« Rien n’arrête un mouvement dont le temps est venu….. »

Publié le par letang-moderne

melenchon-marine-le-pen-des-paroles-et-des« J’ai fait de mon mieux, j’ai fait de tout mon cœur, et je me tiendrai au poste de combat que l’on me confiera demain. »

Voilà tout est dit ou presque, nous pouvons et devons être joyeux, nous ne savons pas encore jusqu’où ira  l’insurrection citoyenne qui a commencé sur les places des grandes villes, et des patelins. Nous ne savons pas si cette vague populaire qui redonne du rouge au rassemblement de la gauche se retrouvera dans les urnes dimanche soir !

Mais une chose est d’ores et déjà acquise, nous ne marchons plus la tête baissée ! L’arrogance de ces gens-là est une blessure dont nous avons déjà guéri !

Remercions nous nous même, d’avoir grandis ensemble durant cette longue campagne, d’avoir ramené sans autre précaution la politique à son contenu !

Félicitons nous, nous même  d’avoir balayé les débats pourris du halal, de la civilisation prétendue, du hachich, et des frites molles !

 Oui nous avons tous gagné conte la peur qui empêchait de porter le débat là où il est : le partage des richesses !

Qui  à gauche aujourd’hui peut argumenter sans baisser les yeux  contre le smic à 1700 euros ?

Qui à gauche ne voit pas la nécessité de rembourser les soins médicaux à 100%

Qui ne comprend pas, à gauche, que les travailleurs sans papiers sont ici chez eux ! Parce que tout simplement ils n’ont pas d’ailleurs. Qui ?

Qui à gauche, ne veut pas de la planification écologique, du service public de la petite enfance, de la titularisation des précaires de la fonction publique, de la réquisition des  logements vides, de la création immédiate de 15000 postes d’enseignants !

 Qui  à gauche ne peut être en accord avec le cœur de notre programme : l’humain d’abord !

Pas un, pas une, aucun ne répondra à nos propositions ; infaisable, irréaliste, populiste, démagogique…  voilà leurs mots d’esquive, leur tactique d’évitement, leurs feintes magiques !

Mais dégagez, vous qui refusez de débattre, d’argumenter, de convaincre, débarrasser le décor politique de votre présence, déblayer nous de votre suffisance incapable, si vous ne savez pas faire nous on peut !

Allez-vous en Tous !imagesCAF0MNDA

Votre discours politico-médiatique est une caricature de la propagande à l’ancienne ! Vous voulez encore et  toujours nous faire peur, indigent de Morand qui titre la menace le Pen ! Vous voulez nous faire peur, funestes du nouvel observateur, qui éditez un tract  honteux pour trouver mille fausses raisons de ne pas voter Front de Gauche !

Chiens scrofuleux du système pourri qui vous nourrit, vous faites de ces quatre derniers jours une campagne acharnée contre Jean Luc Mélenchon, campagne réfléchie, organisée, méthodique, qu’en trente années  vous n’aviez jamais osé contre les Le Pen  père et fille !!!

Pétochards, poltrons, syndicat de chiffes et de paniquards, regardez bien notre force retrouvée, voyez nos sourires et nos larmes,  contemplez comme on est beaux !

Nous n’avons plus peur, nous n’aurons jamais plus peur !

Pour commencer, demain nous allons battre la droite et  administrer à la truie qui chante la plus sévère des  déculottées, nous allons la mettre loin derrière, loin, pour  qu’elle ne puisse jamais plus nuire, pour qu’elle ne  serve plus jamais de chienne de garde à  votre système !

Dans la même foulée nous allons nous débarrasser des nains du Crillon, dehors vampires, voleurs, pickpockets, spoliateurs siphonneux !

Allez ouste ! Dégagez dès dimanche !

Dès dimanche nous  pouvons leur offrir la surprise de leur vie ! Leur faire payer en une journée leur semaine de mensonges et de désinformations !

Les lecteurs du quotidien sud-ouest, qui n’est jamais en reste, ne sauront rien, du meeting de la porte de Versailles, qui n’a pas existé pour les grands professionnels de ce journal, ils liront par contre que Jean Luc Mélenchon est un adepte de la terreur !

 Rien que ça !

 velvet-revolutionEt que le front de gauche est xénophobe !!!

 Les règles de la campagne électorale ne nous  autorisent pas à un droit de réponse, l’insurrection citoyenne doit passer des places aux urnes !

Nous pouvons le faire, nous allons le faire !

Votez, Votez, Votez !  Allez remplissez les urnes de notre fierté retrouvée, osez le changement dès dimanche !

Commenter cet article