Oups ! J’ai oublié l’anniversaire de Depardieu…

Publié le par letang-moderne

depardieu.jpgEn revenant de Belgique plus appauvri qu’il n’y était entré   Charles Baudelaire écrivait en parlant des belges que leur œil devenait gris au moindre mot plaisant, terne comme le poisson que l’on frit. Lorsque vous leur contez une touchante histoire, ils éclatent de rire pour vous faire connaître qu’ils ont compris !

« Dans l’horreur de la fange et du vomissement gorgés jusqu’aux dents de genièvre et de bières, ils aboyaient à la lune, assis sur leur derrière ! »

En fait il a raison Gégé, c’est un pays pour lui, que ferait-il sous le « soleil de Satan » à Paris cette vile trop « belle pour lui » ?

 A Bruxelles cette ville sans fleuve, plus de rive droite ou gauche, on aboie à la lune et Depardieu est à sa place !

Monstre sacré au milieu de la monstruosité ordinaire ce migrant est un prophète, exécutant son dernier rôle comme un sacerdoce, un apostolat digne...

Sorti des ruisseaux par les petits filets de la débrouille, un Duras par ci, un Blier par là. Il est très vite engagé dans des films d'auteur où son naturel et son instinct sont utilisés de façon plus que  subversive.

Devenu le symbole de toute une nouvelle génération, le grand acteur, objet de la technique, est au sommet de sa carrière : grosse illusion, appeau corpulent et bouffi, artifice ventripotent, énorme carotte pansue. Mirage fort, gras et ventru ! colossale vague de fumée !

Un leurre !

Pendant ce temps, Jérôme Cahuzac, qui n’est  pas un comédien peut  réciter tranquille les répliques cultes des valseuses.

Paisible ? À la fraîche ? Décontracté du gland ? Et on bandera quand on aura envie de bander !

Car pendant que l’autre fait son métier à la frontière des belges, les petits cercles du pouvoir  camouflent, démentent, dissimulent et cachent !

Peu importe ce compte suisse non-déclaré détenu pendant une vingtaine d’années, jusqu’en février 2010, par l’actuel ministre du Budget. Officiellement, le soutien de l’Élysée et de Matignon à leur ministre est sans faille.  Peu importe que l’enquête de médiapart  soit foireuse ou non, peu importe en effet, la véritable information qui devrait faire la une des journaux est celle ci :

En 2007, Jérôme Cahuzac  est reconnu coupable pour avoir employé lesclavage-moderne.jpgclandestinement, c’est à dire sans la déclarer à l’URSSAFF, une jeune femme sans papier !!

La malheureuse a ainsi travaillé plus d’un an dans sa clinique parisienne, pour  la rondelette somme de 250 euros par mois !

Il faut sortir de la médiocrité avait commenté le ministre à la suite du jugement…

Il faut bien être médiocre en effet pour croire que celui qui exploite une jeune fille sans papier pourrait commettre le crime d’ouvrir un compte en suisse !

 Il faudrait être belge pour soupçonner un tel monsieur…

Au gouvernement  quand on lit  mediapart ou quelque autre journaliste courageux  l’œil devient gris au moindre mot déplaisant, terne comme le poisson que l’on frit. Lorsque vous leur contez une histoire vraie et dramatique, ils éclatent de rire pour vous faire connaître qu’ils ont compris !

Bon anniversaire Monsieur Depardieu, si en Belgique vous voyez la Lune, montrez la du doigt… et peut-être aboierons-nous !

 


 

 

Commenter cet article