Socialistes, rompez les rangs !

Publié le par letang-moderne

5495089600_3520a569f7.jpgDans l’existence brumeuse  des couloirs solfériniens surgissent parfois des traits de lumières, des chants de rossignols qui offrent aux oreilles des marécageux, un langage de fleurs, une mélodie de printemps.

Parfois, un fou, comme hier, s’éprend de la tentation de l’élévation. Parfois un homme, une femme, parfois plusieurs, ensemble s’emballent,  s’engouent et se surprennent ébaubis à réfléchir !

Il faut bien de la force et du courage pour s’extraire  au-dessus des vapeurs glauques   qui s’étendent muettes et opaques dans ce lieu où jadis le socialisme brillait comme un feu lointain mais clair et qui désormais obstruent  l’horizon de leurs miasmes convenus.

La « merkellose »  qui  règne sur le marais est une maladie de la volonté ! Elle déforme la vue, embouche l’ouïe, insensibilise le touché ! En ce lieu les pauvres scrofuleux ne voient rien, n’entendent rien, ne perçoivent rien des vastes chagrins et des lourds ennuis qui envahissent le peuple du dehors !

Alors parfois, un illuminé, s’élance  et de son aile atrophiée, tente de se jeter vers les champs lumineux qui lui parviennent du l’extérieur !

Enhardi du tumulte que font ceux qui résistent, il ose une pensée ! Il tente un raisonnement, il dessine un plan, une visée, il propose un objectif pour s’extraire du marasme, se libérer de la moite apathie, s’arracher de la faillite en cours !

Cette aile qui bouge encore, c’est la gauche. L’aile gauche du parti solférinien,  atrophiée certes, le muscle bien maigre, et la chair encore bleue  des coups de bâtons qu’elle reçoit, elle bouge   encore et quand comme hier elle rassemble sa force, s’arme de courage et de conscience, elle réussit presque.

« Affronter démocratiquement la droite européenne, c’est se confronter politiquement à la droite allemande »

Que de d’audace !

Quel toupet ! D’où vous vient cette bravoure, ce courage, ce cran ? Quelle hardiesse, quelle impudence ! Une telle fermeté vis-à-vis de la droite  confine à l’effronterie….Fou ! Que vous êtes de sombrer  mabouls et paranoïaques dans le discours simpliste du populisme rampant ! Discours absurde et chimérique, bientôt vous seriez capable de parler dru et cru !

la sixiémeOser affronter la droite européenne, c’est remettre l’ensemble de l’ouvrage  sur l’établi, c’est admettre que la construction européenne au service des rentiers est une menace pour la monnaie commune, comme le dit Gérard Filoche  l’euro qui a été sauvé 13 fois en 3 ans est à la merci du premier spéculateur, il faut vite refonder ses règles de fonctionnement !

Oser affronter la droite européenne, c’est admettre que  les reformes imposée par Angéla Merkel sur la « gouvernance européenne » sont autant de reculs démocratiques qui privent les représentations nationales de leurs plus importantes prérogatives !

Oser affronter la droite européenne, c’est combattre ce qui nous est présenté comme des plans de sauvetage  et qui ne sont que des corsets de souffrances  agrafés à la couenne des peuples pour renflouer les bénéfices des banques et des banksters !

Oser affronter la droite européenne, c’est rompre de suite avec le TSCG, et redonner au peuple son vote, sa parole.

Oser affronter la droite européenne, c’est admettre une bonne fois pour toute que les 21 millions de chômeurs de la zone euros, les 35 millions de pauvres ne paieront pas, ne paieront jamais la dette ! Leur dette !

Oser affronter la droite européenne  c’est rompre avec le discours sur la modération   des salaires, et l’allongement du temps de travail .C’est mettre en œuvre une politique qui garantit  les retraites, la sécurité de l’emploi, la sécurité sociale, la fonction publique, les entreprises publiques. Bref c’est faire la guerre à la finance  qui engloutit dans ses vases tous les acquis sociaux pour rembourser la soi-disant dette publique !

Voilà ce que veulent  dire les mots que  vous aviez osé poser sur texte solférinien ! À la lecture de ceux-ci,  Ayrault surgit…222764545_c23cb1694b.jpg

Deux heures plus tard ils disparaissent du texte ! Un communiqué  AFP est envoyé : C’est à la demande du Premier ministre que les passages inappropriés à l’égard de l’Allemagne et d’Angela Merkel ont été supprimés du projet du PS vendredi après-midi».

 Dans la brume épaisse et poisseuse de Solférino, une silhouette décharnée de ce qu’elle fut, une ombre incertaine et fuyante envoie à son tour un message : «  c’est d’un commun accord que nous avons modifié le texte » signé Harlem Désir (!!!)

Amis et camarades, rassemblez les forces qui vous restent ! Envolez-vous loin de ce marécage bourbeux, chassez ce limon mauvais qui cloue vos semelles,  osez la lumière du dehors !

 Socialistes rompez les rangs !

Commenter cet article