Le recul, la dérive, la régression… Hollande abandonne la République !

Publié le par letang-moderne

abandon.JPGC’était bien sur une évidence, l’écoulement progressif  de nos valeurs, le ruissèlement continu de nos repères, le dégoulinement flasque de nos convictions ne pouvaient mener le gouvernement qu’au plus profond de l’abime moral.

Quand il n’a pas augmenté le SMIC de plus du prix d’un carambar, ils n’ont rien dit, quand il a fait croire qu’il avait renégocié le traité européen, ils ont simulé leur approbation, quand il a attaqué sauvagement les campements de rom, ils ont baissé les yeux et bégayer… rien !

Quand il a fait de la politique de l’offre le nouveau crédo de la ligne économique gouvernementale, ils ont choisi d’être désinvoltes, quand vulgaires comme un Woerth et éveillés comme une Morano, ils ont matraqué les ménages en augmentant la TVA, ils ont bredouillé des mots les uns à la suite des autres…faisant croire, feignant, prétendant, simulant, fabulant…. Tournoyant comme une feuille morte définitivement abandonné à son destin…

J’ai dans ma  mémoire ces images  d’un Henri Emmanuelli, les bras croisés, visiblement affligé des sornettes que l’on lui donne à entendre pendant le congrès de Toulouse. Il a choisi de se taire, cacher derrière une moue dubitative, soustrait à ses combats, réduit à la silencieuse humiliation de celui qui sait combien la catastrophe est d’ampleur !emmanuelli.jpg

La pente est la plus forte, et en quelque six mois, le Gouvernement de ces gens-là, a fait reculer la légitimité socialiste comme jamais aucun gouvernement de la droite ne l’avait fait…

La défaite idéologique qui accable toute la gauche  est en réalité une ligne politique, un plan, un projet, un stratagème.

Leur machination se révèle au grand jour, en parlant devant les Maires de France, symboles républicains de notre démocratie locale,  et maillons essentiels de notre patrie républicaine, d’une « clause de conscience »,  le Président de la République taille des brèches, ouvre des coins au cœur même de l’édifice républicain. En autorisant une dérogation philosophique ou morale à l’application de la loi, il sape le fondement même du contrat qui  fonde la république et qui chez nous s’appelle la Nation !

Hollande choisit la croyance individuelle contre la nation ! Hollande privilégie l’intime contre le commun, Hollande privatise le droit public !

L’acte 3 de la décentralisation, et la répétée volonté d’hisser le contrat au même niveau que la loi, sont d’autres armes qui servent le même calcul, la même et sordide volonté : Briser la République pour éloigner le socialisme !

Tout est intrigue et machination, en flattant les esprits les  plus rétrogrades et réactionnaires, Hollande fait le choix d’attaquer la République par  l’apparence d’un tout petit débat sur le « mariage gay ! » prenant bien le soin de centrer cette  affaire comme si elle n’était  porteuse d’enjeux que pour une communauté gay en soif de cérémonie. Le Mariage pour tous n’est pas une histoire d’orientation sexuelle c’est un débat sur l’égalité ! Sur la liberté, et sur la fraternité !

egalite-copie-1Oui c’est bien à la République que l’on s’attaque lorsqu’on distingue  du droit selon telle ou telle de vos orientations, fussent-elles même sexuelles !

Les femmes et les hommes qui peinent à finir les mois et à boucler leur budget quotidien, peuvent se sentir éloignées de ce débat, tant la vie de chaque jour porte son lot de blessures, de misères et de vexations…

C’est ce moment là, précisément, que choisit  ce gouvernement de la honte pour frapper au cœur de la loi Républicaine….

Nous sommes tous abaissés, dégradés, honteux, prosternés d’entendre ces gens-là se réclamer du même mot que celui qui nous honore : la gauche !

La Gauche c’est d’abord et avant tout le combat universel pour l’égalité !

Leur renoncement est un ruissèlement de honte, leur lâcheté est une dégoulinade de capitulations, leur politique est un écoulement nauséabond  de sécrétions réactionnaires.

Le parti de la Gauche, c’est nous...  Désertez ! Quittez les rangs, abandonnez-les.

Commenter cet article

fanfanchatblanc.over-blog.com 22/11/2012 16:28


Merci pour cet article qui traduit ce que je ressens depuis les élections.. et là le pompon.. permettre à des élus de ne pas appliquer la loi.. qu'allons-nous dire à nos révoltés des banlieues
????? Fais ce que je dis mais pas ce que je fais...


La gauche est malade.. mais bon on le savait en élisant Hollande.. il n'a jamais été représentatif de la vraie gauche...


Amitié

Nathanaël 21/11/2012 11:52


C'est étonnant comme nous disons les choses de manière différente mais au même moment et avec le même fond.... :)


Salut Alain et bonne journée mon ami. Au 11 décembre ?