Trois cailloux posés le long de la route…

Publié le par letang-moderne

ain-leu.JPGIl y a des cailloux à tout casser. Lui joue avec un scorpion et l’autre… soudain me pique, me mord, me tue. Trois cailloux posés le long d’une route  qui mène à la forêt d’Aïn Kahla ont fait de moi un macaque berbère

Trois cailloux de trois jours. Trois jours de juillet. Trois cailloux de toujours. Posés en plein milieu d’un mois qui laisse toujours des traces. Tout prés de la ferme solitaire, il y a un de ces cimetières berbères que rien ne peut distinguer de la terre. Les agneaux regardent les chiens que les pierres jetées ne font plus cavaler.

Là bas, il y a un chêne vert  et quelques genévriers, trois cailloux posés le long de la route, comme pour contenir le feu, là bas,  il y a trois gouttes  de pluie cachées. Comme un trésor qui n’a jamais disparu.

Les serpents réclament de l’eau et je leur en donne, le chacal a soif et il se régale, le scorpion picole encore, quand je m’aperçois que je n’ai plus rien à donner  aux fleurs.

Trois cailloux posés le long de la route que je reconnais à chaque seconde de mon existence. Trois cailloux livrés à l’admirable précaution des bergers, au vent du promontoire, à la caresse du sable qui vole  de l’étrange stupidité de ceux qui ne font que passer .

 Parti quand il n’y avait plus rien à voir, que le désespoir, ne rien prétendre et vouloir tout, c’est la marque des jours de juillet .

Il n’y a rien de mieux que la poésie de trois pierres polies  qui s’assemblent comme le murmure de la vie qui s’en va en esquivant le brouhaha des conventions des survivants.

Les pierres que l’on pose se transportent comme des fruits, dans un baluchon fait de branches mortes, en attendant de trouver le chemin.ma-route.jpg

Trois cailloux et un brin de muguet séché de blanc. Extraordinairement minéral, posé derrière la vitre d’une bibliothèque pré-révolutionnaire et les éclats de rire des enfants….

Trois cailloux le long du chemin, en plein cœur de l’été. C’est en cherchant une fin a cette immodeste divagation que j’ai trouvé un point.

Un point et une virgule, aucune exclamation. Sans mes cailloux je ne serais qu’un chemin sans repère.

Commenter cet article