Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La cuisine me fatigue, les commis m’insupportent.

Publié le par letang-moderne

 

petit matinPour ce midi, j’ai préparé un carré d’agneau, simple au four, avec des pointes d’asperges et des Aillets, quelques patates, revenues au beurre, le tout saupoudré d’une chapelure  de pain rouge… 

Les radis de Bègles, les casse-museau  de Grignols feront le reste, l’Aquitaine c’est simple comme un voyage de la pointe du médoc où les prés-salés ravissent les moutons, au sud Gironde, où les poules font des œufs qui permettent les crèmes d’exceptions !

L’examen des élections présidentielles en Aquitaine est fait, en Gironde il est clair, partout le Front de Gauche est au-dessus du score national, partout ! Il n’y a pas à tortiller dans la cuisine, pas de mousse, pas de fumée sur les plats, il faut laisser sa chance au produit !

A  sainte-terre comme à Villenave d’Ornon, c’est la fête de la lamproie, salle bête la lamproie, mais elle s’accommode à merveille des vins du libournais, souvent même un entre deux mers rouge lui suffit !

Il faut toujours mettre du rouge dans ses recettes parce qu’à la cuisson ca rosit !

Et du rose au blanc, au trop tard,  au trop cuit, il n’y a que quelques minutes de différences, il faut être attentif à tout en même temps, on croit que le Pessac- Léognan est le roi des graves, et on s’aperçoit qu’il est bâtit à Aillas, sur des collines de buissons, non le vin des graves est là, entre rocade et voie ferrée à Villenave d’Ornon.

Le choix du vin pour assurer la continuité d’un plat c’est une chose primordiale, le Bordeaux est un vin surestimé, on le croit complexe, alors qu’il n’est que le produit d’une terre  résistante et de vignerons collaborationnistes !

 Avec ces 12°, il fait le malin, il produit même des rosés qui ne sont que des saignées ,alors qu’en son cœur on boit des Cherguis dans la bonne humeur, entre chant et chaleurs il peuvent atteindre les 25° à Saint Michel, des 18 aux aubiers, idem autour de la gare d’Orléans !

Non vraiment, il n’ y a pas de débat, avec les radis et les Aillets, nous boirons du Chergui, ce vin bien fait, gris et rouge à la fois,  qui vient de l’orient comme son nom l’indique et qui passe au-dessus de l’atlas pour redescendre près de la mer, asséché de toutes les tentations du renoncement, de la demi-mesure, de l’entre deux !

Et puis pour faire simple, avec l’agneau, j’ai décidé que ce sera un Pontac- Monplaisir, le voyage dans le vrai monde des saveurs et des arômes.

Reste le dessert, le casse –museau est une promesse, une vision des lendemains légers et débarrassés des graisses accumulées, un retour aux origines, l’essence d’une vertu, l’instant qui marque à la fois le début et la fin,  l’éclair, l’orage, la révolution !

Là non plus il n’y a pas de débat, une Bergerac blanc ? Trop vert même quand il  est déjà vieux.

 Un sauternes ? Trop mielleux, trop téléphoné, trop sucré et trop cher, c’est un vin de conseiller territorial, ce n’est plus à l’ordre du jour !

C’est un vin d’évêque...certe,  mais la cathédrale est en cours de construction….

Non, non et non, nous boirons un crémant de Libourne, pétillant et sobre, frais et minéral, il vient du clos des cordeliers à st Emilion, il est lumineux et pétillant comme  un trait de lumière dans la nuit, il porte le pont entre les rives de l’évident, du facile, du « mais c’est bien sur » et du nécessaire , il prouve l’être face aux mirages de l’avoir !

Fichez-moi  la paix !

 Imbéciles.

Le Bordeaux n’est pas fait d’anguilles persillades, de haut- brion, et de drones !

Cet après-midi, je regarde les cerfs-volants au domaine de certes !

Partager cet article

Repost 0

Le bras tordu !

Publié le par letang-moderne

tordre.jpgEtre tourné par les deux bouts en sens contraire, l’âme vrillée et le corps chagriné.

Trois jours  après dimanche soir, ils sont venus nombreux au rendez vous des méchantes nouvelles, assidus et appliqués, ils n’ont renoncé a rien de leur intentions de nuisibles !

Il y   a d’abord les faux gentils, les vrais gueules de souricières : « ho ! Bravo, c’est super le score que vous avez fait… hein franchement ? » Passer de rien à 11 vous ne pouviez pas espérer mieux ? Hein ?

Si abruti !

J’espérais mieux, j’escomptais  même  pouvoir faire taire ta bouche de renonceur et de défaitiste pour un petit temps !

Ensuite vient l’autre avec ses analyses à trois balles : « Ouais en fait c’est bien, vous retrouvez le score normal du PCF » ou autre variante : « vous n’avez rien fait d’autre que de rassembler le vote de la gauche  utopiste qui a toujours existée dans ce pays »imbeciles.jpg

Si balourd !

T’as qu’à simplement  regarder la carte de France du score du Front de gauche  et tu verras  l’homogénéisation notre résultat, tu peux aussi comparer  et analyser notre progression depuis les 3 dernières élections ou le Front de Gauche était présent et peut –être tu pourrais comprendre que nous sommes la  seule force politique a gagner PARTOUT, PARTOUT, des milliers d’électeurs, tu pourras aussi noter hébété stupide, que tu es,  que chaque fois que l’on progresse, c’est toute la gauche qui progresse !

Puis c’est le tour   du fiévreux embarrassé, perplexe soucieux et troublé, il débarque avec son air de deux airs, et te dis tout de go, comme si t’y étais pour quelque chose : « heuiiiii… ce n’est pas gagné… il n’a pas perdu encore Sarkozy… et puis ce score du F-Haine… il est haut Hein ? »

Hé oui tachon !

Il ne faut pas se mentir, nous nous sommes sentis bien seul dans la lutte contre l’extrême droite, aujourd’hui encore, comment te dire, ça picote dans le dos, d’entendre Hollande et Montebourg s’adresser aux électeurs du Front National de la manière dont ils le font !

cretincretinus.jpgCa crée de la douleur d’entendre parler de consensus sur l’immigration, ca sème le désespoir de ne pas revendiquer plus service publics, plus d’écoles, plus de fonctionnaires, (y compris de police)… oui oui ! tatache ca craint !

 Mais pour battre Sarkozy, il va falloir leur parler au 4 millions de demeurés qui ont voté pour Jean Luc Mélenchon !

Et le voilà, le meilleur arrive toujours le dernier, alors lui il est tout sourire, tout content tout ravi !

Tut Tut ! On va gagner, on va gagner ! : «  Hey ! Les amis vous venez au  meeting de Delanoé ? C’est super toute la gauche unie ! Il y aura même Noel Mamere ! »

Imbécile, abruti, arriéré, crétin ! -incapable-

Quelle est donc cette dose de mépris dont tu m’accables, pourquoi ne comprends-tu donc rien, au point de vouloir me trainer en meeting commun de la soit-disante gauche plurielle, avec les mêmes qui il  y a quelque jours nous traitaient de populistes et de dangers aussi grand que le Pen !

Nos 4 millions d’électeurs ont clairement signifié  leur choix, c’est non à l’austérité ! C’est non au renoncement, c’est le temps de la reconquête et des jours heureux !

La construction d’une alternative au libéralisme passe par la défaite la plus cuisante possible au Sarkozysme, vous pouvez trouver  deux ou trois ballots qui parleront dans vos meetings expliquant qu’ils sont les acteurs du Front de Gauche, vous pouvez nous voler notre logo pour le mettre sur  vos affiches, vous pouvez nous tordre le bras jusqu'à nous faire pleurer, mais vous nous empêcherez pas de continuer notre chemin qui mène inexorablement à la révolution citoyenne !

533083_3839782637172_1356233151_3538104_1921582203_n.jpg

 


Partager cet article

Repost 0

Le premier Mai n’est pas la fête du travail mais celle des travailleurs (ses)

Publié le par letang-moderne

doquet.jpgTristes individus qui emboitez le pas de fascistes de tous poils, qui voulez depuis si longtemps dénaturer cette journée de lutte et de mémoire.

C’est le premier Mai 1886, dans une manifestation rassemblant plus de 200 000  travailleurs  que les syndicalistes américains obtiennent la journée de 8 heures !

En 1890 en France, les manifestants du 1er mai arborent un triangle rouge, triangle isocèle, qui symbolise les trois temps égaux d’une journée, 8 heures  de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs.

Il sera  tour à tour remplacé par une fleur d’églantine, puis synonyme du printemps, par un brin de muguet enrubanné de rouge !

Nicolas Sarkozy et sa fête du vrai travail renoue avec une bien  triste tentation des droites françaises,  celle de nier le droit des ouvrières et des ouvriers en s’organisant collectivement pour porter leur revendications.

Il n’est pas abusif de dire qu’il rejoint ainsi la tentation pétainiste d’une société débarrassée des intérêts de classes.

En effet c’est, pendant l’occupation allemande, le 24 avril 1941, que le premier mai est officiellement désigné comme la fête de travail ET de la concorde sociale, il y a dans cette volonté le but de défigurer, de détourner, de délégitimer les luttes du monde du travail.

Les permanents syndicaux deviennent de dangereux agitateurs, des semeurs d’illusions, des causeurs de malheurs !

L’Etat Français de Pétain et de Laval, les troupes nazies d’occupations et le ministre pétainiste du travail René Belin (ancien militant socialiste de la CGT) n’ont jamais réussi à nous empêcher de manifester !1er_mai.jpg

Le 1er mai 2012 se retrouve donc de nouveau menacé, menacé dans ce qu’il est réellement, c’est à dire une journée de solidarité internationale, et de revendications, de progrès et d’avancées sociales !

Le Front de Gauche entend tout mettre en œuvre  pour qu’éclate avec force la solidarité que l’on doit à nos sœurs et nos frères  Grecs, Portugais, Espagnols, Italiens, Hollandais qui nous précédent de quelques semaines sur la route meurtrière des politiques austères et anti sociale.

 Oui le premier Mai 2012 sera un moment de solidarité internationale pour une nouvelle répartition des richesses en Europe, sera une démonstration de force contre la finance et son appétit dévastateur.

Journée de solidarité donc, mais aussi journée de revendication, comme à son origine, nous exigeons, la réduction du temps de travail et l’effectivité des 35 heures, nous exigeons la retraite à 60 ans, et des salaires de dignité !

Le premier Mai n’est pas la fête du travail et de ses blessures, de son injustice et de sa brutalité, le premier mai n’oublie pas les 600 morts annuels au turbin ! Les 500 suicides dus aux conditions de travail, les innombrables maladies professionnelles et les milliers de mutilés sous l’hôtel de la rentabilité !

Le premier Mai est la fête des travailleurs et de leurs luttes, la lutte du moment pour l’ensemble du monde ouvrier c’est de chasser Sarkozy et sa bande de néo-pétainiste ! Les chasser ! C’est l’urgence absolue pour  stopper la grande marche en arrière qu’ ‘ils entendent faire subir au pays !

Allez casse toi pov’ con !

casse-toi-pov-con

Partager cet article

Repost 0

La haine ne s’apprivoise pas, l’intelligence ne se greffe pas !

Publié le par letang-moderne

 
 

00-paques-2011-006-mouchered.jpgAndré Gide, écrivait dans les faux-monnayeurs : « il est bon de suivre sa pente pourvu que ce soit en montant »

L’action politique se résume en vérité à choisir la manière dont on veut vivre, nous sommes de ceux qui aiment la verticalité, le but de notre engagement est de lutter contre la nuit, contre l’aveuglement, l’égarement, la folie, l’illusion et le trouble !

Combien nous avions raison de placer le centre de notre campagne d’éducation populaire, pile à l’endroit ou le système fait la nuit, embrouille, confuse, enchevêtre !

Le vote pour le front national illustre le moteur de l’intrigue, le carburant de la  tromperie.

La haine ne s’apprivoise pas.

Les électeurs du front national ne sont pas que des des peureux, ils ont aussi cessé de vivre !

Ce ne sont pas de gens qui souffrent, ce sont des gens qui ont peur de souffrir, ce ne sont pas de gens qui chôment, ce sont des gens qui ont peur du chômage, ce ne sont pas des gens qui luttent c’est des pauvres gens qui ont peur de la compétition.

Les électeurs du front National ne connaissent pas le bonheur d’un excellent couscous, la joie d’un thiéboudienne, ils crèvent d’épouvante à l’idée de contracter l’islam entre deux boulettes !

Oui,  les électeurs du Front national ne sont pas excusables, ne sont pas fréquentables, ils doivent être combattus avec fermeté et détermination.

Ils savent que le front national est raciste, ils savent que la mort est toujours au bout de leur chemin !la-haine.jpg

Les combattre :  c’est les ramener dans le monde des vivants, là ou la vie duraille appelle a se serrer les coudes et faire de son quotidien une lutte solidaire et fraternelle, les combattre c’est tordre le cou aux serpents de mers médiatiques qui affirment sans le moindre commencement d’une démonstration que les quartiers populaires ont voté le Pen ! C’est faux, archi Faux !

A  saint Michel, bureau des Menuts, quartier le plus populaire de Bordeaux, Jean Luc Mélenchon fait 25% , 18% à la Bastide et prés de 20% aux Aubiers !

 Dans la France symbole des quartiers, à trappes elle fait moins de 10% , dans les grandes citées ouvrières des banlieues bordelaise elle n’existe pas !

Il faut les montrer du doigt, les chasser, les ramener à leur état de simplets xénophobes, Sarkozy qui drague et qui comprend, Sarkozy qui pétainise et qui insulte notre peuple doit être chassé, voter sans ambiguïté contre lui c’est continuer le combat contre la Haine et la bêtise !

En ne luttant pas avec nous, dés le premier tour contre la hyène, les autres, tous les autres, ont leur part de responsabilité, la voilà mise au confort, voilà l’autre buse nationaliste de Philipot, ex-ump passé au FN, mis au rang de star médiatique, expert en analyse politique, lui dont le cerveau atrophié, applaudit aux citations de Brasillach . Oui leur responsabilité est grande de s’être une nouvelle fois trompé de combat.

L’intelligence ne se greffe pas !

Elles sont belles les larmes du nouvel obs, elles sont touchantes les gouttelettes de chagrin de Libé qui peinent à nous convaincre de leur sincérité !

Que d’efforts mis en œuvre pour discréditer, disqualifier, insulter le candidat du Front de Gauche, quelle débauche d’énergie pour nous réduire, nous diminuer, nous contenir.

Que de ruses à trois balles pour nous amener diner avec Buisson, nous photographier avec tous les dictateurs de la planète, que de mensonges et de fourberies pour pouvoir vous présenter aujourd’hui à nous comme les meilleurs combattants de la lutte anti F-Haine !

il fallait sans doute y penser avant, c’est aussi vous qui faites  le lit de la médiocrité fasciste, pensez-y monsieur Demorand qui choisissez de faire votre une, quatre jours avant le premier tour, avec une belle photo, bien retravaillée,  bien maquillée et tout de la truie qui chante ! Pensez –y !

Félicitation a vous les benêts de lutte ouvrière et les buses de ce qui reste du NPA qui êtes souvent les mêmes d’ailleurs !

Mes meilleurs compliments à vous qui avez  fait de votre campagne utile des 15 derniers jours une lutte acharnée contre le candidat du Front de Gauche préférant dénoncer  par avance notre détermination à  chasser Sarkozy plutôt que de rejoindre la magnifique campagne de masse que nous installions dans le pays contre le libéralisme, le racisme et la xénophobie !

Bravos à vous les pieds nickelés de l’embrouille, les champions de l’impasse !

L’intelligence n’est pas un muscle, elle se cultive, se développe, se déploie et s’enrichit de la rencontre, du débat, elle est définitivement imparable dés lors qu’elle devient collective !

intelligence-collective.gifC’est cela la grande victoire du Front de Gauche, avoir unifié dans une quête commune tant de cultures et de parcours différents, avoir réussi la synthèse du socialisme et de l’écologie, réconcilier l’immédiat et le long terme !

L’immédiat c’est de battre Sarkozy, et de le battre avec la plus grande ampleur possible, nous nous y attelons, avec la préparation de grands meetings du Front de gauche partout en France. Le long terme c’est la concrétisation d’une force de gauche conquérante, indépendante, capable de renverser le cours de la social-démocratie et de retrouver le chemin de la reconquête sociale et de l’émancipation humaine !

Ils ne sont pas biens malins, ceux qui deux jours après le premier tour de l’élection viennent nous proposer de nous mettre un collier autour du cou !

Ils doivent être un peu sots ceux qui rentrent à la niche au premier coup de sifflet !

 

Partager cet article

Repost 0

Sans déception, sans illusion, sans hésitation : Battre Sarkozy !

Publié le par letang-moderne

merci.jpgLe chemin  est  long qui renoue le fil de notre histoire, nous l’avons saisi, et nous le tenons par le bon bout !

Nous avons eu raison, trois fois raison de prendre le combat contre l’extrême droite à notre charge, à notre seule charge,  ceux qui ont  dédiabolisé, célébré, magnifié, le nouveau visage de l’extrême droite, lui donnant des airs de respectabilité ont fait brûler le petit feu qu’il fallait pour brouiller les têtes fatiguées  de ceux qui souffrent !

En détournant le débat des luttes sociales et des aspirations au mieux vivre, ceux qui ont ignoré les véritables attentes de ceux qui souffrent et espèrent d’un monde meilleur, ont fourni la dose d’oxygène nécessaire pour entretenir le brasier de la peur et des frustrations.

Notre ambition est grande, nous voulions lors de cette séquence de l’inévitable Révolution Citoyenne gravir trois marches à la fois, abattre plusieurs obstacles en un seul saut, nous en avons monté une, nous en avons abattu deux !

La première marche que nous avons gravie, est celle de la naissance d’une force politique désormais incontournable, le Front de Gauche, bien sûr, la cuisine va continuer dans l’arrière boutique, il  y aura de la tension, il y aura de la bousculade, il y aura des brûlures et des coupures, mais c’est ainsi dans toutes les bonnes cuisines, et  le menu qui en sortira est le seul qui permettra de lutter efficacement et durablement contre le verrou du système, le pêne qui obstrue la voie du changement pour de vrai !

Le premier obstacle que nous avons fait tomber, c’est celui de l’isolement de l’autre gauche, nous nous sommes retrouvés disait Jean Luc Mélenchon à la Bastille ! Oui nous nous sommes reconnus, rassemblés, oui nous nous sommes déterrés du cachot dans lequel nous étions enfermés depuis les grandes déceptions de 1983. Au grand jour, nous savons nous orienter, le chemin qui conduira à nos prochaines ascensions est celui qui passe par la défaite du  Sarkosisme !

Le deuxième obstacle que nous avons abattu est celui du mépris, de l’insolence, de la morgue, la mésestime, le dédain et la dérision avec les quels tous ces ballots nous parlent, nous regardent,  avec lesquels tous ces idiots pensent nous tenir en laisse.

 Nous sommes maintenant une force, une force indépendante qui ne prendra ses décisions qu’en elle même !illusion.jpg

Rangez votre camelote, vos pacotilles et autre verroteries, nous ne calculerons pas ! Nous ne mégoterons pas la fin de Sarkosy !

C’est le passage obligé, pour continuer notre chemin, l’alternative que nous construisons est une méthode, une discipline, elle ne s’accommode pas de com  de finasseries…

 Elle est totalement indifférente aux caresses enjôleuses !

Sans déception.

C’est donc fiers, très fiers du chemin déjà parcouru que nous allons aborder les semaines qui viennent, d’abord en faisant du premier mai  une démonstration de force de nos revendications, et en assurant le 6 mai la défaite  du candidat des Banksters et de l’Europe austéritaire !Deception.jpg

Sans illusion.

Un peu comme le cochon entre dans un champ de maïs, nous connaissons les coups de bâtons qui nous attendent, l’austérité est là devant nous, quasi inéluctable si le  futur gouvernement de la France ne prend pas à bras le corps la lutte contre la finance et n’impose pas une nouvelle règle européenne de refinancement des Etats. Nous le savons, nous l’avons dit et expliqué, nous serons là pour l’exiger dans la rue et dans les urnes aux élections législatives du mois de Juin.

Sans hésitation.

Allez, n’ayez de craintes abusives, nous ne sommes pas de ceux qui se trompent de camp, notre fidélité consciente et acceptée à la gauche ne souffre aucune exception !

 Moi, j’ai voté Ségolène Royal quand j’entendais sortir de vos rangs des murmures indécis et narquois.

249216_2006344129436_1568646676_32152034_2217837_n.jpgJ’ai voté Chirac contre le Pen et je n’en ai même pas le remord !

Soyez  tranquilles, quand la finance attaquera la France, dans quelques jours, dans quelques semaines et que la seule question sera de savoir s’il faut se courber ou se dresser, nous serons là !   

Encore et toujours là, avec notre force intacte, et vous serez toujours les bienvenus dans la seule lutte qui s’impose maintenant à celui qui ouvre les yeux : C’est front contre front !

Partager cet article

Repost 0

Le temps des cerises

Publié le par letang-moderne

le moutonQuand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête !
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur !
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur !


Mais il est bien court, le temps des cerises
Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreilles...
Cerises d'amour aux robes pareilles,
Tombant sous la feuille en gouttes de sang...
Mais il est bien court, le temps des cerises,
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant !


Quand vous en serez au temps des cerises,
Si vous avez peur des chagrins d'amour,
Evitez les belles !
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai pas sans souffrir un jour...
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des chagrins d'amour !


J'aimerai toujours le temps des cerises,

C'est de ce temps-là que je garde au coeur
Une plaie ouverte !

Et dame Fortune, en m'étant offerte
Ne saurait jamais calmer ma douleur...

J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au coeur !

Partager cet article

Repost 0

Au peuple

Publié le par letang-moderne


place de la bastille winged spiritIl te ressemble ; il est terrible et pacifique.
Il est sous l'infini le niveau magnifique ;
Il a le mouvement, il a l'immensité.
Apaisé d'un rayon et d'un souffle agité,
Tantôt c'est l'harmonie et tantôt le cri rauque.
Les monstres sont à l'aise en sa profondeur glauque ;
La trombe y germe ; il a des gouffres inconnus
D'où ceux qui l'ont bravé ne sont pas revenus ;
Sur son énormité le colosse chavire ;
Comme toi le despote il brise le navire ;
Le fanal est sur lui comme l'esprit sur toi ;
Il foudroie, il caresse, et Dieu seul sait pourquoi ;
Sa vague, où l'on entend comme des chocs d'armures,
Emplit la sombre nuit de monstrueux murmures,
Et l'on sent que ce flot, comme toi, gouffre humain,
Ayant rugi ce soir, dévorera demain.
Son onde est une lame aussi bien que le glaive ;
Il chante un hymne immense à Vénus qui se lève ;
Sa rondeur formidable, azur universel,
Accepte en son miroir tous les astres du ciel ;
Il a la force rude et la grâce superbe ;
Il déracine un roc, il épargne un brin d'herbe ;
Il jette comme toi l'écume aux fiers sommets,
Ô peuple ; seulement, lui, ne trompe jamais
Quand, l'oeil fixe, et debout sur sa grève sacrée,
Et pensif, on attend l'heure de sa marée.

Partager cet article

Repost 0

« Rien n’arrête un mouvement dont le temps est venu….. »

Publié le par letang-moderne

melenchon-marine-le-pen-des-paroles-et-des« J’ai fait de mon mieux, j’ai fait de tout mon cœur, et je me tiendrai au poste de combat que l’on me confiera demain. »

Voilà tout est dit ou presque, nous pouvons et devons être joyeux, nous ne savons pas encore jusqu’où ira  l’insurrection citoyenne qui a commencé sur les places des grandes villes, et des patelins. Nous ne savons pas si cette vague populaire qui redonne du rouge au rassemblement de la gauche se retrouvera dans les urnes dimanche soir !

Mais une chose est d’ores et déjà acquise, nous ne marchons plus la tête baissée ! L’arrogance de ces gens-là est une blessure dont nous avons déjà guéri !

Remercions nous nous même, d’avoir grandis ensemble durant cette longue campagne, d’avoir ramené sans autre précaution la politique à son contenu !

Félicitons nous, nous même  d’avoir balayé les débats pourris du halal, de la civilisation prétendue, du hachich, et des frites molles !

 Oui nous avons tous gagné conte la peur qui empêchait de porter le débat là où il est : le partage des richesses !

Qui  à gauche aujourd’hui peut argumenter sans baisser les yeux  contre le smic à 1700 euros ?

Qui à gauche ne voit pas la nécessité de rembourser les soins médicaux à 100%

Qui ne comprend pas, à gauche, que les travailleurs sans papiers sont ici chez eux ! Parce que tout simplement ils n’ont pas d’ailleurs. Qui ?

Qui à gauche, ne veut pas de la planification écologique, du service public de la petite enfance, de la titularisation des précaires de la fonction publique, de la réquisition des  logements vides, de la création immédiate de 15000 postes d’enseignants !

 Qui  à gauche ne peut être en accord avec le cœur de notre programme : l’humain d’abord !

Pas un, pas une, aucun ne répondra à nos propositions ; infaisable, irréaliste, populiste, démagogique…  voilà leurs mots d’esquive, leur tactique d’évitement, leurs feintes magiques !

Mais dégagez, vous qui refusez de débattre, d’argumenter, de convaincre, débarrasser le décor politique de votre présence, déblayer nous de votre suffisance incapable, si vous ne savez pas faire nous on peut !

Allez-vous en Tous !imagesCAF0MNDA

Votre discours politico-médiatique est une caricature de la propagande à l’ancienne ! Vous voulez encore et  toujours nous faire peur, indigent de Morand qui titre la menace le Pen ! Vous voulez nous faire peur, funestes du nouvel observateur, qui éditez un tract  honteux pour trouver mille fausses raisons de ne pas voter Front de Gauche !

Chiens scrofuleux du système pourri qui vous nourrit, vous faites de ces quatre derniers jours une campagne acharnée contre Jean Luc Mélenchon, campagne réfléchie, organisée, méthodique, qu’en trente années  vous n’aviez jamais osé contre les Le Pen  père et fille !!!

Pétochards, poltrons, syndicat de chiffes et de paniquards, regardez bien notre force retrouvée, voyez nos sourires et nos larmes,  contemplez comme on est beaux !

Nous n’avons plus peur, nous n’aurons jamais plus peur !

Pour commencer, demain nous allons battre la droite et  administrer à la truie qui chante la plus sévère des  déculottées, nous allons la mettre loin derrière, loin, pour  qu’elle ne puisse jamais plus nuire, pour qu’elle ne  serve plus jamais de chienne de garde à  votre système !

Dans la même foulée nous allons nous débarrasser des nains du Crillon, dehors vampires, voleurs, pickpockets, spoliateurs siphonneux !

Allez ouste ! Dégagez dès dimanche !

Dès dimanche nous  pouvons leur offrir la surprise de leur vie ! Leur faire payer en une journée leur semaine de mensonges et de désinformations !

Les lecteurs du quotidien sud-ouest, qui n’est jamais en reste, ne sauront rien, du meeting de la porte de Versailles, qui n’a pas existé pour les grands professionnels de ce journal, ils liront par contre que Jean Luc Mélenchon est un adepte de la terreur !

 Rien que ça !

 velvet-revolutionEt que le front de gauche est xénophobe !!!

 Les règles de la campagne électorale ne nous  autorisent pas à un droit de réponse, l’insurrection citoyenne doit passer des places aux urnes !

Nous pouvons le faire, nous allons le faire !

Votez, Votez, Votez !  Allez remplissez les urnes de notre fierté retrouvée, osez le changement dès dimanche !

Partager cet article

Repost 0

Jeudi rouge c’est maintenant !

Publié le par letang-moderne

526662 321320147932373 100001631715682 850830 2077833902 nIl pleut, et c’est tant mieux, l’herbe du parc palmer de Cenon a besoin d’eau, les adorateurs de François Hollande pourront toujours aller s’abriter sous le « squatt des roumains », ils y croiseront des regards d’enfants apeurés, des femmes fatiguées et des hommes déboussolés !

C’est  à ces hommes et ces femmes, ces enfants guenilleux, que les militants du Front de Gauche de Bordeaux mobilisés comme jamais vont dédier cette journée.

C’est l’humain d’abord qui va se déployer dès l’aube , dans les gares et les supermarchés, à la piscine et aux arrêts du tramway, dans les rues piétonnes et aux ronds-points de sortie de rocade, partout le rouge de notre espoir  va déferler comme un vague de confiance !

Nous allons repousser la peur,  contre libération, qui fait aujourd’hui sa une sur le péril Le Pen, pauvre manœuvre désespérée. Contre Sarkosy, qui dégringole d’heure en heure, tant peuple se mobilise pour organiser son départ !

Le président des riches sortira sous les huées, le chambard, le cri du peuple !

 L’attente est là qui monte, plus personne ne veut de Sarkosy, et encore une fois, c’est le Front de Gauche qui propose, qui présente, qui offre l’alternative !

Nous allons virer Sarkozy dès ce dimanche !

En votant sans écouter les pitoyables  bobards de libération, les misérables sondages truqués  du monde qui annonçaient avec tambours et trompettes que la truie qui chante recueillait le vote majoritaire des jeunes  et qui devant le tollé provoqué par une telle manipulation, rectifiait dans la discrétion son propos lui enlevant toute crédibilité !

Nous allons virer Sarkozy  dès ce dimanche !

enfant et manifJean Luc Mélenchon  a sans doute diné avec Fantomette, bu un verre avec Goldorak, et assurément même a-t-il eu une aventure extra-conjugale avec la Castafiore, ils n’empêcheront pas, ils ne contrarieront pas, ils ne déjoueront pas  la volonté des millions d’hommes et de femmes qui ont entendu le message de l’humain d’abord ! Cette campagne a montré qu’il n’y avait qu’ un seul débat qui était sur la table : l’austérité ou la relance !

Melenchon doit être au deuxième tour pour trancher se débat, en mettant loin derrière Marine Le Pen, nous pouvons libérer la vie politique de ce fardeau qui  inhibe, restreint, étouffe notre aspiration à l’égalité, la liberté et la fraternité !

Nous allons virer Sarkozy dès dimanche !

En votant pour le candidat du Front de Gauche massivement, nous allons donner un signe à l’Europe toute entière, nous allons pousser et multiplier le courage de nos frères et sœurs de Grèce qui votent dans un mois !

En votant pour jean Luc Melenchon nous amplifions la défaite de la droite et de l’extrême droite, nous assurons, nous garantissons, de mettre le véritable débat au centre de l’élection présidentielle !

Nous allons virer Sarkozy dès Dimanche

Nous sommes pressés de le voir partir, nous sommes impatients d’entendre les Aphaties, Darmon, et Autres Pujadas entamer leur prise d’antenne dimanche à 20 heures par cette phrase que tout le monde attend : « C’est une énorme surprise que les urnes nous ont réservé »

Le vote Mélenchon, c’est une surprise, un cadeau, bien carré, bien emballé dans un magnifique papier  rouge !

La gauche est de retour, faisons la gagner dès Dimanche !429700 2603167160421 1292103268 32004443 697020825 n

Partager cet article

Repost 0

Hollande et la droite c’est maintenant du sérieux !

Publié le par letang-moderne

chirac-hollandeIl y a d’abord le clan Chirac, la Corrèze d’abord, la croisière des toc-toc, tous sont convaincus, il faut voter Hollande et ce dés le premier tour !

C’est madame Brigitte Girardin qui en parle mieux, ex ministre de l’outre-mer, villepeniste convaincue, elle commence sa carrière, comme chef de cabinet de Cabana, Camille de son petit nom, chargé en 1986, par la droite revancharde, du ministère des privatisations !

Elle a de la suite dans les idées la Brigitte qui aujourd’hui déclare : « Seul Dominique Villepin pouvait mener la politique de redressement dont la France à besoin, il n’est pas candidat et François Hollande incarne le sérieux dont notre économie à besoin »girardin

Fermer le ban, tout est dit, He’s not dangerous !

Bien sur on pourrait penser qu’il est toc-toc le vieux Chirac, mais à y regarder précisément, il s’agit en réalité d’un véritable ralliement de la vielle droite conservatrice et libérale au seul candidat capable de  sauver le système, voyez plus tôt, Fréderic  Salat-Baroux. Il est lui le conseiller technique de Mr Juppé  en 1995, il est chargé de mettre en œuvre une réflexion sur l’allongement du temps de travail, en voilà un qui a bien compris qu’ Hollande ne menacerait pas la réforme Sarko sur les retraites. « Les scénarii de sortie de crise sont fragiles, Hollande est le seul capable de nous éviter la révolte de la rue » aurait il pu dire lors du déjeuner discret   que nous conte le parisien. Un déjeuner entre amis, avec Claude Chirac son épouse, et Valérie Trierweiler, cette journaliste  irréprochable qui filme à la volée Jean Luc Mélenchon boire un café avec  Brice Hortefeux  à la buvette du parlement, comme tout républicain qui respecte le simple code de la politesse.salat baroux

Rideau, c’est bien Jean Luc Mélenchon qui fricote avec la droite !

Pour être complet et n’oublier aucun des ralliements chiraquiens, au changement proposé par Hollande, il faut ajouter Laurent Glépin, ancien chargé de communications à l’Elysée, Hugues Renson, lui aussi spécialise des retraites et conseiller spécial de jacques Chirac sur le sujet, qui déclare  à propos de sa présence au meeting de Vincennes : « Je fais les choix sur la base de mes convictions et c’est François Hollande qui y répond le mieux » ! Nous embellirons  et achèverons le tableau des Chiraquiens  par l’inoubliable Thierry Rey,  et l’impayable Patrick  Sébastien !

Et l’on fait tourner les serviettes !  Voilà la farandole des traitres qui s’avance !

Ils sont tous là revenus au bercail du libéralisme bon chic, bon genre,  l’improbable Fadela Amara, résignée fâcheuse, qui soutient hollande parce qu’il est intelligent et que c’est un ami…. Lorsqu’elle  soutenait Sarkozy en 2007, elle disait exactement : parce c’est un ami et qu’il est intelligent ! la pute

Blanc bonnet, bonnet blanc c’est elle qui le dit !

Et puis il y l’autre, le petit bonhomme en mousse,  le foutriquet de Martin Hirsh, qui avoue ce matin dans un entretien avec l’AFP, qu’il conseille Hollande depuis plus de deux ans, misère de la pensée sociale qui va quémander préceptes et recommandations chez ceux qui sont passés de l’Abbé Pierre à Guéant tout en restant bien parfumé, bien poli !  

Les libéraux le savent, il est maintenant temps de sauver les meubles, car la révolution citoyenne pourrait surgir, et puisqu’il est question de mobilier, il ne faudrait pas oublier le ralliement du magnifique Jean jacques Aillagon, ministre de la culture de Balladur et édificateur remarqué de la loi sur le mécénat qui constitue la niche fiscale la plus appréciée de la grande bourgeoisie française, et qui  crée le régime le plus favorable en Europe pour les possesseurs d’œuvres d’arts, allant jusqu’à autoriser des déductions fiscales jusqu’à 90% !

C’est mamie Zinzin qui va bientôt signer le comité de soutien !

aillagon!Pour finir, le meilleur, le plus significatif, l’excellent Jouyet, ministre des affaires européennes de Fillon, il est l’une des chevilles ouvrières du mini-traité qui a permis la trahison du vote des Français, ami de longue date de Hollande, il est à la manœuvre pour tordre le bras de la gauche, libéral convaincu, il est aujourd’hui le Président de l’autorité des marchés financiers !

Son soutien à hollande est sans doute le plus significatif, il est la preuve, l’affirmation, l’assurance, la confirmation donnée aux marchés que le changement ce n’est pas pour maintenant et ce n’est pas avec Hollande !

Ouvrez les yeux que diable ! Cet énarque brillant, est la garantie du système, celui qui prouve qu’Hollande ne négociera rien qui puisse entraver la concurrence libre et non faussée, Jouyet c’est l’indice, l’indication, la marque, le signe  du renoncement ! la signature triple A

Oui comme le disait Sarkosy à propos de son aventure avec Carla Bruni, la relation qu’entretien hollande avec la droite est une relation durable, hollande et la droite c’est du sérieux !

Si tu veux le changement, change de vote ! Rejoins l’insurrection citoyenne !

imagesCAF0MNDA


Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>