Sous pression… il faut qu’ils dégagent !

Publié le par letang-moderne

degage.jpgHollande  parle et ne dit rien dit. La pression économique est là, l’acceptation du traite de Merkel-Sarkozy, ne laisse pas un instant de répit au gouvernement. Il doit saigner le peuple.

La boite à outil est désespérément vide. Hollande n’a pas de sortie, pas de piste, pas de visée. Il enchaine les vœux pieux indigné sincèrement devant le drapeau bleu blanc rouge en dénonçant la République outragée !

Ce ne sont pas les trois mesures désespérément banales qu’il annonce hier qui pourront répondre à l’outrage qui nous est fait !

En soumettant notre destin à la rente, aux exigences des riches et des banquiers, en rognant les milliards  sur les allocations, les retraites, les salaires  quand tout le monde admet que la fraude fiscale gèle 600 milliards  d’euros dans les coffres des paradis fiscaux, ils ne peuvent rien contre cette société bouffée par la gangrène, par le fric, par la duplicité.

Ils ne peuvent rien parce qu’ils en vivent ! Parce qu’ils y participent, celui-ci aux iles caïmans, l’autre en suisse ou à Singapour !

Sous pression des puissances de l’argent, le Président à raison de parler d’une République outragée, nous devons lui imposer ce que sa couardise lui interdit ! Seul le peuple peut rétablir le lien qui unit l’action politique à sa volonté !

Seul le peuple peut réparer un mouvement d’ensemble qui pourrait très vite virer en faveur de la droite et de l’extrême droite !

Il faut rompre !

Rompre avec les puissances de l’argent roi qui imposent leur volonté contre la loi, rompre avec la lâcheté de ceux qui rendent hommage au MEDEF et sa patronne au moment même ou l’assemblée nationale faite de « socialistes» s’apprête à décapiter le codDegage-tunisie-siliana-300x225.jpge du travail !

Au lieu de cela, les chiens organisent un écran de fumée fait de politique politicienne et d’indignation  pas chère sur la dérive dite personnelle d’un pauvre type ! Le fond de l’affaire ne serait que le mensonge d’un homme, en réalité elle est l’aboutissement du dévoiement continu de la social-démocratie !

Il faut rompre et vite avec l’ensemble des élites corrompues  qui comme un élément de langage appris  sur une note des Stéphane Fouks  répètent à tue-tête que toute forme de contestation n’est désormais plus que la manifestation avilissante du populisme !

Il faut rompre avec cette horde ahurie et désorientée, mélange de paresseux, d’incapable et de vaniteux !

Il faut rompre avec ceux qui font exactement le contraire de ce qu’ils avaient promis !

Leur seule stratégie est le mensonge. Ils mentent sur tout, pendant que Hollande osait un discours contre la finance au Bourget, son trésorier de campagne  blackjacker avec des millions aux iles caïmans ! Pendant que Cahuzac niait la lutte des classes face à Jean-Luc Mélenchon, Moscovici organisait  une campagne de presse pour  l’innocenter, pendant que le Parti de Gauche  rassemblait des milliers de personnes à Bordeaux pour dessiner une alternative populaire et citoyenne aux marasmes dans lequel ils nous enfoncent, Harlem Désir inventait et relayait l’odieuse fable de notre antisémitisme !

degage_le_capitalisme.jpgIl faut qu’ils dégagent !

Parce qu’ils se sont mis dans la situation de ceux qui ne feront plus que céder.

Ils  cèdent au MEDEF comme ils ont cédé à leur morale.

Ils ont abandonné la PMA, ils ont aliéné le sens des mots , ils ont capitulé sur la renégociation du traité, ils ont consenti à la hausse de la TVA, ils ont obéi à la troïka, ils ont reculé sur la rénovation des institutions, ils ont succombé à la politique de l’offre, ils ont plié face aux riches. Ils ont renoncé au changement.

Il faut changer de République !  Il faut qu’ils dégagent !

Commenter cet article