Savez-vous qu’ils meurent ?

Publié le par letang-moderne

burlot.jpgHier après midi un des sept salariés de PSA en grève de la faim a été transporté d’urgence à l’hôpital. Les autres tiennent de moins en moins bien, ahuris de fatigue, épuisé de la bêtise féroce de ceux qui jouent le pire, au  trente-sixième jour de grève, sous le barnum qui barre la route des cadres de PSA pour se rendre au bâtiment de la direction du groupe,  se joue  un drame dans l’indifférence quasi-généralisée des medias aphones.

Les militants du Parti de Gauche, Georges, Olivier, Rachida, Jean Michel et Phillipe  et tant d'autres qui se relaient jour et nuit  à leur cotés sous l’impulsion de notre camarade Laurence Sauvage, secrétaire nationale en charge des luttes, ne parviennent pas a briser le mur du silence qui entoure cette immense souffrance.

Vendredi, Moukrim s’écroulait d’une violente douleur thoracique à la suite de 5 heures de négociations inutiles avec la direction épaulée par le sous préfet !

Pourquoi est-ce la gauche qui fait ça ? Dans quel but ? Pourquoi ?

 Ce n’est même pas une question d’argent, de coût, d’économie, c’est une question de droit, de droits syndicaux !

Pourquoi  c’est la gauche qui ne soutient pas ces sept salariés qui contestent les brimades liées à leur activité syndicale ?

 Pourquoi acceptons-nous les punitions, les vexations, les rétrogradations barnum.jpg

Voyez comment on les traite  en leurs changeant leurs horaires de la nuit au jour, pour qu’ils gagnent moins  d’argent!  Prend ça dans ta tête sale syndicaliste têtu !

 Pourquoi est ce le gouvernement de la gauche  qui laisse mourir  ceux qui l’on élu ? Pourquoi le gouvernement de la gauche n’exige pas séance tenante de faire régner l’ordre social en exigeant de la direction de PSA  qu’ elle s’exécute  sur le champ en rétablissant  le droit pour ces syndicalistes d’avoir des panneaux d’affichage ?

Dans quel but ?

Dans le but de confondre, de nous faire  baisser la tête. Voilà l’œuvre des solfériniens. Souvenez-vous du débat sur l’amnistie des syndicalistes !

Ca y est, ca vous revient ?

Souvenez-vous le petit désaccord qui naissait déjà au Front de Gauche… ca vous revient ?

Olivier Dartigolles  disait à l’époque de cette vraie fausse loi d’amnistie : « que la gauche quand elle se rassemble et se retrouve construit de belles choses ! »

Ah la voilà la belle chose  que nos syndicalistes humiliés et  rétrogradés se retrouvent à ce point désemparés qu’ils en meurent !

Non décidément, pas plus aujourd’hui qu’il n’y a huit mois l’heure n’est pas au rassemblement, combien  nous avions raison,  cent fois raison, mille fois raison de ne pas semer d’illusion sur ceux qui ne voulaient pas d’une véritable loi d’amnistie !

Reconstruire la gauche et battre la droite n’est pas une ballade digestive, les petits feux domestiques qui entretiennent le bon manger du logis ne permettent pas de mettre le feu à la plaine.

Tous ceux qui sont trainés devant les tribunaux, qui sont condamnés à de lourdes amendes, tous ceux qui ont vu leur carrière stoppée net, payent aujourd’hui  les hésitations d’hier !

Savez vous qu’ilspoissy.jpg meurent ?  Ils meurent de nos lâchetés quotidiennes, ils meurent des rassemblements  contre-nature.

Je me souviens, ici,  de l’amendement déposé par ce sénateur socialiste de Bordeaux, Alain Anziani, celui-ci fut longtemps le premier secrétaire de la fédération du Parti Sérieux de Gironde. Notez l’objet de l’amendement : « Le présent amendement a pour objet de limiter le champ d’application de la proposition de loi aux mouvements sociaux au sein des entreprises et aux mouvements collectifs relatifs au droit au logement. »  Il est aujourd’hui le candidat des socialistes dans la troisième  ville d’Aquitaine, Mérignac.

C’est aussi pour soutenir leur lutte, la lutte de ceux qui meurent,  qu’il nous faut bâtir  une liste du Front de Gauche  autonome dans cette ville.

Décidemment tout se tient…. Puissent les militants communistes de Mérignac s’en souvenir  ou nous mourrons tous de nos lâchetés !

Commenter cet article

babelouest 24/10/2013 18:11


Comment peut-on encore défendre les "socialistes" ? Comment est-ce possible ? Je m'attendais à la continuation de l'horrible politique antérieure, celle d'avant mai 2012, ce qui aurait été
particulièrement moche : eh bien en fait, c'est pire ! Sous des dehors falots, la tête de l'État et son environnement sont encore plus durs qu'avant. Bien entendu, cette dureté se répercute
jusque dans les coins les plus isolés (il suffit de demander ce qu'il en est, à Notre Dame des Landes et ailleurs).


 


Non, ceux qui ont pris et gardé ce vocable ont bien caché leur jeu : et faudrait, même un petit peu, s'allier à eux ? Quelle incohérence, quelle faute, quel reniement vis-à-vis de ceux qui font
confiance à la Gauche, ce serait


!

alain 24/10/2013 13:01


pour vincent: "nous mourrons tous de nos lâchetés !"


tous tu vois!!! tous! pas que les communistes!



alain 24/10/2013 12:45


1 -elle n'est pas ancienne 8 mois 


2- elle n'est pas hors contexte il s'agissait de qualifier la loi d'amnistie ( morte depuis)


3- je crois qu'il n' y a pas de stratégie municipale qui tiennent dés lors que le candidat est un sénateur qui a contribué clairement à l’affaissement due la protection syndicale


4-je n'accuse personne en tout cas pas les communistes de laisser mourir ces pauvres malheureux, je n'a i jamais écris cela! et 5 j'ai  aussi le droit d'argumenter sans que ça soit môche...

Vincent B 24/10/2013 12:34


Tu vas chercher des citations anciennes hors contexte pour les rapprocher d'une situation actuelle. Et tu fais comme si le combat pour les droits syndicaux et pour la dignité des salariés était
une affaire pouvant se régler dans une stratégie municipale. Ce combat, tu as raison, la gauche doit le mener. Les communistes s'interrogent sur la façon d'être utile à ce débat. Ne pas laisser
d'espace à la droite, permettre que des politiques municipales progressistes se mènent, c'est un premier pas, semble-t-il à certains. Et il serait bien qu'ils puissent le penser sans être accusés
de laisser mourir des syndicalistes.

alain 24/10/2013 12:22


rien de moche!!! Alain Anziani est il oui ou non l'auteur de l'amenndemant qui voulait réduire la loi d'amnistie?


depuis elle est enterréee Oui ou non?


n'est ce pas un élément essentiel du débat?