la population… sont autant de sujet  qui pourraient permettre de dessiner un avenir pour les villenavais…. 

Les vieux débats sont des débats de vieux.

Publié dans villenave d'ornon

Partager cet article

Repost 0

la gauche piaffe

Publié le par letang-moderne

Les élus de gauche passent à la moulinette le bilan du maire. Ils jugent la majorité « à bout de souffle » .

 Patrick Pujol, le maire de Villenave s'y attendait sans doute, mais peut-être un peu plus tôt. Son opposition de gauche au conseil municipal a donc attendvdo-sarko.jpgu l'approche du débat d'orientation budgétaire de mardi prochain pour passer à la moulinette le bilan à mi-mandat présenté par le maire et sa majorité il y a presque un mois.

Hier, lors d'une conférence de presse, les conseillers municipaux Florence Rialland, Christine Volpilhac et Philippe Barbe (PS), Michèle Pénichon et Michel Pouyllau (PCF) et Alain Bousquet (PG), s'en sont donnés à cœur joie, le document de leur adversaire en main (1). L'exercice est facile, mais révèle aussi que la gauche villenavaise se sent pousser des ailes en vue de 2014, faute de pouvoir agir plus concrètement à la mairie.

Sa part du bilan

Il s'agit donc de marquer ce qu'elle considère comme sa part du bilan : celle de la CUB de gauche dans les travaux de voirie par exemple, celle de la conseillère générale PS Martine Jardiné dans la politique sociale. « Le document diffusé par le maire et sa majorité ment par omission en ne citant jamais ces financements. On aurait du mal à trouver les 6,3 millions de travaux de voirie dans les comptes administratifs des trois dernières années », dit Philippe Barbe.

La démocratie participative actuelle ? « Un empilement de structures consultatives, de désignations. Les conseils de quartier, c'est un électeur sur 206. On ferait autrement » assure Florence Rialland. Michel Pouyllau se charge de l'aménagement : « le projet de maison pour les personnes âgées à Leysotte sera privé, parler d'un pôle d'équipements publics avec le gymnase est un demi-mensonge ». L'Agenda 21 ? « le résultat ne sera pas significatif. La déception des habitants est manifeste. Acheter cinq véhicules électriques en trois ans, ce n'est pas un bilan ».

Et puis, assène Christine Volpilhac, « dans son document, il y a tout ce qu'ils n'avaient pas prévu. Et parmi ces choses, il y a la LGV. On n'est peut-être pas tous d'accord sur la ligne, mais au moins on savait que ça allait arriver, qu'il fallait faire du lobbying. À Bègles, tout le monde n'est pas pour la LGV, mais ils ont négocié, ils sont dans Euratlantique, ils auront la liaison tram-train ».

Politique « de village »

Le thème du « manque de vision », cher à l'opposition, est décliné aussi bien à propos du bourg, que des expropriations. Et c'est « pareil pour le tram », assènent les élus de gauche. « Heureusement que le projet tramway est arrivé. Ça fait des années que tout le monde sait qu'il y a un problème d'aménagement au Pont-de-la- Maye. »

On aurait pu imaginer que la gauche serait plus coulante sur la création de la Conférence permanente sur l'emploi, réclamée par le PCF au précédent mandat et installée par le maire. Mais non : « le bilan est nul, il n'y a aucun projet, aucun objectif. C'est une usine à gaz », juge Michel Pouyllau.

Quant à la culture, lance Michèle Pénichon, « on ne voit que des bâtiments dans le bilan. La culture, ce n'est pas les murs. C'est accompagner les gens vers une offre et des pratiques culturelles de qualité ».

Bref, le bilan du maire « est un catalogue de ce qui est ni fait ni à faire », lance Alain Bousquet. Et le chœur achève à l'unisson : « c'est une politique de village. Dans une ville de 30 000 habitants incluse dans une agglomération de 700 000 personnes, on a le devoir de proposer davantage ».

Le problème de la gauche étant que les électeurs villenavais ont jusqu'ici donné raison à leur maire depuis 1995. Mais justement, « seize ans, ça suffit » semble bien être leur programme d'opposition pour la fin du mandat…

(1) Il manquait Vincent Paillart, absent pour raisons de santé depuis le mois de septembre.

Publié dans villenave d'ornon

Partager cet article

Repost 0

intervention sur Bordeaux metropole

Publié le par letang-moderne

header

 

Villenave d’Ornon le 27septembre 2011

 


 

Bordeaux n’a longtemps  été qu’une ville…..

 

Tout est dit ou presque dans cette phrase, la première du document qui nous est donnée a lire du projet métropolitain.

 

Derrière la poésie vaguement pompeuse qui a été choisie  pour la rédaction de ce document, mesdames et messieurs les conseillers municipaux, Monsieur le maire et le vice – Président de la CUB, ne nous y trompons pas !

Nous nous retrouvons devant un véritable grand débat de société.

 

Le choix des mots, imagés  comme  la métropole des cinq sens !ou parfois plus abscons comme, je cite :

« Travailler les grands équilibres territoriaux  sur l’arc de la ville et l’avenue de la connaissance » sont un véritable choix de communication, habile il est vrai, au profit d’un projet et d’un présupposé que tous ne nous partageons pas !

 

Oui tout est fait comme si il était une évidence que nous partagerions par essence, parce qu’il s’agirait d’une loi de la nature, l’objectif  d’affirmer la réalité de l’agglomération en marche vers une métropole millionnaire !

 

Une Métropole millionnaire  reliée à d’autre métropoles millionnaires par des les lignes de tgv qui battraient les records de vitesses laissant les populations de Coutras, de Libourne, ou d’Angoulême , de Langon ,d’Auros ou de Captieux à la poésie des bovins, c’est à dire l’immense joie de regarder passer les trains !

 

Qu’i l me soit permis à mon tour une minute de poésie, Victor Hugo dans la ville prise écrivait :

 

 La flamme par ton ordre, ô Roi, luit et dévore.
De ton peuple en grondant elle étouffe les cris,
Et, rougissant les toits comme une sombre aurore,
Semble en son vol joyeux danser sur leurs débris

Oui la ville est au cœur des projets de vie, au centre du projet de la société que nous souhaitons pour demain, le catalogue de bonne intention qui suit  n’est  que de la fumée sur la réalité des difficultés croissantes  que les vrais gens ont pour joindre les deux bouts pour vivre simplement dans la grande ville.

 

La réalité c’est que notre agglomération étouffe sous un prix du logement sans cesse en augmentation, la réalité c’est une ville de plus en plus thrombosée  par les déplacements  vers la ville centre, tant elle est inaccessible aux classes populaires.

 

Pas une seule fois dans ce document apparaît le mot d’emploi, de salariés, pas une seule fois la problématique du développement des services publics, de la lutte contre le chômage, n’est posé, pas un instant  l’objectif simple du bien vivre, bien vivre tout simplement est posé !

 

« L’espace est politique"

 

 affirme le sociologue Henri Lefebvre.

 

 Les territoires de la ville sont des construits idéologiques, derrière les projets métropolitains se cachent le règne   de la concurrence, concurrence de territoires, concurrence des hommes et des femmes, concurrence des hôpitaux, des  écoles, des universités…. Métropoles contre métropoles, que les autres aillent mourir ailleurs dans le désert  du service public et dans  la désindustrialisation.

 

Un catalogue de bonnes intentions et des mots à la mode, pas un chiffrage pas la moindre ombre d’un euro pour affirmer cet objectif du bien vivre !

 

Combien de temps allons-nous voir fleurir les habitations en chandelles dans notre ville, habitations qui sont obsolètes avant même que les malheureux aient fini de les  payer !

 

Combien de temps construirons-nous des logements sans même se poser la question de leur accessibilité, 1000 logements un seul  accès  2000 voitures :   un bouchon !

 

Je prendrais pour finir un exemple, villenavais, pour montrer si vous n’en étiez pas convaincu, que l’objectif de ce document est l’enfumage.

 

La ville des cinq sens, qui nous promet dans son style incomparable, de considérer la nature en élément  potentiel de projet notamment pour les zones inondables et les zone humides !

 

Ca tombe bien on est concerné !

 

Est ce à dire que la CUB, métropole millionnaire entrevoit  de préempter les terrains de la plantation pour travailler les lisères de la ville en plateau landais et coteaux de l’entre-deux mers en intégrant les continuités écologique du sud de l’agglomération !!!

La même CUB qui les a vendu !!!

 

Vous le voyez bien ! bien sur que non, pas un seul euro n’accompagne la rédaction fumeuse de ce projet, car pour changer la vie, et il s’agit bien de cela, il faut et une volonté et des finances !

 

La volonté n’y est pas et tout le monde sait combien l’argent public est rare ! Raréfie par les politiques libérales à l’œuvre, les mêmes qui obligent les collectivités territoriales à emprunter pour financer des LGV en lieu et place de L’Etat. Emprunts parfois toxiques dont le surcout sera payé par le contribuable  qui peine à finir son mois, en attendant la métropole solidaire, stimulant, sobre, sensible, et singulière !

 

Publié dans villenave d'ornon

Partager cet article

Repost 0