Ils voient des victoires partout…

Publié le par letang-moderne

trompe-l-oeil.jpgC’est comme à la parade, une sorte de mot d’ordre se répand, le Front de Gauche sous l’impulsion bienfaitrice de son créateur, Le puissant et glorieux Parti Communiste Français enregistre les victoires à ne plus savoir qu’en faire. Le ton a été donné  sous les vivats de la foule par la publication d’Olivier Dartigolles qui se congratule  le premier de la belle victoire obtenue par les sénateurs communistes.

Fini les postures revendicatrices, le temps de la responsabilité et de la solidarité est arrivé, enfin nous pouvons rassembler une majorité de gauche, il était temps. La clameur des flonflons n’était pas retombée qu’une autre grande voix de la  révolution agraire nous annonçait son intention d’accentuer la marche triomphale vers l’unité de la gauche en accordant sa bienveillance à ce projet de loi qualifié de « volontariste » portant sur l’orientation scolaire !

 Si l’unité de la Gauche se mesure au degré de ravissement de l’immonde Carvounas, secrétaire national du Parti Sournois, qui comparait  il  y a encore quelques mois le PCF au Front National, alors oui,  l’unité est en marche !

Andre Chassaigne serait-il desorienté ? Ou bien s’agirait-il d’une action concertée, de la communication d’une ligne réfléchie, l’aboutissement d’un raisonnement, d’une voie pour rallumer les étoiles ?

A lire ce matin l‘excellent blog de Sébastien Laborde, secrétaire départemental du PCF de la Gironde, il semble bien que même chez le plus urbain et agréable de nos partenaires locaux, le mot de victoire soit plus qu’un élément de langage. Ainsi  la loi d’amnistie arrachée au sénat, bien qu’incomplète constituerait une première victoire contre l’austérité ! Il conclue son article ainsi : « Le Front de gauche n’est pas dans une stratégie du tout ou rien, ni dans celle du moindre mal, ce qui nous guide c’est de porter toutes les mesures de progrès social et démocratique. Car choisir le moindre mal, c’est choisir souvent et avant tout le mal, mais la stratégie du tout ou rien conduit à l’impuissance. »

C’est donc là que serait le nœud de ce qui alimente notre vision différente du moment !

Il y aurait d’un coté ceux qui veulent tout, tout de suite, et qui en font une stratégie responsable de leur impuissance, de l’autre des responsables porteurs de mesures de progrès social  et démocratique !

Pour faire vite d’un coté des gens sérieux et de l’autre des agités !

Ce n’est pas me semble t-il la bonne manière d’aborder les questions qui se posent sur la stratégie du Front de Gauche, Lénine ne disait-il pas lui-même : "Liberté dans le débat, unité dans l'action".

Nous pensons que rien ne peut-être obtenu de ce gouvernement sans une inversion radicale du rapport de force, non seulement par les luttes mais aussi par une reconquête idéologique avec l’objectif de regagner les cœurs et les consciences, pour nous la clé est dans l’affirmation que  nous sommes la gauche !

 Nous, le Front de gauche, nous sommes la gauche !Melenchon-a-la-Bastille pics 390

Pour ancrer cette certitude au cœur de nos concitoyens il n’y a pas d’autres voies que de lutter sans hésitation contre  l’improbité malhonnête de ceux qui se revendiquent de la gauche pour mieux lui enlever tout contenu de progrès social !

Bien sur, ce ne sont pas des centaines de syndicalistes qui seront amnistiés par cette loi mais tout au plus trois ou quatre dizaines, et notre ami Xavier Mathieu des continental peut toujours continuer à se gratter la joue… ils veulent toujours ficher son ADN.

Bien sur que les choix politiques à l’œuvre ne font qu’aggraver la situation de ceux qui souffrent des politiques austéritaires, c’est une erreur grave que de faire croire que nous serions en passe d’infléchir les choix du gouvernement.

La politique de rigueur, de contraction de la dépense publique, l’alignement sur le dogme libéral européen, l’adoption de la règle d’or ne sont pas des politiques amendables, améliorables. Elles doivent être combattues, discréditées et jetées !

Il n’y a que comme ca que nous construirons des majorités à gauche en démontrant jours après jours qu’une autre politique est possible, qu’elle est nécessaire, et qu’elle répond à l’intérêt général !

Au nom de quel fétichisme devrions nous soutenir, approuver, accepter que la politique que nous combattions hier serait devenue bonne aujourd’hui ? Parce que les usurpateurs qui la conduisent se présentent comme des gens de gauche… ca va manquer de crédibilité…

60841 4989570228224 2045207260 nIl n’y a de victoire que dans l’accomplissement de sa volonté, nous sommes d’accord sur le constat, nous sommes d’accord sur la politique à mettre en œuvre, et nous somme d’accord sur la  visée du Front de Gauche, au fond ce qui nous différencie c’est le niveau d’ambition. Un certain nombre de nos camarades du Front de Gauche, et il serait faux de limiter leur influence à une seule fraction du PCF, veulent encore espérer peser sur une majorité de gauche qu’incarnerait la social-démocratie, et d’autres ambitionnent d’être  la Gauche. Nous, le Front de gauche nous sommes la gauche !

Je suis de ceux qui savent que le  logiciel social démocrate  est cassé, foutu, à jeter. Les compromis pourris avec nos valeurs ne mènent qu’à des victoires en trompe l’œil !

On ne rallume pas les étoiles avec en caressant  un astre mort !


Commenter cet article

AUSSEUR 02/03/2013 17:21


Au risque de "passer" pour un agité ? = Les plaintes des bourges qui sont scandalisées par cette loi d'amnistie , qui , je dois bien en convenir , il y a quelques temps , m'aurait un
peu posé question = Pensez donc = Amnistier des "casseurs" .......Et puis , les reférences renouvelées au contenu du programme pollitiques du CNR , .......La création , la même année de
l'association le siècle , présidée par cette terrible engeance de nicole nota (pas besoin de majuscule ) = digne descendante des sabotteurs du contenu pu programme du CNR = La référence à la
générosite et d'égalité de classes sociale = tellement boulleversé , aujourd'hui , par les cupides et insatiables crevards , qui "n'en" auront jamais assez , se sont habitués , à s'inventer une
"idéologie" de + en + assassine = Toujours + , écriererait F de closet ;;;;;;;; Ces gens là sont des gens qui mènes le + surrement le Pays aux pires catas ! = Que sont , en proportion , les
jeunes casseurs , si aujourd'hui , les poussés à la misère , n'ont plus , s'ils et ou elles ne réagissent pas , elles et eux aussi avec brutalité ? = A moins que de se laisser éliminer , par
les classes sociales qui ont pris un goût de + en + grand , pour l'assassinat de classe ?  Jusqu'ou irons-nous , dans cette course à la mort ! .......CAR  IL  S'AGIT 
BIEN  DE  CELA !


AR  

Max 02/03/2013 12:00


Si encore le PS c'était des SD historiques ,ce serait moindre mal ,mais ce sont des sociaux libéraux avec une distance de papier cigarette avec les libéraux économiques et idem pour le champ
politique  avec  la droite et le centrisme .

Vital 02/03/2013 08:46


En accord avec vous sauf sur un point...Les Etoiles éteintes ne se rallument jamais.


C'est bien là le problème, le retour "au passé qui chante" est illusion.


Il ne peut être question de rallumer les Etoiles, mais d'en allumer de nouvelles.


La 6° république et l'écosocialisme  vite !

morvandiaux 01/03/2013 18:30


Vendredi 1er mars, septième semaine de grève à PSA-Aulnay. Thierry Le Paon, futur secrétaire général de la CGT, vient soutenir les grévistes et participer à l'Assemblée générale, en compagnie
d'Hervé Ossant, responsable de l'Union départementale CGT de Seine-Saint-Denis. - vidéo 27'
http://cgt-psa-aulnay.fr/video/thierry-le-paon-vient-soutenir-les-grevistes-de-psa-aulnay-742

FEMMININO 01/03/2013 16:17


Peut affirmer COMME TU LE FAIS .."nous sommes le FRONT DE GAUCHE".....


 et faire comme si le PCF (la colonne vertébrale du FDG) était devenu un obstacle  , pire ......un ENNEMI DE CLASSE ????