Le jour où Sarkozy a rencontré le peuple !

Publié le par letang-moderne

La Bronca !

La bronca est une manifestation du mécontentement, elle s’exerce dans les arènes, lorsque les spectateurs sont mécontents, ils crient, sifflent, huent, et summum de leur mépris, ils peuvent aller jusqu’à se taire !

bayonne_2009_juillet_1.jpgNicolas Sarkozy avait commencé la semaine pépère, devant les représentants du peuple au sénat, il n’avait trouvé que 3 socialistes pour s’opposer à son traité, copié sous la dictée de Merkel .

 Aupa Marie Noëlle Lienemann,  Ongi Etorri Jean pierre Chevènement comme disent les basques !

Regonflé par tant de lâcheté abstentionniste le furieux à talonnette s’enhardit, et contre toute attente, décide d’une ballade digestive dans le petit Bayonne !

Grave erreur, car cet endroit qui pour tout Aquitain est un lieu symbole de la vie douce, et du bien vivre est aussi le cœur historique de la résistance populaire au pays basque !

Grave erreur de pas croire aux devises des villes, celle de Bayonne est : nunquam polluta ( jamais souillée)

Les bayonnais sont attachés à ce quartier, le plus vivant,le plus populaire,une zone franche depuis 1152,ce quartier a une histoire.Sucessivement refuge des corsaires,puis des républicains espagnols, hâvre de paix pour les militants basques poursuivis par les polices franquistes, les remparts de vauban sont aujourd'hui investis par une jeunesse militante,solidaire, joyeuse et festive.

C'est dans ces rues que vous trouverez le local de BIZI! http://www.bizimugi.eu/?page_id=3

Bizi est une association altermondialiste, qui rejette sans ambigüité la violence et le terrorisme, et ce depuis sa création et qui mène des actions déterminées  pour mobiliser à la hauteur des enjeux auxquels l’humanité toute entière est confrontée !tumblr_kt6buwJNjW1qzcc4xo1_500.jpg

C’est à eux que l’on doit aussi cette magnifique mobilisation pour recevoir comme il se doit le président des riches. Si en vous promenant dans ce quartier, vous croisez mon ami Txetxe, un des animateurs de ce mouvement, vous comprendrez de suite combien, à partir d’une action très locale, le pays  basque, amoureux de sa langue et de son territoire on peut et on doit s’inscrire dans les perspectives internationales des luttes internationalistes !

C’est donc dans ce contexte, dans ces rues, que  Sarkozy a compris ce qu’était une bronca !

La bronca doit répondre à plusieurs éléments

Le manque de courage : Manque de courage qui caractérise Sarkozy le capitulard qui n’obtient rien de ses rendez vous hebdomadaires avec la chancelière allemande, et qui tente par la petite voie de faire acter le traité dont les grands patrons, les banquiers et les retraités allemands ont besoin pour maintenir leur niveau de rente !

BOUHHH ! Fait le peuple mécontent !

L'absence d’autorité : Vous allez voir ce que vous allez voir nous disait Sarkozy, lorsqu’il promettait de moraliser la finance, vous allez voir ce que vous allez voir, lorsqu’il nous promettait de faire reculer les délits dans ce pays, vous allez voir ce que vous allez voir, lorsqu’il nous promettait l’union pour la méditerranée…

BOUHHH ! Fait le peuple qui ne croit plus aux mensonges !

 L'inélégance : Une constante chez Sarkozy, sur un yacht ou au fouquet’s,  avec le pape ou avec les travailleuses de le Jaby, devant le peuple Lybien ou avec Rachida Dati, l’inélégance est sa marque de fabrique, brutal, violent et vulgaire.

BOUHHH ! Fait le peuple blessé par une  telle attitude de mépris !

 L' inefficacité : 500 000 emplois industriels perdus en 5 ans, plus d’un million de chômeurs supplémentaires, des salariés appauvris, et une explosion record de la dette, des millions de français qui ne peuvent plus se soigner, s’éduquer, et d’autres qui ne peuvent plus vieillir…

BOUHHH ! Fait le peuple obligé de constater la déconfiture des sornettes libérales et autres boucliers fiscaux qui n’ont fait qu’aggraver les inégalités déjà grandes de ce pays.

 

casse-toi-pov-con-copie-1.jpgPleutre, incroyable menteur, gougeât indécrottable, et gouvernant incapable !  Te voilà donc face au peuple, au vrai, pas celui des figurants de l’improbable association « France active », et ce peuple du pays basque, rassemblé autour de sa jeunesse et de son histoire  a bien eu raison de fendre le silence final de la méritée Bronca par un magnifique cri qui fusa au dessus des casques luisants  de CRS appelés à la rescousse :

 

"Ken hortik alu kaskarra" ?

 

Ce qui en basque veut dire : Casse toi pauvre con !

Commenter cet article

Nadine Bompart 03/03/2012 07:11

Oh que ça fait plaisir de voir ça!!! Le "peuple" braillard, hurlant, sifflant, rigolard, la cohue magnifique qui broie le Petit, figé dans sa mine boudeuse, furibard sous le sourire de
circonstance!!!!
T'as voulu voir le peuple ? Pourvu que ça continue, que les Basques aient donné des idées à tous les autres "déplacements" de sa Majesté des mouches.....
Askatasuna!!!!!