Rasé de près……

Publié le par letang-moderne

6620620155_3098f41e98.jpgEst-ce donc ce matraquage médiatique d’hier, l’atterrante, dantesque, pétrifiante et terrifiante  journée de propagande  anti-laïque ? Toujours est-il que ce matin je me réveille tout terrifié par le « péril islamique »   

C’est donc en passant par le couloir qui va de ma chambre à l’escalier que je me suis retrouvé projeté dans le miroir…. Le saisissement est immédiat ! Étonnement, stupeur, puis très rapidement ahurissement, effarement et définitivement consternation !

Il n’y a pas de doute, il ne peut pas y avoir de doute, c’est sûr ! Cette nuit pendant mon sommeil, damnation ! « Sedet Theseus oeternumque sedebit » me voilà soumis à la l’éternité de la vindicte divine ! J’ai encore le poil qui pousse !

 Toutes les nuits un esprit luciférien me transforme en barbu ! Le péril islamique est en moi, en plus il n’y a même pas un car de CRS négligemment garé devant mon portail pour parer aux émeutes que je pourrais déclencher pauvre barbu maléfique que je suis !

Effrayé et affolé, anxieux  et terrifié, je cherche désespérément une parole rassurante, mais hélas, pas une Boutin, Pas une Le Pen dans la maison…. Me voilà seul et livré en mon inclinaison barbare…

Et si l’idée me prenait d’égorger un mouton…. De prier Allah, ou pire de faire des ablutions…. C’est toujours comme ça que cela commence….le péril islamique est là, il est en moi…… pire je pourrais me mettre à prier dans la rue…. Manger du couscous à midi, sans même boire une bouteille de Chergui (magnifique vin gris du nord marocain) ! « Boutinus… Boutinae » que vais-je devenir !

Il me faut me laver de cette diablerie, il me faut expier, il me faut  trouver un inquisiteur, en avouant des crimes inconnus de moi-même peut-être expirerais-je  ma coupable tolérance qui est évidemment la cause de mon tourment !

Je tourne, je vire… pas un Ratzinger dans la maison…c’est pourtant un gars comme lui qui me faudrait, lui qui déclarait à propos de l’inquisition : « L’expression «Grand inquisiteur» représente une classification historique. Quelque part nous sommes dans cette continuité. Nous essayons cependant de faire aujourd’hui à partir de notre conscience de la justice ce qui a été fait dans le passé avec des méthodes en partie critiquables. Il faut cependant dire que l’inquisition a été un progrès, car plus personne ne pouvait être jugé sans un inquisitio, c’est-à-dire sans qu’il y ait eu un examen, une enquête.»2728226374_8b6e79fc06.jpg

C’est ça ! C’est ça, il me faut un juge ! Peut-être me passera-t-il par la « torture par l’eau », préféra-t-il la « vierge de fer » ou le « berceau de Juda » ? Je ne sais pas…

Mais ce que je sais c’est que la vierge de fer représente «un chef-d’œuvre» de la ferronnerie qui devait servir à préserver la pureté de la foi: il s’agissait d’une cape allant jusqu'à terre, cependant non faite d’étoffe mais de fer. La partie supérieure de la cape représentait une tête au visage de femme. En réalité la cape était un caisson de fer équipé de portes. A l'intérieur des portes ainsi que sur le dos du caisson étaient fixés des pointes de fer. La victime, prisonnière de l'inquisition, était placée à l'intérieur du caisson. Puis les portes se refermaient lentement, de sorte que les pointes de fer perforaient ses bras, de même que certains endroits de ses jambes, de son ventre, de sa poitrine, sa vessie, les parties de son corps se trouvant à la racine de son membre viril, ses yeux, ses épaules et son postérieur, sans toutefois la tuer, tout au moins pas immédiatement…

Mais il n’y pas d’inquisiteur dans ma maison, et le péril et là qui  pousse  hirsute, noir, dru…. En vérité c’est une barbe de barbu qui pousse sur mes joues…… me voilà livré aux salafistes, peut-être même que ce soir je dinerai avec BHL en regardant beIN sport en tortorant des cornes de gazelles, buvant un thé à la menthe….. Misère…..

N’écoutant que mon courage, je fonce à la salle de bains. Et ce grand miroir, ingrat, qui projette à m6982381907_62674385d2.jpga vuetous ces poils…. Ça ne peut plus durer…

D’abord, j’applique une huile sainte de prérasage bave de le Pen et sécrétion du figaro je m’enduis de ce baume de laïcité à 2 balles !

Ensuite je malaxe une pommade confusion de toutes les peurs de la société -3 grammes d’insécurité, une bonne dose de chômage, une pincée d’immigration- ça prépare et ça ramollit le poil !

Enfin je coupe, je taille, j’éradique…. Au bord des lèvres, dans les pis du cou…j’extermine, j’arrache, je supprime. Pour le poil c’est la solution finale !

Bref ! Je me suis rasé !

 

 

 

 

 


 

 

Commenter cet article