Nous avons fait la besogne, reste à construire l’édifice!

Publié le par letang-moderne

4928178677_82f1e5472e.jpgAvec  18 millions de voix, Hollande et son équipe doivent maintenant savoir, que plus d’un électeur sur cinq qui a donné son  suffrage au candidat du PS, est un électeur du Front de gauche !

Ils doivent le comprendre et vite, car nous avons fait le travail, le sale travail, serais-je tenté de dire, sans rechigner, sans mégoter, sans calculer !

Travail ingrat, auquel s’accorde d’ailleurs bien mieux, le mot de tâche, et même de corvée.

Il fallait botter le cul de celui qui suppliciait la République, il fallait chasser celui qui martyrisait nos valeurs, il fallait sortir le bourreau.

C’est fait, bien fait… Et c’est juste grâce à nous !

(Pendant que j’écris ces lignes tombe la dépêche qui annonce le retrait de Juppé de la course des législatives à Bordeaux ! Avec 57% pour Hollande  dans la 2eme circonscription de Bordeaux, là aussi les 13% de jean Luc Mélenchon ne sont pas pour rien dans ce grand bol d’air pur !)

Fin de la parenthèse revenons à nos grands travaux.

En participant de manière décisive au départ de Nicolas Sarkozy, nous avons construit les nécessaires fondations de  la reconquête, en même temps nos frères grecs  de Syriza deviennent avec 54  députés la deuxième force politique du pays et la première force de la gauche !

La stratégie première de s’opposer aux politiques d’austérité et de la troïka, montre qu’il n’existe d’autre choix que de choisir la gauche qui ne renonce pas, le vote Front de Gauche, est un gain de temps, il doit permettre au peuple de France de s’éviter les souffrances des espagnols, des italiens, des grecs et des portugais !

Il n’y a pas d’autre  alternative que celle que nous proposons, les socialistes hollandais désormais le savent, qui ont vu sous leurs yeux ahuris, s’opérer dans la dernière semaine de campagne la jonction idéologique des droites.

 Hébétés, stupéfaits, suffoqués qu’ils sont de voir la victoire si mince, confondus de comprendre maintenant qu’avec les 2 millions de votes blancs, les mots d’ordres lepenisistes auraient pu mener à la grande catastrophe !

Il n’ y a de solution que dans la rupture avec les politiques libérales, sinon, ils seront pris à la gorge par une droite qui n’a pas attendu 12 heures pour contester l’ampleur de la défaite, ils seront pris à la gorge par des marchés tous puissants qui ne renoncent à rien du festin  que le pillage des richesses du travail autorise, il seront pris à la gorge par la démagogie crasse et la veulerie du Front national que la campagne minable des chiens de gardes  a installé en arbitre de cette élection.6071528660_8a677c727b.jpg

Dans moins de cinq semaines  nous pouvons redonner du sens au changement, le peuple de gauche voulait en finir avec Sarkozy, il avait raison, le peuple de gauche n’a pas voulu prendre le risque d’une nouvelle victoire de ce  tortionnaire, bercé par la musique des chiens de gardes, il a voté au premier tour des élections présidentielles pour assurer la victoire de la gauche au second tour.

Il a donc entamé ce match avec la peur, et il a gagné, gagné quand même, car le départ de Sarkozy est une victoire, mais la manière n’y est pas. C’est sans doute pourquoi la troisième mi-temps de ce match aller était tout de même un petit peu morose !

 La bastille ne s’est pas enflammée, la place de la Victoire à Bordeaux ne ressemblait  pas du tout à celle de mes 17 ans en mai 1981.

Mais il y le match retour, les législatives, nous avons déjà gagné et nous pouvons lâcher les chevaux, exiger la rupture avec l’austérité, imposer la revalorisation des salaires et en premier lieu le SMIC, prescrire la gratuité des soins pour tous, requérir la retraite à soixante ans !

Le Front de Gauche est là qui porte le programme du changement, résolu plus que jamais à le mettre en œuvre, il suffit pour cela de voter et de faire voter Front de Gauche aux législatives, et soudain peut apparaitre, un air léger, un véritable gout de la transformation.

resister

 


 

Commenter cet article

des pas perdus 07/05/2012 14:49

Bien d'accord avec toi, mais pour qu'il tienne compte de nous, il faudra envoyer un maximum de députés du Front de gauche.

Sympa la dernière illustration :-)