Prendre des vessies pour des lanternes et Didier Migaud pour un magistrat.

Publié le par letang-moderne

8464580-fromage-de-hollande-avec-une-tranche-a-decouper-fon.jpgIls nous prennent  vraiment pour des buses. Les anglais qui ont inventé le pudding et hébergé Marx ont une expression formidable  pour parler des illusions grossières, ils disent penser que la lune est fait de fromage vert !

Il faut bien avouer  qu’entre l’edam (fromage de Hollande) et le saint Marcelin, il y a autant de différence qu’entre la gauche et le gouvernement de la France. 

Didier Migaud, ancien socialiste, est un président soucieux de son indépendance. Force est de constater que celui-ci ne rend en effet des comptes à personne. Même pas aux journalistes qui ne l’interrogent jamais  pas sur sa légitimité à chanter tous les jours les louanges de l’austérité.

Voilà un pèlerin qui s’érige en censeur du juste, du bien, des choix à faire au lieu d'une évaluation objective des comptes et des règles.

  Les retraites, les prestations familiales, le statut des agents d’EDF…. Tout y passe.

 Drapé de son indépendance magistrale, le lisier sarkosyste, disperse sa croisade aux quatre coins des médias.  Il faut réduire la dépense publique, i faut réduire la dépense publique, voilà en en bloc et en détail le seul message que cet appointé  des conseils d’administration du MEDEF a à raconter.

L’indépendance affichée est le meilleur des masques de la soumission.

 Ce sournois poursuit depuis l’instauration de la LOLF, dont il est le père avec l’autre rapace d’Alain  Lambert( sénateur centriste), un logique comptable de gestion des investissements publics !

Sa rationalité est notre misère, son obsession est la marque  de nos blessures ;

Mais au fond personne ne croit ce bouffon ! Génération Lamy, hantise Strauss-Kahn, exécration valsienne !

Là où  la hollandie excelle dans l’art de nous faire prendre des emplâtres pour des beignets, c’est dans l’affaire des accords de Wagram !  

Souvenez-vous de la proposition 55 du candidat Hollande ! 

« Tout texte de loi concernant les partenaires sociaux devra être précédé d’une concertation avec eux. Je ferai modifier la Constitution pour qu’elle reconnaisse et garantisse cette nouvelle forme de démocratie sociale. Dès l’été 2012, je réunirai une grande conférence économique et sociale qui sera saisie des priorités du quinquennat. Je permettrai la présence des représentants des salariés dans les conseils d’administration et dans les comités de rémunération des grandes entreprises»

Or dans cette affaire ce n’est pas le gouvernement qui a réuni une conférence sociale, c’est le MEDEF !

Ce n’est pas de la concertation que s’inspire la loi, mais c’est au contraire selon le Medef, la loi qui doit être conforme au contrat, par une transcription complète de l’accord. D’un accord régressif, d’ailleurs signé par une minorité syndicale.hollande-merkel-582771-jpg_398920.JPG

Ce que veut le Medef, c’est le renversement de la hiérarchie entre la loi et le contrat. Une stratégie de contournement de la majorité de gauche.

Puisque nous n’existons pas, puisque le PCF n’existe plus, puisque nous n’avons pas fait 4 millions de voix qui auraient permis la défaite de Sarkozy, il est désormais possible d’accorder au Medef ce que le peuple lui a refusé par les urnes !

Comment peut se faire que ce gouvernement ne procède pas à la convocation d’une conférence sociale mettant sur un même pied d’égalité les attentes des travailleurs et les besoins des entreprises, les nécessaires ajustements sociaux et les parts de richesses transférées au capital ?

Comment se fait-il qu’il ne puisse ouvrir des négociations entre les acteurs sociaux, en vue d’accords qui devraient respecter la loi adoptée et ses décrets d’application ?

C’est parce qu’il s’agit d’inverser  la hiérarchie démocratique entre la loi républicaine et la contractualité sociale.

C’est parce qu’il s’agit de privilégier  les intérêts particuliers contre la souveraineté populaire issue du suffrage universel.

francois-hollande.jpgC’est la voie choisie par ceux qui  abusent, arnaquent, attrapent, bernent, bluffent, déguisent, dissimulent, dupent, éblouissent, entubent, feignent, trichent, truquent, trahissent !

Ils appellent un accord ce qui est une capitulation, un acquis ce qui est un coup de  fouet !

Nous qui n’attendions rien d’eux et  n’avions pas imaginé ce degré de duplicité, nous savons désormais que les messies sont des gens ternes !

Commenter cet article

morvandiaux 19/02/2013 17:35


La Démocratie à l'épreuve de la corruption
5 vidéos à voir
http://www.france.attac.org/videos/la-democratie-lepreuve-de-la-corruption