Je n’aime pas ceux qui quittent le parti sans dire au revoir !

Publié le par letang-moderne

 

dolez.jpgC’est par une dépêche Reuters, que Marc Dolez indique sa décision de quitter le Parti de Gauche ! Marc Dolez reproche à Jean-Luc Mélenchon d'avoir "dilapidé" "l'acquis" de la campagne présidentielle "dès les législatives", avec une stratégie "Front contre front" qui a d'après lui "cornérisé" la gauche de la gauche.

Mais dis-moi  ami… soit tu n’as jamais rien compris au football, et dans ce cas l’image reste pour ce qu’elle est mystérieuse, insondable et énigmatique… Soit tu crois un instant à ce que tu dis et dans ce cas je ne peux que compatir à ta souffrance !

Qu’as tu donc du endurer tout au long de ces longs mois ? Depuis la création de notre parti, dés le premier jour ! Ne te souviens tu pas du discours de la plaine Saint-Denis ?

 « Il faut en finir avec les compromis pourris »  Tous les compromis pourris !

Quelle épreuve qu’a du être la tienne si tu n’as pas gardé en mémoire les phrases fondatrices de notre création ?

Comment tu as du pâtir  dés le premier jour des propos comme ceux-là :

« Lorsqu’une période d’état d’exception économique est instaurée pour les banques, une période d’état exception économique peut l’être aussi pour les travailleurs ! (Applaudissements.)
Nous exigeons l’instauration d’une mesure de sauvegarde, le droit de moratoire suspensif sur les délocalisations et les licenciements boursiers. Si nous gouvernions à cette heure, personne ne délocaliserait une machine, un brevet ou une entreprise de notre pays, tant qu’il n’aurait pas sorti le nez de l’eau. Non, pendant que nous souffrons, vous ne continuerez pas le pillage ! »

Jean-Luc  Mélenchon n’a de cesse de répéter la même chose !

C’est ce discours qui nous a permis de rassembler 4 millions d’électeurs, et c’est celui-ci  que tu voudrais abandonner aujourd’hui !

Enfin, comment peux-tu être a un tel point dans le brouillard pour ne pas admettre que c’est justement la voix de Jean-Luc Mélenchon qui nous a manqué pendant la campagne des législatives, et que chaque candidat du Front de Gauche dés lors qu’il n’était pas en lien serré avec la stratégie nationale du PG a transformé cette campagne en petite cuisine locale faite d’ingrédients mesquins à usage cantonaux ou municipaux !

 Campagne imbécile ou l’horizon tout à coup venait de se rétrécir !

Il fallait bien sur rester fidèle à ses engagements  et refuser les compromis pourris ! Tous les compromis pourris !

Que ta  douleur doit-être profonde pour porter aujourd’hui des raisonnements aussi  boiteux, défectueux, imparfaits, insuffisants, mauvais, vicieux, incorrects !

Boiteux lorsque tu réaffirmes que l’objectif et de faire bouger les lignes à gauche et que dans le même temps tu voudrais interdire toutes critiques de la politique mise en œuvre par Hollande !

Défectueux quand tu ne trouves comme reproche à porter à Jean-Luc Mélenchon que  ce que tu appelles l’outrance verbale !

Quand c’est à l’évidence, à son talent oratoire, à son sens de la formule que nous devons en grande partie d’avoir percé la bulle médiatique qui interdisait toute parole médiatisée à la gauche de gauche ! Te voilà atteint du Robert Hue blues !

 


 

Imparfait, lorsque tu indiques que le Front de Gauche stagnerait alors que tous les sondages d’opinion démontrent le contraire, et que nous venons de remporter  une commune la semaine passée !

Insuffisant, lorsque tu reprends à ton compte la nécessité impérieuse d’une campagne contre l’austérité qui serait le yin et le yang  de notre action du moment, alors même que ceux qui en font leur cheval de bataille n’ont de cesse de transformer l’or en plomb, en discréditant la proposition que le Parti de Gauche fait d’une marche de soutien aux travailleurs d’ARCELOR !

Mauvais, très mauvais quand tu critiques l’aspiration écosocialiste du Parti, qui est inscrite dans nos gènes depuis le discours de fondation du parti : 

« …/Deuxièmement, nous voulons installer la planification écologique tout de suite, car le temps presse. Vous avez bien entendu, j’ai utilisé l’expression de « planification écologique », car je n’ai pas peur de la planification dès lors qu’elle est démocratique et organisée au nom de l’intérêt général. La planification écologique est aujourd’hui nécessaire pour engager la transition entre le modèle actuel de production, de consommation, de vie et d’échange et le modèle de développement écologique qu’il est urgent de faire naître. »incorrect.jpg

Vicieux lorsque tu dis te sentir en décalage avec les militants du PG, comment peux-tu les connaître ? Toi qui était  le président du bureau de notre CN, et qui n’y a pas posé les pieds depuis ton élection ! Peut-être qu’enrichis de ton expérience et de tes doutes, il y aurait eu des militants pour suivre les pistes qui sont les tiennes… nous ne les connaissons pas !

Incorrect, en définitive, incorrect de faire porter comme un vulgaire  médiacrate la responsabilité de ta couardise sur le seul Jean- Luc Mélenchon, si tu étais venu au Conseil National de mon parti ce WE, tu aurais peut-être pu comprendre que oui, le parti a évolué, oui les nouveaux adhérents ne sortent pas du même jus que ceux qui  ont mariné à l’OCI ou ailleurs, se sont tanné le cuir dans les courants du parti d’Epinay, oui les nouveaux militants du PG arrivent avec leur histoire et leur trajectoire plus spontanées.

Ils sont plus indignés que dialecticiens… mais ils arrivent…

Et toi qui ne leur a même pas dis bonjour, ils auraient pu profiter de ton expérience d’élu de terrain, enraciné jusqu'à l’embourbement dans cette terre de Douai, toi  tu pars sans même leur dire au revoir !

C’est tout simplement incorrect !

Commenter cet article

fanfanchatblanc 23/12/2012 18:33


Bonsoir. N'étant pas affiliée à votre parti ni à aucun d'ailleurs, je n'ai donc rien à dire à propos du fond. Je relève juste que vous vous êtes exprimé en argumentant ce qui pour moi est
essentiel. Comme vous aussi je pense que lorsque l'on quitte une organisation quelle qu'elle soit, la moindre des choses est de le faire dans le cadre de cette organisation avant de s'en remettre
à la presse.


Bonne journée et bonnes fêtes

anonyme 21/12/2012 01:39


HAHAHA.


 


 

aTmn 20/12/2012 20:50


C'est bien beau de faire la liste de innombrables défauts qu'a tout d'un coup ce monsieur, il serait mieux d'admettre que c'est un coup dur pour le PG non ? Et surtout de
réfléchir un peu à ce qu'il dit (sur les législatives par exemple) plutôt que de fermer les yeux...

anonyme 20/12/2012 19:38


Et aller, toujours la même rengaine et toujours l'histoire de la paille et la poutre.


Gnagna que ces gueux sont violent et irrespectueux, bouhhh on a raison finalement le FdG c'est rien que des gauchiste voir des terroristes.


Pas vrai?


Parce qu'a coté de ca la nième trahison d'un politicard c'est pas de la violence pas vrai?


Se répendre dans la presse c'est pas violent hein? Du tout? Même pas un coup de cur dent dans le dos.


Rien de tout ca quoi.


C'est comme les licenciements, les patrons sont trop noble pour etre traité de pourritures, par contre quand les travailleurs mal traité et poussr a bout cassent quelque pots de fleur, là
oulahlah, il faut condamner et fermement l'agissement de ses voyous de père de famille hein?


Sans déconner, fermer la bien et gardez vos lecons de vierges éffarouché.

letang-moderne 20/12/2012 10:01


je ne pense pas avoir insulté Marc, pour qui par ailleurs, j'ai du respect, et je désaprouve avec vous madame, les propos auxquels vous faites réferences.Cependant sur le fond, et vous l'avez
compris,je déplore la méthode qui consiste a quitter une organisation politique par voie de presse, sans avoir denié s'en expliquer avec les militants. Nous tenions ce WE un CN, et rien
n'empechait Marc de défendre sa position, y compris, en portant un texte alternatif.


bien à vous!