Un coup d’index sur le changement !

Publié le par letang-moderne

2076067702 5c12ef076eLa nouvelle est tombée hier en fin d’après-midi le  communiqué de presse de Matignon est venu agoniser espoirs du changement comme la lame de la guillotine sur le pauvre supplicié !

Brutale et prévisible, acérée et tranchante comme une taille dans nos vies ! « La maitrise  des comptes public est une nécessité », « l’engagement est clair : il s’agit de réduire le déficit public à 3% »

Plus loin on comprend mieux l’ampleur : « Conformément aux engagements pris, les effectifs de l’Etat connaîtront une stabilité globale. Les créations d’emplois seront réservées à l’enseignement, à la police, la gendarmerie et la justice. Des efforts seront nécessaires pour les autres ministères afin de respecter cet objectif de stabilité. Ces efforts seront définis, sur la base des propositions des ministres, dans un objectif d’équité et de qualité des services publics. »

Si les effectifs de l’Etat sont stables et que l’on recrute des profs, des policiers, et des juges…. Il faut très vite « plicpliquer », pétocher….. L’angoisse est même admise dès lors qu’on est infirmier, fonctionnaire territorial, pompier ou receveuse des impôts. La RGPP continue et le changement ne passera pas par un renouveau et une  redynamisation des services publics !

Le changement sera peut-être dans le grand souffle de la réorientation écologique de la société et les mesures de la relance verte ! Ouais… il semblerait que ce ne soit pas plus une bonne piste. A peine les deux ministres verts ont ouverts leur bloc note en papier recyclé de chez  « cool- œuvre » que le gouvernement autorise Shell et tutti quanti à poursuivre leur campagne destructrice de forage au large de la Guyane !

A peine les écologistes viennent de digérer l’injonction qui leur est faite de se taire lors de leur vote à l’assemblée, qu’ il leur est signifié l’interdiction de manifester dans la rue, hier Valls envoyait donc les CRS déloger les opposants à l’EPR de Flamanville qui tentaient de retarder l’érection d’une ligne à haute tension au sortir de la centrale !

Je n’en rajoute pas sur les accords avec AREVA concernant  l’extraction de l’uranium en Guyane, la barque est déjà pleine et le changement ce n’est pas là non plus !

Mais il est où le changement tant attendu, il n’est pas non plus dans les mesures annoncées cet après-midi concernant ce qu’ils osent appeler le coup de pouce au SMIC !

Il faut le voir le grimacieux Sapin, l’entendre le pharisien ministre du  travail, l’écouter insincère,  mielleux et matois annoncer devant la troupe de caméras et appareil photos domptés le significatif  coup  de pouce donné au  salariés smicard !

22 euros par mois, la voilà la tant attendue mesure susceptible d’incarner la voie de la justice sociale affichée par le gouvernement !enfant qui lutte

Ce n’est même plus  de  la déception qui envahi le cœur des femmes et des hommes qui triment pour ce salaire de misère, c’est le dégout !

 L’écœurement, le dégout quand il ose  dire  «  une hausse substantielle »

Quelle honte ! Ce coup de pouce ne représente même pas, une fois l’augmentation légale déduite, celle qui aurait eue lieue  avec Sarkozy, ce coup de pouce n’offre même pas la possibilité d’offrir un bock au comptoir du café a plus de deux amis !

Ce coup de pouce est le symbole double du renoncement et du mépris ! Il est un index tendu bien haut à la face de tous ceux qui misèrent et qui espèrent de la gauche !

Dans quelques jours, ils annonceront toute une nouvelle série de mesures sensées permettre l’équilibre budgétaire et  la sacro-sainte maitrise des comptes publics, on me dit ici et là qu’il s’agira entre autres mesures stupides de mettre fin au mécénat artistique, le rendement de cette suppression d’exonération  devrait rapporter à peine un milliard, elle plongera un nombre incalculable de plasticiens ,de créateurs, de troupes et de groupes, de festivals et de scènes, d’écoles dans des difficultés encore plus grandes !

3307066940_93b4855486.jpgC’est la crise ! Sus aux pauvres, haro sur la culture !

C’est un réflexe bien connu des fainéants du bulbe, on s’attaque aux pauvres parce qu’ils sont les plus nombreux et que c’est donc eux qu’il faut tondre le plus raz possible, on sabre la culture parce que c’est du superflu !

Pauvres imbéciles ! C’est la vie que vous meurtrissez…. En semant le dégout, et l’aversion, l’ignorance et la précarité, vous bâtissez un monde incertain, instable, un monde fragile ou les déclarations d’intentions, les mensonges, les doubles langages ne suffiront pas…. Ne suffiront plus !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOUTHILLON 27/06/2012 09:25


En outre depuis ce matin, l'INSEE annonce une baisse de pouvoir d'achat de 1.2%. Je ne suis pas économiste, on ne verra pas les effets de cette augmentation du SMIC. Hollande a toujours été un
presditigateur de la réalité, il enfume l'opinion par des effets d'annonce. En ce qui concenrne la fonction publique, il aurait été salutaire de regarder lesd postes en doublon entre l'Etat et
les collectivités locales ou les régions, le gaspillage des moyens faramineux. Faire que le saupoudrage des besoins dans les communes, les écoles, les associations, qu'il ne faut, pour ces
dernières, surtout pas oublier quand on voit qu'elle sont les cache-misères de la société et le tampon qui calme les ardeurs du mécontentement populaire. Voir aussi la Région et ses
dépenses, ne serait-ce que pour l'Ile de France quand on voit le comportement princier d'Huchon, sur le compte des contribuables !  Quand j'étais en train de monter un surendettement
(passif) Banque de France il y a quelques années, que je continue à rembourser aujourd'hui, je m'étonnais du retard dans la gestion des dossiers. J'ai appris que la droite avaiot supprimer nombre
d'agences. J'ai eu dans le cadre de mon métier, sur une bévue informatique lourde de conséquences de la Préfecture de Paris, l'avoeu qu'elles avaient été causées par des stagiaires embauchées
pour un travail responsabilisé. La préposée qui se faisait engueuler par tous les établissements texhniques comme le miens, s'est mise à pleurer, réellement, en m'avouant à quel point on
travaillait sur plusieurs postes à la fois pour chacun des préposés. Idem des impôts de Bagneux où j'habite. Et combien sont payés ces personnes ? Il faudrait également soulever l'exagération de
recrutements des vacataires (légions à la BNF, à la COTOREP - AGEFIP), qui coûtent les yeux de la tête sur une sous-traitance de plus en plus instaurée par le privé. Une personne de la famille,
Directrice de 3 centre de Loisirs à la Ville de Paris, qui mériterait un sérieux contrôle, a réussi à monter à l'échelon C+, alors qu'elle mériterait à tout le mpoins A. Elle est payée commune
smicarde pratiquement et son mari, lourdé parce que senior, est vacataire à l'IFOP depuis 15 ans, éjectable au moindre argumentaire malheureux...  Cette histoire d'économie cache des
décisions malheureuses, également dans la justice de proximité gérée dans ses procédures par de entreprises privées. La connerie de la délégation du service par des prestataires qui pour gagner
en bénéfice, jouent évideemment sur des nécessités de service ou de maintenance... Cela, je doute qu'Hollande y mette le nez car les corporatismes sont très forts en France. Et ce n'est pas un
foudre de guerre pour s'attaquer aux dossier délicats qui peuvent susciter des résistances violentes. J'aimerais bien qu'on regarde les nomenklaturistes planqués au plus haut de la hiérarchie,
par exemple des impôts, dont le traitement est plus important que celui du Président de la République et son 1er ministre !