Cahuzac et les désenchanteurs !

Publié le par letang-moderne

le-salo.jpgBien sur, il est d’abord un pitoyable. Banal et faible au point de cacher de l’argent à des milliers de kilomètres, insignifiant et insuffisant au point de payer sa femme de ménage au black, bien sur il est médiocre, miteux, misérable. Il est énorme !

Bien sur, il a menti au Président de la République, au premier ministre, à son parti, à la représentation nationale, en bloc et en détail, il a humilié d’abord les siens avant de salir la République elle-même.

La dérive individuelle et pathologique de Cahuzac n’a plus beaucoup d’intérêt, je suis toujours de ceux qui pleurent les souffrances individuelles.

Ce qui est réellement stupéfiant dans cette rocambolesque carambouille fiscale, c’est de savoir que l’intégralité de la classe politico-médiatique de ce pays a préféré nier des faits argumentés par une enquête loyale et sérieuse, par le travail précis de journalistes reconnus et indépendants que de reconnaître la triste réalité d’une déroute personnelle ?

C’est le problème de notre système de pouvoirs et contre pouvoirs qui sont posés !

C’est la question du système politico-médiatique qui préfère couvrir le plus banal des mensonges pour  ne pas s’avouer qu’il faut  une sacrée dose de cynisme pour être le champion de l’austérité, le pape de la rigueur !apathie.jpg

Car c’est bien ce rôle que jouait Cahuzac dans le dispositif inique du Président Hollande, le rôle du père la vertu, le rôle du gens sérieux !

C’est pourquoi, sans doute, nous avons  du subir  depuis des mois un flot insensé de mensonges culpabilisateurs. C’est pourquoi évidemment  le 5 décembre dernier Harlem Désir pouvait écrire cela :

 « Le combat politique n'autorise pas tout. Le Parti socialiste condamne fortement les attaques et les calomnies sans fondement à l'encontre de Jérôme Cahuzac. C'est le combat du Ministre du Budget contre la fraude fiscale et pour la justice fiscale qui est ici visé par ses adversaires. Le Parti socialiste réaffirme tout son soutien à Jérôme Cahuzac pour le combat qu'il mène en faveur de la justice et de l'intérêt général. »

Pour mener la politique qui saigne le peuple, il faut des salopards ! Et lorsqu’on en  tient un on le protège !

Bien sur, c’est nous les populistes, c’est nous les antisémites, c’est nous les vulgaires, bien sur c’est nous qui souhaitons l’échec de ce gouvernement, c’est nous qui sommes dans l’opposition et c’est nous qui faisons le lit de la le Pen !

Je sais les militants socialistes sincères  indignés, dégoutés, blasés, écœurés. Je les vois dés hier soir, ce matin, je les croise attristés, contrariés, déçus, découragés, désappointés, désillusionnés ! Amers jusqu’au dégout, il est temps de se réveiller !des-billets.jpg

La petite caste qui squatte le Parti Solférinien  vous a abandonné depuis bien longtemps !

 Le parti Sournois n’est plus qu’un club de supporter de ceux qui ne croient plus aux intérêts antagonistes  de celui qui travaille et de celui qui prélève ! Le silence dans les rangs imposé par la duplicité malsaine  faite méthode de gouvernement, conduit au désenchantement généralisé !

Parce que le rôle et l’honneur des socialistes c’est d’abord de répondre à la misère qui gagne, à la pauvreté qui ronge, aux sévices que nous impose la folie libérale et ses dogmes comptables et bancaires, il est temps de rompre avec ces clones atrophiés de la  bien-pensance !

Il y  a une alternative à la piteuse dérive qu’impriment ces desperados !

En ce moment même commence à l’assemblée Nationale le débat essentiel sur les  « accords de flexibilité », basta.jpgpour que la triste affaire Cahuzac puisse servir à quelque chose, il va falloir que les députés socialistes, médusés hier, tirent les conséquences de leur dérive collective ! Il va falloir qu’ils comprennent vite, très vite, que ceux qui profitent de comptes en suisse ou à Singapour sont ceux qui  se gavent de la crise !

Ce sont eux  qui nient l’existence de la lutte des classes pour dynamiter les lois qui protègent les faibles !

Ce sont eux, qui viennent avec cette suffisance hautaine, nous expliquer  qu’il faut faire des efforts  qu’il faut serrer la ceinture, qu’il faut travailler plus, qu’il faut baisser les allocations chômage et les pensions de retraites, ce sont eux qui veulent licencier plus librement…  pour entasser des euros dans les coffres des Banksters !

Si la représentation nationale humiliée au sens littéral du terme  par ceux qui trichent, volent et mentent, ne se relève pas, en bloc et en détail, alors nous les balaierons !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian Kitzinger 03/04/2013 15:28


où est publié le commentaire ?

Christian Kitzinger 03/04/2013 15:16


Absolument ! Alain, je partage tout à fait ton point de vue. Et voilà révélé au grand jour le comportement de ceux qui nous gouvernent. Je peux témoigner aussi pour des élus locaux qui placent
leurs ambitions et intérêts avant de servir au mieux la collectivité qui leur a donné mandat. Une fois élus, c'est pour eux d'abord ! Ils ne sont pas tous ainsi mais j'en connais et c'est plus
que navrantl. Au delà de cette révélation Cahuzac, il y a tous les subterfuges, toutes les ruses dans lesquels on nous entraîne: traité européen appliqué contre notre gré (alors que le référendum
a dit non !), réforme retraites (retarder l'âge de retraite alors que les jeunes sont aux chômage), soumission aux dictats de la finance, non partage du travail et non adaptation selon les
besoins réels, production non maîtrisée abandonnée aux lois scélérates du marché, toujours de la croissance, toujours produire, (exemple : fabriquer encore et toujours des voitures pour polluer
ensuite), fabriquer et vendre de l'armement pour tuer, pour détruire et même empêcher les acheteurs à l'utiliser, ponctionner les revenus des travailleurs au lieu d'économiser sur le
fonctionnement des assemblées (Nationale et Sénat) et sur les collectivités locales (36 000 communes !!! - ici 2 mairies sont distantes de 750 mètres !!!) et le pire, le malheur sur le gâteau :
le mensonge d'Etat pour nous entraîner dans le maëlstrom du nucléaire, nous imposer cette épée de Damoclès pour un jour nous dire " Plus jamais ça,  excusez-nous, cela nous a échappé !!! " A
quand la riposte unie des citoyens ? La 6ème République pointe son nez. Avec calme et intelligence, réorientons notre avenir selon nos aspirations plus humanistes, plus altruistes, plus
amoureuses de notre monde et sortons de ces gouffres dans lesquels on nous entraîne pour les uns, se donner le pouvoir et le profit derrière un rideau de fumée volontairement opacifié.Ni vu , ni
connu, je t'embrouille !