Un Grec a Paris….

Publié le par letang-moderne

tsiprasComment peut-on être Grec ?

Lorsqu’il est arrivé, tout le monde voulait le voir, symbole puissant d’une nouvelle espérance pour tous les peuples d’Europe, lui qui défend, contre tous les obscurantistes libéraux, les conteurs de la soumission, les chanteurs du fatalisme, la conquête de la raison, l’esprit de tolérance contre les tentations néo nazi, lui qui défend la séparation des pouvoirs face à  la toute puissante mainmise du clergé orthodoxe sur la société grecque,  aurait pu se prendre à la lecture de la presse d’aujourd’hui, pour un personnage des lettres persanes.

Ce que révèle la bien-pensance du jour c’est d’abord la curiosité : comment peut-on soutenir qu’il existe une autre voie que celle tracée par toute l’Europe sérieuse, raisonnable, soigneuse, appliquée réfléchie ?

Que c’est drôle de penser vouloir mettre en œuvre une politique qui imagine autre chose que la souffrance des populations et le pillage des richesses nationales au profit de quelques banquiers et autre parasites chevelus, barbus et  priants.parasite

Cette faune de journalistes badauds, superficiels et curieux, vous décrit par le menu la beauté juvénile du leader  de  Syriza, l’agence Reuters voit même en ce « Mélenchon Français » une gauche radicale au visage humain, sans doute pour expliquer nos têtes d’animaux, référence au zoo « melenchonesque » de Noël Mamère.

Mais ils sont aussi ignorants et naïfs, les voilà misérables et pouilleux expliquant  dans leurs colonnes, sur leurs antennes, dans nos écrans, que la Grèce se prépare à une sortie de l’Euro, pour eux il n’y a pas vie en dehors de leur dogme, si tu n’es pas conforme, si tu n’es pas uniforme, tu sors.

Il faut les écouter relayant les sottises de Merkel,  incitant la peur, proposant l’absurde sortie de l’Euro. Aucun d’entre eux n’aura ni entendu, ni relayé le leader de Syrisa lorsqu’il énonce clairement : «  Affirmer que notre appartenance à l’Euro est en danger est un mythe construit de toutes pièces, un chantage exercé par les partis favorables au plan de renflouement et un chantage exercé sur le peuple afin qu’il accepte les mesures qui le conduiront inévitablement à la misère »

Il faut ajouter à leur comportement cette marque tout a fait singulière des belles personnes, ce signe  distinctif, cette élégance suprême qui classe les grands de ce monde. La discourtoisie. Ainsi aucun des dirigeants socialistes français n’a cru bon de venir saluer Alexis Tsipras. Aucun. Sans doute la peur d’y apprendre quelque chose. A ce moment précis dans lequel le peuple qui a inventé la démocratie se trouve, à cet endroit où se croise l’ombre et la lumière, la peur de voir disparaitre le gris des costumes d’eurocrates les a tous gagné !

nonFabius et Cazeneuve respectivement ministres des affaires étrangères et européennes, ont, en moins de 48 heures, oublié leur discours et leur campagne du non en 2005. Les revoilà de nouveau et subitement replongés dans le bain poisseux de l’orthodoxie européenne et libérale, c’est une véritable douleur plutôt qu’une déception d’entendre Laurent Fabius se comporter en maître sadique des destinées du peuple Grec, croyant inévitable de leur intimer l’ordre de se  soumettre au mémorandum .

Curieux, ignorant et naïfs, superficiels et grouillants comme une troupe désorientée, discourtois et gonflés d’idées toutes faites comme des sybarites, les voilà de nouveau jetés dans leur instinct de réguère. Incapable de voir le renouveau de la gauche, qui vient de l’orient méditerranéen…

Le comportement parisien, bruxellois, berlinois révèle les questions profondes au travers des attitudes légères et mondaines sous l’image de la visite d’un grec à Paris.

En 1721 c’est sous les traits d’un persan que Montesquieu publiait ses lettres, il voulait juste nous montrer que sous l’incrédulité parfumée des parisiens, s’éveillait à la lumière un nouveau monde.

 

PS : pour un compte rendu dynamique et éclairé de la venue d’Alexis Tsipras : http://lecridupeuple.wordpress.com/2012/05/22/%CE%BA%CF%81%CE%B1%CF%85%CE%B3%CE%AE-%CF%84%CE%BF%CF%85-%CE%BB%CE%B1%CE%BF%CF%8D-alexis-tsipras-lance-son-cri-aux-peuples/

lettres-persn.jpg

Commenter cet article

Nathanaël Uhl 23/05/2012 09:13

@ atmn : Tu sais, ce n'est pas la première fois qu'Alain, d'autres et moi en parlons.
Et le Front de Gauche est membre du Parti de la Gauche européenne avec Syriza, Izquierda unida (en Espagne) et bien d'autres partis amis en Europe. C'est à ce niveau là que nous construisons
l'alternative

atmn 22/05/2012 18:06

Merci de parler de la Grèce... ce serait bien que le Front de Gauche se rapproche de ses partis "frères" des autres pays de l'UE...

Après tout "mêmes causes, mêmes effets" dans toute l'UE, et un vrai parti trans-européen ça aurait de l'allure.

Nathanaël Uhl 22/05/2012 12:22

Merci pour le lien Alain, c'est cool ^^
Et bravo pour ta note ! (mais, ça, c'est habituel - sourires)