La droite populaire se lance dans la bataille des idées (@ AFP)….et Franck Ribery ?

Publié le par letang-moderne

5059571968_e9ef8066ac.jpgOui, vous avez bien lu, il s’agit d’un évènement tout aussi remarquable qu’imprévisible. La droite populaire, celle  Morano et Mariani, la véritable et authentique droite  de  Jacques Myard, ce crétin  xénophobe et homophobe, vient de rédiger un texte pour le congrès de l’UMP qui se déroulera en novembre !

La « bataille des idées »…. Autant donner un rendez-vous en terre inconnue, un rôle dans « mission impossible »  le remake ! C’est comme si Franck Ribery entamait un livre de discussions avec Spinoza

Aussitôt je me replonge dans les phrases de ces penseurs de la droite nouvelle, elles sonnent comme des sentences, des traits de génie…. Lisez Jacques Myard : «  Messieurs les homos des deux sexes, foutez nous la paix ! »  Quel talent ! Félicitations, juste pour tout ce que vous êtes ! Je ne reviens pas sur les déclarations du penseur comparant l’homosexualité à une « perversion sexuelle » tout aussi préoccupante que la zoophilie, la réputation du philosophe est entendue. Nous attendons fébrile la livraison du  texte marquant son entrée dans la bataille des « idées »

Nous sommes d’autant plus impatients, qu’il y a là une véritable brochette d’intellectuels, un symposium de l’intelligence réactionnaire, un congrès de  la banale atrocité obscure.

 Il y a bien sur l’inénarrable Lionel Lucas, une face légèrement halée, mêlant la bonhomie  du collaborateur Tino Rossi à l’extravagante arrogance suffisante d’un Mussolini  qui eut été homme de main dans l’arrière cours d’un bordel de Tanger au début du siècle !  Une vraie tête de racaille aux accents fleuris, grossièrement surfleuris de  notre méditerranée. Lui sa spécialité c’est le machisme ordinaire, la grossièreté phallique. A propos de Valérie  Trierweiler, il déclarait tranquillement, « hollande vient de trouver une femme, Valérie Rottweiler, et ce n’est pas sympa pour le chien ça » ! C’est très amusant, cette manière de faire, et en plus, fier de sa démarche, orgueilleux de son procédé, il applique la recette à tout ce qui bouge et qui lui déplait. Ainsi, listant les avantages comparés de Fadela Amara et de Rachida Dati, il conclue, docte son raisonnement par ses mots historiques : « Bein moi, j’ai toujours préféré  Rachida à Amara parce qu’elle est moins moche ! » et comme si il craignait que son auditoire ne comprenne pas toute la subtilité de son verbe, il rajoutait : « si Amara fait campagne pour Miss France, elle aura quand même un Handicap » !!!

Mon dieu qu’il est drôle ! 6876870111_5d53532e43.jpg

La misogynie, l’insulte, la raciste « touch », voilà qui devrait faire de notre mariole des Alpes- Maritimes le rédacteur tout désigné du paragraphe sur les droits des femmes  à la cuisine !

Thierry Mariani, Nadine Morano, et l’impayable Christian Vanneste s’occuperont sans doute de l’aspect stratégique et tactique de la partie de la motion, indiquant le  tour nouveau qu’ils entendent donner à l’orientation de l’UMP, et des alliances qu’il convient de nouer.

Nous avons déjà une petite idée du penchant de la fine équipe, Nadine Morano est d’ailleurs très claire à ce sujet et nous livre dans cette phrase une analyse prospective lumineuse «  la gauche est la droite ce n’est pas pareil, ils vont nous mettre le droit de vote de étrangers, je n’ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi ! »  Quant au négationniste Vanneste il pousse toujours plus loin le rapprochement des valeurs entre « la droite populaire » et le front de la Haine, il n’hésite pas à faire des liens directs entre la pédophilie et l’homosexualité, il  étend sa solidarité criminelle jusqu’à nier la déportation des homosexuels la qualifiant  de « fameuse légende » !

Tout ce petit monde nous prépare donc un beau texte, plein d’humanité et d’espoir. Pour les 17 parlementaires qui se présentent comme les auteurs  de cette diatribe, l’objectif est clair. Briser les digues de la morale politique pour incarner sans aucune fausse honte et à des fins électorales  toutes les brisures, toutes les incompréhensions, toutes les frustrations, toutes les bassesses qui traversent la société Française. Et s’ils s’appellent la droite populaire, c’est justement parce qu’ils détestent le peuple et que l’idée qu’ils s’en font correspond forcément à un ramassis de grossièreté, de vilenie et de vulgarité !

4917038169_36f27c089b.jpgPlus loin, dans le flot des dépêches, je pouvais lire  que dans une interview à libération Pierre Sarkozy se disait désormais prêt à lancer sa carrière de DJ en France ! Celui qui anime les nuits d’Erevan, haut lieu du bon gout et des lumières partagées,  a bien fait de ne pas se lancer dans la politique comme son conseiller général de frère. Le ridicule, lui ne tue pas.

 


 

 

Commenter cet article