Le désespoir de la veille (Le spleen d’Aulnay)

Publié le par letang-moderne

530458652_022988073b.jpgJ’aime à vérifier les évidences. Le 102 par exemple (double dose de 51) peut, s’il le veut, vous surprendre deux fois plus vite que sa cousine la demi-portion. Les larmes atmosphériques qui  meublent invisibles les grandes journées de soleil du mois de Juillet ne proclament rien d’autre que l’invraisemblable conformité de la chronique habituelle d’un familier normal !

Les ours ne trainent pas sur la terrasse, et près de la piscine, le débat improbable se prolonge inutile et précieux, indéfini, éternel et pourtant tellement inédit….

Je savais, depuis quelques  jours  déjà, que le changement ne serait pas à la hauteur, ni des besoins, ni des attentes, mais  je ne savais pas à  quel point  il indiquerait le mépris dans lequel nous tiennent ces gens-là !

L’invraisemblable cascade de plans « sociaux » qui dévale journalier, le long des communiqués de presses, plante assez bien, le contexte auquel  le gouvernement est confronté, ce n’est une surprise pour personne et, à la vérité, le colossal plan d’égorgement des ouvriers d’Aulnay était à peu près connu de toute la classe politique depuis presque un an !

La « gauche normale » au pouvoir se devait alors d’une réaction, d’une parade, d’un plan ! Mais de projets il n’y en a pas, pas de vision, pas de tactique, pas de solution… 

Le coût, le coût le coût…. Enfermé dans cette logique patronale du prix du travail, ne pouvant décemment  accepter et faire admettre que la solution pour les ouvriers d’Aulnay passerait par l’acceptation d’un salaire marocain (le même ouvrier, faisant le même travail dans les usines Renault de Tanger est rémunéré 197.89 euros mensuel), le gouvernement a mis en place un stratagème florentin de la plus grande sophistication.4678565639_e0de6156a5.jpg

Acte 1 : L’indignation. Ce n’est pas possible….. Gnagnagna…. D’autres solutions existent…. Le génie Français, et la new DS hybride….. Patin couffin, laissez-moi réfléchir une semaine, je nomme un expert et je vous rappelle !

Acte 2 : Les coups de mentons. Là c’est Arnaud Montebourg, ministre de l’aplomb fertile, qui s’y colle ! Et il n’y va pas par quatre chemins. Manque de  loyauté du patronat, exil fiscal, tout y passe. Il va même, audacieuse hardiesse, jusqu’à demander des comptes sur les 7 milliards d’aides publiques consenties au groupe PSA, il met en cause les 850 millions de dividendes distribués  il y à moins de 6 mois ! Quel courage, quelle verticalité ! Quelle Bravoure !

Acte 3 : Le recadrage. Mais ça ne va pas Nono, et tu comptes aller où comme ça ? Peut-être imagines-tu l’appropriation collective des usines Citroën ? T’es niais ou quoi ? Tu veux nous mettre tout le patronat à dos ? We are not dangerous !! Tu comprends ça ! Allez  hop, je reprends la main ! Lui dit en substance Jean Marc Ayrault.  Toi tu tires les rideaux, tu tamises la lumière de ton bureau, tu fais croire que tu réfléchis et pendant ce temps je rattrape  le coup !

Acte 4 : Jean marc Ayrault rencontre Varin…. Bon ok ! on en licencie 8000, mais bon….. Ha bein oui alors !  Que lui réponds l’autre… on en licencie !  8000 mais bon !

Le Dénouement : Après ce dialogue constructif et fructueux, il ne reste plus qu’à caler la communication, régler les agendas, et mettre au point les mesures phares : D’un côté du plan social, de l’autre le plan de relance pour l’industrie automobile. Dès potron-minet, siège de PSA, avenue de la grande armée, Varin annonce le plan, comme prévu, inchangé depuis un an, il prévoit la fermeture de sites de Rennes et D’Aulnay, comme convenu il entend supprimer 8000 emplois  le plus rapidement possible ! C’est sans doute ce qui permet à Hollande de saluer par un communiqué Elyséen le remarquable plan social obtenu, dont il nous dit qu’il est exemplaire ! Trois heures plus tard, Palais de l’Elysée,  il faut ce qu’il faut pour un plan de cette ampleur, Nono lui-même, accompagné de Michel Sapin, peuvent sortir de leur sieste féconde, ils annoncent le plan que vous allez voir !

L’objectif bien sûr dans ce plan de relance de l’industrie automobile, crise de la dette faisant rage, est de ne dépenser aucun argent public ! Et c’est là que se trouve le génie moqueur de ce gouvernement ! La duplicité devient un art, l’habileté hollandaise connait un sommet !

La grande trouvaille de ce plan réside dans le lancement d’un bonus à l’achat de véhicules Electriques ou Hybrides !

5098069384_e9fe954d20.jpgPrime qui passe de 5000 à 7000 euros d’un seul coup, comme ça, sans hésiter ! Je passe sur le  fait que cette mesure est encore une prime déguisée  en faveur des actionnaires de PSA, dont d’ailleurs, je note au passage, que l’action s’est envolée hier à la bourse, (sans doute un fait du hasard). Non l’esprit divin de ce plan réside  dans sa totale sobriété financière !

Car à y réfléchir d’un peu plus près, annoncer avec tambours et trompettes une prime concernant des voitures que personne n’achète relève bien de l’esprit  talentueux et éternel des génies de Bercy !

96 voitures électriques ont été immatriculées au mois de Juillet de cette année !

Rien ! Et 7000 euros fois rien égalent rien, zéro, la tête à Toto, Bercy est un cador ! Un plan  fait de rien, qui ne coute rien ! Et un mois de communication gratos sur un gouvernement volontaire et décidé qui ne laisse pas faire, qui ne subit pas, un véritable gouvernement de changement !

J’aime à vérifier les évidences.

Sans aucune contrepartie, sans aucun engagement, la direction de PSA et son aéropage d’actionnaires  gloutons ramasseront encore quelques miettes d’argent public, presque 1, 8 milliards pour couvrir les frais de licenciement, et Arnaud Montebourg, sans que je ne sache encore, qui du machiavel ou du bouffon l’emporte chez lui, pourra partir en vacances le cœur léger de celui qui a bien travailler ! 3706630376_99ef3b75e9.jpg

Allez !  je plie, je ferme, je me casse…. La porte de derrière est ouverte…. C’est juste pour vérifier que tu ne passeras pas !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrick 28/07/2012 14:03


Bel article, juste un petit piège de la langue française : 


aréopage [aYeCpaF] n. m. 

• ariopage 1495; lat. areopagus, gr. Areios pagos « la colline d'Arès »  

1¨ Tribunal d'Athènes qui siégeait sur la colline d'Arès. — (Avec la majuscule) Les membres de l'Aréopage (aréopagites n. m.). 

2¨ (1719) Fig. Assemblée de juges, de savants, d'hommes de lettres très compétents. « l'auguste aréopage de la poésie et de l'éloquence » (France).

micmousse 26/07/2012 23:30


Ils (le Parti Sournois) ont fait le même coup avec la sidérurgie ;Francis Mer ,président d' Usinor nommé par la gôche et futur ministre de droite a traité le délégué CGT que j' était de menteur
en disant qu 'il n' y aurait pas de licenciement ni de chomeur  ,ce que la presse s'est  immédiatement fait l'écho
Celui qui se fout de la gueule du monde pourra dire que c'était vrai : NOUS AVONS BENEFICIE DE LA CGPS ( Convention Generale de Protection Sociale )
La Hollndréou a dit qu' il n' y aura pas de licenciement sec chez PSA et air france reprends les même paroles ; bon pour le moment il a aussi raison : les interimaires ne peuvent etre licenciés
puisqu'ils ne sont pas embauchés chez PSA et tout le reste qui dépend de l'industrie automobile , on s'en fout puiqu'ils ne sont pas chez PSA , de toute façon tu n'as qu' a acheter une voiture
électrique qui coute le double d'une normale mais tu ne peut pas car avec 2 % de + au SMIC , il n'y a déjà pas assez de beurre dans les épinards
Tu n'a qu'a te faire aider par tes parents en retraite ...Ah , ils ne peuvent pas non plus , et de toute façon ils ne sont pas encore en retraite vu que ces enfoirés veulent nous faire crever
comme le petit nerveux d' avant
Et le MES Edith ? bin ,il faudra déjà en causer aux grecs et aux espagnols , d' ailleurs ce sont toujours les mêmes qui touchent les pots de vin et eles autres qui trinquent