Le Front de Gauche & Jean Luc Mélenchon sont le passage nécessaire pour le changement !

Publié le par letang-moderne

 

 

realisation1J’ai toujours eu une passion immodérée pour les verrières… ce trait de lumière qui accroché d’une pierre à l’autre, relaie deux bâtisses, deux  histoires, et souvent deux mondes….

En plus je crois que j’ai souvent fantasmé l’idée qu’au détour de la porte « vert bouteille » pouvait surgir à tout instant, insolente d’élégance, la sombre beauté de Fanny Ardant.

Ca n’intéresse personne, mais si ce matin  c’est l’image de ces verrières qui me vient, c’est que tout à coup  le discours de jean Luc Mélenchon, hier soir à Metz, nous met, nous,  le Front de gauche dans le rôle d’une verrière !

Oui nous sommes un trait !

Un trait d’union, entre les aspirations réelles du peuple de gauche et le débouché politique que nous sommes en train de construire !

Un trait –d’union entre la sociale démocratie écroulée par ses renoncements successifs, affaiblie par sa dégénérescence cervicale  logée au cœur du cervelet  (zone terra-nova) et la cause des ouvriers des sans grades qui veulent rentrer dans le nouveau monde !

Un trait d’union enfin  pour tous ceux que le système veut assigner dans le vieux monde, nous sommes le chemin qui sortira  les trompés, les humiliés, les manipulés du vote pour  Marine Le Pen dans lequel toute les oligarchies veulent les assigner !

Parqués dans le vote inutile lepéniste, l’expression confuse de la souffrance ordinaire maintient le système, garantit l’alternance à  la papa, stérilise l’aspiration banale de vivre !

De jours en jours, depuis le lancement de la campagne du Front de Gauche à la fête de l’humanité, une vérité se fait éclatante, il n’y a pas  d’autre alternative  que notre programme de l’humain d’abord à la soumission aux financiers, au laisser faire, aux marchés tous puissants !

Il n’y a pas d’autre discour que celui du Front de Gauche  qui propose de sortir de la crise par une relance généralisée de notre économie, il n’y a pas d’autre programme qui organise, pense, planifie, l’indispensable bouleversement écologiste  de notre  monde !

Clairement Jean Luc Mélenchon apparaît pour ce que nous sommes, l’antidote  au lepénisme fut-il  en jupe ou en treillis. Méthodiquement, arguments après arguments, nous démontrons le visage conforme de le Pen  aux attentes du système, en vrac,  et de manière non exhaustive :

Baisse des charges patronales, pas d’augmentation du smic, augmentation de la tva, l’abaissement massif des salaires bruts, en transférant les cotisations sociales payées par les patrons en dépenses privées payées par les salariés aux assurances (pour mémoire le frère de « Sarkosy le pourri » est le patron du groupe Malakoff), réduction du droit de grève dans les transports, les écoles et la fonction publique, chasse accentuée aux familles en difficultés, colorées ou non !

Oui Jean Luc Mélenchon à deux fois raison de nous comparer à des  « gaulois de toutes les couleurs qui allons chasser » cette « semi-démente » de Le Pen.

C’est une évidence de plus en plus visible, si nous voulons  battre Sarkozy, c’est une exigence absolue, et en même temps, donner du sens aux aspirations de la gauche, battre la droite et changer la gauche, il n’y a qu’une seule voie celle du Front de Gauche !

Gérard, Henri, Marie Noëlle, Benoit et le les autres, entrez dans la verrière, sortez de la vielle maison, osez vous battre pour vos idées elles n’en seront que plus renforcées !

Sortez de vos rafistolages, de vos calculs de boutiques, le peuple qui misère à besoin de vous !

La porte est là qui vous attend ! Et si ce n’est pas Fanny Ardant qui surgit, ce sera Marianne, retrouvée, ragaillardie, triomphante du nouveau contrat social de la sixième République que nous souhaitons !

Entrez dans la verrière !enfant-et-manif.jpg

 

Commenter cet article