Les clichés ont la vie dure.

Publié le par letang-moderne

kissing.jpgUn des plus beaux clichés de la fin de la guerre  se révèle être la photographie instantanée d’une misérable et banale agression sexuelle. On croyait voir l’instantané fugitif d’un baiser de paix, il s’agissait d’un acte de guerre individuel, dernière saloperie de la guerre du Japon.

Une passante est agressée par un marin, et c’est la photo joyeuse de jeunes  gens célébrant la paix qui est rependue dans le monde.

Ces images trompeuses ressemblent à la formulation banale de stéréotypes solidement ancrés dans l’imaginaire collectif et qui sont pourtant à mille lieux de la réalité. A lire les journaux d’aujourd’hui, lorsque on a fini d’être stupéfait des sorties conjointes de Najat Belkacem et de Malek Boutih, petit corps malade, qui, pardonnez moi l’expression, font les harkis de Hollande, pour enterrer le droit de vote des étrangers, on peut enfin se concentrer sur la grande nouvelle du jour : l’accord trouvé entre les médecins libéraux et l’assurance maladie.

En voilà un de beau cliché ! Les médecins libéraux !

 En France la médecine serait donc une profession libérale… la bonne blague que  voilà, il n’y a pas de profession dont le revenu  soit davantage socialisé...Chaque  euro qui passe  dans le leasing du  4/4 électrique de votre toubib est une cotisation sociale inscrite  dans la colonne prélèvement sur votre bulletin de salaire ! Si vous rajoutez à cela que la clientèle est captive et malade, amoindrie, et socialement dominée, vous venez de comprendre que derrière l’allégorie de la profession libérale se cache  une grande singularité française, une fantaisie originale : Les médecins sont les agents de la fonction publique le plus grassement payés  au monde !

Lobby puissant fait de notables du bourg, de sommités de l’imagerie médicale, de grosses légumes de la prostate, ils portent la notabilité en sautoir, glabres et lunetteux, ou bien barbus et pensifs, ils cultivent cet air intelligent et penché. Medecin.jpg

Observez-le, mesurant votre tension… il compte jusqu'à 13, des fois 18… et puis il prend le retour et là, ô surprise ! il compte de nouveau  jusqu'à  7, des fois à 11. .. Vous avez vu comme il est  concentré, 10 ans d’études… asseyez-vous, toc-toc dans le dos…  ilprend le stéthoscope, véritable légion d’honneur du carabin, symbole de sa puissance, de son savoir, négligemment posé sur l’épaule, ou déposé, bien visible, dans la poche de la blouse, il le prend et le met à l’oreille…. Il écoute… respirez, soufflez… encore une fois pour le fun… et là hop… vous pouvez vous rhabiller…

Assis derrière son bureau, il fait son boulot… il sort la machine à carte vitale !

Deux ou trois considérations bidons sur l’hygiène de vie, une poussée en arrière sur le siège à bascule et il rédige l’ordonnance… heu…il la renouvelle… puisque tout le monde à le nez qui coule, et des courbatures, la gorge irritée et le sommeil introuvable…

Un sirop, un fluidifiant  nasal, un paracétamol et 23 euros !

La durée moyenne (tout le monde sait que les moyennes ne veulent rien dire) est de 14 mn, avec le bonjour et la blague dans la salle d’attente comprise, en enlevant la pause pipi et la lecture du Figaro, on peut donc considérer que le poly-thérapeute effectue 3.5 consultations par heures, et comme l’étude de  l’ordre des médecins nous le dit, les médecins travaillent, en moyenne toujours, 10 heures par jours. Donc il est facile de poser, qu’en moyenne, un médecin fait 35 consultations par jours ! Il faut tout de même rajouter les ordonnances prise au comptoir du secrétariat qui renouvellent un traitement récurrent, les attestations d’aptitude s pour les moufflets qui s’inscrivent au basket ou à la danse rythmique et qui vous seront aussi facturées 23 euros.

 Allez hop !  

Une côte mal taillée et  je vous fais le paquet moyen à 39 consultations jours. Soit 897 euros dans la musette !

Comme l’omnipraticitirelire-cochon.jpgen n’est pas un fainéant, nous le ferons travailler 24 jours par mois et c’est donc par une simple multiplication que nous découvrons, éberlué  le chiffre d’affaire mensuel moyen de notre bon docteur soit : 21 528 euros  que l’assurance maladie et les mutuelles  vont devoir débourser!

J’entends déjà les cris dénonçant ma mauvaise foi,  mon incurable sottise, et les charges ? Le loyer ? La secrétaire ? Le chauffage ? L’eau…  Et le sopalin ? Hein ils sont où dans ton calcul ?

Ok Ok… Enlevons, soustrayons, étêtons. Mais de combien ? Faisons une moyenne. Les médecins partagent  souvent leur cabinet à plusieurs, disons 3, ils partagent aussi la secrétaire, et les frais de fonctionnement. Alors on y va : un beau cabinet, en ville, joli et accueillant, disons 1500 euros de loyers mensuel, une secrétaire médicale dignement payée 1500 euros net, disons un coût de 3500 euros, du téléphone et des fluides, de l’essence  et de l’entretien,  on en remet 2000. On additionne et voilà 7000 euros mensuel qu’on divise par trois et que l’on soustrait au chiffre d’affaire de ton généraliste. 19 000 euros… il lui reste encore 19000 euros….

Et ses charges personnelles ? Et sa mutuelle ? Et sa retraite ? Et son assurance … allez, allez, le tout pour 4000 ca vous va ? 15000.radiologue.jpg

Quand un fonctionnaire gagne 15 000 euros mensuels (en moyenne) les pouvoirs publics ont le devoir d’interdire purement et simplement tout dépassement d’honoraires. Point à la ligne !

Les clichés ont vraiment la vie dure… et cette pauvre Marisol Touraine aura bien du mal à nous faire croire qu’elle a obtenu quoique ce soit de ce lobby ultralibéral que sont les médecins généraliste.

Des intrus en quelque sorte, des intrus dans un système de sécurité sociale qui est devenu un outil de la rémunération des médecins ultralibéraux !

Si demain on se met à parler des radiologues, la photo sera encore plus éclatante.

Commenter cet article