Le minerai que l’on ne donnait pas aux chiens !

Publié le par letang-moderne

bebe-veut-manger-dans-la-gamelle-du-chien-bebe-eclate-de-ri.png«Quand tu manges du minerai de viande, ce qui nous arrive à tous, forcément, sais-tu ce que tu manges en réalité? Des déchets, rien que des déchets. Le minerai de viande, c’est un mélange à base de tendons, de nerfs, de tissus graisseux, d’os et de collagène. Écoute-moi bien, l’affaire n’est pas sanitaire, mais philosophique: veut-on un monde du profit pour quelques-uns et du coût bas pour tous les autres, ceux qu’on maintient dans la misère et qui ne peuvent pas faire autrement que de manger de la merde sans même le savoir?»

Dans ce bloc-notes de Jean Emmanuel Ducoin vous pourrez découvrir avec quelle stupéfaction un énarque du Parti Sérieux découvre la réalité de la lutte des classes !

Depuis les années 80, date d’autorisation de la commercialisation du minerai, ce sont  des viandes impropres à la consommation même  des chiens et des chats qu’ils font manger à nos enfants.

 Hegel, Feuerbach, Marx et Ellul réunis dans le processus le plus abouti de l’aliénation !

 « L’homme est devenu étranger à l’homme » au point tel que des hommes décident de faire travailler d’autres hommes dans des usines de pointe pour leur faire construire une nourriture abjecte impropre, seule capable de maintenir la force de production intacte d’autres hommes qui mangent ce  machin quand de le même temps des traders face à leur machine frappée d’une pomme à demi croquée  font crépiter les profits sur les courbes de leur tableur !

Cette martingale abjecte  est le moment Hégélien de la négation humaine, l’apparition du dieu de la finance, la généralisation du travail stupide sans lien avec les besoins du travailleur, la mise en conformité de toute activité aux attentes des marchés.Tablettes-alienation.jpg

« Le conformisme est parti pour devenir le totalitarisme de demain » écrivait Jacques Ellul, le déluge publicitaire qui assomme nos journaux, nos télés, nos radios, est la bouillie à la fois pommade et mortier qui assure la cohésion nécessaire à l’acceptation que l’on a du traitement qui nous est fait !

Traités comme des chiens  au moment où la famille passe à table, ils se marrent !

Le gros rustre de PDG de Titan peut donc désormais se laisser aller. Les travailleurs et leurs familles sont des bêtes rendues encore moins évoluées que le plus sot des gibiers…

 Domestiqués, agenouillés, humiliés, ils mangent dans leurs écuelles le venin toxique que lui et ses similaires  leur vend au prix de l’or !

Voilà ce qu’est le minerai ! Le Poison ! 

C’est le niveau d’intoxication au quel nous somme soumis, niveau incroyable qui balaie  notre éducation, nos savoir-faire, qui annihile nos aspirations nos luttes, nos conquêtes !

 Hommes libres  qui portons le petit bout de lumière siècle après siècle, nous voilà réduit au rang de la bestiole. Notre histoire n’était pourtant rien d’autre que celle d’une lutte infinie pour la conquête de notre verticalité !

Nous revoilà couché !

 Mais où es-tu la gauche que l’on cherche partout ?

Debout, debout, c’est à nous que revient le devoir de faire le bruit et le vacarme que Jean Marc Ayrault musèle. Comment peut-on accepter que le premier ministre de notre République laisse ce sagouin de Titan insulter nos ouvriers nos techniciens. ? A quoi servent des ministres écologistes au gouvernement s’ils ne sont pas capables d’imposer l’interdiction pure et simple d’un poison ?

Arrêter de nous enfumer de vos postures sur la traçabilité, le minerai n’est pas un produit comme un autre c’est de la mélasse qui tue !

Les tiques de la  finance  sont en  train d’instaurer le règne des acariens sur le monde, invisibles et nocifs à chaque seconde de notre existence, la lutte qu’ils ont entamée est une guerre  contre l’existence même de l’humanité. Elle est  désormais dans une phase cruciale.

veil-homme-triste-Van-Gogh-1890Il y urgence absolue à stopper le cours de leur domination, leur barbarie atteint un niveau jusqu’alors inconnu de notre histoire de l’émancipation !

Le chacal, le charognard, le shiphonneux , l’exploiteur, le profiteur assument clairement la possibilité de la fin de l’humanité pour satisfaire à leur myope horizon !

Voilà pourquoi il est urgent de placer les enjeux écologistes au cœur de la contestation sociale !

Celui qui a inventé le rendement du capital à 30% ou rien, celui qui pense que tout est bon pour s’enrichir, s’appelle Warren buffett et  en 2006 il disait : "Il y a une lutte des classes, bien sûr, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène la lutte. Et nous gagnons."

Mais où es-tu la gauche que l’on cherche partout ?

 


 

 

Commenter cet article