Lagarde hyène cupide et intéressée. Molosse féroce lancée sur le peuple Grec !

Publié le par letang-moderne

G loichiensdangereuxAvec ces déclarations calamiteuses, ordurières et obscènes, la tenancière du FMI, dévoile le  véritable rôle de la « troika » (commission européenne, banque centrale européenne, et FMI).  

En effet, nous sommes arrivés à un point où le peuple a compris, massivement compris, qu’il ne serait jamais assez pauvre pour que le système le  prenne en pitié.

Les Etats d’Europe de sud, exempts d’avoir par trop secourus les banques, sont dans l’obligation d’adjurer, de supplier un prêt pour boucler les fins de mois. La troïka  leur intime l’ordre de choisir alors entre la faillite et  la purge ultralibérale, les deux menant exactement au même endroit : l’indigence, la privation, la mouscaille, bref la pauvreté.

Toute cette partie de l’Europe qui hier encore faisait la fierté du projet européen  qui avait permis de déboulonner la dictature d’ Antonio de Oliveira Salazar ,de Francisco Franco ,des colonels grecs, se voit aujourd’hui projetée plus de quarante années en arrière, contrainte et obligée de subir le sale protectorat administré par  Bruxelles, Francfort, et Washington. Une seule mission :  protéger la finance !

Pour remplir cette mission correctement, ils ont imposé une véritable dictature, dictature des marchés et des actionnaires qui n’ont que faire des légitimités souveraines des peuples auxquels ils imposent la contrainte mais aussi le chantage, l’ultimatum….

Le peuple français vote non en 2005 au traité constitutionnel, son  vote est balayé, oublié décrédibilisé, enterré.

Ce qui caractérise les dictatures c’est qu’elles prennent toujours prétexte de la crise pour installer leur légitimité, ainsi elles infusent, par des media à la botte, l’idée qu’elles sont la seule solution, l’unique voie pour retrouver  l’ordre, la paix, la prospérité…  Les chiens de gardes de la finance qui se  sont emparés des institutions et de la gouvernance de l’Europe ont usé de tous ces stratagèmes…. On se souvient de l’Europe qui garantit la paix, en pleine déconfiture yougoslave, l’Europe qui organise la prospérité au moment où la plus grande pauvreté envahit tous les membres de l’union.

Mais toutes les dictatures se font au profit d’un petit nombre d’oligarques, c’est la coté mesquin de la dictature, elle se doit de rémunérer fortement les molosses, les cerbères et les clebs du système qui en assurent  au jour le jour, Lagarde.

Et  c’est là où je reviens à notre Lagarde à nous,  dans la hiérarchie des molosses, on va du débonnaire terre neuve au cruel rottweiler, notre sujet tient plus du molosse à la dent aiguisée, que de la sympathique peuplade d’Epire dont la dynastie fut fondé par Pyrrhus Premier dans la Grèce antique..3503894608_c2387b4d65.jpg

L’histoire se situe rue Fèrrere à Bordeaux, vous y trouverez une plaque, discrète sur un immeuble en pierre de ce très chic quartier. Applicatours. Une start-up qui créé des logiciels…. Bien parfait... . Caractéristiques de la start-up, elle est fondée par un type qui s’appelle Stanislas Drouin, ancien voyagiste il a surtout pour grande qualité informaticienne d’être le fils de Mr Drouin, patron d’Oséo, la banque publique d’investissement, nommé en 2007 par madame Lagarde elle- même, alors ministre des finances. Bien parfait…

Qu’un père banquier aide son fils à créer une boite, il n’y a pas de quoi  fouetter un chat. Là où l’affaire devient juste un tout petit peu plus drôle c’est que Mme Lagarde est actionnaire de la start-up !

En 2008  la petite pousse qui gagne des parts de marché (notamment un contrat avec Carlson- voyages, voyagiste officiel des ministères de la République) augmente son capital, Mr Drouin père entre  au capital, et la ministre des finances  remet au pot quelques 19 980 euros. Deux ans plus tard, Madame le ministre profite d’un nouveau tour de table pour rajouter 1 5000  euros à la cagnotte, la voilà donc actionnaire de la start-up avec près de 40 000 euros  d’investissement, détenant ainsi un peu plus de 15% du capital.

Certains mauvais esprits voient dans la succession de ces évènements les éléments constitutifs d’une prise d’intérêts douteuse…  car enfin il s’agit d’une entreprise financée en grande partie par un prêt d’une banque semi-publique, dont le directeur est père  du bénéficiaire du prêt, lui-même nommé à la tête de cette banque par un décret de la ministre qui elle-même est une actionnaire non négligeable de l’entreprise en question ! Ca sent bon les petites affaires entre amis, mais notre ministre ne se déballonne pas, elle explique alors que les prises de capital dans Applicatour ne sont qu’une manière pour elle « d’optimiser sa fiscalité » !

En vrai langage, cela veut dire échapper à l’impôt sur les grandes fortunes… là voilà donc tout à fait autorisée à admonester les pauvres grecs, à réprimander le laxisme, à tancer l’égoïsme…

Mais il y a encore mieux !

Si cette « dynamisation » de sa fiscalité est possible, c’est parce que la ministre prévoyante a fait voter en juillet 2007 la loi TEPA, qui permet de réduire son impôt dès lors que le placement se porte sur une entreprise innovante !

Et c’est là, la cerise sur le gâteau ! Le bouquet final, la balayette dans le cul ! Car qu’elle est la principale innovation que porte la société Applicatours ?

Intervenant dans le paysage des agences de voyages la société Applicatour met à disposition son savoir-faire et son expertise dans le tourisme, en apportant des solutions informatiques intégrées qui permettent une réponse concrète face aux besoins des agences de voyages d’optimiser leurs coûts  de produire mieux et plus vite des voyages toujours moins chers !

5842516713_2b306d72db.jpgAinsi c’est grâce à cette société que demain, si le cœur vous en dit, vous pouvez partir en Grèce , plus particulièrement en Crète, 8 jours et 7 nuits pour la modique somme de 373 euros (open bar) on ne mégote pas chez Carlson voyage ! ( principal client d’Applicatours)

Voyez où le cynisme va se nicher, cette immondice qui donne des leçons aux peuples du monde, cette chiure qui humilie un peuple tout entier, valorise son impôt, dynamise son capital, fuit à la solidarité ordinaire de citoyen en organisant à bas coût des voyage en Grèce !

Charilaus est un cuisinier de 65 ans, il travaille 45 heures par semaine  pour 751,39 euros mensuels,  avant impôt car lui, il les paye, à l’hôtel D’Epire près d’Arta. C’est à Arta, je crois, que dans une description de Delphes on nous compte l’histoire tragique des habitants d’Ambratie qui après une bataille acharnée furent dévorés par les molosses !

En votant massivement pour Syrisa le 17 juin, le peuple Grec ouvrira la voie, créera une brèche dans le système de voyous, que la troïka a mis en place pour garantir  ses intérêts ! la guerre du Péloponnèse n’est pas finie…  c’est en se débarrassant des molosses que les Ambraciotes ont terrassé la nuit !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BA 28/05/2012 14:13

Le Fonds monétaire international (FMI) a publié, mardi 5 juillet 2011, le contrat de travail de sa nouvelle directrice, Christine Lagarde. L'ancienne ministre des finances touchera un salaire
annuel de 551 700 dollars (soit 380 727 euros), soit un salaire mensuel d'environ 31 700 euros. En outre, cette somme n'est soumise à aucun impôt, grâce au statut de fonctionnaire international des
salariés du FMI.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/07/05/christine-lagarde-arrive-au-fmi-la-grece-dans-le-viseur_1544783_3234.html

Madame la marquise Christine Lagarde est comme les aristocrates d'avant la Révolution française, qui ne payaient aucun impôt, eux non plus.

Madame la marquise demande au peuple grec de payer des impôts, mais madame la marquise ne paie pas d'impôt sur le revenu.

A la guillotine, cette aristocrate.

A la guillotine, et avec elle tous les autres aristocrates.