J’aime la corrida….

Publié le par letang-moderne

2678374282_639238a549.jpgCela ne s’explique pas, c’est comme le café froid, l’odeur du tabac, les chants de l’armée rouge et les matins avec Barbara, j’aime l’apéro et la musique qui joue fort, les bourgeoises qui font du vélo et la médina de Tanger quand tu arrives depuis le bateau… je me l’explique pas, c’est un fait, j’aime la corrida !

Pourtant, il n’est pas question, ici, pour moi de défendre, d’absoudre, d’acquitter, de disculper, d’innocenter ou de laver une passion  coupable, j’avais juste envie d’écrire  que c’était comme ça et puis voilà !

Je refuse systématiquement trois débats dans la vie : la corrida, le rouge et le noir, et la question palestinienne…..

Je hais les arguments du type le soleil qui se réfléchit dans le cintre  de l’habit de lumière, l’harmonie du geste et du ciel, la musique est la chaleur, en vérité tout cela est biaiseux.  En Vérité, pour aimer la corrida il faut être un gros con !

Je suis un gros con, j’assume, je revendique … je milite !

Le fond de ma pensée est que la légitimité de ceux qui « banderolent »   pour l’abolition des corridas au seul prétexte qu’il s’agit d’un spectacle cruel et choquant, sont en réalité les supports ou les victimes d’un ordre moral qui ne dit pas son nom !

Choqués et affligés par l’art taurin (c’est juste pour faire dire (hé !hé !) que j’emploie le mot art), ils en demandent l’abolition….

Heurtés par le droit à l’avortement, les catholiques intégristes en demandent l’interdiction !

Traumatisés par le mariage pour tous, les idolâtres de la parenté souveraine n’imaginent la famille  que coincée entre une paire de testicules et un vagin ….4114629210_f1d4ae3da0.jpg

Froissés par les souffrances du canard, ils souhaitent proscrire le foie gras.

 Offusqués par la vision d’un trisomique à l’entrée de l’école, ils s’indignent contre les classes d’intégration.

Dérangés par la fumée de ta cigarette ils s’offensent de la taff que tu tires  au coin de la fenêtre en ayant pris bien  le soin de mettre ton museau sous la pluie !

Scandalisés par le délabrement et la misère des bidonvilles ils n’imaginent d’autre solution que la démolition suivie de l’expulsion des malheureux...

Bien sur tous ces contrariés ne se valent pas, et il n’est pas juste de mettre exactement sur le même plan le réactionnaire odieux et l’allergique à la fumée, l’adorateur du colvert  et l’intégriste furieux qui s’enchaine au grille de notre hôpital…

Simplement ma vie de fort-bête, qui m’accompagne tous les jours, est un peu lasse cet après-midi de devoir sans arrêt se justifier face aux indignations des contrariés, des scandalisés, des dérangés, des offusqués, des froissés, des coincés, des affligés et des choqués !

Voilà, c’est entendu, j’aime la corrida et je suis un gros con ! je n’ai qu’ une seule morale ne pas faire chier les voisins ! Essayez donc d’en faire autant !

 


 

 

Commenter cet article

FS 22/09/2012 15:17


Les capitalistes trouveront dans ce billet une véritable boite à outils pour brocarder les "contrariés" du système. Ce billet ressemble un peu à un discours de banquier, sur le mode : "les
pauvres nous somment de nous justifier, ils nous emmerdent ! j'aime l'argent, je suis un gros con et je l'assume, c'est fatigant de devoir sans arrêt rendre des comptes".


C'est un peu court, camarade...

BOUTHILLON 19/09/2012 10:51


Un peu acrobatique de mettre l'avortement sur le même plan que l'exécution du taureau. Du point de vue éthique, un foetus est un amas de viande sans conscience et non vivant parce que pas né. Le
taureau est un être vivant... Il est vrai,  si j'essaye de te suivre, que la taureaumachie engendre l'élevage des taureaux et le maintien de cet espèce... Comme la chasse régulée permet
de maintenir l'équilibre de l'écosystème... D'ailleurs dans les deux cas, on aime l'animal ! Sachant que les chasseurs préservent l'environnement. je ne parle pas des soudards naturellement
! Ceci étant, autant je pourrais appuyer sur la gachette contre un connard violent et toxique à l'humanité, genre tueur en série ou Ayatollah de mes deux, autant l'innocence de la condition
animale m'en empêche..., pour la souffrance octroyée. Il y a de la pureté dans l'oeil d'un animal, fût-il un prédateur. Il ne tue pas par vice à priori, mais par besoin... Quoique, j'ai vu mon
chien "s'amuser" avec un oiseau blessé comme des chats avec les souris !!! Bon, tu vois, je fais de gros efforts pour te comprendre. Je pense que tu as une émotion romantique d'une tradition
qui restaure chez le toréro, une forme de dépassement de soi dans un art exposé. Après tout, le taureau à qu'à l'encorner ^^ !

frederic 19/09/2012 09:54


Pauvre demeuré !


 


Tu aimes la mort, la torture en spectacle !  Fais toi soigner !


Il y a une chose qui ne s'explique pas, c'est ta connerie !


Je ne lirais plus le blog d'un type qui ose affirmer aimer la barbarie !


 


Quelle honte !


 

Garance 18/09/2012 17:29


Oui enfin la corrida ça fait au moins chier les taureaux.

Nathanaël 18/09/2012 16:50


Je t'aime Alain !!!!!!!