Le 13 Janvier la catho est dans la rue, c’est toi qui paies le train !

Publié le par letang-moderne

 

img_ecole_privee_782.jpgOn se prépare dans les sacristies,  au lycée de la sainte vierge qui dort que d’un œil, chez les scouts,  et chez les petits chanteurs de la croix…. Oui la croix… On gribouille sur les banderoles, on calque, on dessine, à chacun sa pancarte !

Que tu sois traditionaliste  ou charismatique, classique ou enthousiaste, grenouille de bénitier ou électron libre, super croyant ou en phase d'interrogation intense, toi aussi peux venir rejoindre la cohorte  du peuple de Jeanne qui doit se lever pour ses enfants !

 Parce que nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme !

Cet ordre anthropologique fondé sur le sexe que l’église entend protéger est bien la base de la mythologie Mariale. Regardez donc  un peu ce rapport étrange que la  romaine entretient avec les filles. Chez les protestants on trouve des « pasteuses ». A Casablanca, j’ai croisé une imamette, t’es pas bleu ! Partout il y des gouroutes, L’orient est truffé de bonzesses et ce que le poulet haïtien craint plus que tout c’est la sorcière vaudou !

 C’est un peu injuste tout de même, à la limite de l’ingratitude ! Ca ne lui défriserait pas la crosse à Benoit d’ordonner  deux ou trois bonnes-femmes.

Surtout qu’en y regardant de prés, c’est quand même elles qui  se remuent le plus le popotin pour réussir cette manifestation. De Frigide Bargeot , dont je vous dis au passage qu’elle sera à Bordeaux le 10 janvier à 20 heures à Mériadek Hotel Ibis  à cette demie-sotte de Christine Boutin, elles ne ménagent pas leur peine les vieilles charrues de la réaction !

Mais elles ne sont pas les seules !

Ainsi le saint patron de l’enseignement catholique, Eric de la Barre, -je vous jure c’est vrai, c’est son nom-  s’est fendu d’un petit courrier aux 8300  chefs d’établissement des  écoles, collèges et lycées privées catholiques dont il a la charge.

Et que leur dit-il ?                          

 Deux choses : Premièrement il invente un droit privé, « le droit essentiel à la différence de sexes »  (sic) et puis surtout il invite, dans une finesse évangélique, les établissements à s’emparer du débat sur le projet de loi à travers toutes les initiatives qu’ils jugeront adaptées, dans le respect des personnes et des consciences : discussions en classe, réunions organisées par les parents. Bref il sonne la mobilisation !oies.jpg

Pour ceux qui savent lire le pharisien, qui maitrisent le sainte-nitouche, domine l’impénétrable message,  la consigne est claire : remuez-vous le cul ! Et envoyez-moi tous les gosses, leur famille, leur éducateur, leur confesseur et le Saint Frusquin  sur le champ de mars le 13 janvier 2013 à 13 heures !

Notez la finesse œcuménique  du baptisé. Chez les chrétiens le chiffre 13 est associé aux malheurs et aux souffrances de Jésus. C’est que lorsque deux hommes ou deux femmes s’aiment, et qu’ils imaginent qu’un mariage civil apporterait une reconnaissance de leur amour, alors ca fait souffrir le petit jésus !

 Ca lui troue le cul !

Moi, ce qui me troue, c’est le prix de leur train ! 26 euros aller-retour pour les moins de 26 ans, 89 euros en premier classe pour tous les autres ! C’est-y pas miraculeux !

Je me souviens d’avoir œuvré à la mise en place d’un train spécial pour  la Bastille il n’y a pas si longtemps, et sans doute que la SNCF avait reconnu en moi un infâme hérétique impénitent car au bout de plusieurs semaines de négociations âpres je n’obtins pas le prix  paroissial !

C’est là une énigme bien mystérieuse, un prodige, un signe….

En fait il n’y a rien de miraculeux dans ce prix bénit des dieux. Il y a juste votre argent, mon argent, nos impôts.

L’enseignement privé, accueille chaque année prés de 2 millions d’élèves soit l’équivalent de 17% du total des enfants scolarisés. Plus de 90% de ces écoles sous contrat sont d’obédience catholique, bien qu’il existe également des écoles juives, protestantes, sikhs ou musulmanes.

Bien qu’en aucun cas l’enseignement privé ne peut être confondu avec l’enseignement gratuit, laïque et obligatoire qui lui, ne choisit pas ses élèves, accueille aussi bien les enfants en difficulté scolaire que les enfants malades ou handicapés, sans condition de ressources ni de religiosité, sans regard sur l’origine sociale ou géographique des élèves, et apporte à tous un enseignement de qualité l’Etat finace à hauteur de 7 milliards d’euros le choix de quelques uns

Avec cette cagnotte, en hausse constante depuis la triste  loi-carle , avec les indulgences que se paient au frais du  contribuable les Présidents de Régions et de Départements qui continuent a financer de manière extra légale les investissements dans les établissements privés, avec les frais d’inscriptions colossaux que  payent des famille laissées  en désarroi.. Monsieur la  « grossskins.jpge barre » a les moyens de subventionner chacun des 400 trains qui emmèneront à Paris bedeaux et benêts, réactionnaires militants et homophobes abrutis lutter contre la loi de la République !

Ainsi, les quelques 8300 chef d’établissement privés sont transformés en sergent-recruteur à fin  d’enrôler dans une croisade antirépublicaine les quelques 2 millions  d’élèves.

En ces temps précis, où le gouvernement  annoncera dans les heures qui viennent, de nouvelles restrictions pour les finances publiques, je pensais que payer les  trains et les autobus de Frigide et Christine, les matraques et les poings-américains des gros bras  de civitas pourrait être reconsidéré…

7  milliards d’euros…..

Commenter cet article

castera 04/01/2013 08:45


 


Deux remarques:


Les enseignants du privé étant payés par l'Etat ils sont tenus comme ceux du Public à ne pas causer politique à leurs ouailles, s'il le font c'est une faute grave : l'Etat devra
immédiatement cesser de leur verser salaire ( on attend de voir …!!!)


Les deniers versés aux lycées privés par les régions : comment justifier que les lycéens du public de la région Aquitaine doivent acquérir leurs manuels scolaires (une prime est versée une seule
fois sur dossier ) tandis que ceux scolarisés dans le privé en Pays de Loire voient la totalité de leurs manuels pris en charge chaque année par la Région ? Vive l'Egalité !!!

babelouest 03/01/2013 17:44


Toujours aussi gonflés, les talas, les papistes, les accros de Ratzinger. L'inégalité est leur credo, la liberté leur bête noire, la laïcité leur grande catastrophe.


 


Gageons que le gouvernement "socialiste" entendra leur appel, si ce n'est déjà fait. Émile Combes va faire encore des bonds dans sa tombe.

BOUTHILLON 03/01/2013 14:17


Il est un fait, travaillant dans un lycée technique et professionnel catho de Paris, non prosélythe et avec une direction plutôt progressiste, l'intégrisme du diocèse parisien en particulier
monte et inquiètre profondément ceux-ci, même en temps que chrétiens. Certains songent à poursuivre leur carrière en Province, c'est dire ! Mais à ce que je vois, l'étau se resserre ! 1.800.000
jeunes, dont des exclus du système éducatif publics qui sont dans mon lycée, sont autant de manne pour Civitas ! En tant que libre-penseur, étant accueillie en tant que telle dans cette
communauté et respectée, je suis très vigilante sur cette question. Nous avons des chrétiens au Parti de Gauche. Ce n'est pas incohérent, mais logique sur le front des valeurs universelles que
nous partageons en fraternité.