Mon Front de Gauche, le tien, le nôtre !

Publié le par letang-moderne

front-de-gauche-2Parce que c’est ainsi et qu’il n’est pas de raison que cela cesse. Nous allons remettre du  gaz dans la chaudière, de l’huile sur le feu, du souffle sur les braises… C’est comme vous préférez.

L’essentiel  reste de disperser  les cendres et de  les donner aux solfériniens à qui elles appartiennent pendant que nous allons nous appliquer  à rallumer la flamme, à faire sautiller l’espoir !

Avec le stylo qui bave, la tache pourrait me paraître bien lourde, tant  nous sommes assaillis de toute part, par ceux qui prophétisent à longueur de journée  médiatique notre fin programmée, par ceux qui s’égarent, par ceux qui s’oublient, par ceux qui se résignent, par ceux qui calculent, par ceux qui imaginent, par ceux qui briguent, par ceux qui marchandent, par ceux qui  se soumettent…

Bref par tous ceux là, qui n’ont jamais la moindre proposition opérationnelle à mettre en œuvre mais dont la critique perfide est si prompte à faire l’unanimité…. Surtout chez nos adversaires !

Avec le stylo qui brille,  notre Front de gauche est en train de passer un cap décisif tant ce qui le soude est plus fort que ce qui pourrait le désagréger.

D’abord une voie forte, au service d’un ensemble qui dépasse et de loin, les sphères d’influences  de chacun de nos partis lilliputiens. Même si tous n’ont pas la même taille, ce n’est qu’une affaire d’échelle. Les gnomes ont aussi leur unité de mesure.

Cette  voix qui porte au delà,   c’est en premier celle de l’humain d’abord, et de son porte parole lors de notre campagne présidentielle.

 C’est la voix qui raisonne au dessus du génie de la bastille comme l’éclatante démonstration que nous avons réussi le premier de nos engagements : garder intact la possibilité d’une gauche  dans ce pays, sur ce continent. melenchon-marine-le-pen-des-paroles-et-des

Cette voix qui porte au delà,  c’est ensuite celle qui  engage toute notre action et toutes nos forces intellectuelles et pratiques à mobiliser un front du peuple pour imposer notre programme l'humain d'abord. C’est la voix du serment de Versailles, elle ne peut s’oublier :  "Voici ce que je peux vous promettre, comme homme et comme militant : sur mon honneur, jamais je ne me dédirai du drapeau que vous m'avez confié , du message que vous m'avez demandé de porter, de la noble et grande cause que nous avons fait vivre ensemble. Ni à vendre, ni à acheter, ni à domestiquer ! Avec mes camarades, nous serons - et pour toujours - la force autonome, indépendante, exigeante, qui ne se marchande pas, qui  ne tripote rien sur les coins de bistrot, qui ne s'arrangera avec personne d'autre qu'avec le peuple lui-même et avec son propre programme."

Cette  voix qui porte au delà  c’est toujours celle de Jean-Luc Mélenchon  qui garde méticuleusement  la main ferme sur la barre pour maintenir le cap :

 bastilleFDG« 4 millions de personnes ont fait ce geste de notre côté dans l'élection présidentielle. Elles savent ce qu'elles ont fait et pourquoi elles ont agi de cette façon ! Cela alors même que les clairons du « vote utile » et de la peur de l'extrême droite sonnaient du matin au soir dans tous les journaux, tous les sondages, tous les moyens audiovisuels !  La difficulté n'est pas plus grande aujourd'hui qu'elle l’était alors. Au contraire ! La disqualification des solfériniens alimentera certes une marée incroyable d'abstention et de radicalisation de la droite dont va bénéficier l’extrême droite. Mais elle ouvre aussi les yeux à beaucoup d'autres, écœurés par tant de reniements, et qui voient dans ce que fait Hollande la négation de leurs convictions les plus profondes. Ceux-là nous aiderons le moment venu. Nous ferons donc des additions, pas des soustractions ! »

Avec le stylo qui brille  notre  Front de Gauche  bénéficie aussi  d’une vision qui dépasse de loin, les  petites embuches  que sèment ici ou là les petits rentiers de la cinquième République, le Parti de Gauche porte pour tous une vision à  moyen  terme qui permettra de déjouer les pièges du système. Oui ! le-front-gauche-est-une-stratégie.

 Notre parti tout entier la porte, sous l’impulsion directe d’Eric Coquerel qui  est le « routeur » du Front de Gauche  depuis sa création. C’est toujours au milieu des tempêtes  que les marins  ouvrent les bonnes voies. C’est en  ne perdant jamais de vue le port que nous pouvons trouver les vents favorables. coquerel.jpg

C’est donc à juste titre que nous  basons toute notre action ,sur le seul texte qui lie l’ensemble des forces du Front de Gauche,  qui se nommait « le « Développement du Front de Gauche » que le Parti de Gauche propose aujourd’hui tout simplement que toutes celles et ceux qui soutiennent les listes autonomes du Front de Gauche à l’occasion des élections municipales puissent directement adhérer aux formes d’organisation qu’elles se donnent !

Oui nous sommes en train de passer un cap décisif,  susceptible par son franchissement de régler deux des problèmes fondamentaux   qui nous handicapent  lourdement face aux attaques de nos ennemis : la question du leadership et la question de la visée stratégique !

Bonnet_Phrygien.pngAvec le stylo qui brille, le rôle historique qui incombe au Front de Gauche  qui est celui de mettre en œuvre la synthèse écosocialiste pour rassembler et construire l’alternative aux logiques marchandes n’a jamais été aussi proche.

Puissent les jours qui viennent nous permettre de démontrer que lorsque le peuple souffre et craque, c’est encore à l’invitation du Front de Gauche qu’il est capable de se lever.

Le seul bonnet rouge qui tienne est bien un bonnet phrygien.

Commenter cet article

Mercereau Maryse 07/11/2013 18:14


D'accord sur l'ensemble de l'article et encore plus sur la conclusion "Le seul bonnet rouge qui compte est le bonnet  Phrygien";


Ils essaient de nous l'usurper  et de tromper les "Républcains", grâce entre autre  a la complicité éhontée de l'ensemble des grands médias. ILs parviennent même a entrainer dans leur
sillage nauséabond une partie de leurs salariés: doit-on traiter ces derniers de traitres ou de jaunes ? je ne suis pas loin de la penser et en même temps je comprends leurs angoisses sur le eur
devenir . Pourtant d'autres ont eu le courage de manifester a Carhaix, et ils n'ont pas eu tous ces honneurs.


Etrange non la quantité de bonnets rouges ayant pu être distribués en si peu de temps .


J'ai l'impression qu'ils se sont préparés de longue date . Quel ouvrier courageux de chez Armor Lux osera en parler?


Moi qui suis Bretonne, je n'oserai plus porter cette marque .