Pleure pas la République … on t’aime !

Publié le par letang-moderne

repub.jpgEntre les vilains qui ne veulent pas  que celui-ci vote, les affreux qui découpent en tranche fines les parts de souveraineté, les épouvantables qui font tout pour ne pas consulter le peuple, les horribles soudards qui jamais ne comprendront  que ta grandeur  est la fondatrice de la Nation et feignent de croire l’inverse sans même se rendre compte de l’immense confusion qu’ils sèment dans les esprits…

Ne pleure pas ma chérie ! Toi qui en réalité n’a pas d’anniversaire puisque en fait la République ne fut jamais officiellement proclamée même  si, le22 septembre 1792, la décision est prise de dater les actes de l'an I de la République.

Ne pleure pas ma chérie ! C’est parce qu’il y eut Valmy et son armée de « tailleurs et de savetier » comme les décris Michelet, c’est parce que la nation dressée, armée de bric et de broc n’a jamais plié devant les salves d’artillerie des meilleures troupes  du monde, c’est parce que Kellermann a brandi son chapeau à la pointe de l’épée et a hurlé : « Vive la Nation ».

Que ta clameur s’est étendue sur tout le front de l’armée française, pour atteindre le monde.

Ne pleure pas ma chérie ! Ils ont reculé éberlués qu’ils étaient, armées monarchistes avec plumes et sautoirs, ils ont reculés comme nous les  pousserons à refluer avec leur projets de dictature austère, leurs costumes gris et leurs airs de premier de la classe !

De ces jours où ils reculent disait Goethe, « de ce jour et de ce lieu commence une époque nouvelle ».

La révolution citoyenne que nous appelons de nos vœux n’est rien d’autre que l’insurrection civique qui s’avance, elle se noue et s’enrichit de tous les petits ruisseaux de la contestation

Ne pleure pas ma chérie !

Nous sommes là, ni outrageusement orgueilleux, ni coupablement humbles, nous sommes là, enseignés et instruits des mots de Robespierre pour veiller à contrer l’esprit girondin de tous ceux qui veulent faire une « révolution sans la Révolution ».

Nous sommes là revendiquant le programme des « jours heureux », en relevant le flambeau de tous ceux qui ne baissent pas les yeux et ne désespèrent pas de ton accomplissement. Nous soutenons aujourd’hui encore, et contre toutes les tentations d’une Europe technocratique, coupée volontairement de la volonté des peuples, la voie tracé par Jaurès qui affirmait   "La République c'est le droit de tout homme, quelle que soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté."valmy_der.JPG

Nous sommes là contre les intérêts mercantiles et les tenants du choc des civilisations  qui parfois se tiennent par la barbichette  en faisant mine de chercher Charly dans l’amoncellement  des cadavres de l’ignorance et de la superstition, nous sommes là obligés de défendre sans ambigüité aucune la liberté de la presse fidèles aux enseignements du vieux « La vraie morale ne s’occupe  pas de ce que nous pensons et voulons mais de ce que nous faisons.  »

Allez ne  pleure pas la République, le 30 septembre nous serons dans la rue, unis et combattifs, fidèles à Victor Hugo nous clamerons : « La République affirme le droit et impose le devoir »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article