Tu as fait beau Dimanche !

Publié le par letang-moderne

oeuillet.jpgL’impopularité du Président Hollande bat pourtant tous les records. Quoiqu’ils en disent, quoiqu’ils en écrivent et  quoiqu’ils en  montrent cette  agonisante complainte de l’espoir abandonné ne créé chez nous, les gens, aucune sorte de jubilation, aucun agrément, aucune satisfaction.

Entre Bastille et Nation, il faut être bien sot, pour n’avoir vu que les 30 000 partisans du Front de Gauche, c’est en effet, à peu prés notre capacité de mobilisation si il nous venait à l’idée que de s’adresser aux nôtres !

Mais si nous étions 5 ou 6 fois plus, au fond peu importe, c’est que l’appel pour la sixième République, contre la finance et l’austérité, est une réponse attendue par la grande majorité  des électeurs de François Hollande ! Nous sommes Bien sur les victorieux du 6 Mai 2012, nous sommes les qui avons chassé Sarkozy pour ouvrir le chemin d’une politique qui s’émanciperait du règne de la Finance !

Au fond, lorsque le résultat de la compétition à gauche entre la ligne droitière  du Parti Sournois et le Front de gauche s’est noué, ce jour du Bourget, où le candidat Hollande a déclamé un discours d’homme de gauche, il a non seulement détourné des millions d’électeurs de leur véritables aspirations mais il a surtout pris le risque de jeter le  peuple dans la nuit froide de la désillusion !

L’effroyable et redoutable  chute de popularité qui l’accable  est un nuage lourd sur l’ensemble de la Gauche et qui pèse froid sur la vraie vie des salariés ! Le Medef l’a bien compris qui pousse quotidiennement à son avantage la faiblesse du gouvernement et qui engrange jour après jour les cadeaux qu’il n’espérait plus possibles sous le règne de la droite. Mais il y a pire encore, la nuée de l’angoisse et du désordre des aspirations porte la lourde menace  des chiens noirs du fascisme qui rodent dans les consciences perdues.

C’est la raison pour laquelle la danse morbide et inutile  des  fous austéritaires est d’autant plus affligeante que tout le logiciel social-démocrate s’avère incapable de porter la moindre réponse aux besoins  non seulement des populations mais aussi au simple bon fonctionnement de l’économie réelle ! Les mêmes qui n’ont pas vu dans la manifestation d’hier l’expression claire des attentes de leur électorat sont incapable de comprendre  que le rapport de force qui obligeait les industriels à partager les richesses est caduque depuis que les financiers sont les véritables patrons de toute activité humaine ! joly.jpg

Or c’est sur ce rapport de force que la logique social-démocrate pouvait s’appuyer, il n’en est plus rien aujourd’hui, et l’ensemble des forces syndicales de ce pays, qui de plus en plus en plus fréquemment rejoignent  les mots d’ordre politique  savent désormais que c’est de logiciel qu’il faut changer !

Oui tu as fait beau Dimanche, avec ton cortège pour l’égalité, ton cortège de travailleurs en lutte, tu as fait beau avec ces milliers d’écologistes venus, sous leur couleur, rappeler que le compte, là aussi n’y est pas !

bastille.jpgLa nouvelle République qui s’avance  est la réponse attendue à la dictature sournoise des marchés. C’est pour cela que de manière,  encore parfois brouillonne, elle unit dans son cortège les revendications écologistes d’un nouveau mode de développement et les travailleurs de PSA, elle revendique la victoire du 6 mai 2012 pour mieux balayer les usurpateurs du changement, elle revendique des droits nouveaux les hommes, pour les femmes, pour les travailleurs, pour les citoyens…

La  République qui s’avance est  l’amorce d’une espérance aussi vielle  que la Gauche, c’est pour ca qu’il a fait beau dimanche, l’espérance est intacte, préservée, protégée par le peuple décidé, confiant unis, terrible de beauté comme la Liberté l’Egalité et la Fraternité !

Commenter cet article