Consternante consternation

Publié le par letang-moderne

Consternante consternation

Je ne les oublierai jamais. Ni les chefs, ni les sous-chefs. Ni les tambours ni les trompettes. Ni même les auxiliaires, les brancardiers ni les porteurs d’eau.

Le voilà, le résultat de leur soutien borné à la politique frelatée de Hollande. Il nous faudrait oublier toutes les douceurs livrées lorsqu’à peine clairvoyants, nous alertions dans le vide des conséquences d’une telle trahison….

Démagogues, lorsque nous dénoncions l’aval du traité Hollande-Sarkozy-Merkel… Populistes, lorsque nous voulions balayer les couloirs de la République des Cahuzacs et autres germes invasifs. Antisémites, pire que l’extrême-droite... J'en passe et des bien plus mauvaises.

Combien de fois j’ai dû lire, le ventre retourné, que nous faisions le « jeu des extrêmes »….

Et nous voilà donc à peine deux ans plus tard, avec un gouvernement qui applique minutieusement toutes les recettes économiques de la droite, un ministre qui veut chasser les « faux-chômeurs », l’autre qui veut chasser les immigrés et l’autre qui démantèle la République… celui qui a cassé l’école, celle qui assèche la culture…. Tout est à l’avenant !

Dans le même temps le système se pourrit de l’intérieur, jusqu’à la nausée. Qu’il s’agisse de péplum ou de vaudeville, leur meilleure prestation, qu’il s’agisse de DSK, de Cahuzac, de Morelle ou de Hollande restera l’illustration parfaite, millimétrée de la gangrénisation généralisée de la cinquième République…

Mais il se peut qu’il soit déjà trop tard.

Par millions les citoyens-électeurs se détournent de la chose publique laissant le soin de mordre à ceux qui ont des dents de vampires. Tout cela peut finir très mal .Les soutiens actifs de ce gouvernement ne se trouvent plus que dans la poignée des grands patrons du CAC40 qui ovationnent debout le premier ministre, et qui imposent la politique de leurs intérêts. Si malgré tout cet attelage consternant peut continuer, c’est d’abord parce que les institutions de la cinquième République leur permettent. Quand il n’y a plus de majorité parlementaire, quand il n’y a plus de soutien populaire; il reste la menace et les ordonnances.

La nature anti-démocratique du régime est cruellement visible et pourtant chaque jour un écran de fumée supplémentaire permet la continuité des politiques scélérates au profit exclusif des rentiers et des financiers.

Le livre cache les actes comme la main cache la bouche des sans dents…

Après Rebsamen qui proposait de sanctionner les chômeurs, c'est le député PS de Paris, membre de la commission des Finances de l’Assemblée qui déclare «Une hausse de 2 points du taux normal de TVA est concevable et même souhaitable» pour réduire le déficit budgétaire… C’est encore le prix de la compote qui va augmenter.

Les patrons se régalent, la kommandantur européenne fixe les grandes lignes. Hier, Mme Lautenschläger, membre du directoire de la Banque Centrale Européenne (BCE), déclarait : "Sans ces réformes de structure, rien ne pourra être atteint à moyen et long terme dans les pays qui souffrent actuellement d’une mauvaise compétitivité". Ils avancent tranquilles et sans fard…

Je ne les oublierai jamais. Car l’urgence est là, il faut contraindre ce gouvernement tant qu’il en est encore temps. C’est la rupture nécessaire qui peut permettre d’éviter le pire.

Manuel Valls engagera la responsabilité de son gouvernement le 16 septembre après une déclaration de politique générale devant l'Assemblée Nationale. Il faut ce jour-là faire tomber le gouvernement pour ouvrir la voie du rassemblement de ceux qui veulent en finir avec les politiques d’austérité qui ne tiennent plus en France qu’au fil vermoulu des institutions de la cinquième République…

Frondeurs en tous genres, le 16 septembre est l’heure de vérité. Après il sera trop tard le peuple vous oubliera et ne vous le pardonnera jamais.

Commenter cet article

Nounourse 04/09/2014 14:00

Excellent billet !
Et moi qui ne fait pas partie du FdG et suis seulement un des "millions (de) citoyens-électeurs (tentés de) se détournent de la chose publique laissant le soin de mordre à ceux qui ont des dents de vampires" c'est bien le 16 septembre que j'ai en tête comme "heure de vérité"
Je suis en train d'essayer de l'écrire par mail individuel à tous les députés "frondeurs" ... mais la moitié des courriers me revient comme "undelivered" ! dur, dur !
Alors si certains veulent m'aider à diffuser mon courrier :
http://sarkostique.fr/index.php?topic=1974.msg45936#msg45936

Vincent Christophe LE ROUX 04/09/2014 11:27

Brillant une fois de plus mon ami. J'aime te lire car tu penses bien et tu l'exprimes encore mieux.