Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Temporaria humilibus…

Publié le par letang-moderne

Temporaria  humilibus…

Que les Charlie furent beaux. Par millions, anonymes et silencieux. Beaux comme une âme de vérité quand tout semble faussé par un air putride…

Vous étiez beaux du courage de ceux qui connaissent toujours le bon chemin… Tout droit de République à Nation, par millions par millions, le double de pieds que de millions, pataclop… pataclop… Sale temps pour les varices, ce dimanche le sang circule dans les artères…

La presse n’aura plus jamais peur de se retrouver seule face à un despote éteint, vous étiez là unis et debout…. La brochette de salopards qui vous précédait n’aura plus jamais peur non plus.

Quand tout le monde est Charlie, c’est qu’il n’y a plus de Charlie !

Que vous étiez beau Mr Orban, Monsieur le chef de la sécurité intérieure du Maroc, beau aussi ! Nethaniaou, très beau si vraiment… Merkel, mon Europe que j’aime ! Le turc et le franquiste de Jajoy !!! Pour tant de beauté, merci et chapeau bas !

He ho !! Calmez-vous ! Bien sûr qu’il fallait y être, j’ai même en vie de dire en être !

Bon moi j’ai pas pu, c’est que quand les cœurs murmurent en silence la cadence de l’unité nationale moi j’entends toujours, c’est plus fort que moi, le bruit des bottes, quand le clap clap raisonne au passage d’un camion de CRS, c’est plus fort que moi j’entends le bruit sourd d’une grenade qui déchire le dos d’un enfant et les applaudissements du dimanche me font songer à Jacques Martin, puis d’une pensée à l’autre, vous savez comment ça fait ? J’en arrive à Desproges et je me dis que l’on peut manifester vraiment de tout, mais vraiment pas avec tout le monde !

Alors du coup je n’y suis pas allé, j’aime les bulles que font les vents dans les bénitiers et les messes me font définitivement chier !

Pour autant, ami et camarade, ne t’emballe pas ! Il n’y a rien à l’instant qui mérite le courroux que j’ai vu se déchainer sur les réseaux, pas de phrases définitives, pas besoin de conjurer tel ou tel de nos chefs pour l’implorer de ne pas se joindre à la grande marche. Être lucide, comprendre, qu’il y avait bien sûr un intérêt à ne pas laisser le peuple marcher seul… Admettre aussi qu’il y a une grandeur, une noblesse pourquoi pas, à ne pas participer pas à des manifestations qui veulent imposer une unité nationale dans laquelle pourront se retrouver très bientôt le parti socialiste et la droite.

C’est eux qui portent la responsabilité de la situation de crise et de la montée de la barbarie à laquelle on assiste et dont l’attentat à Charlie Hebdo n’est qu’une manifestation abjecte.

Mais la situation pour être abominable eut pu être pire, imagine pauvre petit pigeon que les autres idiots d’assassins eurent la pauvre idée de décimer la rédaction de National Hebdo ou de décapiter Zemmour …. Ça va ? Tu le vois l’autocollant là…

Je dis pigeon, parce que tu vois de tous les ramiers de mon genre, de mon espèce, le pigeon c’est toujours de lui que l’on se moque, alors parfois, il choisit l’humilité temporaire du silence quand tous les autres se poussent du col pour tordre à qui mieux mieux notre conscience, nos doutes, notre peine…

L’humilité temporaire parce que vous les beaux Charlie, vous ne pouviez pas aller au carré des huiles, des Schultz , des Valls, alors un pigeon s’en est chargé…. Et dans un esprit tres Charlie vraiment, c’est tout à fait délicatement que sur l’épaule du Président, une belle fiente il déposa...

Il fallait y être... quitte à être pris pour un Pigeon.

Partager cet article

Repost 0