Sur France 2, un usurpateur se fait passer pour Jean-Marc Ayrault…..

Publié le par letang-moderne

france-2.jpgC’est un véritable scoop des équipes de l’étang, l’homme que vous avez vu hier soir sur France 2, n’était pas Jean-Marc Ayrault. En effet l’homme qui a quitté les studios de France 2, après avoir satisfait pleinement aux usages des petits fours et des félicitations pas moins convenus des chiens de garde ne s’est pas engouffré dans un combi WV  mais dans un tunnel dont personne à cette heure ne l’a vu ressortir !

On croyait que c’était jean Marc Ayrault, mais c’était Fantômas.

En décortiquant l’émission nous sommes en mesure de révéler le faisceau d’indices qui prouve que cet imposteur n’est pas  le premier  ministre socialiste que la France attendait.

« Je n’ai éprouvé aucune inquiétude lorsque j’ai été nommé à Matignon »

Jean Marc Ayrault n’aurait jamais pu dire une phrase comme celle-ci. D’abord parce que c’est un homme sensé et que tous socialistes qui se respectent ne peuvent appréhender l’idée de se glisser dans ce rôle si ambigu de  « celui qui conduit et détermine la politique de la nation » sans une certaine appréhension. La cinquième République est un objet constitutionnel étrange et aucun socialiste ne peut l’accepter sans un petit pincement au coin de la conscience. Jean- Marc Ayrault ne pouvait pas non plus prononcer cette phrase, car il était comme tous les socialistes proches de Hollande finement préparé à exercer le pouvoir, et il connaissait bien les 600 milliards de dettes et les 5 millions de chômeurs laissés par la droite au bout  de 10 ans de pouvoirs ininterrompus ! Et ca, ca fout le trouillométre  a zéro même au plus courageux des impétrants…..

Le racisme anti-blanc : « ca peut exister »

Nous avons carrément là, la preuve absolue, l’assurance que nous avons à faire à un escroc mythomane ! N’importe quel humaniste à peu prés latéralisé aurait balayé cette question d’une démonstration implacable. Il aurait réaffirmé les principes de la République, insisté  sur son caractère un et indivisible, il aurait démonté le concept de race, il aurait rappelé que le racisme est un délit… enfin il aurait plaidé  pour l’égalité des droits et se serait ainsi évité  une timide défense du droit de vote pour les travailleurs immigrés dans le débat qui a suivi avec NKM !

Le bougre qui se faisait passer pour le premier ministre a donné par cette acceptation du crédit aux sornettes lepénistes, il a fait reculer l’idée d’une nation accueillante et généreuse, juste et fraternelle !

« Le cout du travail n’est pas un sujet tabou »

Le pirate contrefacteur se dévoile à tous par cette petite phrase, il n’est pas un homme de gauche !

Car à gauche on sait que le travail n’a pas de coût mais qu’il a un prix ! Ainsi lorsque le travailleur signe ce contrat inégal qu’est le contrat de travail, il vend son savoir faire, sa force, son intelligence, son temps, mais il vend aussi sa retraite, sa santé, sa formation, son éducation. Tout cela constitue le prix du travail, vouloir baisser ce prix c’est donc envisager de rogner la capacité  du salarié à se reposer, se soigner, s’éduquer. Seul un homme de droite peut envisager sans trembler de s’engouffrer sur cette piste sans imaginer qu’il met en œuvre la plus importante des contres- révolutions sociales. Accepter un « choc de compétitivité » évalué à 50 milliards  par le bonimenteur lui même, c’est annoncer une ponction  sans précédents sur les salaires !salaire.jpg

« Tout gouvernement a une règle. C'est « On discute et après on est solidaires ».

Là, Fantômas joue de la grosse caisse, plus c’est gros plus ça passe. Il y a derrière lui une Cécile Duflot qui rigole, un Cahuzac qui tweete, un Moscovici qui rumine un mauvais coup, un Valls à l’affut, un premier secrétaire du parti socialiste absent, une vingtaine de députés du groupe majoritaire qui s’apprêtent a voter contre ( a raison) la première grand loi  de la mandature et le bouffon médicastre veut nous faire croire qu’il est le chef d’une majorité unie !

Le vrai jean Marc Ayrault aurait rappelé à l’ordre : il n’y a qu’une seule façon d’être dans la majorité c’est de soutenir le gouvernement, ceux qui s’abstiennent ou  votent contre n’ont pas leur place dans la majorité aurait-il assené  avec force, mettant ainsi chacun devant ses responsabilités, c’est aussi cela la grandeur de la politique !

Enfin et ce n’est pas rien, le roublard, qui a hier soir,  trompé la France entière a reconnu que d' « un point de vue juridique » le traité européen n'avait pas été renégocié depuis la victoire de François Hollande à l'élection présidentielle en mai.  C’est un extraordinaire aveu, que Jean Marc Ayrault se serait bien gardé de faire, car il légitime la manifestation de tous les ayant droit du changement !

manif30.jpgDésormais le 30 septembre  place de la Nation tous ceux qui espéraient de la parole du Président de la République, sont en droit d’exiger que la France obtienne une modification substantielle  du traité MERKOSY, seule la mobilisation populaire massive permettra de retrouver le véritable Jean Marc Ayrault, celui qui à la tribune de l’assemblée nationale, alors qu’il était le président du groupe socialiste, demandait un référendum  pour ratifier le TSCG !

Il faudra que l’on soit vraiment très nombreux le 30 septembre, Jean Marc Ayrault a disparu, il est temps pour le peuple qui espère de prendre le pouvoir !

Commenter cet article

BOUTHILLON 28/09/2012 10:59


  T'inquiète pas Alain, Ayrault ce matin a été débité sur BFM, de manière pragmatique,tout comme Montebourg et ses promesses de loi dans l'affaire Arcelor-Mittal,  de façon à le prendre
en flagrant délit de mensonge. Notamment sur la question des 9 Français sur 10 qui à revenu constant, ne pairaient pas plus d'impôt sur le revenu qu'hioer (moi c'est la Taxe d'Habitation qui me
grève avec le report des responsabilités budgétaires sur les collectivités) !


Idem pour la TVA et la CSG. les lois de l'arithmétique sont implacables, vu que la hollandie touche peu au capital de la rente en fin de compte. J'aimerais également savoir qui des entreprises,
va être grevé !!! J'ai eu un entrepreneur hier, dans le cadre de mon métier, qui s'affolait de ce qui lui tombait dessus... Pour la 1ère fois il ne prendrait plus d'apprentis. Il n'en pouvait
plus des taxes. Apparemment, il craignait pour la survie de son entreprise et de ses salariés...Je m'inquiète aussi pour les retraités, qui vont à mon sens être touchés par des prélèvement à la
source indirectes, que Sarkozy avait commencé, parce que c'est peu perceptible. Mais mon père s'est trouvé pour la première fois imposable.


J'ai appris avec effarement que les 75% sur les ISF durerait... 2 ans ! De qui se fout-on ! Oui Alain, il y a dimanche. J'ai pris un RTT, toutes affaires cessantes, pour m'y préparer. Mais il y a
plus loin, la nécessité de préparer une insurrection des "indignés" ! Et pour moi l'écoute de mon portefeuille d'entreprises, qui souffre de plus en plus de dépôts de bilan, de licenciements, sur
les 90 et quelques % de PME qui font la santé de notre PIB. Je contribuerai à trouver des propositions pour que nous les soutenions.


Quant au racisme anti-blanc, oui, mon meilleur ami, ex maoïste et syndiacliste, vice -président d'une amicale des locataires de sa cité à Massy, Espagnol, l'a subi, non pas sur sa race de
"Blanc", encore que son teint basané le ramène à des racines mauresques, mais sur le fait qu'il est non musulman. Il envoie désormais un "collègue" d'origine maghrebine pour parlementer avec les
jeunes, dans une ambiance d'insécurité terrible. S'il est vrai qu'on relève moins médiatiquement,  le racisme anti représentants de communautés étrangères, tous les racismes sont
répréhensibles. J'étends d'ailleurs mes réserves à la question du "voile". Sur LCP, Jean-Luc ne voit aucun problème au port du voile, qu'il assimile à un signe de simple affirmation identitaire,
ou de différentiation des citoyennes. Il n'en voit que pour la "Burka" (il n'y en a pas en France), mot impropre pour désigner le niqab, qui couvre le visage jusqu'aux yeux... Le voile est un
enfermement symbolique de la femme vis à vis de l'extérieur. C'est une interprétation erronnée du Coran. C'est surtout le signe extérieur d'un communautarisme qui va à l'encontre de la laïcité. J
comme j'ai subi mon baptême...Je vois des petites filles de 4 ans en voile intégral, et de plus en plus. On formate des enfants sans attendre leur avis,J'ai de plus en plus de salafistes, ou
islamistes dans ma ville de Bagneux qui arranguent les foules sur le grand marché Léo Ferré où je tracte juste à côté régulièrement. Je les ai entendus monter des jeunes contre tous ceux, y
compris les Français autochtones, qui ne sont pas "convertis". Je me suis faite agressée dimanche,  en tant que Front de Gauche,  par une musulmane laïque,  pour clientélisme
électoral municipal envers cette partie de la population. Par ailleurs elle a vu la nouvelle député socialiste de ma circonscription, faire de même vis à vis d'une "Niqab" ! Elle était écoeurée.
Je l'ai enjointe de parlementer avec ces islamistes sur la foi du texte sacré et des sourates... Elle m'a dit que c'était impossible. Ne portant pas le voile, elle était considérée comme une
renégate ! Attention à ne pas biaiser sur des sujets sensibles, car nous sommes appelés à monter en force de propositions, sur une transversalité des concepts pour gagner en nombre,
 sansavoir à renier nos principes métisses, mais nous heurtons toute une partie de la population qui, elle, même musulmane, s'effraie de cette montée des intégrismes, ils sont tentés par le
discours FN. Je me souviens d'une artiste tunisienne, chorégraphe et cinéaste,  qui songeait à s'exhiler en France pour que sa fille ne soit pas appelée à porter le voile ou à se baigner
vêtue de noir des pieds à la tête dans la mer, comme c'est de plus en plus le cas. Je salue la lutte des femmes au Maghreb actuellement, vis à vis de leurs gouvernements composites, jusqu'en
Egypte... Quand on s'est battue dans le FLN, on ne peut accepter cette dangereuise régression, de même quand à côté on renvoie peu à peu les femmes à la maison, en les "objétisant" de plus en
plus, ce qui est tout aussi condamnable. Attention à une guerre de religion sur norte sol, entre évangélistes et salafistes, aussi sectaires l'un et l'autre, et simplistes sur les textes pour
attraper les pommés,  que nous devrions anticiper. Des chrétiens de Gauche rejoignent les idées du FM ! Le discours de diversion des gouvernements en tant de crise est bien compris. L'entre
deux guerre est passé par là ! Mais je suis une politique. Pas la plupart des français !


Que Jean-Luc s'intéresse ou se souvienne de la lutte de Tahar Haddad, syndicaliste proche CGT en Tunisie au début du XXème siècle, qui a beaucoup fait pour"dévoiler" les femmes, dans tous les
sens du terme, y compris juridique, sur la question de la répudiation et de héritages... Le voile aujourd'hui, demain la répudiation, voiree l'excision !!! C'est ainsi que s'est faite le
cheminement de la condition indigne des femmes dans le monde. Issu d'un milieu de terrassiers, il a fait l'école coranique en s'ouvrant aux causes sociales.


Pardonne-moi, Alain, cette saillie quelle que peu excentrée de ton sujet, mais si je suis depuis longtemps, engagée dans la cause des diasporas en France, étant moi-même de culture métisse, ma
famille parternelle étant très mélangée, je suis sur le terrain associatif dans ce domaine, et suis très attentive aux signes qui me sont remontés. En tant que laïque républicaine forcenée et
libre-penseur, ayant le respect dd'un oncle "commandeur des croyants" dans son pays,  qui me suis s'est inclinée au Panthéon pour saluer les 220 ans de la République, je n'accepte pas les
manifestations sectaristes, et ne confonds pas le port de la djellabah, vêtement traditionnel, avec le voile, même visage ouvert, qui est une interprétation erronnée de l'Homme pour enfermer la
femme. Je porte le boubou ou le pagne en étant blonde aux yeux bleus, parce que c'est confortable.


Amitiés, et merci pour le plaisir de te lire. Tes accroches et tes angles d'attaques ou d'analyses, me sont toujours un étonnement.