La misère et la bêtise

Publié le par letang-moderne

stupide.jpgLe risque est majeur en Europe. Le poison est partout, à Athènes et à Hénin-Beaumont, la peste qui ronge, rogne, qui use et abime la République n’est pas notre invention.

Le Front de Gauche n’est pas responsable de la misère qui étouffe, asphyxie, opprime la raison et l’intérêt commun !

La misère à un visage qui ferme les services publics, la misère à un bras qui détruit les usines et les emplois pour servir les intérêts de pensionnés rhénans ou californiens. La misère a un cerveau qui déconstruit l’école et jette les enfants de la classe ouvrière dans un apprentissage juvénile pour baisser les salaires et fabriquer une main-d’œuvre docile, inquiète et précaire. La misère a partout la même parole qui défend l’austérité, la baisse du « coût » du travail.

L’argent, l’argent, tout l’argent pour eux pendant que les autres sont assignés à la rigueur aux comptes d’apothicaires, a devoir choisir entre la mutuelle  ou le beefsteak, l’essence pour la bagnole ou le livre pour la petite !

Voilà le véritable responsable de la misère : le libéralisme et ses auxiliaires. Adeptes décomplexés ou  complices imbéciles, les voilà tous  comptables de la situation.

 Au même titre et au même niveau : Histrion du « merkozy » qui votent il y  a quelques semaines le MES et figurants qui s’abstiennent. Responsables et coupables.

 Les politiques à l’œuvre sur tout le continent plongent les populations dans le plus grand des désarrois. Du désarroi à la bêtise, le chemin est connu, qui passe par l’angoisse, le trouble, le désordre, termine par l’affolement et le sauve qui peut !

Le Parti de Gauche qui mène une longue  campagne résolue et appliquée d’éducation populaire veut justement ouvrir une autre voie, loin de la confusion, du chahut et de  la pétaudière de la dispersion,  de l’éparpillement de nos valeurs !

Nous voulons effacer  les jobarderies du front national qui tentent dans l’affolement général de faire croire que l’immigré est le coupable de notre panade.misere.gif

Nous voulons gommer les fadaises d’une gauche incapable de se rassembler derrière les valeurs qui sont  celle de son histoire, les valeurs de solidarité et de fraternité !

Nous voulons clouer le bec aux fariboles, aux couillonades, aux  stupideries et autres radotages qui tentent d’imposer que nous aurions le choix qu’entre le racisme obtus et le libéralisme poudré, maquillé ou non !

Faire reculer la bêtise en même temps que la misère, parce que l’une  et l’autre sont à la fois la cause et la conséquence  d’une même réalité. L’exploitation  est devenue insoutenable pour tous ceux qui ne sont ni rentiers, ni héritiers ni joueurs de football !

Jean Luc Mélenchon continue ce travail, véritable défi contre les  immobilismes, véritable combat contre tous les abandons, les abdications, les égoïsmes.

« Oublieurs » et sacrificateurs  l’ont parfaitement compris, cette lutte pour l’émancipation et l’éducation, cette campagne pour la reconquête de notre histoire, dans cette circonscription de mineurs et  de bâtisseurs du socialisme, revêt le caractère décisif de la réorganisation ouvrière autour des valeurs de justice sociale, de fraternité, de solidarité.

Ils l’ont tous bien compris en moins de 24 heures, ceux qui comme Martine Aubry se sont empressés de  barbouiller le message, d’avilir l’intention en peignant le leader du Front de Gauche en pantin  avide de gloire médiatique !

Misérables dirigeants d’un parti à la dérive, englué dans des querelles improbables, et qui n’êtes même plus en capacité d’analyser que la défaite de Sarkozy n’eut jamais été possible sans l’entreprise du Front de Gauche.

corruption.jpgNavrants calculateurs obsédés par votre volonté de faire disparaître avant même que le peuple ait parlé sa représentation à l’Assemblée Nationale !

Misérable grouillots et désespérants commissionnaires qui confectionnez le petit tabouret indispensable à vos petites ambitions, gribouilleurs du dimanche qui signez des accords au coin d’une table dont le seul objectif et de barrer la route à celle-ci, ou de faire ravaler ses revendications à celui-là !

Les stratèges à trois balles qui jouent cette partition seront vite éjectés de l’orchestre…. Car dans la marche populaire qui va vers l’émancipation, pas besoin de pipeau ni de fifres… 

La synthèse du Front de Gauche est l’acceptation de l’utopie socialiste et de l’exigence écologiste, vitale, irremplaçable, inéluctable!

Les « bétiarots » comme dit en Dordogne, qui ont le regard court, n’empêcheront ni la victoire des idées ni les recompositions militantes et organiques en cours.

http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/legislatives-2012-circonscriptions-risque-fn-mise-au-point-pg-15908#.T7DaS-g5LKc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article