La liberté d’opinion selon Jean Quatremer : démonstration d’une éthique du journalisme post démocratique

Publié le par letang-moderne

quatremerVoici le courrier que Mr  Charles Emmanuel Soussen m’ adresse en qualité d’avocat de Mr Jean Quatremer :

Paris, le 17 juin 2013

AFF : QUATREMER c/ « LETANG-MODERNE » - Alain BOUSQUET

Monsieur,

Je vous écris en ma qualité d’avocat de Monsieur Jean QUATREMER, né xx xxxxxxxxxxxxxxxxx à xxxx, exerçant la profession de Journaliste, domicilié en cette qualité au siège du journal Libération 11 rue Béranger à 75003 Paris.


1°) Ce dernier m’a contacté à raison de la publication sur le site internet http://www.letang-moderne.com/, dont vous êtes le Directeur de la Publication, d’informations qu’il considère comme étant diffamatoires.
Il s’agit la page suivante du site internet dont s’agit http://www.letang-moderne.com/article-jean-quatremer-l-ebauche-d-une-ethique-du-journalisme-post-democratique-118485477.html

En effet, Monsieur Jean QUATREMER considère que, dans cet article, un certain nombre de passages portent atteinte à son honneur et à sa considération notamment les passages selon lesquels :

« Jean Quatremer est ce propagandiste qui n’a pas de nom. C’est pour cela qu’il se cache derrière un pseudo. Son ombre est masquée, sa plume est mystérieuse. Répétiteur occulte d’un discours appris le type n’a pas de nom, il a une réputation ! …
En vérité Jean Quatremer est un agent de propagande, un barbouze, un dénonciateur, un indic, un mouchard, une mouche, une mouton, un surveillant, une taupe ! …
Ainsi dans sa note de blog d’ hier que vous pouvez lire ici, l’évangélisateur appointé ose écrire au sujet de la télé grecque qu’elle était « l’organisme le plus corrompu et le plus dysfonctionnel

 « Incroyable ! Un type qui se dit journaliste ne trouve pas un mot de solidarité pour ses confrères. …Jean Quatremer est juste ce prototype de baveux que les normes européennes veulent nous faire admettre comme des journalistes ! En réalité il fait partie d’un dispositif rationnellement organisé dont l’unique objet est de soumettre les peuples aux intérêts de la finance et des banquiers et de leur faire admettre battage après bla-bla, qu’une seule politique est possible celle du marché ! …»


Dans ces passages, les qualités de journaliste de Monsieur Jean QUATREMER sont donc remises en cause de façon caractérisée puisqu’il lui est imputé de s’être départi de la déontologie qui s’impose à tous journalistes pour défendre des intérêts qui seraient plus ou moins inavouables. Il est ainsi dit de lui qu’il serait en réalité un imposteur et que, se cachant derrière un pseudonyme, il se servirait de sa profession pour faire prospérer des intérêts particuliers.
Il est également gravement injurié par l’utilisation des mots suivant : « propagandiste », «Jean Quatremer est un agent de propagande, un barbouze, un dénonciateur, un indic, un mouchard, une mouche, une mouton, un surveillant, une taupe », « Jean Quatremer est juste ce prototype de baveux que les normes européennes veulent nous faire admettre comme des journalistes » qui sont des termes de mépris et d’invective.

2°) La mise en ligne de ces informations causent un dommage particulièrement grave à mon client et vient porter ainsi atteinte à son honneur et à sa considération, au sens des dispositions de l’article 29 de la loi du 29 juillet 1881.

3°) Vous n’êtes pas sans ignorer qu’aux termes des dispositions de l’article 6-1 pour la loi dans la confiance dans l’économie numérique :

« 2. Les personnes physiques ou morales qui assurent, même à titre gratuit, pour mise à disposition du public par des services de communication au public en ligne, le stockage de signaux, d'écrits, d'images, de sons ou de messages de toute nature fournis par des destinataires de ces services ne peuvent pas voir leur responsabilité civile engagée du fait des activités ou des informations stockées à la demande d'un destinataire de ces services si elles n'avaient pas effectivement connaissance de leur caractère illicite ou de faits et circonstances faisant apparaître ce caractère ou si, dès le moment où elles en ont eu cette connaissance, elles ont agi promptement pour retirer ces données ou en rendre l'accès impossible.
L'alinéa précédent ne s'applique pas lorsque le destinataire du service agit sous l'autorité ou le contrôle de la personne visée audit alinéa.pomme.jpg

3. Les personnes visées au 2 ne peuvent voir leur responsabilité pénale engagée à raison des informations stockées à la demande d'un destinataire de ces services si elles n'avaient pas effectivement connaissance de l'activité ou de l'information illicites ou si, dès le moment où elles en ont eu connaissance, elles ont agi promptement pour retirer ces informations ou en rendre l'accès impossible.

L'alinéa précédent ne s'applique pas lorsque le destinataire du service agit sous l'autorité ou le contrôle de la personne visée audit alinéa.


4. Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2 un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion, alors qu'elle sait cette information inexacte, est puni d'une peine d'un an d'emprisonnement et de 15 000 EUR d'amende.


5. La connaissance des faits litigieux est présumée acquise par les personnes désignées au 2 lorsqu'il leur est notifié les éléments suivants :


- la date de la notification ;

- si le notifiant est une personne physique : ses nom, prénoms, profession, domicile, nationalité, date et lieu de naissance ; si le requérant est une personne morale : sa forme, sa dénomination, son siège social et l'organe qui la représente légalement ;
- les nom et domicile du destinataire ou, s'il s'agit d'une personne morale, sa dénomination et son siège social ;


- la description des faits litigieux et leur localisation précise ;

- les motifs pour lesquels le contenu doit être retiré, comprenant la mention des dispositions légales et des justifications de faits ;


- la copie de la correspondance adressée à l'auteur ou à l'éditeur des informations ou activités litigieuses demandant leur interruption, leur retrait ou leur modification, ou la justification de ce que l'auteur ou l'éditeur n'a pu être contacté. »

4°) L’objet de la présente est donc, conformément aux dispositions de l’article 6-1 2° et 5° de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004, de porter à votre connaissance les faits ci-dessus relatés et de vous enjoindre, dans les 24 heures à compter de la réception de la présente, de retirer et de rendre l’accès impossible à la page internet suivante http://www.letang-moderne.com/article-jean-quatremer-l-ebauche-d-une-ethique-du-journalisme-post-democratique-118485477.html.


Je vous précise qu’à défaut par vous de faire droit à cette demande, mon client m’a donné tous pouvoirs pour saisir la juridiction compétente afin de faire cesser le dommage occasionné par la diffusion de ces informations sur le site www.letang-moderne.com.

5°) Enfin, je vous remercie de bien vouloir me communiquer les coordonnées de celui de mes confrères qui assure habituellement la défense de vos intérêts afin que je prenne contact avec lui.

Je demeure à votre disposition.

Je vous prie de croire, Monsieur, en l’assurance de mes salutations distinguées.

« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »censure-300x267.jpg

Donc je me conforme à l’injonction et voici  le texte qui pourrait agréer à la conception post démocratique du Sieur Quatremer de libération.

Jean Quatremer est ce « Biiiiiiip »  qui n’a pas de nom. C’est pour cela qu’il se « Biiiiiiip » derrière  un « Biiiiiiip »  . Son  ombre est masquée, sa plume est mystérieuse. Répétiteur occulte d’un discours appris le type n’a pas de nom, il a une réputation !

L’homme est neutre et distingué !

Sa distinction est un raffinement. Le 21 avril sur Twitter, il assimile  J.-L. Mélenchon à Léon Degrelle, un journaliste belge collaborationniste et engagé volontaire dans la Wehrmacht puis dans la Waffen-SS, devenu très haut gradé jusqu’à la fin de 1944. C’est tellement élégant. Délicieux.

Sa neutralité est une évidence, ceux qui le suivent savent qu’il ne souffre pas les insultes, il considère ça comme un mochitude ! D’ailleurs lorsqu’il twitte que Maler est un stalinien, les électeurs du Front de Gauche des idiots, et que la troïka a sauvé la Grèce ! Il fait juste son travail.

Un sale travail en vérité mais heureusement il le fait salement !

En vérité Jean Quatremer est un « Biiiiiiip » , un  « Biiiiiiip »   , un « Biiiiiiip »   , un « Biiiiiiip »   , un « Biiiiiiip »   , une  « Biiiiiiip »   , une  « Biiiiiiip »   , un « Biiiiiiip »  ,  une « Biiiiiiip » !

Mais heureusement depuis mercredi les masques tombent.

Un gouvernement éteint la télé et la voie de l’information pour tout un peuple sous la pression de la troïka et l’Europe prend un air désinvolte, sifflote l’hymne à la joie, tout en prenant bien soin de regarder ailleurs !

Pourtant il s’agit bien d’un plan délibéré, d’une stratégie d’étouffement progressif de toute contestation du délire libéral et autoritaire dans lequel notre continent est tenu !

Le parlement européen qui ne s’émeut guère du sort des Roms ou des milliers de malheureux que la vraie mer dépose sur nos cotes chaque jours, dés fois morts, des fois pas encore,  vient de concocter un programme « d’analyse qualitative des medias » un outil de « surveillance de l’opinion publique »

Etonnish Nein ?

Le but de cette cellule est de cibler et de contrecarrer les conversations et polémiques naissantes sur les réseaux sociaux et de  faire la promotion de l'union européenne. (car bizarrement après 20 ans, l'UE cherche toujours à convaincre de ses bienfaits les peuples)

Oui ! Il s’agit bien d’une cellule riposte.

Le journal dailytelegraph.  Précise que dans une note confidentielle qu’il s’est procuré, il est inscrit cette terrible phrase : « les communicants institutionnels  du Parlement doivent avoir la capacité de réagir rapidement de manière pertinente et ciblée, en rejoignant et influençant les conversations" sur les réseaux sociaux. Les documents  indiquent  qu'une "attention particulière soit portée aux pays qui ont connu une forte progression de l'eurosceptiscisme". 

Voilà le véritable travail de Jeannot « Biiiiiiip »   !

Ainsi dans sa note de blog d’ hier que vous pouvez lire ici , l’« Biiiiiiip »« Biiiiiiip »   appointé  ose écrire au sujet de la télé grecque  qu’elle était « l’organisme le plus corrompu  et le plus dysfonctionnel »

Incroyable ! Un « Biiiiiiip » qui se dit j« Biiiiiiip » ne trouve pas un mot de solidarité pour ses confrères.

Citant un autre collaborateur de la presse sous contrôle de la troïka, il partage un éclat de rire en affirmant que « la   démocratie y survivra »

pop.pngC’est là le cœur du problème. L’Europe austéritaire ne supporte pas la démocratie. Jean Quatremer est « Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip » que les normes européennes veulent nous faire admettre comme des « Biiiiiiip » ! En réalité il fait partie  d’un dispositif rationnellement organisé dont l’unique objet est de soumettre les peuples aux intérêts de la finance et des banquiers et de leur faire admettre battage après bla-bla, qu’une seule politique est possible celle du marché !

C’est juste pour cela  que le « Biiiiiiip Biiiiiiip »  est nécessaire.

 Hier il a fait une erreur, en citant le quotidien Kathimerini  qui se réjouit que le premier ministre grec ait pu montrer sa détermination à « promouvoir les réformes indépendamment des réactions de l’opposition »

Il dévoile leur veritable conception de la démocratie, et leur avidité sans limite pour l’argent. Car qui est le propriétaire de ce Journal Kathimerini ?

Rien d’autre que l’armateur Alafouzos, également détenteur de la chaine privée Skai !

Moins de démocratie et plus de bénéfice, voilà la ligne éditoriale qui sert d’ébauche d’une éthique du journalisme post-démocratique.

Commenter cet article

GFP 12/11/2013 21:32


Je comprends mieux le personnage (que je ne connaissais pas jusqu'au weekend dernier). J'ai eu affaire à lui sur son blog et le même type de réponse n'a pas tardé à fuser. Il m'a d'abord censuré
des commentaires qui ne le méritaient pas puis quand j'ai relater cette aventure sur un forum il m'a dit prévenir son avocat.


http://forum.doctissimo.fr/nutrition/ogm/journaliste-liberation-quatremer-sujet_114792_1.htm

VW84 20/06/2013 18:27


"3°) Vous n’êtes pas sans ignorer..."


Hi hi hi ! Comment ki cause l'avocat !

AirOne 19/06/2013 18:05


Classique. Le même qui qualifie le FdG ou ACRIMED d'organes staliniens a déclaré sur Twitter lire les blogs "avec son avocat perché sur son épaule" (SIC). Sur Facebook, il a
menacé une apprentie-journaliste "de la traquer jusqu'au fond des chiottes" et écrit que l'administrateur d'OPIAM "méritait un bourre-pif" mais le cuistre ne rougit
même pas d'invoquer la violence, l'injure ou la diffamation à son endroit. La vielle histoirede la paille et de la poutre.


Qu'il continue, il fait une excellent boulot pour faire haïr cette europe qu'il aime tant.

CanluCat 18/06/2013 21:28


Et si on développait ce texte dans le cadre d'un "effet Streisand" ? Il lui faudra alors demander l'aide juridictionnelle pour financer son avocat, à force, non ?

palumbo 18/06/2013 19:32


ce cher Quatremer, le BHL belge !