Super Mario ne répond plus… Console foutue ! Faites entrer les clowns !

Publié le par letang-moderne

hh.jpgLes italiens sont vraiment des imbéciles qui n’ont rien compris de  tout le bien que l’on leur fait ! Ils avaient la chance d’avoir le sommet de l’intelligence, le must de l’illumination européenne comme chef de gouvernement, et voilà qu’ils n’en veulent pas !

Décidément les peuples d’Europe ne peuvent pas, n’ont pas la faculté de pénétrer le cercle de la raison qui gouverne avec tant de bonheur notre vieux continent !

Le raffinement d’un maquilleur expérimenté de la comptabilité publique grecque leur passe largement au-dessus, au point de ne rien voir de l’œuvre éblouissante de Mario Monti !

Enfin quoi tout de même, voilà une exquise personne, que personne n’a élue, jamais, nommé sénateur à vie par la grâce de son maintien hors-norme dans les cocktails de Goldman Sachs qui réussi le tour de magie de trouver 2 000 milliards pour les banques dont il n’a jamais été que le salarié exemplaire et qui reçoit pour toute récompense  l’humiliation de suffrage universel !

Lisez donc aujourd’hui tous les médiacrates qui se désolent, que croyez-vous qu’ils tirent de cet enseignement ?

Et bien tout simplement qu’il n’en a pas fait assez, pas assez vite, pas assez fort !

Le peuple cette horde sauvage qui n’entend rien à la gestion du bien public  n’a pas de rejeté la politique austéritaire par son  vote, non ! Il un rejeté la classe politique italienne dans son ensemble !

C’est pour cela  qu’il vote n’importe quoi, parce qu’il est  sot, pas propre, vilain, imbécile… bref le peuple est dangereux !

Au fond, nous atteignons ce moment où les intérêts des banquiers sont tels  que la démocratie la plus simple devient un obstacle à leur gloutonnerie !  

Il n’y a qu’un enseignement a tiré du scrutin italien, c’est que celui qui a axé toute sa politique sur l’objectif unique de rembourser 2000 milliards au banksters, celui-ci reçoit en retour un écrasant et mortifiant  9% tout bien pesé des voix.

Au lieu de nous expliquer que le peuple italien est un ramassis macho  d’adorateur  de macaroni trempés dans le chianti qui préfèrent un clown ou une vieille baderne immonde à un banquier sérieux  et responsable, les élites françaises de la bien pensance, qu’elles se vautrent rue de Solférino ou dans les salons de l’Express ou du nouvel obs. seraient bien inspirées de prendre leur tête entre leur deux mains, et se demander pendant une petite minute, une petite minute seulement, en quoi l’argent qui s’accumule au fond des coffres des iles Caïman peut avoir une utilité quelconque dans la résorption du chômage de masse !140px-Clown Bassie

Le peuple est stupide  qui ne se réjouit pas  de voir ce bon boulot en si peu de temps ! Rendez-vous compte, 2 000 milliards rendus aux banques, mais quel talent !

Mais lui le peuple c’est ingrat, ce pingre, ce mesquin, cet égoïste fâcheux, cet oublieux malcommode, cette bête au front bas qui comprend tout de travers, le peuple fait ses comptes !

Et quand il fait l’addition des 2000 milliards, en additionnant les souffrances et les vexations, en divisant sa ration quotidienne, en soustrayant  un peu de vacances, un peu de chauffage, un peu de cheval au bol de bolognaise, en quelques opérations simples que son petit cerveau atrophié lui permet, le peuple retrouve ses vingt milliards !

C’est exactement ce qu’il lui manque en salaire, c’est juste ce que l’on a ôté aux hôpitaux, aux écoles, aux chemins de fers, à l’entretien des routes !

le-contre-pitre.jpegLe peuple en réalité envoie un signe clair, les obsédés du déficit et de la rente sont des criminels qui sèment dans toutes les couches da société la consternation, l’effroi, l’épouvante et la frayeur.

Entre le clown blanc sérieux, son costume chatoyant cousue de  sa digne apparence et  l’auguste au nez rouge avec ses grosses chaussures immondes de l’ignominie berlusconienne, en attendant que s’organise la  marée citoyenne qui emportera tout sur son passage, le peuple italien a choisi de mettre en piste  un contre-pitre, second de l'auguste et son contre-pied. « Auguste de l'auguste », c'est le clown gaffeur qui ne comprend rien, oublie tout, et dont les initiatives se terminent en catastrophes, relançant les rires. Pour l’instant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BA 02/03/2013 14:22


Samedi 2 mars 2013 :


 


Beppe Grillo veut renégocier la dette italienne.


 


Beppe Grillo, leader du mouvement Cinq Etoiles (M5S), qui a réuni 25,5% des suffrages lors des législatives en Italie, veut renégocier la dette de son pays, a-t-il indiqué à
"Focus".


 


"Si la situation financière de l'Italie ne change pas, elle quittera l'euro", estime l'ancien comique.


 


"Nous sommes écrasés, non pas par l'euro mais par notre endettement. Quand les intérêts atteignent 100 milliards d'euros par an, on est mort. Il n'y a pas d'alternative" à une
renégociation de la dette, a déclaré M. Grillo dans l'hebdomadaire allemand Focus.


 


Il a comparé les obligations d'états avec des actions d'entreprises : "quand j'achète une action d'une société, et qu'elle fait faillite, ce n'est pas de chance. J'ai pris un
risque et j'ai perdu", a-t-il ajouté.


 


Il affirme également que la situation est si précaire en Italie que "dans six mois, on ne pourra plus payer les retraites et les salaires du service public".


 


En Allemagne, des voix se sont déjà fait entendre dans la frange euro-sceptique de la coalition gouvernementale de la chancelière Angela Merkel, pour réclamer une sortie de
l'Italie de la zone euro si un gouvernement prêt à continuer les réformes structurelles n'est pas mis en place.


 


Rappel :


 


La dette italienne franchit les 2.000 milliards d'euros.


 


La dette de l'Italie a franchi en octobre pour la première fois le cap symbolique des 2.000 milliards d'euros, selon un document publié vendredi par la banque centrale
italienne.


 


La dette de l'Italie s'est établie à 2.014,693 milliards d'euros en octobre 2012, contre 1.995,143 milliards en septembre 2012, selon un supplément au bulletin mensuel statistique
de la Banca d'Italia.


 


http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-dette-italienne-franchit-les-2-000-milliards-d-euros_365178.html


 

morvandiaux 28/02/2013 08:30



J.L. Mélenchon à "Questions d'Info" sur LCP le 27/02/2013 - 42'


http://www.dailymotion.com/user/lepartidegauche/1#video=xxu51e

Humdebut 27/02/2013 12:22


Un peu rapide dans le compte des milliards (20, 20.000, 2.000  on s'y perd !!!


 


mais il est vrai qu'ils ont tant fait pour nous enfumer que tu peux dormir tranquille : on n'en saura rien, (sauf la VI eme République).


 


amicalement ! et merci pour ton blog !