Ouah-ouah !

Publié le par letang-moderne

Ouah-ouah !

C’est une buse. L’affaire est entendue. Thomas Thévenoud est un incivique, il n’y a rien d’autre à dire là-dessus.

Pourquoi, dès lors ce déchainement médiatique et politique pour livrer ce qui reste de ce pauvre bonhomme aux chiens ?

De Rugy s’étalant sur toutes les radios pour nous faire part du dégoût que lui inspire le bougre, lui l’ami fidèle de Jean Vincent Placé, celui-là même qui ne paie pas ses contraventions, omet de déclarer sa participation à une société de conseil dans sa déclaration d’intérêt remise au bureau du Sénat ! Ouah-Ouah !

Copé , l’excellentissime Copé qui exige une enquête fiscale croyant nous faire oublier les quelques dizaines de millions d’euros détournés des poches du contribuable pour financer l’éternelle campagne de Sarkozy ! Ouah-Ouah !

Alain Juppé, le meilleur d’entre-eux , semble lui-aussi tout à fait offusqué par le vol si bas de la buse , lui condamné le 1er décembre 2004 à 14 mois de prison avec sursis et une peine complémentaire d’un an d’inéligibilité par la cour d’appel de Versailles, pour «prise illégale d’intérêt» et, ce faisant, avoir «trahi la confiance du peuple français souverain» Ouah-Ouah !

Pourquoi tous ceux-là, et tant d’autres, se font chiens quand la plus élémentaire des décences les amènerait juste à se taire !

Parce que tout simplement le bruit des chiens couvre le hold-up silencieux qui se déroule sous nos yeux détournés de la noire réalité. Hier pendant que tout le petit monde politico-médiatique jetait des pierres sur le pauvre toto, les « frondeurs » ravalaient la fronde, l’élastique et le cuir qui va avec…

Ce matin le ministre Sapin annoncera la poursuite de son plan de destruction de l’économie française, aggravant la saignée de l’investissement public de quelques milliards supplémentaires.

Les difficultés quotidiennes des jeunes, des précaires, des millions de sans-emplois, s’aggraveront dans les mois qui viennent, la défiance populaire vis-à-vis du politique en général enflera jusqu’à l’explosion finale dont on ne sait ce qu’elle engendrera…

D’autres chiens aboieront à leur tour, c’est le rôle assigné par ce système à Madame Le Pen, à qui Valls vient d’attribuer en grande pompe le statut d’épouvantail en chef, dernier chien de la garde des intérêts des profiteurs.

Et ça marche !

Les voilà dociles, les caniches de la fronde, nous expliquant qu’il serait irresponsable de faire tomber ce gouvernement avec cet argument que l’on nous aboie dessus : « une Assemblée avec 540 députés de droite et d'extrême droite ce serait tellement plus rigolo » Ouah-Ouah !

Lorsque les chiens veulent se faire féroces, c’est dans les yeux qu’il faut les regarder. Leurs aboiements ne sont que des tentatives désespérées d’intimidation. La vérité est qu’ils sont en panique, incapable de porter l’alternative que le peuple attend et réclame de toute évidence. Il faut les renvoyer à la niche pour faire taire le brouhaha qu’ils organisent. Il faut faire émerger dans le débat public les questions de fond qui font l’honneur de la République et de l’engagement.

C’est l’enjeu immense de la campagne pour la constituante : faire taire les clébards !

C’est le peuple qui commande, pas les canidés !

Commenter cet article

gauchedecombat 10/09/2014 21:31

ouf. j'ai failli me sentir bien seul, et une fois de plus terriblement à contre courant... http://gauchedecombat.net/2014/09/09/lump-a-trouve-un-bouc-emissaire-pour-eviter-de-parler-de-ses-propres-affaires-thevenoud/ ... mais avec Juan de sarkofrance et toi, ça fait à présent trois... Super ! au suivant !

des pas perdus 10/09/2014 19:17

Il y a d'autres arguments que Thévenoud pour voter contre la confiance ce gouvernement...

Alain 10/09/2014 19:39

Bin... c'est un peu ce que je dis, non?