Tomber de la croix….

Publié le par letang-moderne

eveques_18.JPGJe suis cloué. Je  suis cloué comme disait l’autre en regardant la route de Golgotha. Le mystique  qui sommeille  au fond de ma révolte n’accepte pas la démission. Au commencement de tout on se fout bien du Pape, de la gouvernance de son église, de sa théologie et de sa foi... Mais le renoncement personnel d’un homme  à sa charge, l’accréditation, l’acquiescement, l’admission, l’adoption, l’agrément, l’assentiment, l’autorisation, l’aval, le consentement donné à sa propre souffrance  est une extraction de l’œuvre  divine qu’il croyait incarner.

Sous nos yeux ébahis, le pape se libère des chaines   que Dieu lui-même  lui avait enroulées autour de l’existence. La force du saint esprit qui enveloppe les conclaves électifs est balayée en 3 minutes et en Latin par celui qui n’accepte pas la charge !

C’est au fond une belle reconnaissance, pour toutes celles et ceux qui veulent bénéficier sans entraves de la possession de leur corps ! Imaginons un pape enceinte, ne se sentant pas à la hauteur de la charge ou n’ayant pas le désir  de subir un état non choisi… Que croyez-vous qu’il fera… Abortus ! En latin et devant les évêques, face aux cardinaux !

 Ab - ortare ! Préfixe de la séparation juste avant la naissance ! Si ce n’est pas une révolution ça !

Le pape qui se reconnaît à lui même le droit d’éteindre la lumière ! De fermer les yeux…

ya basta… j’arête !

Papus interuptus

On n’a pas fini de mesurer la portée historique du geste papal ! Au douzième moment de son chemin de croix, alors qu’il s’agit d’honorer la passion du Christ, voilà t-y pas que Benoit redevient Ratzinger et que sous prétexte de rhumatismes articulaires il refuse de recevoir la grâce de continuer à communier intensément aux souffrances du Christ, sauveur des hommes !

Ils ont l’air malin  maintenant tous les illuminés qui prient dans la rue contrnazes.JPGe le mariage pour tous en invoquant la loi de Dieu !

Abandonnés au milieu du gué par l’autre cardinal pourpre, alors comme ca, si on en a marre on arrête ! 

Et puis si on s’aime on a qu’à se marier aussi ! 

Lui, le préfet de la doctrine de la foi, l’héritier direct de la sainte inquisition, l’ennemi de la créativité et de l’ouverture… celui qui défendait avec passion le catéchisme, celui qui pourfendait la théologie de la libération car elle représente  une « fainéantise théologique », celui qui refusait la contraception, gardien du dogme et  méfiant de tout œcuménisme, celui-là, là, fait une croix sur son pontificat en 3 minutes et bouleverse le catéchisme pour lequel il a tant souffert !

Je ne peux aujourd’hui m’empêcher de penser  à tous ceux et celles qui instruits  des mercredis après- midi passés entre le curé et la femme du pharmacien ont appris  que « la liberté atteignait sa perfection que lorsqu’elle était ordonnée à dieu. Dieu est notre béatitude »

Avec Benoit seize, lesolitude.jpg « démissionneur » la béatitude est réduite à une fonction. «Mes forces, en raison de l'avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement ma fonction»

Les mots que l’on attendait de Jack Lang sortent par la bouche de Benoit… les voies du seigneur….

Ce sont les mots exacts de sa courte  déclaration. Celui qui a construit le collège papal de ses propres mains, celui qui a nommé tous les cardinaux qui ont fait parler le saint esprit le jour de son élection jette l’éponge.

La politique est un chemin de solitude.

Commenter cet article

BOUTHILLON 12/02/2013 14:34


Cela s'appelle, aller à contre-courant de l'admiration des medias. Je n'ai pas le temps malheureusement de faire une totale revue de presse. Mais c'est vrai que cela pose un précédent historique
qui ramène le Vatican à ses limites humaines. Le symbole dégringolde de son piédestal, comme Staline après sa mort.