Pour la nationalisation de Mittal-ARCELOR : Je Marche !

Publié le par letang-moderne

acier.jpgLe conflit qui se cristallise autour de l’usine de Florange  est  un point de fixation de tous les combats du moment. Il est d’abord l’endroit  ou les salariés sont en première ligne contre les attaques de la finance et de la banque.

FAIRE FACE A LA FINANCE

Il ne faut pas oublier comment ce rapace Mittal est devenu le patron de notre aciérie, c’est par un coup de force boursier, une OPA belliqueuse, qu’il s’est emparé des actions que l’Etat complice  s’est laissé dérobé, abandonnant ainsi ce qu’il avait payé plus de 10 milliards contre  10 fois moins !

Un tour de force au profit unique des banquiers, qui engrangent ainsi les fruits du labeur de la Nation toute entière.

Mittal remplit parfaitement sa mission de membre du conseil d’administration de  la banque Goldman-Sachs en ramenant par dizaine les milliards au fond des coffres inutiles des paradis fiscaux !

Appeler l’ensemble des citoyennes et des citoyens  à manifester leur soutien aux travailleurs de Florange  c’est d’abord et avant tout créer les conditions de la révolte du peuple français face à la dictature des banques, c’est construire la nécessaire RESISTANCE

IMPOSER L’ECOLOGIE POUR DE VRAI

L’affaire de Florange n’est pas qu’une lutte syndicale, ni même qu’une lutte politique capable d’éveiller le plus grand nombre de nos concitoyens face aux enjeux de la finance et de la violence avec laquelle elle poursuit ses objectifs. Elle est aussi l’occasion de ramener l’ensemble des écologistes à une prise de conscience politique de ce que doit être une écologie conséquente.

Car enfin, il y a un raisonnement que tout le monde peut facilement admettre, la France, notre économie, nos manufacturiers, nos usines, nos ajusteurs, nos plombiers et même nos ferronniers ont besoin d’acier.planecolo

 C’est tellement vrai que la France importe de l’acier !

Le marché est déstabilisé par les grandes variations des éléments constitutifs du coût de l’acier : minerai de fer, coke, nickel, taux de changes et ferrailles… La compétitivité de la sidérurgie française est donc largement  indépendante du seul coût du travail… Cela veut dire que non seulement nous devons produire de l’acier mais nous devons être en même temps susceptible de lui apporter une plus value comparée à l’acier exporté !

C’est donc sur les conditions de productions même que le débat se porte, le plus value écologique qui s’incarne dans le projet ULCOS, bien qu’imparfaite, notamment sur les conséquences au niveau des sous-sols du stockage de CO2, appelle le gouvernement et sa majorité  a ne plus subir et à devenir proactif sur le sujet.

RECONSTRUIRE LA GAUCHE

Il faut donc investir immédiatement de l’argent, sans doute plusieurs milliards, pour produire de l’acier français sans émission d CO2, c’est pourquoi nous devons établir le lien entre les nécessaires choix  quant aux investissements publics.

Les Grands Projets Inutiles  dont Notre Dame des Landes est le plus emblématique des investissements stériles, rejeté par la population, et juteux pour Vinci et autres grands groupes doivent être abandonné pour de réels investissements,  d’abord  au service des populations mais aussi porteur d’une vision de réorientation de notre économie. C’est la transition écologique pour de vrai, que porte la lutte des Arcelor.

front-de-gauche-2C’est pourquoi le Front de Gauche propose  d’organiser une marche d’abord de solidarité avec les travailleurs  d’Arcelor Mittal mais aussi une marche pour l’avenir, une marche pour le changement pour de vrai, une marche pour l’écosocialisme.

Ramener la politique à ses contenus, c’est la meilleure façon d’être utile au changement, c’est la meilleure façon de reconstruire la gauche !

Commenter cet article

micmousse 10/12/2012 17:31


la preuve que Mittal , Hollndrémou , Zayrault , Montebourre de paroles et syndicats jaunes sont copains comme cochons et vendus à la finance 
http://www.liberation.fr/economie/2012/12/10/florange-la-cfdt-n-ira-pas-a-la-marche-de-melenchon_866413

micmousse 10/12/2012 14:45


Ce n' est pas un bon plan .
Pour avoir vécu cela 1986 , la sidérurgurgie était pourtant nationalisée et j' étais acteur en tant que repésentant UGICT CGT .J' ai participé à la toute 1ere manif , 200 CGT ,1 cinquantaine de
drapeaux CGT .La CFDT , rien , faut dire qu' elle était déjà la courroie de transmission du Parti Sournois .
Notre coulée continue était tellement neuve qu'elle n' avait pas encore fonctionné et on venait de construire un canal a grand gabarit pour l' aciérie , elle aussi neuve.Et les syndicats jaunes
relayaient l' idée qu' il fallait accepter le démontage de la CC donc la fin de l' usine.Comme ils ont aperçu les journalistes , la CFDT a déployé un drapeau .Je fut de ceux qui empéchèrent que
les militants (4 ou 5) CFDT se fassent tabasser
Résultats le lendemain , sur 2 pages de l' Est Républicain , pas de photo de cgt , pas de photos de drapeaux CGT , pas d' interview de CGT mais 1 grosse photo du drapeau CFDT , 17 fois le sigle
CFDT , la reproduction des demandes CFDT de plus de pognon ,plus de formation pour nous virer , contre aucune photo ni interview de CGT , seulement 1 fois le sigle avec un commentaire
complétement , honteusement pourri
Tout cela pour dire que je suis triste de voir que les saucisses de E Martin , qu 'il s' est avalé avec Hollndrémou, lui restent en travers de la gorge de même que les pains au chocolat de
Montebourre de paroles ,  mais ses collégues du niveau parisien sauront bien lui faire avaler et nous verrons bientôt la ruée vers les primes de licenciement de beaucoup de gens de
Florange
Quand au projet Ulcos 2 ou 3 ou 4 , , c' est uniquement un leurre de Mittal et de ce gouvernement de Zayrault, il est uniquement vu du coté capitaliste pour échanger , avec profits, du droit à
polluer

La nationalisation , oui , pour toute la sidérurgie et au niveau de toute l' Europe , autrement si c' est pour recommencer la casse d' une entreprise publique et utiliser toutes les saloperies du
libéralisme  , ça le fait pas