Louison bobet ne peut plus s’arrêter de pédaler ! « Va z’y Louison !»

Publié le par letang-moderne

2767994533_a8f563a088.jpgAujourd’hui, se tient le grand prix cycliste de l’Humanité (le journal) au vélodrome de Bordeaux, c’est une véritable belle fête de la jeunesse et de l’éducation populaire, la piste ce sport cycliste méconnu est une véritable école  de l’apprentissage du rapport de force, de l’intelligence du placement,  du choix de l’attaque et du moment de l’effort. J’adore le moment où la cloche sonne !

Depuis plusieurs années, j’accompagnais mon fils à cet évènement, j’y étais invité  par le Président de l’USV, le truculent et bondissant  François Bidou, personnalité incontournable  des communistes Villenavais de mon village, et de la gauche en général. Est-ce le fait que mon Maximilien ne pédale plus dans la boue, ou bien que je ne partage pas le  souhait des communistes bordelais de nommer le nouveau grand stade inutile  du joli nom de Nelson Mandela, toujours est -il que je ne suis pas invité cette année et ça me fait un peu de peine.   

D’autant plus que le chef de file des communistes bordelais, désigné hier soir par le parti communiste pour entreprendre la construction d’une liste Front de Gauche à Bordeaux-ce dont je me réjouis- a cru utile d’inviter à débattre sur les enjeux du sport business les très libéraux Vincent Feltesse ( Président de la communauté Urbaine et soutien indéfectible de François Hollande) et Pierre Hurmic ( aile droite d’EELV) tout en oubliant d’inviter un seul des représentants des autres forces du Front de Gauche !

Ni Gérard Boulanger qui s’est pourtant longuement exprimé  au sein des instances du Conseil Régional d’Aquitaine contre l’opportunité  de ce stade privé  financé pour les 2/3 du PPP par de l’argent public, ni le secrétaire du comité du Parti de Gauche de Bordeaux qui s’est réjoui hier de la possibilité enfin clairement exprimée de pouvoir construire désormais une liste bordelaise fidèle aux contenus de notre Front de Gauche n’ont été convié à débattre  de ces enjeux  pourtant fondamentaux pour l’ensemble des citoyens de Bordeaux, mais aussi de toute la communauté Urbaine de la ville centre !

dans sa lettre aux deux libéraux, Vincent Maurin insiste  de nouveau sur le débat du « naming » du futur grand stade inutile, il déclare   dans une phrase alambiquée son intention de batailler pour appeler cet « équipement public » du nom de Nelson Mandela !106577653_be5bb5327e.jpg

« Comme tu le sais, j'ai pris au début de l'été l'initiative de proposer au Maire de Bordeaux de rendre

hommage à Nelson Mandela, en donnant son nom au futur stade du Lac. Cette proposition a été ignorée par Alain Juppé qui reste enfermé dans le schéma de financement privé de cet équipement public. »

 

Il y a  bien dans cette phrase l’aveu de l’acceptation d’un PPP. Il ne peut y avoir d’équipement public autre  que dans la propriété de collectivité locale ou de régie. Les cadeaux faits aux grands groupes, que  soit Vinci ou Veolia, que ce soit Bolloré ou Lahyére sont au cœur du choix de la gouvernance des collectivités territoriales !

 

Voilà le débat que n’importe quel membre  du Parti de Gauche aurait pu  impulser lors de cette rencontre de conseillers communautaires,  ils auraient pu  mettre en évidence et questionner  nos amis communistes  sur la DSP transport de la communauté urbaine de Bordeaux, ils auraient pu interroger les vices-présidents de Vince4717004159_bc7561b062.jpgnt Feltesse sur la co-gestion de la métropole avec Alain Juppé et l’ensemble des élus de droite ?

Mais voilà, nous n’étions pas invités, ni nous, ni aucune des composantes du Front de Gauche de la Gironde, je suis  pourtant certain que notre ami  Yves Baloup de la FASE  qui fut le président de la fédération_sportive_et_gymnique_du_travail eut sans doute un avis sur la question tout comme  les autres têtes dures du Front de Gauche de la Gironde  à qui on ne la fait pas !

 

Je termine donc cette note, avec une attention toute  tendre pour les plus jeunes de mes lecteurs qui, sans doute, ne connaissent pas ce tube des années 80 ! Une sorte de désinvolture, une sorte d’avoir l’air de rien ! Roule sur les pavés !!!

 


 

 

Commenter cet article

mellier frédéric 21/10/2013 11:32


Je pense qu'il doit te manquer un élément de compréhension. Il est écrit explicitement dans cette intervention que nous avons voté contre la DSP et pour la régie des transport, et ce en 2008 et
2012. Par contre nous avons bien voté cet avenant, qui vise a prolongé le contrat pour qu'il s'arrête non au 30 avril mais au 31 décembre, afin de faire coïncider avec l'année civile. Ni plus ni
moins.

alain 20/10/2013 11:36


Vincent,,


le probléme n'est pas celui de mon invitation personelle c'était juste pour faire léger et faire genre, je sais que tu a compris! le vrai probléme est et je le maintiens que n'avons pas été
destinataire de la lettre adressée à Feltesse et à Hurmic par vincent Maurin, ce n'est pas grave, c'est révélateur.


sur le grand stade, nous nous sommes opposés à la région sur la suvention de 15 millions à ce PPP  sans le soutien de l'élu communiste voilà c'est tout c'est des faits... occasion de
rattrapage des demain!


en fin sur la dsp ton lien montre bien le vote pour l'avenant....


nous avons bien besoin de discussion en effet!!

Vincent B 19/10/2013 22:56


Je ne sais pas pourquoi tu avais des invitations et que tu n'en as plus mais c'est vraiment dommage, on aurait pu s'arranger pour le tarif pour ton gamin.



Ensuite, il y a quelques incompréhensions. D'abord, toutes les organisations du FDG Bordeaux ont été invitées à ce débat, lors de leur dernière rencontre.



Ensuite, les communistes bordelais étaient favorables à une gestion publique du grand stade. Ils ont même, Vincent Maurin l'a rappelé cet après-midi, proposé un montage en Société d'économie
mixte (SEM) qui permettait de prendre l'argent des Girondins de Bdx tout en gardant la maîtrise publique.



Enfin, les élus communistes à la CUB réclament comme toi le retour en régie des transports en commun. Exemple: http://blog.aquit.fr/cubpcf/2013/08/18/transports-il-faudra-assurer-un-clause-sociale/


Comme quoi, mieux vaut se parler que s'accuser ! Parce que sur le fond, ce qui nous rassemble est toujours plus fort que ce qui nous divise. C'est important quand même...

micmousse 19/10/2013 15:47


j'aime mais c'est pas gagné car même si à Paris cela se règle favorablement (qui sait ?) en faveur du FDG , beaucoup de problèmes ne seront pas réglés et de plus l'hégémonie PCF dans les autres
villes FDG avec des propositions et des orientations qui ne sont pas partagées par les autres composantes risquent d'amener pas mal de problèmes et même des heurts