La commission nous humilie, oui, mais poliment demande Hollande !

Publié le par letang-moderne

balai.jpgDécidément, tout est dans le ton. Barroso exige de la France qu’elle accélère les « réformes dites structurelles », entendez le massacre de tout notre droit social et le Président de la République réagit par un coup de menton affirmant devant tous les médiacrates qui reprennent en boucle : « la France ne se laissera pas dicter sa politique »

Ce que les medias ne reprennent pas c’est la phrase qui suit immédiatement : « Nous sommes d’accord avec les recommandations de la commission »

Comment  d’ailleurs ne pourrait-il  pas l’être ?  Car le président de la Commission européenne, en présentant ses recommandations macroéconomiques pour les États membres de l'UE est justement dans son rôle. C’est le traité Merkhollande  qui l’autorise à jouer cette fonction de chien de garde des intérêts supérieurs des banquiers et de la finance !

C’est ce traité voulu et accepté par la majorité des solfériniens qui permet le ton de censeur que le Président de la commission adopte.

Hollande est d’accord, seule la brutalité arrogante de cet homme, élu par personne, le dérange. Elle le dérange car ses propos sont sans fard. Ils mettent en lumière la vérité de ce que sera l’an 2 du hollandisme.

Plus d’un millier de chômeurs supplémentaires par jour ! Pour commencer. Ca c’est le prix de la politique de l’offre et des « accords de compétitivité». Mais ce n’est que l’apéritif dans un document de 9 pages  la commission détaille la liste des tortures qu’elle entend infliger à nos concitoyens.

Barroso est au dogme libéral ce que Torquemada fut à l’inquisition. Le siège de la commission est à l’Europe du 21eme siècle ce que fut le tribunal de Séville en 1481.

Désormais, le pouvoir de la commission sur la vie de chaque européen est immense. Chaque pauvre âme de plus de 12 ans lui appartient !  De la baisse de l’âge obligatoire de la scolarité à l’allongement sans fin du temps de travail, les papes du libéralisme entendent régner sur la destinée des peuples !inquisition.jpg

Désormais toute critique est vaine, tout argument est hérétique.

Dés lors le tourmenteur  de Bruxelles peut  faire briller ses ustensiles de douleurs. II dicte: relever l'âge minimum de départ à la retraite et l'âge légal de départ à taux plein, relever la durée de cotisation et "réexaminer" les régimes spéciaux. Une façon imagée de suggérer qu'il faudrait les abolir.

Tout cela doit se faire sans augmenter les contributions des employeurs aux régimes des retraites. Car l'une des priorités, "c'est de réduire le coût du travail".

Le document continue sur un inventaire à la Prévert, il s’agit en réalité de la énième resucée  du rapport Attali. Il faut libéraliser, libéraliser tout et n’importe quoi  un peu comme quand les soviets nationalisaient les salons de coiffure…

Tout y passe des commerces de détails aux professions de services, pas plus de pitié pour les taxis que pour les huissiers. Le secteur ferroviaire devra être ouvert à la concurrence pour les passagers, la fiscalité du travail devra être transférée vers uns pseudo-taxe verte ou à défaut  sur une augmentation de la TVA.

"Les deux années données à la France, ce n'est pas deux années de répit, mais deux années de réformes. Nous sommes réellement à un moment de vérité.", Conclue le bourreau !

1er-juin.jpgSi par malheur la France d’hollandréou  se mettait à suivre ses recommandations et nous avons toutes raison de le craindre,  c’est l’esprit même de notre République démocratique et sociale qui serait démantelée à la fin de l’an 2 de la bouffonnade hollandaise !

Quand dans le même temps, le même jour, dans l’affaire Tapie, Un juge, Pierre Estoup, premier Président de la cour d’appel de Versailles, poste prestigieux s’il en est, est mis en examen pour « escroquerie en bande organisée » ! Je ne sais pas trouver les mots  polis et convenables pour crier combien cette République est en train de tourner au vaudeville !

Le fumet de cette essence oligarchique empeste !  Je sais …Ce n’est pas bien, mais j’ai juste envie de crier : Du Balai !

Commenter cet article

Un partageux 30/05/2013 18:26


"Escroquerie en bande organisée." Pffffuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit ! 


Quand la Justice cause de la Commission européenne, elle ne s'embarrasse pas de locutions gentillettes comme le "coup de balai" cher au PG. 


Ah on ne parle pas de la Commission européenne ? Ça ne saurait tarder... ;o)

micmousse 30/05/2013 13:59


Et le pire c’est que ces connards de journalistes et Hollndémou et Zayrault et les sournois du Parti Sournois et les desséchés de EELV font semblants d’être surpris et s’indignent de la mise en
place d’un gouvernement supra national sans aucune honte
 Le désastre arrive : tout ce que Bruxelles veut vous faire perdre


Le balai ne suffit plus , j'aspire à c't'heure à une lance à incendie