La boucle et la pitié

Publié le par letang-moderne

tac.jpgLe cigare qui se meurt  au coin du cendrier boucane encore l’air vicié des salles de rédactions qui désormais atteignent  un stade avancé  de la médiatisation vulgaire de leur méthode d’entourloupe, de leur religion du tripotage !

Sans doute qu’il est  panaméen le cigare, tout comme les costumes, le chapeau et les chaussures à gland de ce pauvre Christophe Barbier, pilier du comptoir de la presse, chacun de ses postillons acides met les  écrivassiers au garde à vous, pas un lourdaud ne manque à l’appel.

 Entrez dans la boucle du mépris de classe, la belle écharpe rouge sert de signe de ralliement, comme une insulte de dandy à la mémoire de ceux dont l’élégance ne ramenait pas à un sobriquet de voyou. Elle est disponible, omniprésente, elle est le chagrin de l’époque en même temps qu’elle annonce le triomphe du médiocre !

Christophe l’élégant est un jeteur de boucle, un producteur clandestin de la  pitié !

C’est lui qui a commencé le premier, comme toujours, c’est lui qui a repris ,en boucle,  à chacune de ses 352 apparitions quotidiennes sur les télés dites « d’informations continues » la thèse de l’échec de la marche pour la justice fiscale et contre l’augmentation de la TVA. Et comme c’est lui le patron, celui qui donne le là de l’air du temps, le parrain, ils y sont tous allé plein fer !

 Et que je te bidouille un pataquès de tous les diables avec une banale interview de TF1 faite à quelques centaines de mètres de la manif, que je te rétrécie le boulevard de l’hôpital de quelque 20 mètres de largeur, que je te montre  des images d’une manif de la veille  pour démontrer la puissance du raisonnement médiatique… tout est bon, l’essentiel est la boucle !

Ne jamais parler de la manifestation ni de son contenu, de ses revendications ou de ses solutions !

La boucle vous dis-je, c’est la meilleure méthode  d’abrutissement qu’il existe. C’est  le mont-palatin des serviles. On y construit des bobards gigantesques dans lesquels  les empereurs du mensonge se vautrent  sans aucune vergogne !

C’est encore lui, avec son écharpe et ses glands, qui envoie le top départ despipi.jpg grandes fables de l’époque, les unes de l’Express en sont l’illustration pitoyable !

« Le vrai  cout de l’immigration » illustré par l’élégante photo d’une femme en burqa  devant une agence de la CAF aura lancé en novembre 2012, la campagne permanente de publi-reportage dont bénéficie aujourd’hui  Marine Le Pen et ses lubies inopérantes.

La boucle toujours qui autorise le débat argumenté sur le gonflement de la glande prostatique  d’un député de Corrèze en ignorant méthodiquement l’hyperplasie colossale du nombre de chômeurs révélé  hier par la publication trimestrielle des statistiques de pôle emploi.

L’obstruction banale du canal à pipi  présidentiel aura servi au moins à ça, oubliant au passage qu’il avait fallut  un vrai et cruel cancer  au Président  Mitterrand pour détourner la vigilance des électeurs au moment de Maastricht !

On a les ennuis qu’on mérite !

La boucle qui se renouvelle tous les jours d’informations faites  de ragots, de bruits de bistrots, d’enquêtes dans les poubelles, n’a qu’un seul but : éloigner le peuple des ses représentations politiques, salir leur choix, discréditer l’action publique. Les voyous qui marchent dans la combine de Christophe l’élégant sont les portes flingues  d’un plan millimétré par cette oligarchie gavée par les euros qui les rendent tellement heureux !

Champagne panaméens, costumes à gland, et prostate en écharpe rouge, tout est bon pour protéger  les délices de la bourgeoisie ignare qui se vautre dans son bien être !

Ils font pitié avec leur leçon de morale quotidienne à la télévision, à la radio, dans leur torchon, c’est leur morale qui a remplacé l’information !

fumee.jpgFaire du buzz pour faire du pognon, qu’importe le contenu, pourvu que l’on vende de l’espace publicitaire !

 Il n’y a rien de mieux  pour garder scotché devant sa télévision le nigaud que de  jouer sur ses peurs irrationnelles.

Les politiques vous mentent, Melenchon en est l’exemple, ils mentent tous, de toutes façons, regardez  l’autre qui ne vous dit même pas  combien de fois il  allait faire pipi par jour quand il était député de Corrèze,  regardez même, Marion Marechal nous avait caché son père biologique….

Il n’y a bien que Barbier qui dit la vérité, c’est à faire pitié.

Commenter cet article

Dan 08/12/2013 12:41


Belle colère argumentée! Je vous suis parfaitement, Monsieur, sur les "vertus" manipulatoires d'opinion dont font preuve les sbires zélés de Mon Saigneur Pognon! 


http://danielle-lerond.over-blog.com/2013/12/la-paix.html


 

mimi 06/12/2013 22:18


Quelques infos pour compléter le portrait C.Barbier


L'Express change plusieurs fois d'actionnaires, passant de Vivendi Universal Publishing (ex-Havas) au groupe Dassault, puis, en 2006, au groupe belge Roularta.


Denis Jeambar quitte le groupe après une crise de la rédaction. Son successeur, Christophe Barbier, nouveau directeur de la rédaction, procède alors à une rigoureuse réorganisation de la rédaction et à un plan social. Il
demande à chaque ancien chef de service de lui remettre sa démission, et envoie une lettre aux chroniqueurs extérieurs (Bernard Guetta, Jean-Luc Petitrenaud, Claude Allègre, Daniel Rondeau)
mettant fin à leurs fonctions.


(source wikipédia)


A son départ,Denis Jeambar confie aux journalistes qu'il se sent usé par sa lutte avec les actionnaires pour maintenir l'indépendance de la ligne éditorialiste du journal.


(source Le Monde du 10/8/2006)


Pour moi,C.Barbier est le porte-flingue du CAC40