Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tout est normal….. Sauf le Front de Gauche !

Publié le par letang-moderne

ooorage.jpgComme Brassens, le bel azur me met en rage.  Cette normalité conforme du moment, ce naturel légitime et régulier me fait mijoter le sang, bouillir c’est pour plus tard…

Ainsi le président prend le train, et le premier ministre itou, Juppé brigue la présidentielle de 2017 et Florence Arthaud itou. Apathie et pathétique et antipathique, élégant avec la châtelaine de Montretout, féroce de mauvaise foi avec jean Luc Mélenchon. L’express invente des situations rocambolesques dans lesquelles le même Jean Luc Mélenchon se cacherait dans une voiture pour ne pas affronter la truie qui chante sur un marché… normal... tout est normal.

On vit le temps ou seuls les milliardaires ont droit au respect, à l’écoute et  aux honneurs.

 Prenez  l’autre faux-argumenteur, moraliste baveux, planté au milieu du paysage médiatique comme une balise au milieu de la vase, regardez cet opulent invité de tous les journaux télévisés nous infuser la guerre normale…  le cheveu bien tiré en arrière il vient faire la promo de son film sur la Lybie. Qu’importe le chaos dans lequel la Libye et libyens sont plongés, qu’importe que les miliciens soient au pouvoir, qu’importe la torture, le chambard et la confusion malienne... . Personne ni à l’express, ni au grand journal ne discute la parole publicisé du grand philosophe guerrier de la normalité. Sa face de miel  au beau  milieu de ses dents à 50 000 euros me révolte au moins tout autant que le beau temps dégoutait et faisait grincer les dents du vieux Georges !bhl5_01.jpg

Derrière les premiers pas honorables du gouvernement d’Hollande, ce qui m’inquiète en réalité c’est cette fable, petite musique doucereuse, qui est en train de s’installer et qui tant à imposer  toutes décisions comme normales….

Si c’est normal, c’est qu’il n’y a pas d’alternative, toute autre voie est burlesque, iconoclaste, périlleuse. Choisir une autre voie que celle de la normalité relève dés lors d’un sacrilège mécréant.

On voit bien venir les éléments de langage qui pourraient nous être servis dans les semaines qui viennent, ainsi augmenter le SMIC est une attente normale de la population qui peine, la réponse que s’apprête à donner le gouvernement au mois de Juillet est donc une mesure normale de nature à améliorer l’ordinaire de  11 euros par mois. Ce qui est parfaitement incongru, c’est de réclamer plus, avoir juste besoin de 1300 euros net pour vivre, cela devient vite  étonnant, alogique, bizarre voire même excentrique ! Presque pathologique et bien singulier…

Tiens ! Pathologique et singulier, cimgp0297.jpg’est exactement avec ces mots, que Jean Michel Apathie, Christophe Barbier mais aussi Marine Le Pen ont qualifié le combat que mène jean Luc Mélenchon dans la onzième circonscription du Pas de Calais !  Combat singulier pour Barbier, haine pathologique pour la truie qui chante et l’antipathique…..

Ainsi voyez-vous, l’éloge de la normalité, le panégyrique du conforme est souvent l’autre face de la critique du mouvement de l’espoir de changement. A l’image d’un marchand de paratonnerres courant les  chalands effrayés par le temps de tempêtes et des éclairs, les marchands de normalité, ceux qui nous ont expliqué pendant des mois et des mois que la Le Pen était « dé diabolisée », que fille  n’était point père, et que le rassemblement bleu marine n’était pas  qu’un ramassis d’autocrates phalangistes  , ces marchands là, boutiquier de l’express, vendeurs du parisiens et trafiquants de canal plus, tous ces gens là sont les alliés, les champions, les partisans, les gardes, les piliers de la normalité !

La tempête qui secoue l’Europe et le monde créera de tels éclairs, qu’il ne serait pas anormal de les voir tous foudroyés de stupeur et d’incrédulité quand à nouveau triomphera l’incroyable aberrante et extraordinaire idée neuve du socialisme ! Dés aujourd’hui, avec Brassens ne baissons plus les yeux, contemplons les cieux, guettons les nues et lorgnons les nimbus, faisons les yeux doux au moindre cumulus.


Partager cet article

Repost 0

Exclusif ! Le Front de Gauche va bouleverser la donne en Gironde.

Publié le par letang-moderne

newsSudOuestlogo--1-.jpgBon, ca y est, je suis découvert, il ne s’agit pas d’un article de l’excellent Sud-Ouest,  mais une nouvelle livraison de mon billet de blog.

Pourtant, Sud-Ouest qui s’acharne tout au long de cette campagne à ne pas voir les candidats du Front de Gauche dans les 12 circonscriptions de la Gironde serait bien inspiré de  se rendre compte du changement en cours.  Quand le délicieux Sud-Ouest par inadvertance cite le Front de Gauche, c’est immédiatement pour le qualifier de représentant de l’extrême gauche, dans cette XIème circonscription de la Gironde par exemple où Jean Luc Mélenchon a réuni au premier tour de l’élection Présidentielle plus de 8000 voix, soit plus d’un tiers des voix de la gauche ! Si vous rajoutez à ces voix celles de Joly, de Poutou, et  d’Arthaud, (l’ultra Gauche) vous obtenez 11 000 voix, soit plus de la moitié du total des voix de Hollande !

Cet exemple pour montrer combien la bataille de l’interprétation d’un résultat électoral est en soit une bataille politique, quand dans toute la Gironde le candidat du Front de Gauche réalise de remarquables percées électorales, le chroniqueur du journal Sud-Ouest adopte une stratégie : le silence, le mutisme, la négation, l’annulation pure et simple de la réalité !

Il faut savoir, connaître la particularité du journal Sud-Ouest. L’obéissance, la servitude, la vassalité et l’inféodation  sont les éléments constitutifs de sa nature. L’enquête, l’analyse, la confrontation d’idées sont autant de tabous auxquels se soumet de bon gré, du rédacteur en chef à l’échotier, l’ensemble de la rédaction.

Ainsi à Bordeaux Sud-Ouest soutient sans fausse pudeur la magnificence d’Alain Juppé, mais c’est sans fausse honte, qu’il est le plus grand admirateur de Philippe Madrelle (Sénateur PS et président du Conseil Général) dans tout le département. Mamériste à Bègles, Modemisé à Talence, lepénisé dans le Médoc, le journal est sans vergogne, depuis sa création et du lundi au dimanche, définitivement et résolument du coté du manche !

Héritier douteux du système Chaban, pourtant mis à mal depuis quelques semaines, (http://letang-moderne.over-blog.com/article-effroyable-stupeur-a-bordeaux-le-prix-du-vin-s-ecroule-104918585.html ) la rédaction serait bien inspirée de regarder un peu attentivement les lourds changements qui s’effectuent dans le rapport de force de la gauche en général, et de la gauche bordelaise en particulier.

C’est par une dérive toute récente, que la gauche libérale domine le camp du progrès dans le bordelais, c’est par une alliance contre nature que Noël  Mamére a pu ravir aux communistes la ville de Begles. C’est grâce à un vide générationnel, une pénurie d’intelligence, qu’une génération incongrue de fainéants de la fédération du Parti socialiste de la gironde se voit  administrée par des sociaux-libéraux décomplexés, la tradition des socialistes girondins est une tradition populaire, ouvrière, et banlieusarde. De Blanqui,  qui fût candidat socialiste à Bacalan, en passant par le Jaurésien Eugène Dondicol, conseiller municipal de Bordeaux en 1900,  la gauche bordelaise s’ancre dans une tradition  de combat et d’émancipation.blanqui-aged-sketch.jpg

Elle n’est pas si loin la mémoire du sénateur Marc Bœuf, qui incarnait à merveille la pugnacité dans les combats éthiques qui ne sont jamais éloignés de ceux de l’émancipation.

Sud-Ouest, si ce n’était pas la revue des renonceurs, des servis assujettis, des corvéables captifs et tributaires, pourrait ainsi relayer l’appel  que vient de lancer notre camarade Brigitte Comard, candidate du Front de Gauche dans la 2ème circonscription de Bordeaux, http://www.brigittecomard.fr/pour-une-r%C3%A9publique-%C3%A9thique-l-appel/ et faire le lien entre le fil renoué d’une gauche bordelaise ancrée dans sa tradition sociale, héritière des valeurs de solidarité, de laïcité et de progrès. Peut-être ainsi, il pourrait trouver une explication au 13% de bordelais qui ont voté pour le Front de Gauche lors du premier tour des élections présidentielle. Sans doute il éclairerait le lecteur sur le vote populaire massif pour le Front de gauche, dépassant les 20% dans les bureaux du cœur laborieux de la ville comme  la Benauge ou  St Michel….

Les soubresauts de vie politique bordelaise, le jeu de chaises musicale qui chasse une militante pour parier sur un technocrate, le dédain avec lequel le PS bordelais traite ses militants et ses électeurs devrait permettre l’émergence d’un vote authentiquement progressiste qui porte, dans le même temps, la rupture avec un système à bout de souffle et le renouveau d’une tradition socialiste bordelaise abimée par des années de dérives libérales et calculatrices !

75979_3937481686668_755731141_n.jpgVous ne lirez pas non plus dans Sud-Ouest, l’espoir que porte la candidate du Front de Gauche dans l’autre circonscription de Bordeaux, la troisième, ici, Céline Simon affrontera le cumulard Noel Mamère, celui qui avec 3.64% des voix pour sa candidate aux présidentielles dans la circonscription se présente, sans plaisanter, comme le rassembleur de toute la gauche quand jean Luc Mélenchon rassemblait le même jour, au même endroit, 16% des électeurs.

Vous ne connaitrez  rien des vrais débats qui sont au cœur de ce territoire, rien sur la LGV qui défigurera toute la partie sud-est de Villenave d’Ornon alors qu’une étude récente commandée par un collectif d’élus emmenés par nos amis Raymond Girardi et Bernard Faucon-Lambert, tous deux membres de Front de Gauche, démontre qu’une solution moins coûteuse et préservatrice des Hommes et de leur environnement est à portée de main. http://agen-demain.typepad.fr/files/diaporama-%C3%A9tude-claraco-jeudi-2-f%C3%A9v.pdf

Vous ne connaitrez rien des enjeux écologiques sur la ligne de ceinture bordelaise qui permettrait de désengorger Bordeaux de son flot quotidien de bagnoles et dont la clé se trouve avec la réouverture des gares de Villenave d’Ornon et  de Talence.

Vous ne connaitrez rien de la bataille pour le renouvellement, la parité et contre le cumul que mène Céline Simon contre celui qui est maire et député depuis plus de vingt ans et qui souhaite aujourd’hui être Président de groupe à l’Assemblée Nationale, tout en se présentant comme un partisan de la 6ème République.

Vous ne connaitrez rien du double discours de ce spécialiste de l’entourloupe, écologiste à Paris, et qui fait équipe à Bordeaux avec ceux qui votent les crédits de la LGV, soutiennent le tout nucléaire et impulsent des « clusters », rien que le nom m’amuse, pour les drones et les missiles.

Vous ne connaitrez rien du projet Euratlantique et de ses milliers de tonnes de béton offerts à la cupidité des promoteurs. En lisant Sud-Ouest d’hier vous apprendrez que Noel Mamere est en route pour son 4eme mandat et qu’il fait campagne « sans pression particulière sur les épaules » !

Pourtant, pression il y aura, pas seulement dans la seconde ou la troisième de Bordeaux mais dans toute la Gironde ou le Front de Gauche est désormais la troisième force politique du département !header-copie-1.jpg

Le débat que Sud-Ouest ne veut absolument pas   entendre, qu’il veut cacher, le débat qui ne doit pas  émerger c’est le débat du moment. Les électeurs en Gironde comme  en France, se sont maintenant débarrassés de Sarkozy, le vote utile à gauche c’est désormais le vote pour le Front de Gauche, ce ne sont pas des candidats parachutés comme à Bordeaux ou des élus en mal de cumul comme à Bègles qui peuvent porter le message de rupture et de renouveau que les électeurs attendent.

Les candidats du Front de Gauche, en proposant des lois qui iront dans le sens du partage des richesses ou de l’écologie pour de vrai, en s’appuyant sur une radicalité concrète, pourraient bouleverser le second tour prédit… et autoriser le changement… pour de bon !

Partager cet article

Repost 0

Lagarde hyène cupide et intéressée. Molosse féroce lancée sur le peuple Grec !

Publié le par letang-moderne

G loichiensdangereuxAvec ces déclarations calamiteuses, ordurières et obscènes, la tenancière du FMI, dévoile le  véritable rôle de la « troika » (commission européenne, banque centrale européenne, et FMI).  

En effet, nous sommes arrivés à un point où le peuple a compris, massivement compris, qu’il ne serait jamais assez pauvre pour que le système le  prenne en pitié.

Les Etats d’Europe de sud, exempts d’avoir par trop secourus les banques, sont dans l’obligation d’adjurer, de supplier un prêt pour boucler les fins de mois. La troïka  leur intime l’ordre de choisir alors entre la faillite et  la purge ultralibérale, les deux menant exactement au même endroit : l’indigence, la privation, la mouscaille, bref la pauvreté.

Toute cette partie de l’Europe qui hier encore faisait la fierté du projet européen  qui avait permis de déboulonner la dictature d’ Antonio de Oliveira Salazar ,de Francisco Franco ,des colonels grecs, se voit aujourd’hui projetée plus de quarante années en arrière, contrainte et obligée de subir le sale protectorat administré par  Bruxelles, Francfort, et Washington. Une seule mission :  protéger la finance !

Pour remplir cette mission correctement, ils ont imposé une véritable dictature, dictature des marchés et des actionnaires qui n’ont que faire des légitimités souveraines des peuples auxquels ils imposent la contrainte mais aussi le chantage, l’ultimatum….

Le peuple français vote non en 2005 au traité constitutionnel, son  vote est balayé, oublié décrédibilisé, enterré.

Ce qui caractérise les dictatures c’est qu’elles prennent toujours prétexte de la crise pour installer leur légitimité, ainsi elles infusent, par des media à la botte, l’idée qu’elles sont la seule solution, l’unique voie pour retrouver  l’ordre, la paix, la prospérité…  Les chiens de gardes de la finance qui se  sont emparés des institutions et de la gouvernance de l’Europe ont usé de tous ces stratagèmes…. On se souvient de l’Europe qui garantit la paix, en pleine déconfiture yougoslave, l’Europe qui organise la prospérité au moment où la plus grande pauvreté envahit tous les membres de l’union.

Mais toutes les dictatures se font au profit d’un petit nombre d’oligarques, c’est la coté mesquin de la dictature, elle se doit de rémunérer fortement les molosses, les cerbères et les clebs du système qui en assurent  au jour le jour, Lagarde.

Et  c’est là où je reviens à notre Lagarde à nous,  dans la hiérarchie des molosses, on va du débonnaire terre neuve au cruel rottweiler, notre sujet tient plus du molosse à la dent aiguisée, que de la sympathique peuplade d’Epire dont la dynastie fut fondé par Pyrrhus Premier dans la Grèce antique..3503894608_c2387b4d65.jpg

L’histoire se situe rue Fèrrere à Bordeaux, vous y trouverez une plaque, discrète sur un immeuble en pierre de ce très chic quartier. Applicatours. Une start-up qui créé des logiciels…. Bien parfait... . Caractéristiques de la start-up, elle est fondée par un type qui s’appelle Stanislas Drouin, ancien voyagiste il a surtout pour grande qualité informaticienne d’être le fils de Mr Drouin, patron d’Oséo, la banque publique d’investissement, nommé en 2007 par madame Lagarde elle- même, alors ministre des finances. Bien parfait…

Qu’un père banquier aide son fils à créer une boite, il n’y a pas de quoi  fouetter un chat. Là où l’affaire devient juste un tout petit peu plus drôle c’est que Mme Lagarde est actionnaire de la start-up !

En 2008  la petite pousse qui gagne des parts de marché (notamment un contrat avec Carlson- voyages, voyagiste officiel des ministères de la République) augmente son capital, Mr Drouin père entre  au capital, et la ministre des finances  remet au pot quelques 19 980 euros. Deux ans plus tard, Madame le ministre profite d’un nouveau tour de table pour rajouter 1 5000  euros à la cagnotte, la voilà donc actionnaire de la start-up avec près de 40 000 euros  d’investissement, détenant ainsi un peu plus de 15% du capital.

Certains mauvais esprits voient dans la succession de ces évènements les éléments constitutifs d’une prise d’intérêts douteuse…  car enfin il s’agit d’une entreprise financée en grande partie par un prêt d’une banque semi-publique, dont le directeur est père  du bénéficiaire du prêt, lui-même nommé à la tête de cette banque par un décret de la ministre qui elle-même est une actionnaire non négligeable de l’entreprise en question ! Ca sent bon les petites affaires entre amis, mais notre ministre ne se déballonne pas, elle explique alors que les prises de capital dans Applicatour ne sont qu’une manière pour elle « d’optimiser sa fiscalité » !

En vrai langage, cela veut dire échapper à l’impôt sur les grandes fortunes… là voilà donc tout à fait autorisée à admonester les pauvres grecs, à réprimander le laxisme, à tancer l’égoïsme…

Mais il y a encore mieux !

Si cette « dynamisation » de sa fiscalité est possible, c’est parce que la ministre prévoyante a fait voter en juillet 2007 la loi TEPA, qui permet de réduire son impôt dès lors que le placement se porte sur une entreprise innovante !

Et c’est là, la cerise sur le gâteau ! Le bouquet final, la balayette dans le cul ! Car qu’elle est la principale innovation que porte la société Applicatours ?

Intervenant dans le paysage des agences de voyages la société Applicatour met à disposition son savoir-faire et son expertise dans le tourisme, en apportant des solutions informatiques intégrées qui permettent une réponse concrète face aux besoins des agences de voyages d’optimiser leurs coûts  de produire mieux et plus vite des voyages toujours moins chers !

5842516713_2b306d72db.jpgAinsi c’est grâce à cette société que demain, si le cœur vous en dit, vous pouvez partir en Grèce , plus particulièrement en Crète, 8 jours et 7 nuits pour la modique somme de 373 euros (open bar) on ne mégote pas chez Carlson voyage ! ( principal client d’Applicatours)

Voyez où le cynisme va se nicher, cette immondice qui donne des leçons aux peuples du monde, cette chiure qui humilie un peuple tout entier, valorise son impôt, dynamise son capital, fuit à la solidarité ordinaire de citoyen en organisant à bas coût des voyage en Grèce !

Charilaus est un cuisinier de 65 ans, il travaille 45 heures par semaine  pour 751,39 euros mensuels,  avant impôt car lui, il les paye, à l’hôtel D’Epire près d’Arta. C’est à Arta, je crois, que dans une description de Delphes on nous compte l’histoire tragique des habitants d’Ambratie qui après une bataille acharnée furent dévorés par les molosses !

En votant massivement pour Syrisa le 17 juin, le peuple Grec ouvrira la voie, créera une brèche dans le système de voyous, que la troïka a mis en place pour garantir  ses intérêts ! la guerre du Péloponnèse n’est pas finie…  c’est en se débarrassant des molosses que les Ambraciotes ont terrassé la nuit !

Partager cet article

Repost 0

Christine Lagarde ton pognon et ferme ta gueule !

Publié le par letang-moderne

2296470097_26f89e1f30.jpgLagarde pourrie du système, gagne 32000 euros par mois, 32 000 euros auxquels il faut rajouter plus de 58 000 euros par an de frais de représentation. (Tailleurs, chaussures, nuit au formule 1)….

Tout ce qui fait la vie des VRP.

Mais le plus amusant dans cette histoire est que Lagarde des dogmes du capitalisme ne  s’acquitte d’aucun impôt sur ces sommes ! Aucun ! C’est pour cela, qu’elle est sans  doute, particulièrement autorisée à faire la leçon aux peuples appauvris et impécunieux du monde  entier.

Ainsi Lagarde des colonels, se croit amusante de distinguer et de tamiser dans le seau, dans les misères du monde. «  Les enfants démunis d’Afrique ont davantage besoin d’aide que les populations grecques ! »

Rebut ! Saleté ! Véritable Lagarde noire qui oppose, divise, soupèse les privations, ordonne les pauvretés et classe les chagrins !

Déchet ! Rognure, Lagarde à vous qui livre à la vindicte du monde entier un peuple qui croule sous  l’avidité des banquiers, une nation martyrisée par l’alternance trentenaire d’une droite corrompue et d’une social-démocratie complice de toutes les souffrances imposées aux populations laborieuses de ce pays !

Ce que les dirigeant européens et le FMI imposent à la population est tout simplement inhumain, Lagarde-port qui se fait le rempart de la protection des intérêts des armateurs qui comme elles ne paient pas le moindre centime d’euros en impôt, comme elle s’engraissent, se rassasient, et se délectent de la succion opérée sur tous ceux qui peinent et qui misèrent

Quand lagarde -robe de sorcière malfaisante  fait la leçon  au peuple grec nous souhaitons tous ici qu’elle déclenche bien involontairement une fureur de tous les peuples du monde.

Mais elle n’est pas la seule à insulter à mépriser, ni simple ni singulière, ni isolée,  tous les suppôts de l’ordre injuste, tous les bénéficiaires de l’euro-million, s’en donne en cœur joie , ainsi l’autre traitre de Cohn-Bendit, vient expliquer que Syriza et les fascistes, c’est la même chose, car tout cela au bout mènera à la dictature des colonels !

Rien que ça !

Ainsi les deux bouts de l’oligarchie, la très select  Lagarde montante d’un côté, la crasse répandue de l’autre font assaut d’imagination pour insulter, mépriser, salir la réputation de ce peuple.

Qu’ils soient exclus de l’Europe et de sa monnaie commune s’ils refusent le fouet et la torture de l’austérité !560873725_01180713ae.jpg

Qu’ils subissent la dictature et la barbarie des colonels s’ils osent voter pour une gauche anti-libérale incarnée par Syriza !

Colombins, compost, engrais, fumure, purins, lisiers … voilà les seuls mots qui me viennent en vous voyant du haut de votre superbe construire le terreau  des mauvaises orientations de l’extrême droite !

Coupable !  le FMI d’étrangler la vie dans ce berceau de l’humanité au nom de dogmes ultralibéraux, coupable les verts de tourner le dos à une alliance  sociale et écologiste qui est la seule réponse immédiate et à long terme aux défis  du monde, de la Grèce, de la France, et chaque être humain !  

Partager cet article

Repost 0

Chaude ambiance glaciale….

Publié le par letang-moderne

 

6340530438_12c4ce062c.jpgLes velours de la moquette  du troisième étage de l’immeuble de style mussolinien de la région Aquitaine bruissent de chuchotements, de regards biaiseux, d’attentes inassouvies…. Bref il va se passer quelque chose c’est sur…..

Les traces récentes laissées par un troupeau déçu de n’avoir trouvé circonstances favorables  sont présentes. La petite meute de loups qui occupent les lieux forme  par ses déplacements une ronde rodeuse qui vous transporte au cœur de la nuit sibérienne.

Tous les chasseurs n’ont pas les mêmes qualités. En ouvrant la porte de l’ascenseur ce matin, j’ai ressenti un grand coup de froid, glacial, la chair de poule n’est absolument rien à côté de cette sensation. Encore tout pétrifié par cette surprenante perception, j’ai rapidement identifié la source de cette nouvelle tension. La presse, la presse qui suppute, qui imagine, qui dévoile… la presse qui parle au conditionnel.

Soulagé de comprendre que les rumeurs venaient de reprendre, je pouvais laisser redescendre mon taux d’adrénaline, mais tout de même mon rythme cardiaque venait d’en prendre un sacré coup.

Un café … bonjour l’ami,…

Et voilà pas que surgit un nouveau cri ! Que dis-je un cri... un hurlement !

Tous les lions ce seraient-ils devenus  fou au même moment, au même endroit ? L’un quitterait sa Mairie pour le palais bourbon, l’autre abandonnerait son palais pour un commissariat ! La reine d’Espagne épouserait un gueux des bois et en ferait ainsi le prince  dont on ne sait s’il viendrait de dax (aquae terbellica) de son nom latin ou des basques dont la partie romanise a donné les vascons, ceux qui habitent la terre des asques !

Toujours est-il que les grands lions du parc ont parlé. 521647644_ca23a9c5e6.jpg

 Une fois de plus ça jette un froid….

 Une fois de plus, j’ai digéré la frousse qui hante mon corps, je me suis dit, fini on n’y me reprendra pas une troisième fois, je repars dans mon burlingue et je ne mets plus les pieds dans cet endroit menaçant nocif, nuisible, risqué et pour tout dire presque sinistre…

Assis devant mon clavier, rassuré par l’affiche présidentielle de Jean Luc Mélenchon qui orne un pan de mur du bureau, j’ai saisi pleinement le danger de telles virées. Ces excursions en terre inconnue sont parfois très dangereuses, les bêtes sauvages qui peuplent cette ornière marécageuse ne sont à fréquenter que de très loin.

Mon poste d’observation, même si il n’accueille  que ceux qui l’on choisit, n’étant pas un lieu de passage obligé des grands fauves, me permet tout de même, un peu à la manière de celui qui regarde avec des jumelles embrumées, d’entrevoir les cochons qui se disputent une place dans leur box !

Dring-dring…

 Un ami m’appelle, me parle de citoyenneté et d’éducation populaire, de développement équitable et de justice territoriale…  de nouvelles conquêtes pour les services publics, de réflexions sur la gratuité de l’eau, du gaz, et des transports….

Il me parle d’exigences écologistes et d’une autre forme de croissance, nous échangeons, nous sommes d’accord… presque, pas tout a fait, parce que nous n’avons plus les mêmes mots… ;  

Abonnement-6c848e6b7b9e7d360be942f4afc197f0En quelques instants je venais de saisir la distance qui sépare ceux qui font de tous ceux qui imaginent faire.

J’ai eu froid en voyant les desseins, les combinaisons les stratagèmes et les combinaisons.

 Voilà que j’ai chaud maintenant, le champ des possibles ressemble à un bouquet de cerises… c’est le printemps.

J’ai  eu chaud, j’ai eu froid….

C’est beau les veillées de chasseurs…..au petit matin.

Partager cet article

Repost 0

Le double jeu du cardinal Hollande.

Publié le par letang-moderne

retz.jpgLe changement, c’est un président qui prend le train pour aller à Bruxelles… c’est tant mieux, ça lui fait un bon bilan carbone et nous une belle jambe.

Le sommet des 27 avait donc lieu hier soir, diner sans tabou, rien n’est interdit, rien n’est défendu  rien…. Sauf le sacro-saint principe, l’intouchable dogme de l’indépendance de la banque européenne.

Les journaux du jour qui se répandent sur le libre débat qu’aurait  imposé François Hollande sont donc tous et comme d’habitude des menteurs, juste des menteurs.

Le débat sur les Euro-bounds est tout juste un leurre, car en effet, pour mutualiser la dette au niveau européen, il faudrait créer un budget fédéral. Et donc franchir une étape fédéraliste supplémentaire qui n’est souhaitée  par aucun des Etats membres.

Cette affaire est donc fabrication de fumée, théâtre d’ombre appliqué, réfléchi, qui n’accouchera que de l’acceptation du MES et d’un rajout incantatoire, implorant le retour de la croissance, tout comme on prie Ganesh, dieu intelligent et sage qui lève tout les obstacles !

Les solutions sont pourtant simples, radicales et concrètes, il suffit d’autoriser la banque européenne à prêter aux Etats membres, avec le même taux qu’elle offre aux banques privées. D’annuler la dette grecque et de s’appuyer sur le plan de redressement républicain fait de justice sociale et de partage des richesses que propose Syriza au peuple grec.ganesh

Au lieu de cela, on prépare en cachette la punition pour ce peuple qui refuse de se plier au diktat des banquiers et on imagine les scénarii pour l’exclure de l’Europe en provoquant sa sortie de l’euro.

Hollande a tort de se soumettre à ce double jeu, en refusant de choisir entre le ET ou le OU, en accolant les deux à son patronyme ça fini par faire hollandreou !

Double jeux aussi quand martine Aubry fait de Jean-Luc Mélenchon son adversaire principal, dans le pas de calais. Cet article du point : http://www.lepoint.fr/politique/jean-luc-melenchon-exaspere-le-parti-socialiste-23-05-2012-1464561_20.php est édifiant. Edifiant et révélateur de la façon dont ces gens mènent leur barque, un coup après l’autre, sans cap, sans visée, une politique faite de tricherie d’entourloupe, de basses victoires arrachées au prix de sacrifices exorbitants. Qu’ont ils  fait de cette terre de gauche ? Comment ont-ils pu laisser croire que le Pen pouvait être une solution pour les fils et filles de mineurs, ceux là même qui ont fabriqué et conçu tous les mécanismes de la solidarité ouvrière ?

Ces gens qui gouvernent le parti socialiste ne peuvent pas s’étonner de se retrouver a un endroit qu’ils n’ont pas souhaité alors qu’ils ont pris une route au hasard ! Depuis Sénèque on sait qu’il n’existe pas de vent favorable pour ceux qui ne savent pas où est le port !

Cohorte fourvoyée, tribu corrompue et absorbée par ses calculs internes, embesognée et envoutée par la conquête de baronnies, la sauvegarde de pré carré, elle ne voit pas la tempête qui s’annonce, elle n’entend pas les  clameurs d’une population assommée par la souffrance sociale, elle propose la rigueur juste à ceux qui n’ont plus rien. C’est des sous ! de l’argent, du bozouf, du pèze,  du pognon qu’il faut remettre dans le circuit. C’est clair ou pas ?

bonnetau.jpgLes euro-bounds ne sont qu’un jeu d’écriture pour garantir la rente des profiteurs, une partie de bonneteau, une trouvaille de comptable. Ce n’est pas une mesure susceptible de peser sur le coût de l’argent que la finance impose au Etats. Ce n’est pas, non plus la manière de répondre aux besoins des français, des espagnoles, des grecs et des portugaises. Ce n’est pas, non plus, la réponse qu’attendent,  les millions de travailleuses pauvres victimes en Allemagne, des fadaises libérales de Merkel !

François  hollande devra bientôt choisir, ou il rompt avec les intérêts de la finance et la période de résistance qui s’ouvre nécessite de tenir ferme la barre et le cap, ou il accompagne la dérive ultra- libérale de l’Europe et il rompt avec toute l’histoire sociale et européenne du mouvement ouvrier français.

François Hollande devrait se méfier de sa ressemblance par trop frappante  avec le cardinal de Retz,  auteur heureux de cette phrase : « on ne sort de l’ambigüité  qu’a son détriment », celui  qui était issu d’une famille florentine ( un peu comme le PS) dont la fortune avait été  faite par Catherine de Médicis, qui appréciait les petits chiens, ce surdoué de la rhétorique, de la politique et de la galanterie finit par décevoir tout le monde…

Mais était-il bien cardinal ? Faisait-il bien de la politique ?


Partager cet article

Repost 0

Un Grec a Paris….

Publié le par letang-moderne

tsiprasComment peut-on être Grec ?

Lorsqu’il est arrivé, tout le monde voulait le voir, symbole puissant d’une nouvelle espérance pour tous les peuples d’Europe, lui qui défend, contre tous les obscurantistes libéraux, les conteurs de la soumission, les chanteurs du fatalisme, la conquête de la raison, l’esprit de tolérance contre les tentations néo nazi, lui qui défend la séparation des pouvoirs face à  la toute puissante mainmise du clergé orthodoxe sur la société grecque,  aurait pu se prendre à la lecture de la presse d’aujourd’hui, pour un personnage des lettres persanes.

Ce que révèle la bien-pensance du jour c’est d’abord la curiosité : comment peut-on soutenir qu’il existe une autre voie que celle tracée par toute l’Europe sérieuse, raisonnable, soigneuse, appliquée réfléchie ?

Que c’est drôle de penser vouloir mettre en œuvre une politique qui imagine autre chose que la souffrance des populations et le pillage des richesses nationales au profit de quelques banquiers et autre parasites chevelus, barbus et  priants.parasite

Cette faune de journalistes badauds, superficiels et curieux, vous décrit par le menu la beauté juvénile du leader  de  Syriza, l’agence Reuters voit même en ce « Mélenchon Français » une gauche radicale au visage humain, sans doute pour expliquer nos têtes d’animaux, référence au zoo « melenchonesque » de Noël Mamère.

Mais ils sont aussi ignorants et naïfs, les voilà misérables et pouilleux expliquant  dans leurs colonnes, sur leurs antennes, dans nos écrans, que la Grèce se prépare à une sortie de l’Euro, pour eux il n’y a pas vie en dehors de leur dogme, si tu n’es pas conforme, si tu n’es pas uniforme, tu sors.

Il faut les écouter relayant les sottises de Merkel,  incitant la peur, proposant l’absurde sortie de l’Euro. Aucun d’entre eux n’aura ni entendu, ni relayé le leader de Syrisa lorsqu’il énonce clairement : «  Affirmer que notre appartenance à l’Euro est en danger est un mythe construit de toutes pièces, un chantage exercé par les partis favorables au plan de renflouement et un chantage exercé sur le peuple afin qu’il accepte les mesures qui le conduiront inévitablement à la misère »

Il faut ajouter à leur comportement cette marque tout a fait singulière des belles personnes, ce signe  distinctif, cette élégance suprême qui classe les grands de ce monde. La discourtoisie. Ainsi aucun des dirigeants socialistes français n’a cru bon de venir saluer Alexis Tsipras. Aucun. Sans doute la peur d’y apprendre quelque chose. A ce moment précis dans lequel le peuple qui a inventé la démocratie se trouve, à cet endroit où se croise l’ombre et la lumière, la peur de voir disparaitre le gris des costumes d’eurocrates les a tous gagné !

nonFabius et Cazeneuve respectivement ministres des affaires étrangères et européennes, ont, en moins de 48 heures, oublié leur discours et leur campagne du non en 2005. Les revoilà de nouveau et subitement replongés dans le bain poisseux de l’orthodoxie européenne et libérale, c’est une véritable douleur plutôt qu’une déception d’entendre Laurent Fabius se comporter en maître sadique des destinées du peuple Grec, croyant inévitable de leur intimer l’ordre de se  soumettre au mémorandum .

Curieux, ignorant et naïfs, superficiels et grouillants comme une troupe désorientée, discourtois et gonflés d’idées toutes faites comme des sybarites, les voilà de nouveau jetés dans leur instinct de réguère. Incapable de voir le renouveau de la gauche, qui vient de l’orient méditerranéen…

Le comportement parisien, bruxellois, berlinois révèle les questions profondes au travers des attitudes légères et mondaines sous l’image de la visite d’un grec à Paris.

En 1721 c’est sous les traits d’un persan que Montesquieu publiait ses lettres, il voulait juste nous montrer que sous l’incrédulité parfumée des parisiens, s’éveillait à la lumière un nouveau monde.

 

PS : pour un compte rendu dynamique et éclairé de la venue d’Alexis Tsipras : http://lecridupeuple.wordpress.com/2012/05/22/%CE%BA%CF%81%CE%B1%CF%85%CE%B3%CE%AE-%CF%84%CE%BF%CF%85-%CE%BB%CE%B1%CE%BF%CF%8D-alexis-tsipras-lance-son-cri-aux-peuples/

lettres-persn.jpg

Partager cet article

Repost 0

Martine Aubry et Le poignard subtil!

Publié le par letang-moderne

le-poignard.jpgForgé par les  érudits de la Tour des Anges, le poignard subtil, que les « Solfériniens de la rue Solferino » appellent aussi le canif amoral, est une sorte de couteau qui possède deux lames.

La première est capable de trancher toutes les discussions, d’absoudre toutes les félonies, d’attester de n’importe quelle logique. La deuxième possède ce pouvoir inimitable et redoutable de découper des passages entre les différentes dimensions du temps et de l’univers.

L’autre particularité du couteau, c’est que son porteur perd automatiquement deux doigts en saisissant son manche. Ce faisant il devient pour lui impossible de fermer le poing.

 Symbole de la force et de l’union.

Martine  Aubry  s’est donc emparée du poignard subtil.

Première efficacité du bistouri, il lui a permis  de couper court à toute discussion, foin d’argument, il n’est pas question de reconnaître que la défaite de Sarkozy est avant tout la démonstration validée de la stratégie du Front de Gauche qui a autorisé la victoire du candidat Hollande en facilitant le vote et le report de millions de voix d’électeurs qui, sans la campagne de masse du Front de Gauche, ne seraient sans doute pas allés aux urnes !

La victoire de la gauche est d’abord celle du renouveau d’une gauche autonome, conquérante  et disponible pour le progrès social et humain.

Deuxième rendement de la lame perverse, Martine Aubry a pu embrouiller, enfumer, salmigonder l’histoire et son sens. Le Front de Gauche, et plus particulièrement, le petit Parti de Gauche, j’aime à l’appeler petit car au moins ça laisse des perspectives, a depuis plusieurs mois interpellé l’ensemble de la gauche, non pas pour gagner ou se partager des circonscriptions mais pour éviter que la gauche ne disparaisse dans un peu moins de 100 circonscriptions. La dague à tordre la réalité et le temps lui offre la possibilité d’un discours aussi mensonger que pervers. D’abord elle infuse la misérable thèse selon laquelle  Jean Luc Mélenchon, lui seul, aurait rendu toute discussion impossible. Pour mémoire c’est lors du dernier Remue-méninges de l’été dernier que nous lancions, avec l’ensemble des partenaires du Front de Gauche, un appel à la discussion avec les socialistes.

Non, plus tard, jamais… stop-mepris-l-1.jpg

Voilà qu’elle fut la réponse. Ensuite elle essaie de plonger le Front de Gauche dans un bain de vinaigre, tentant de répandre la division, versant de l’huile sur tous les petits feux qui ne manquent pas d’apparaître naturellement dans toutes les coalitions. Voulant ainsi briser la création, la galaxie, rêvant de faire exploser le cosmos, que la dynamique du Front de Gauche impose partout sur le territoire. Ainsi partout où un candidat  aux législatives du Front de Gauche pourrait être en mesure de  rassembler toute la gauche au second tour, elle fabrique des tandems PS-EELV, qui n’ont comme seul but de faire perdre le candidat du FDG. Vrai partout en Seine Saint-Denis, vrai en Dordogne, vrai à Paris, qu’il soit député sortant ou candidats crédible, il faut battre et faire battre le rouge. Cela se fait sans le moindre semblant de cohérence idéologique, ainsi dans ma circonscription, la troisième de la Gironde, traversée de bout en bout par le tracé d’une LGV toute aussi couteuse  qu’inutile (ci-joint l’étude commandée par deux élus du FDG en Lot et Garonne : http://www.tgv-albret.fr/actualites/537-presentation-de-letude-claraco.html), Noël Mamère qui  s’est plusieurs fois exprimé sur ce sujet sera secondé par Naima Charaï, conseillère régionale socialiste qui a voté des deux pieds et des deux mains l’ensemble des Partenariats Public Privé et des subventions régionales nécessaires à ce projet. Peu importe la cohérence, comme le prouve cet exemple, l’essentiel  est de gagner des députés, pour faire quoi ? Ce n’est pas la question et peu importe si sur la même affiche cohabite deux thèses fondamentalement opposées. La perversité du canif trouve ses limites lorsqu’elle essaie de diviser le PCF et le PG, proposant ceci à celui là, proposant à l’autre qu’il n’ait pas cela…. Mis à l’épreuve le Front de Gauche a tenu. Il n’y aura pas d’accord de coin de table parce qu’ensemble nous voulons renverser la table.

scie-1-.gifC’est donc avec deux doigts en moins, que Martine la « Maire-emptoire » de Lille, se retrouve assise a son bureau de la rue Solferino, c’est la règle du couteau subtil, celui qui en use perd de sa capacité de préhension.

Les militants Verts et ceux Front de Gauche connaissent maintenant à merveille les intentions du parti socialiste : les opposer, les confronter pour au final les minimiser. Jean Marc Ayrault qui conduit pour le gouvernement la campagne des législatives peut mesurer combien il sera difficile de rassembler tous les doigts d’une même main, quand sa camarade Aubry scie, rogne, tranche... 

Partager cet article

Repost 0

Le billard à trois bandes….Bordeaux rive gauche….Aubry, les verts, et nous

Publié le par letang-moderne

orangesLe billard à trois bandes est un jeu anglais, lorsqu’il est français on le nomme la carambole !

La carambole  c’est 3 bandes et cinq quilles, voilà l’essentiel du jeu…

Ce matin au marché des Capucins à Bordeaux, à la fois cœur battant de tout ce qui est vivant  et ventre de la ville, il y avait foule. J’y étais moi aussi, pour au moins deux raisons : D’abord je venais soutenir et distribuer des tracts pour notre candidate du Front de Gauche, Céline Simon, syndicaliste cheminote, elle représente dans cette troisième circonscription de la Gironde dont le marché des capucins fait partie,  le renouveau et la détermination du Front de Gauche, faut dire qu’elle contraste Céline avec le député sortant de Bègles, le très rusé Noël Mamére,  Maire en 1989, il cumule depuis 1997 ces fonctions de député, avec l’élégance de celui qui pourfend le cumul et prône le renouveau de la politique. Sa candidate aux présidentielles totalise dans la circonscription, la sienne, un peu plus de 3.5 % des voix !

 J’étais aussi là pour soutenir mon amie Brigitte Comard du Parti de Gauche et candidate du Front de Gauche dans la 2éme circonscription de Bordeaux,  qui fut celle de Juppé, et qui commence à la sortie est du dit marché des Capucins.   Michèle Delaunay, néo- ministre de l’Age et du handicap y était attendue avec son nouveau suppléant, le pétillant Vincent Feltesse, maire de Blanquefort, et président de la CUB. C’est une nouveauté que l’arrivé de Feltesse sur la circonscription centre de Bordeaux, les mauvaises langues disent que l’abandon de Juppé y est pour quelque chose, je crois qu’ils se trompent, le plus simple est d’aller à l’essentiel, Michèle Delaunay étant devenue ministre, sa suppléante Emmanuelle Ajon, jeune femme élue de terrain, ne pouvait pas se retrouver députée.

Ce n’était pas supportable, au nom de la parité, au nom du renouvellement, au nom de la normalité hollandaise, il valait mieux jouer le tout pour le tout en parachutant l’étincelant Vincent, le sémillant Feltesse,  déjà Président de la CUB, déjà Maire de Blanquefort, et technocrate de la plus grande normalité.

Le tableau sera complet lorsque je vous aurais parlé de la présence du successeur à la candidature d’Alain Juppé. Le Villenavais Nicolas Florian, fringant comme pas un, et en grande forme ce matin, ravi de voir toute la droite bordelaise se grouper subitement  derrière sa candidature.

 C’est aussi ça le double effet Feltesse : surprise et méprise.

Il y avait donc carambolage d’égo au marché ce matin. Les chefs et les commandants, les dirigeants et les maitres, les manœuvriers, les tacticiens et le généralissime en chef !

 Tous étaient là encore ébahis  de leur géniale pensée…

Ce coup-ci c’est sûr, la circonscription du cœur de Bordeaux ne leur échappera pas, le vide est fait, dehors les militants du quotidiens, au garde à vous les adjudants du canton, le Général Feltesse est là.

Les troupes le reconnaitront facilement il traine derrière lui un caddy orange.

C’est cela le billard à trois bandes, en nommant Michèle Delaunay ministre on écarte de  Bordeaux cette dame indépendante, travailleuse, combattante infatigable de la dignité et de la laïcité, cette militante qui a battu Juppé proprement et qui décidément est vraiment et forcement trop atypique pour s’installer durablement dans cette partie de Bordeaux.

Les socialistes sont comme ça qui croient se débarrasser de tout ce qui les gène par un coup de billard.

Des fois ça marche ….des fois pas !  4319108466_6debf14ec9.jpg

Martine Aubry qui incarne à merveille cette inclinaison fatale au calcul insalubre vient de nous livrer hier un magnifique épisode de la combine politicienne dans ce qu’elle a de plus pernicieux, nuisible presque morbide.

L’histoire commence avec l’accord du PS et  d’Europe Ecologie les Verts, Martine Aubry ne ménage pas sa peine, elle promet plus de 60 circonscriptions aux verts, plus de 25 gagnables sur le papier, de quoi à faire un groupe à l’assemblée...

Le vert est ainsi appâté, Cécile Duflot toute affriandée, Noël Mamere carrément excité à l’idée de cumuler un nouveau poste, celui de Président de groupe. Les voilà donc signant un accord de gouvernement dans lequel ils renoncent : en vrac et de manière non exhaustive, à la sortie du nucléaire,  à l’arrêt des travaux de l’aéroport de notre dame de landes, au gel des grands travaux de type LGV, à leur vision des relations internationales, à la taxe Carbonne… j’arrête là… n’en jetez plus !

Ainsi en signant cet accord de gouvernement le premier acte du calcul socialiste est posé en même temps que les verts accèdent à leur juste revendication d’avoir un groupe autonome à l’assemblée nationale, ils renoncent aux idées que  porte l’écologie politique. Ce faisant, ils flinguent la portée de leur candidate à l’élection présidentielle, et pour faire bonne mesure, au cas où tout le monde n’aurait pas compris Noel Mamere et Daniel Cohn Bendit sont chargés d’user de leur talent pour dégommer chacun des propos d’Eva Joly.

Acte 2 se servir du faible score ainsi obtenu par les écologistes  pour minimiser la portée réelle de l’accord passé avec les verts, c’est ainsi que fleurissent dans les circonscriptions réservées aux amis émeraudes des pseudo-dissidents PS. Tous avec de bonnes raisons, tous drapés dans une grande légitimité militante, tous unis contre les accords bureaucratiques qui comme chacun le sait sont toujours signés dans le dos des militants sincères

Acte 3 diviser, diviser en proposant au PCF des circonscriptions dévolues aux écologistes. En Aquitaine c’est par exemple le cas dans la circonscription de Bergerac, ni menacée par le Front National ni par le risque de voir la gauche disparaitre du second tour, cette circonscription apparait autour des discussions comme étant proposée au Front de Gauche. Ou plutôt au PCF, car on discute de cela en prenant bien le soin d’écarter le Parti de Gauche de ce maquignonnage.

Pourtant c’est en Novembre de l’année dernière que nous avions proposé une discussion à l’ensemble des forces de gauche pour construire un accord national qui nous aurait permis de nous prévaloir du risque du front national dans presque 100 circonscriptions, mais le PS ne veut pas discuter parce qu’il veut tout, nos quatre millions de voix et toutes les circonscriptions, pour cela il n’hésite à rien : jouer le front de gauche contre les verts, puis semer la division au sein du front de gauche en proposant au communistes ce qui refuse au PG.

Martine Aubry pleure aujourd’hui des larmes de crocodile sur cet accord qu’elle n’a pas voulu, mieux elle a méthodiquement construit les conditions qui assurent la division.

C’est cela un calcul à trois bandes… Le Front National comme un épouvantail à moineau, des partenaires écologistes roulés dans la farine jusqu’au point de siéger dans un gouvernement résolument pro-nucléaire, et le front de gauche  mis en difficulté pour bonifier ses quatre millions de voix.

Cerise sur le gâteau, ce désaccord peut mettre en difficulté  le président Hollande, il n’y a pas de petits plaisirs chez les amateurs de billards.

3006205484_9ae6f380e8.jpgMais des fois, ce ne marche pas, une poussière sur le tapis et voilà la boule qui dévisse. Les électeurs ne sont pas que des veaux, ils comprennent bien, pour peu qu’on leur explique, qu’il existe de nouvelles synthèses à gauche, faite de renouveau des pratiques anciennes, d’obligations écologistes, et de nécessaire partage des richesses.

Dans les deux circonscriptions bordelaises qui se croisent au marché des capucins, les électeurs de gauche pourront amplifier le score du front de gauche aux présidentielles,  en donnant presque 13% des voix à jean Luc Mélenchon dans la seconde de Bordeaux et  plus de 16 dans la troisième, ils ont clairement indiqué leur attente d’une autre gauche faite de courage de loyauté et de constance.

Ils ont maintenant la possibilité de transformer l’essai , ceux qui ont croisé Céline et Brigitte ce matin sur le marché ne se sont pas trompés tant leur entourage joyeux et déterminé tranchait avec la petite troupe bruissante de complots, faction chuchotante qui entourait les  joueurs de billards.

 


 

 

Partager cet article

Repost 0

Le Front de Gauche comme jamais !

Publié le par letang-moderne

7035325341_0c34ebf6ea.jpgLe Front de Gauche est plus fort, plus puissant, plus conquérant qu’il ne l’a jamais été.

Et si tu ne me crois pas hey !  ♪♪t’ar ta gueule à la fin des législatives♪♪ !

D’abord et premièrement, notre résultat à l’élection présidentielle est un immense succès !

Partis de rien ou presque, nous voilà la quatrième force politique du pays !

Mais ce n’est pas là le plus remarquable, le plus remarquable est que nous ne prenons pas une voix à qui que ce soit ! Ce qui laisse une belle marge de progression….

Nous progressons là où la participation progresse, quand le candidat socialiste fait un score exceptionnel le nôtre est excellent, quand nous sommes dans une place forte du PCF le score est maintenu, et quand on se trouve au milieu d’un désert militant nous réussissons à faire émerger un score significatif !

Les sondeurs qui se sont trompé sur notre compte expliquent donc que nous avons subi un échec, mais la réalité indique une autre histoire : celle de l’émergence d’une nouvelle force politique.

Dans la jeunesse, dans les centres urbains, dans les quartiers populaires notre Front de Gauche atteint souvent des scores proches des 20%, les  deux tiers de la progression de la gauche sont d’abord  et avant tout les  presque 4 millions de voix qui se sont portées sur notre candidat !

Deuxièmement notre Front de Gauche n’est  ni à vendre ni a louer. La présence d’un Front National stable depuis 2002 prouve que  notre campagne décisive, tournée entièrement vers l’intelligence et la conscience de la classe ouvrière,  a permis de contenir et d’enrayer la progression de l’extrême droite dans ce pays. De ce point de vue, notre absence dans les thèmes de campagne choisis par le candidat Hollande au deuxième tour de l’élection montre que la stratégie de fusion des droites à l’œuvre est une stratégie opérante et que nous avons bien fait de na pas mégoter notre peine pour  chasser Sarkozy…  Nos oreilles sifflent encore du vent du boulet…. Et notre apport a été décisif à la défaite de la droite.5059480318_9892b2f776.jpg

Le diable de confort, cette merveilleuse et si juste expression pour définir le Front National, le diable de confort, a une nouvelle fois servi. A la présidentielle comme réservoir de voix pour Sarkozy et sa Bush attitude  (bush veut dire buisson en anglais), et maintenant aux législatives en permettant au parti socialiste de gagner un nombre surnuméraires de députés grâce à de divines triangulaires !

Notre Front de gauche se retrouve ainsi au cœur d’une bataille a plusieurs entrées, il y a ceux qui font le pari de nous décapiter au profit d’un vote utile qui leur profite, il y a ceux qui sont tentés de tirer avantage de la force du front de gauche à leur unique profit, je pense aux moins  adroits, aux moins astucieux, aux plus bornés du parti communiste.

Et  puis, il y a enfin ceux qui espèrent et qui veulent encourager un barouf au sein du Front de Gauche. La clique des calculateurs et des faussaires, les faux- monnayeurs du socialisme, ceux-là connaissent bien la partie qui est en train de se jouer, et ceux-là veulent frapper fort, maintenant. Pour eux la fenêtre de tir c’est  présentement. Deux objectifs à leur plan de pesteux faire en sorte qu’il n’y ait pas de députés du Parti de Gauche à l’assemblée nationale, et atteindre directement son leader et son porte-parole, Jean Luc Mélenchon, créer les conditions de l’unité retrouvé des tricheurs et des trichés, des voleurs et des volés, des morts et des vivants, pour que tous ensemble ils puissent à l’unisson déblatérer des sornettes qui blessent et qui affaiblissent.

Ils sont tous là les candidats du Ps et son dissident, de LO et du NPA, des verts et des sous-verres, tous là, ils devraient même, pourquoi pas, inventer un dissident du PG, dans le cochon tout est bon !

Parachutage, mégalomanie inconsidérée, passion  schizophrénique  des medias, soif de reconnaissance, et goût de la poudre… tout y passe.  Balourde baliverne que leur discours désespérant au service d’un fricot immangeable, mais discours indigeste et pesant.

Le mal au ventre est là, qui nous montre comme on le savait déjà, que ceux-là préfèrent Hitler au front populaire, pan de le bidon, nous qui espérons toujours parler au cœur et à la raison, ceux-là n’ont qu’une panse qu’ils nourrissent de fourrage verdoyant soumis à l’air du temps !

 Mais il  y a leur temps et le nôtre !

 1415092456_de6947ad62.jpgC’est une histoire de morale. Peut-être vont-ils réussir leur coup, bas comme une traitrise, improbable comme la foudre, mais notre temps n’est pas inscrit dans cette intrigue.

La trame de notre histoire et celle de l’émancipation universelle et intemporelle du genre humain, ils ne se débarrasseront ni de lui ni de nous !

Une espérance est là, qui a déjà gagné la Grèce, qui a surgi ici, à la Bastille et sur les plages du Prado, au capitole comme à Grigny. Une espérance qui reçoit chaque coup que vous lui portez comme des millions et des millions d’encouragements, la connaissance de vos pratiques nous enseigne, nous renforce,  pour tout dire elle nous satisfaisait presque….

La grande victoire du Front de Gauche, c’est que chacun d’entre nous, a son poste, n’est plus jamais seul.

Au milieu de la 11éme circonscription du pas de calais, Jean Luc Mélenchon, n’est pas seul, il est avec le peuple, porteur de notre projet, de millions d’assurances. A chaque coup de canif, à  chaque bassesse vous recevrez 4, 5, 6… millions de coups sur la tête !

Amplifier le score du Front de Gauche dans chaque circonscription, voilà notre seule tâche !

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>