Just do it ! Ma réponse à Stéphane Delpeyrat-Vincent.

Publié le par letang-moderne

àlaJ’ai lu ce matin la nouvelle livraison du blog de Stéphane Delpeyrat, secrétaire national du parti socialiste, ceux de ses camarades qui l’ont envoyé dans cette galère sont de toutes évidences des  comme nous, qui espérons  d’une autre politique, qui appelons  d’une action fondée sur nos valeurs communes !

Je partage  tout ou presque de cette analyse gauche, de battre ton cœur peut s’arrêter , jusqu’au titre pourtant  plus judicieux que conforme à la réalité !

Car il y a bien -et c’est le commencement par lequel doit commencer notre réflexion- un cœur qui bat à gauche. C’est celui qui réclame  une réorientation de la gouvernance européenne, qui dénonce le ralliement à la politique de l’offre affichée par le gouvernement, qui refuse de voter le TCSG, qui combat l’ANI, qui rejette la réforme des retraites, qui hurle à la révolution fiscale, à la justice, au partage,  qui appelle à prendre en compte  l’urgence écologique qui menace la planète…

Ce petit cœur qui bat au beau milieu des renoncements et des félonies, ce petit espoir qui se maintient vaille que vaille, c’est le Front de gauche qui le porte, le protège, l’entretient vivant !

Est-ce pour cela que nous méritons les coups de tous ! De toute part, par tout temps ? De l’UMP, du FN, de la rue Solferino qui n’a de cesse de nous diviser, des Landes, de chez toi  où il n’est de plus grands plaisirs que de voir quelques nigauds céder à la division du Front de Gauche  pour faire cause commune  à Mont de Marsan, à Dax, à st Paul ! Nous n’avons qu’une seule ambition, maintenir la flamme, amplifier le tic-tac de notre cœur commun !

Oui, tu as raison mille fois raison d’écrire : « La gauche en France devrait dans ces circonstances faire figure d'exemple et d'exception après avoir enchaîné depuis cinq ans victoires sur victoires aux élections locales puis nationales, parvenant même, fait sans précédent, à remporter le Sénat....Et pourtant ici non plus, la dynamique n'est pas au rendez-vous. Le pays gronde, la gauche se désespère, l'extrême droite gonfle ses voiles et la perspective des prochaines élections terrorise et paralyse le PS. »

Alors chiche !

 L’occasion est là devant nous, elle n’est pas lointaine, elle n’est pas inatteignable, elle exige juste la concordance du discours et des actes !

Avec les tiens, avec les nôtres, avec les députés écologistes conséquents, nous pouvons  mettre à bas la reforme sarkosyste des retraites, et réorienter la politique du gouvernement de Hollande.

Nous avons les moyens d’imposer le changement de cap !

Oui ! Tu as raison, la gauche est en crise jusqu’à la perte de son âme, c’est dans cette crise qu’elle peut  accomplir le sursaut tant attendu.

Et là nous sommes encore d’accord, ce n’est pas le Front de Gauche qui réussira seul  cette œuvre de salubrité publique, c’est en prenant vos responsabilités que nous pourrons ensemble dépasser  les institutions  sclérosantes de cette cinquième République qui meurt d’étouffer tous ceux qui en dénoncent les limites démocratiques. C’est en agissant concrètement que nous pourrons créer le rapport de force nécessaire à la Révolution  fiscale qu’attendent les salariés qui ne refusent pas l’impôt mais l’injustice de la politique au service de ceux qui se gavent !

 C’est en faisant voter les 21 députés D’UMA contre la réforme des retraites que le peuple tout entier pourra retrouver la confiance dans la parole de la Gauche !2633966328_8755bd4e14.jpg

Oui la gauche a besoin de se refonder, sans préalable, sans exclusive, mais sur des actes !

Alors mon cher Stéphane, je souhaite vraiment, que la prochaine livraison de ton blog, en plus de m’apporter de justes analyses puisse me donner de vraies perspectives.

Je lirai avec plaisir, j’en suis certain, ton appel à participer à la marche pour le grand chamboule-tout fiscal, j’applaudirai des deux mains ton appel au vote contre la réforme des retraites, je me réjouirai de l’initiative prise par les tiens  pour la constitution d’une majorité alternative faite des écologistes conséquents, des socialistes debouts et du Front de Gauche !

Nous sommes disponibles, encore faut-il, que vous le vouliez !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

babelouest 13/11/2013 10:39


Jean-Luc, pour connaître certains blogueurs "de gouvernement" comme on dit, il semble bien qu'une partie d'entre eux ne voient que le positif dans l'action gouvernementale. Il doit leur falloir
une patience d'orpailleurs, pour manier et filter des centaines de kilos de cailloux, afin d'y découvrir quelques grammes de métal jaune. En revanche, certains semblent bien avoir compris
l'impasse de ce qu'ils promouvaient auparavant. Pour certains, serait-ce un choix délibéré, inéluctable, une quasi-"entrée en religion" ?

Jean-Luc Laplagne 13/11/2013 10:09


Mon coeur bat à l'unisson du tien, de ton analyse et de ton ouverture. Nous sommes ouverts parceque nous sommes de gauche, c'est inscrit dans nos gènes, le rejet de l'autre ne nous salit pas.


Si l'histoire du PS montre sa droitisation, l'histoire de ses militants est souvent autre, enfermés qu'ils sont par leur fidélité et l'acceptation du chemin bizarre de leur parti. Ils se disent
probablement que c'est un détour, une période... "On" leur fait croire que c'est inéluctable et leurs coeurs souffrent, et ils avalent leurs chapeaux, et ils avalent des couleuvres.


Cessez de souffrir dans vos courants internes qui n'irriguent plus rien, qui ne font rien bouger.


Cessez d'accepter l'innacceptable, la soi-disant synthèse qui vous trompe.


Rejoignez nous, votre coeur bat déjà avec nous, rejoignez les valeurs de la Gauche qui sont les votres et que porte le Front de Gauche.

babelouest 11/11/2013 19:28


Allons plus loin. Aujourd'hui La République du Peuple (Joël)soulevait une grave question, que je confirme : on parle de révolution fiscale, mais le manifeste L'Humain d'Abord omet de parler des
impôts que subissent les citoyens. J'emploie ces termes, car la seule contribution juste est l'impôt sur le revenu, assortie d'un grand nombre de tranches (il y en avait treize avant qu'un
certain ministre du budget, largement "monté en grade" ensuite, démolisse tout). TVA, CSG, la première surtout et de loin, sont mal taillées pour l'égalityé devant l'impôt - non, devant la
contribution de tous à l'effort commun.


Actuellement, proportionnellement ce sont les plus pauvres qui paient le plus, avant de mourir de faim directement ou non. Il y a du travail avant que çà change vraiment. Le FdG est-il prêt,
totalement prêt, à œuvrer à une nouvelle donne qu'il faudra appliquer de gré ou de force aux plus riches ? Qu'il le dise, et surtout, qu'il l'écrive, quitte à mettre à jour "L'Humain d'Abord".


 


Le Peuple reste sur sa faim, c'est pourquoi nous n'avançons pas.  Si l'on revoit le film iconoclaste de Jean Yanne, "Moi y'en a vouloir des sous", on s'aperçoit que si les choses ont changé,
c'est en pire. (est-ce un hasard, s'il n'existe pas en DVD ? Même "la classe ouvrière va au paradis" y a eu droit, donc ce film-là dérangeait moins)

micmousse 11/11/2013 16:19


"Ce petit cœur qui bat au beau milieu des renoncements et des
félonies, ce petit espoir qui se maintient vaille que vaille, c’est le Front de gauche qui le porte, le protège, l’entretient vivant !"
Pour le reste pas d'accord avec toi , le PS est à droite .Le PS s'est trop éloigné de toutes les valeurs de gauche pour que l'on puisse lui donner encore une confiance quelconque
Et je reste persuadé que si nous retrouvons certains élus fauxsialistes dans nos initiatives comme cette marche du 1er décembre , ils auront certainement une autre idée que nous sur la réforme
des retraite ou sur la fiscalité et que leur promenade sera une retape pour des voix qu'ils savent perdre