Avis de décès….

Publié le par letang-moderne

www.carnetdefrance.fr-copie-1.pngLa République sociale a la douleur de vous faire part de la disparition du droit du travail. Après une lutte courageuse contre cette saleté de maladie que l’on appelle pudiquement le MEDEF, les salariés ont perdu hier la seule garantie réelle que leur donnait le droit social, la sécurité juridique du contrat de travail !

Dans une mise en scène millimétrique, organisée et planifiée, le gouvernement d’Hollande vient d’offrir au patronat ce que nous lui avions refusé  sous la Présidence de Sarkozy. Ainsi battu dans les urnes avec la défaite de son champion en mai dernier, il obtient aujourd’hui bien plus qu’il en espérait avec en prime un bonus de 2.5 milliard d’euros pour le groupe AXA, qui désormais assurera une retraite complémentaire en lieu et place  des caisses paritaires !

Le MEDEF est aujourd’hui une organisation heureuse, en quelques mois, depuis la présidence Hollande, elle vient d’obtenir : 20 milliards de crédits d’impôts, 40 milliards d’exonérations de cotisations sociales, l’acceptation  du démembrement du droit social, la généralisation de la flexibilité et de la précarité avec désormais la possibilité de baisser et/ou le temps de travail et les salaires de chaque salariés sans plus de chichi, l’enterrement de la médecine du travail,.

Selon le communiqué du Syndicat des Avocats de France, les entreprises disposeront une fois cet accord étendu par la loi, d’une véritable immunité judiciaire en matière de licenciement.

Désormais, grâce à ce gouvernement qui ne croit pas à la lutte des classes et qui discutent gentiment avec ceux qui la pratiquent avec application, le Medef obtient ce qu’il recherchait depuis tant d’années, il ne lui restera plus qu’à museler les représentants du personnel, lier le CDI à une notion de projet qu’il lui permettra en réalité de le transformer en CDD…

Seuls  des esprits aussi simples que le mien  pensent que lorsqu’il y plus de  5 millions de chômeurs le rôle de l’état et de la loi n’est pas de faciliter les licenciements mais bien au contraire de les rendre plus difficiles, plus contrôlés….

Quoiqu’il en soit le gouvernement va devoir faire une loi,  si il reprend comme le Président Hollande vient de le déclarer, la lettre et l’esprit de ce texte, qui, que soit dit au passage, ne réunit pas la majorité des syndicats de salariés et qui est donc un accord minoritaire, une fois de plus rendu possible par la trahison de la direction de la CFDT, il devra justifier pourquoi il étend de fait la loi Wassermann de Nicolas Sarkozy. Les députés socialistes seraient alors amenés à voter le même texte que celui qu’ils ont refusé il y a moins de dix-huit mois !

Le résultat ne tardera pas  à venir, et ce gouvernement, qui comme l’a déclaré Jérôme Cahuzac en début de semaine, plus  soucieux des marges du capital que du niveau de vie de smicards ne  mettra pas longtemps  à découvrir l’explosion du chômage de masse.

Madame Parisot pratique la lutte des classes et se moque bien des apparences et des postures politiques. Dans ce troisième round de la bataille entre la droite et la gauche, elle vient de venger son ami Nicolas Sarkozy, celui dont elle disait pendant la campagne présidentielle qu’il avait fait un bon job !Gestion-du-changement_quelle_methode.jpg

En quelques jours, et une mise en scène parfaite, elle vient d’infliger la plus lourde et la plus grave des défaites non pas au gouvernement de Jean Marc Ayrault, mais à la gauche !

Bientôt le bruit de la mousse médiatique qui célèbre cet accord s’évanouira, et il nous restera la lourde tâche de démontrer l’ampleur de la défaite, et de créer les conditions du rassemblement de la gauche qui ne renonce pas pour mettre en place un gouvernement de combat et de reconquête.

Au Parti de Gauche nous sommes disposés à participer à cette majorité faite de socialistes conséquents et d’écologistes conscients, pour peu que chacun ose regarder la vérité telle qu’elle est et non comme les communicants d’Euro RSCG nous la présentent en forme  d’éléments de langage….

Ce sommet social  n’a pas accouché d’un accord mais d’un meurtre !

Commenter cet article

zazouette dupuy 01/02/2013 12:20


Madame TAUBIRA est franchement très sévère je n'aime pas ses approbations elle me deplait énormément et e prends pour un chef d'état

MICHON Michel 16/01/2013 18:40


Ce qui est excessif est dérisoire !!! Parler du MEDEF comme d'une maladie fait un "effet" accrocheur certes, mais qui occulte la démonstration. N'est pas JLM qui veut !  

Jean-Yves Chauveau 13/01/2013 19:09


Le problème ce n'est pas de sortir de l'UE mais d'en faire un outils de développement humain au service des peuples de l'UE et du monde

bul 13/01/2013 17:44


oui merci l'UE, et fdg ne nous sortira pas de là, il est pro UE !!...