Le drapeau rouge que nous ne laisserons pas choir !

Publié le par letang-moderne

notre-drapeau.JPG« Posez le drapeau rouge » voilà ce que demande Sarkozy à la classe ouvrière, rien d’autre  que de renoncer à s’organiser, à s’assembler, il ne   nous demande rien d’autre que de capituler !

Ne faites pas de politique, renoncez à combattre l’injustice faite système, abdiquez vos revendications sur les salaires, sur votre droit à la santé, abandonnez vos luttes et vos espoirs, faites une croix sur les jours heureux !

C’est ce message que le président des riches a délivré devant une foule rassemblée au Trocadéro,  attroupement haineux et revanchards, flopée de réactionnaires et de peureux de toutes engeance,  grouillement de rancœur, d’aigreur et de violence qui n’hésite pas à molester à frapper à insulter une journaliste de médiapart présente  sur les lieux.

Le discours, la pratique, les visages de ce grouillement conservateur et arriéré, ne laisse la place à aucun doute, devant la violence de la crise qui s’avance, Sarkozy a proclamé la sacro-sainte alliance de toutes les droites.

La sortie de Gérard longuet est un maillon de cette stratégie, en déclarant que Marine le Pen était désormais une interlocutrice crédible de l’UMP l’ancien militant casqué d’occident est dans son rôle de lien entre toutes les droites.

Aboutissement d’une stratégie ancienne, la fusion de la droite conservatrice et de la droite qui n’admet ni l égalité, ni la fraternité, ni la liberté, les Buisson et autres Alain de Besnoit, sont maintenant tout prés d’atteindre leur but.

Alain de Besnoit  explique dans un grimoire intitulé : « notes pour conclure le siècle » que : « tout saut en avant implique un pas en arrière, c’est à dire que pour un nouveau commencement il faut faire un pas d’élan»405023_380972801945086_100000971078098_1008524_2114834292_n.jpg

La Révolution fasciste, païenne, barbare, fétichiste et brunâtre que ces scélérats de la pensée organisent, dessinent, et rêvent depuis le début des années 1970 a besoin de grande récession !

 C’est cela qu’il appelle le pas en arrière, c’est ce que la crise du capitalisme lui offre, c’est ce que la victoire de Sarkozy lui permettrait !

Les Longuet, Novelli, Devedjian,  Buisson, Madelin, Anne Meaux n’ont que faire de la morale en politique depuis leur jeunesse ils ne poursuivent qu’un seul but, financés par l’IUMM, et regroupés dans le très select club  de  « l ‘association pour la liberté économique et le progrès social » (toujours la même tactique de tordre les mots et de s’emparer d’un vocabulaire qui ne leur appartient pas),  ils préparent la révolution nationale, faite d’une constante  l’anticommunisme, la xénophobie, et le mythe d’un âge d’or de la France, âge d’or forcement pré-révolutionnaire, ante lumière !

Nous en sommes donc là aujourd’hui avec une attaque puissante et éclair contre les organisations ouvrières, leurs partis et leurs syndicats !

Sarkozy veut piétiner le drapeau rouge, symbole de toutes les résistances, fêtant le « vrai travail » devant cette troupe ahurie, il va encore plus  loin dans les messages livrés aux tenants du fascisme moderne, il appelle sans aucune honte, à la défense de la « civilisation européenne »en souhaitant inscrire dans les actes les racines chrétienne de l’Europe !

antifa.jpgLa jonction est en train d s’effectuer sous nos yeux, les théories d’occident sont dans la bouche du président de la République, et le mot d’ordre, lancé hier, est clair, briser maintenant, tous les acquis sociaux, briser les libertés quelles soient syndicales ou de presse, mettre le peuple au service de la finance de gré ou de force !

Qu’il est beau notre drapeau rouge !

Celui que la campagne du Front de Gauche a su relever, qu’il est fièrement tenu par les 4 millions d’électeurs de Jean Luc Mélenchon,.

La droite unie a compris le danger de cette irruption de la classe ouvrière dans le débat, le merle moqueur est de retour, et nous empêcherons le froid, et la grêle, nous allons faire échouer tous vos plans maudits,  parce que notre drapeau porte le rouge de nos espérances, nous somme l’inverse d’une manifestation apeurée, les  centaines milliers de travailleurs, de militants, de syndicalistes, d’élus, qui étaient hier dans la rue, sont une assemblée unie dans sa tache immédiate, sortir Sarkozy, pour éviter le pas en arrière !

Et c’est en avançant que nous déposerons dimanche un bulletin François Hollande dans l’Urne !

Il est debout le drapeau de nos luttes !

drapeaux-rouges.jpg


Commenter cet article

acheter drapeau 28/08/2012 14:39


Certains disent même que le drapeau rouge fait partie du drapeau
français.