La leçon de maintien !

Publié le par letang-moderne

cours-de-maintien-1.jpgJ’aime les hommes et les femmes qui sautillent, qui dansotent et qui caracolent. J’aime ceux qui vivent.

C’est eux que les chiens mordent en premier !

Quand les chiens de gardes mordent, ils mordent même le promeneur, ils mordent à tous vents, sans discernement, sans réfléchir un instant au-delà de ceux que leur permet le petit  espace crânien de canidés dressés qui leur sert de fabrique à la langue de la soumission !

Ouah-ouah !

Dire d’un ministre qu’il parle la langue de la finance n’est pas conforme  aux canons  de leur champ lexical  malingre, rabougri, débile.

La finance n’a pas de nom, pas d’adresse, pas de visage, leur a inculqué le candidat Hollande, comment voulez-vous alors qu’ils aient un langage ?

Les chiens de gardes sont dressés pour mordre, parfois ils mordent les promeneurs.

Le dressage doit être volontaire : certaines races sont particulièrement dominantes, notamment vis-à-vis des autres chiens, alors pour qu’ils soient efficaces il s’agit de les dresser en véritables propriétaires,  ils doivent comprendre les règles de la maison, les usages, les coutumes…

Il y a ce qui est possible et ce qui ne l’est pas !

Contester le système à la marge est admissible, réclamer la 6eme République comme un Montebourg c’est  approuvable dès lors que la table n’est pas menacée d’un renverse quelconque. En cas de danger  ne pas hésiter à mordre !Harlem-desir-emploi-fictif_reference.jpg

Dans la maison il y a ceux qui sont admis, c’est à leur maintien que le chien peut les reconnaitre !

L’histoire de la classe dominante, l’histoire de la bourgeoisie, l’histoire des oligarchies n’est que la succession d’une discipline du convenable.

La politique de l’ordre établi  n’est rendue possible que  de l’acceptation d’un catéchisme du savoir-être !

Rompre les codes du  crédo et c’est toute la société qui pourrait s’effondrer en moins de temps qu’il ne faut pour lire le bouquin de la Baronne de Rothschild sur « l’art des bonnes manières » !

La réaction n’offre que des cours de maintien !

Quand Jean Luc Mélenchon est interviewé ce matin   dans le chenil de France -inter,  c’est la seule question qui intéresse le clébard du matin !

«  A quoi ça sert les invectives en politiques ?»

 


Jean-Luc Mélenchon persiste et signe par

 

 

Ça sert à vivre et à survivre, ça sert à casser les codes du convenu et de l’attendu, ça sert à tromper les chiens et à les faire déjanter ! Ça sert à dévoiler votre condition et à l’imposer.

Ça sert à tenter de vivre comme un humain et non comme un chien ! Nous qui n’attendons pas la gamelle restitutive de la garde montée !

Peux-tu comprendre cela le chien ?

Qu’en remuant tes stimuli d’esclave, en employant un ou deux mots à la suite d’un autre, ta condition de cerbère éclate au grand jour !

Ouha -Ouha….  Je mords parce que c’est mon destin, c’est ma condition.

les-20-meilleurs-chiens-de-garde-la-vie-en-vert-n-20-de-aud.jpgTu défends ta maison par ce que tu n’as pas d’autre univers que le monde étroit des enrubannés qui te nourrissent. Poignée d’imbéciles au cœur secs, qui  engoncés dans leur certitudes ont même perdu le gout simple de la vérité !

Les mots que nous donnons à comprendre  appellent à la grande récréation, les fleurs rouges de notre liberté de vivre, juste vivre, ne sont pas acceptables pour les croqueurs de marguerites…

Renverser la table et construire les règles que nous nous donnerons, c’est le mot d’ordre de la révolution citoyenne qui gronde… Au fond des niches les plus inquiets mordent les premiers. C’est une sorte d’instinct qui parfois les ramène à la réalité.

Dorée et enrubannée, sucrée et parfumée la niche n’est qu’une petite cabane faite pour les chiens !

Commenter cet article