Le Gouvernement choisit le populisme !

Publié le par letang-moderne

populisme.jpgMichel Foucault nous avait déjà instruit sur cette pratique politique du « Mal faire et dire vrai »

Il expliquait qu’au fond, la vérité, l’éthique politique est dans l’action des hommes, dans les discours qui font écho, dans les sujets qu’elle fabrique fussent-ils contradictoires ou absurdes. En somme concluait-il la vérité est de fait, pas de droit.

Cela n’est pas une ligne, une théorie, c’est le fruit d’une nécessité.il n’y a qu’un seul moyen de contrôler l’action politique des élus du peuple, c’est de confronter leurs actes à leurs discours !

Englué dans le mensonge profond  de sa mutation social-libérale, le Parti des solfériniens, son gouvernement, ses chiens de gardes, choisissent d’exercer une contre-offensive populiste de grande ampleur !

A force de faire mal, ils enfument avec leur dire vrai ! Vieille antienne rocardienne devenue le crédo des enfumeurs désorientés !

Le faire mal c’est le quotidien du gouvernement, dans les quelques jours du brouhaha Cazuhaquien, ils auront renoncé à l’application de  loi sur le cumul des mandats, ils auront abandonné la PMA, validé le grand projet inutile de l’aéroport de notre dame des landes, et voté à l’exception de 75 députés courageux qui incarnent aujourd’hui la gauche le misérable texte de l’ANI !

Voilà ce qui se passe pendant le grand déballage moral des déclarations de patrimoine privé de tous ces malfaisants !

Vertu en baril et honnêteté par palette, de cette pauvre Cécile Duflot à ce niais de Laurent Vauquiez, en passant par Fileppetti et Fillon, c’est le grand aveu, la confession intime,  le vide grenier !  

Une sorbetière pour lui, des cuillères en argent pour l’autre, sa twingo et son porte vélo, sa maison à pas cher et son petit pied à terre en corse, que je  t’avoue ma passion  pour les montres et mon gout immodéré des brouillades aux truffes et ainsi tu m’excuserais de faire l’inverse de la politique pour laquelle j’ai été élu !deballage.jpg

Le populisme c’est cela.  Juste cela, mais c’est énorme. Le populisme c’est de nous prendre pour des cons !

D’ailleurs si nous raisonnions 5 minutes, juste cinq minutes, sur la déclaration de patrimoine de Fillon.

On enlève donc son petit château dans la Sarthe  dont il nous dit qu’il  coute 440 00  euros d’il y à 20 ans (sic), ses deux vieilles bagnoles  qui font pitié, et on prend au pied de la lettre ses petites économies dont il nous dit qu’elles s’élèvent à 100 000 euros !

Il n’y a donc pas de quoi à fouetter un chat, son patrimoine est compatible avec celui d’un bon père de famille précautionneux et qui après une vie de labeur a réussi  à se mettre à l’abri des coups durs, lui et les siens !

Félicitions et glorifications, il est transparent, il est absout, il peut gouverner, foi de Pujadas,  catéchisme d’Apathie et des adorateurs de vérité en Baril !

Sauf que ce ne tient pas, mais ca ne tient pas du tout !

Le premier ministre de Sarkozy à gagné  21 000 par mois pendant 5 ans ; une simple multiplication démontre que sur ces 5ans il a donc empoché  1 160 000 euros ! Et que selon sa déclaration publique qui nous épate tous  il aurait donc tout dépensé et qu’il ne le lui resterait plus que ces pauvres 100 000 sur un compte épargne ….

Même pas de quoi à se payer un implant dans la clinique du Docteur Cahuzac !

Je crois cette démonstration implacable, j’invite les journalistes à enquêter, les séances de contritions publiques qu’organisent les sots et les escrocs, véritables mises en scènes de fausses repentances, représentation inouïe du dédain dans lequel ils nous tiennent, augmentent chaque jour notre volonté d’exercer notre droit à la révocation !

feltesse.jpgAu fond nous n’avons que faire de leurs petites économies, de leur passion secrètes pour les poules en chocolat, où les montres à complications, nous nous moquons complètement des 8000 euros de salaire de Vincent Feltesse qui déclenche les commentaires poujadistes après avoir publié sur son blog ses revenus !

Je suis de ceux qui pensent qu’il ne les vole pas ! L

Le débat qui nous intéresse c’est celui de l’utilisation de l’argent public, le débat qui nous intéresse c’est de savoir de quoi sont faits les milliards qui dorment au fond des coffres des banques secrètes des iles caïmans, le débat qui m’intéresse c’est de connaître la destination des centaines de millions que les régions de France octroient aux entreprises qui distribuent les dividendes par paquets de douze !

Le peuple qui réclame la 6éme République  ambitionne de sortir de ce climat délétère, il n’a quela sixiéme faire de  votre mode de vie et de vos habitus de petit, tout petit bourgeois, il veut mettre en œuvre la politique qui permettra de récupérer l’argent des paradis fiscaux, il veut mettre en œuvre l’organisation administrative qui permettra aux agents du fisc de pourchasser les fraudeurs et les exilés.

La démangeaison puritaine qui vous envahit est le premier signe purulent du populisme crasseux dans lequel vous voulez jeter le pays !

Commenter cet article

BA 11/04/2013 11:11


Jeudi 11 avril 2013 :


 


Moscovici savait dès décembre pour le compte de Cahuzac.


 


Le ministre de l'Economie Pierre Moscovi avait envoyé une mission secrète en Suisse et connaissait depuis décembre 2012 l'existence du compte suisse de l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac,
écrit jeudi "Valeurs actuelles".


 


Selon l'hebdomadaire, l'équipe d'une quinzaine de fonctionnaires, notamment de la Direction nationale d'enquêtes fiscales, a agi de façon parfaitement légale et n'a eu aucune difficulté à obtenir
la confirmation recherchée.


 


Dans ces conditions, "la démarche de Pierre Moscovici, qui consiste, le 24 janvier, à demander aux autorités helvétiques si Jérôme Cahuzac disposait d'un compte à l'UBS entre 2006 et 2012 avait
quelque chose de surréaliste", écrit Valeurs actuelles.


 


Soupçonné par l'opposition d'avoir cherché à couvrir Jérôme Cahuzac, Pierre Moscovici s'est défendu de toute complaisance ou faille dans l'enquête diligentée auprès de la Suisse sur le compte de
l'ex-ministre du Budget.


 


http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/industrie-lourde/actu/reuters-00513359-moscovici-savait-des-decembre-pour-le-compte-de-cahuzac-presse-557276.php