Jean Marc Ayrault est-il toujours le Premier Ministre ?

Publié le par letang-moderne

 jean-marc-ayrault_13619.jpgSidérante, inattendue, faramineuse fausse note du premier ministre. Une cacophonie solitaire qui laisse une véritable impression  de désastre...

La gauche qui gouverne n’a plus aucun tabou parce qu’elle n’a plus de conscience, plus de morale, plus de déontologie, plus d’éthique… parce qu’elle n’ plus de valeur !

« Je ne suis pas dogmatique » dit le premier ministre au sujet d’une  remise à plat du temps de travail, reprenant ainsi l’une des campagnes phare de la droite et du patronat… il ne faut pas supprimer les 35 heures répond Sapin une demi-heure plus tard, devenu le gardien  d’une morale de gauche, un comble !

Un quart d’heure plus tard  Laurent Fabius entre dans la danse « Je ne veux pas me lancer dans ce débat. Il y aura sûrement un débat compte tenu de ce qui a été écrit mais essayons de nous centrer sur ce qui est essentiel en matière de compétitivité."  Summum de la phrase creuse qui  dit tout et son contraire, pression maximale, sur le premier ministre qui  est obligé de  se démentir moins de deux heures après  avoir prononcé ses propos matinaux !

Pain bénit pour la droite qui s’en donne à cœur joie, Copé prêt au dialogue, Accoyer appelle  a soutenir le gouvernement !

 C’est un matin de débâcle dans une atmosphère de désastre, c’est sur les ruines de nos espoirs que sonne le glas du gouvernement Ayrault !

Que cela soit bien compris une bonne fois pour toute, cette débandade, ce désordre, cette piquette honteuse ne nous réjouit pas ! Par leur inconsistance crasseuse, leur asthénie hasardeuse, ces obscures silhouettes de la gauche enfonce tout le camp du progrès dans les ténèbres d’une fiction du changement !

Leurs luttes intérieures qui opposent les Valls, Moscovici, Sapin conduisent à cette course effrénée dans laquelle le vainqueur serait celui qui tiendrait le discours le plus à droite !

Le résultat de cette pente fatale est connue à l’avance, dominants idéologiquement, les droites parlementaires, le patronat organisé du MEDEF, les curés anti-mariage, les combattants d’une France sans étrangers, les rois des pétroles, et les fondus du nucléaire, tirent les marrons du feu et engrangent victoire sur victoire…la-droite-revient.jpg

Désavoué publiquement  par son ministre du travail en moins d’une heure, sommé de se renier par le Président de la République quelques minutes plus tard, Jean Marc Ayrault, au sujet duquel l’étang- moderne avait déjà publié, preuve à l’appui, la piteuse attestation de stage , se retrouve aujourd’hui, pieds et poings liés au bon vouloir de la droite, chef épuisé et lessivé d’une armée mexicaine qui le fait portait le sombrero… en guise en guise  de parapluie !

Pour inverser cette macabre inclinaison, il nous faut en appeler au Président de la République, celui que les caciques du Parti dit Sérieux, appelait encore, il y a quelques mois, culbuto, doit aujourd’hui faire la preuve de sa capacité à rebondir !

L’impasse est totale :  morale, politique, économique. Les chemins choisis par l’équipe de Jean-Marc Ayrault conduisent au déshonneur de la gauche !

culbuto.jpgLa loi sur les 35 heures est un marqueur de l’histoire de nos luttes, elle est à elle seule la preuve que l’honneur du camp du progrès réside en une seule quête : celle de vivre mieux !

En déclarant qu’il était envisageable de l’abolir, Jean marc Ayrault imagine tout simplement de couper définitivement les amarres entre le Parti Sournois et le reste de la gauche !

Une autre politique est possible, il devient urgent de la mettre en œuvre. Une autre majorité est possible, disponible. Le Front de Gauche est prêt.

Culbuto, si tu m’entends…..

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Commenter cet article

BOUTHILLON 30/10/2012 13:00


Enfin !!! Couper les amarres !!! Ce qui pour autant effectivement ne nous rend pas joyeux au regard de l'Histoire des luttes d'un grand parti.